Fremeaux.com
 
JEAN COCTEAU (NOMBREUX INEDITS)
Réf. : FA064

JEAN COCTEAU (NOMBREUX INEDITS)

ANTHOLOGIE DE L'OEUVRE ENREGISTREE

JEAN COCTEAU
Direction artistique : FRED KIRILOFF - LIONEL RISLER
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 4
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
ÉVÉNEMENT TÉLÉRAMA ƒƒƒƒ / SÉLECTION LE MONDE DE LA MUSIQUE / SÉLECTION DU MOIS ÉCOUTER VOIR
Coffret 4 cd accompagné d'un livret 48 pages regroupant les enregistrements parlés et musicaux de référence de Jean Cocteau.

"Je refuse de laisser prendre des clichés de ma voix; je fabrique en collaboration avec le grammophone, une voix inconnue, inédite, mordante et qui parait sortir du masque grec".
Jean Cocteau (lettre à mon amie germaine Krull).

Jean Cocteau, poête, écrivain, peintre a été le premier artiste à utiliser le phonogramme non comme un moyen de témoignage mais comme un véritable outil de création à part entière. Il Invente le théâtre sonore, qui donnera plus tard les dramatiques radiophoniques.
Fred Kiriloff, réalisateur sonore de Jean Cocteau présente un coffret de quatre CD d’enregistrements historiques : Parade, Théâtre de Jean Cocteau, Les voleurs d’enfants, La Toison d’or, La machine infernale, La voix humaine, Présentation du Groupe des Six, Le bel indifférent, Les parents terribles, Le discours de réception à l’Académie Française, mais aussi des inédits : L’arbre de Noël, Crucifixion, Nuit de Noël, Préface des Mariés de la Tour Eiffel...
L’univers du poète entre en symbiose avec Francis Poulenc, Eric Satie, Marianne Oswald, Suzy Solidor, Edith Piaf, Jean Marais, Jeanne Moreau, Diaghilev, Picasso...
Ce coffret a reçu le prix évènement Télérama à sa parution.
Patrick Frémeaux

"Vous êtes de ceux que leur enfance a marqués pour la vie. C'est à la fois une force et une faiblesse. Force, parce que la survivance en eux de la féérie les défend contre le durcissement de l'âge. Faiblesse, parce que, ne pouvant se déprendre des paradis perdus, ils souffrent plus des cruautés que le monde adulte."
André Maurois à l'attention de Jean Cocteau (Académie Française 1955). © Phonoscopies

L'avenir n'appartient à personne. Il n'y a pas de précurseurs, il n'existe que des retardataires.
Jean Cocteau - Le Potomak

Droits audio : Groupe Frémeaux Colombini SAS en accord avec Pierre Bergé, président du Comité Cocteau et Musidisc - Universal. 
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Anthologie Cocteau" Choc du Monde de la Musique
“Beaucoup de trésors et d’inédits : le discours de réception à l’Académie française dans son intégralité, des extraits de films, des mélodies, des poèmes lus par l’auteur.“ LE MONDE DE LA MUSIQUE
- « Passionnante rétrospective » par L’Humanité
Le coffret de quatre CD Cocteau anthologie, œuvres enregistrées illustre à merveille l’art polymorphe de Cocteau : extraits de la musique composée par Satie pour le ballet Parade (argument de Cocteau) et jouée au piano à quatre mains par Georges Auric et Francis Poulenc, textes dits par l’auteur (le Buste, l’Encre bleue…), fragments de pièces de théâtre (la Machine Infernale, avec Jean-Pierre Aumont)…Une plage étonnante : Edith Piaf comédienne jouant le bel Indifférent, en 1953. L’anthologie recèle des enregistrements inédits ou rares, dont la présentation du Groupe des six (Darius Milhaud, Francis Poulenc, etc.). Le discours de Cocteau lors de son entrée à l’Académie Française clôt la passionnante rétrospective.
L’HUMANITÉ
- « Nombreux inédits » par La Croix
De Parade aux mariés de la Tour Eiffel, en passant par Mensonge, La Machine Infernale, La Voix humaine, Le Bel Indifférent…, toute l’œuvre enregistrée de Jean Cocteau – dont de nombreux inédits. Si l’on regrette un manque d’interviews qui restitue la parole directe, la voix de Cocteau est tout de même présente – notamment lorsqu’il dit ses poèmes, célèbre Edith Piaf, raconte son tour du monde en quatre-vingts jours ou prononce son discours de réception à l’Académie Française, en 1955…D’autres voix l’accompagnent –Marianne Oswald, Jeanne Moreau et, bien sûr, Jean Marais.
LA CROIX
- « La leçon de phono » par Télérama
Poèmes, récits, extraits de pièces…De sa voix inimitable, le poète a gravé dans la cire une partie de son œuvre. Magistral. Jean Cocteau évoquait souvent les sirènes, qui attiraient les navigateurs, sur les récifs par la seule force de leur voix. Peut-être y voyait-il un modèle ou bien de lointaines parentés. Car aussi sûrement que les filles d’Achéloos déboussolaient le pauvre Ulysse, Cocteau fascinait ses auditeurs par la magie de son verbe. André Gide, Colette, Coco Chanel, Anna de Noailles, Maurice Sachs, tout ceux qui l’ont approché, amis comme détracteurs, évoquent dans leurs mémoires son génie de la conversation et le charme irrésistible de sa voix. Quiconque l’a entendu, dans Le Testament d’Orphée ou dans le grand portrait télévisé que lui consacra Roger Stéphane en 1963, quelques mois avant sa mort, se souvient de ce timbre singulier, de cette diction envoûtante qui passe du solennel a l’enjoué et vous ligote littéralement l’oreille. Cette voix exceptionnelle, on peut la retrouver ou la découvrir depuis peu sur Compact Disc, grâce à une remarquable anthologie de son œuvre enregistrée. Entre 1929 et 1955, le poète a gravé dans la « cire blonde des cylindres ou des microsillons » de nombreux textes, poèmes, récits, ainsi que des extraits de ses pièces de théâtre. A la différence des auteurs de l’époque, qui ne trouvaient guère d’intérêt aux enregistrements sonores, Cocteau s’est vite emparé du phonographe. Cet être assoiffé de reconnaissance – qui avait selon son amie Misia Sert, le « besoin de plaire à tous en même temps » - a tout de suite compris les immenses possibilités de diffusion offertes par ce nouveau média. Et non seulement il pouvait toucher un public plus large, mais encore faire œuvre originale. Comme avec le cinéma, le dessin ou même la poterie, Cocteau impose son style aux enregistrements. Pas question de lire platement ou d’en faire trop devant le micro, ce défricheur veut inventer « quelque chose qui n’est ni le livre, ni la déclamation,…une typographie auditive », fabriquer, sculpter « une voix inconnue, inédite, mordante, qui paraît sortir du masque grec ». Fred Kiriloff, son ami et réalisateur attitré, se souvient des longues séances dans le cocon douillet du Théâtre de l’œuvre. Ce pionnier de l’illustration sonore au théâtre était aussi tatillon sur la diction des textes que Cocteau sur la qualité du son. Il multipliait les prises, pourchassait les fautes, refusant tout montage. Les enregistrements s’étalaient ainsi sur plusieurs mois, parfois suspendus par le poète, qui, « ce jour là, ne jugeait pas sa voix assez bonne ». Une extrême exigence dont le Discours de réception à l’Académie Française fut, en Octobre 1955, l’acmé. Obsédé par cette auguste prestation, au point d’apprendre par cœur le discours prononcé par Voltaire et de le déclamer à tout venant, Cocteau voulut s’en libérer deux mois avant l’échéance, en gravant ses propos dans la cire. Quatre jours de travail pour un credo plein de charme et d’audace qui sera son dernier enregistrement…Il figure in extenso dans cette anthologie que son maître d’œuvre, Lionel Risler, a voulu attrayante. Pas question d’empiler les morceaux de bravoure les uns sur les autres, de noyer l’auditeur sous un long monologue. Par fidélité à celui qui se battit sa vie durant contre le sérieux et l’ennui, ce grand spécialiste de la restauration de disques a conçu ce florilège « comme une émission de radio, sans bousculer la chronologie mais en ménageant des pauses et des récréations ». Lionel Risler a inséré de nombreux textes et extraits de pièces de Cocteau interprétées par Edith Piaf, Jean Marais, Jeanne Moreau, Jean-Pierre Aumont, Suzy Solidor et quelques solides sociétaires du français : Berthe Bovy, Jean Le Poulain ou Jacques Charon. De grandes et belles voix qui se hissent parfois au niveau du maître. Difficile, par exemple, de départager les deux versions du sphinx dans la Machine Infernale.  Dans cette vertigineuse cataracte de mots, (« Et je parle, je travaille, je dévide, je déroule, je calcule, je médite, je tresse, je vanne, je tricote, je natte, je croise, je passe, je repasse, je noue et dénoue, et renoue… »), Jeanne Moreau fait aussi bien en 1952 que l’auteur 20 ans plus tôt. Bonne idée en tout cas de réunir ces deux enregistrements. La musique tient également beaucoup de place dans cette anthologie. Car Cocteau ne fut pas seulement un homme boulimique, il participa avec passion aux grandes aventures musicales de son époque. Cet homme de lettres qui ignorait les subtilités du solfège aimait tellement Stravinsky et Satie et de créer avec eux des spectacles différents, nouveaux. Le maître Russe fit d’abord la sourde oreille ; Mais le compositeur français, lui, après moult échanges de lettres, se laissa convaincre : naquit Parade, en 1917, dont on retrouve ici des extraits interprétés à quatre mains par Francis Poulenc et Georges Auric. Initiée par Cocteau, cette première création « cubiste », dont Picasso dessina les décors et les costumes, déclencha entre les Anciens et les Modernes une nouvelle « bataille d’Hernani » ; Militant pour le spectacle total, la fusion des disciplines artistiques, Cocteau y défendait en matière musical le rêve, la légèreté et la concision, en réaction à la « pompe Wagnérienne » toujours en vogue dans le Paris des années 20. Et il chercha à promouvoir ce style en s’attachant au « Groupe des Six », un collectif de jeunes compositeurs – Honegger, Milhaud, Auric, Tailleferre, Durey, Poulenc – dont il fut le principal avocat, complice et impresario. Son éclectisme et son goût de l’innovation le poussèrent encore vers le jazz, dont il fut l’un des premiers défenseurs. Au point de jouer de la batterie dans les cabarets ( !) et d’enregistrer certains poèmes. Les voleurs d’enfants ou La toison d’or, avec un orchestre américain. Enfin, il y eut le music-hall, où il se piqua de jouer un rôle. Il écrivit plusieurs chansons pour Marianne Oswald et se lia avec la môme Piaf, pour laquelle il composa Le Bel Indifférent, lui offrant ainsi une chance de montrer au public des théâtres son talent de comédienne. En Octobre 1963, il s’éteindra quelques heures seulement après la mort de cette grande amie qu’il admirait tant. Ce qui marque à l’écoute de ce patchwork sonore, c’est sa merveilleuse fluidité. Très tôt, Cocteau avait compris que l’opacité d’une œuvre n’est pas garante de sa profondeur, que la véritable difficulté c’est d’être simple. S’affirmant comme l’anti intellectuel type, refusant le langage des clercs, il a démontré qu’il n’existe pas de « genres mineurs », que l’on peut être populaire sans être vulgaire. Beaucoup ne le lui pardonnèrent jamais.
Stéphane JARNO - TÉLÉRAMA
- « Excellemment choisis et très révélateurs » par Notes Bibliographiques
Ces quatre CD donnent une idée exacte du talent aux multiples faces de Jean Cocteau (1889-1963). Il fut un des meilleurs dans l’écriture, la peinture, la gravure ; romans, poésies, chansons ne l’empêchent pas d’être aussi un homme de radio, de théâtre, de cinéma. Excellemment choisis et très évocateurs sont les nombreux enregistrements reproduits ici. Cocteau, lui-même, avec sa voix si particulière au rythme très personnel, occupe beaucoup de place, déclamant ses propres textes. On y entend aussi celles de Marianne Oswald, Susy Polidor, Piaf et Jean Marais…La musique est très présente, Satie, Auric et Poulenc…De nombreux textes, inédits font de cet ensemble une « somme », donc un fond de cassettothèque que devront consulter ceux qui veulent se familiariser avec l’œuvre du poète « entré en poésie comme on entre en religion ». un livret copieux, abondamment illustré, situe parfaitement chacun des passages, précisant leur place dans l’œuvre (texte en anglais à la fin).
NOTES BIBLIOGRAPHIQUES
- « Formidable document » par Classica
L’anthologie consacrée à l’œuvre enregistrée de Cocteau est la somme d’un travail gigantesque réalisé par le label Frémeaux & Associés. Le coffret de 4 CD est accompagné d’un passionnant livret de 48 pages. Outre la voix du poète et les textes dits par des acteurs prestigieux – Yvonne de Bray, Berthe Bovy, Jeanne Moreau, Jean Marais, Jacques Charon, et ces formidables diseuses que sont Marianne Oswald Edith Piaf -, on retrouve ici les musiques originales composées par Eric Satie pour le ballet Parade, ou de Jean Françaix pour le film Le Lit à colonne. On découvre ou redécouvre le magnifique texte de présentation sur le groupe des Six dit par Cocteau. On retrouve aussi la musique de Pierre Philippe pour Les Mariés de la Tour Eiffel. Un formidable document sur l’art multiforme de celui qui avouait que Picasso lui avait enseigné à courir plus vite que la beauté !
CLASSICA
- « Anti-intellectuel type » par Écouter Voir
Frémeaux & Associés, dont on connaît le riche catalogue constitué en très peu d’années au service des musiques du monde, musiques populaires françaises et étrangères, jazz, gospel, consacre aussi d’imposants coffrets à d’exceptionnelles anthologies : on se souvient de celles dédiées aux deux Gabin, père et fils, à ce tout Trenet encore largement en devenir, qui explore exhaustivement les années fondatrices de ce mythe, ou encore du monument – annuaire édifié à l’histoire de la chanson française que représente le corpus des cinglés du music hall, élaboré avec Jean Christophe Averty. Non moins surprenant, dans un autre registre, un double coffret de quatre CD, nous est aujourd’hui proposé de l’œuvre enregistrée de Jean Cocteau, véritable patchwork de toutes les formes d’expression auxquelles a pu se mesurer celui qui se qualifiait lui-même d’anti-intellectuel type : dessinateur, caricaturiste, auteur dramatique, acteur, costumier, scénariste, romancier, portraitiste, metteur en scène, décorateur, peintre, réalisateur de cinéma (ouf !). Dans un livret éclairant sur les visées de ce projet discographique, Fred Kiriloff, réalisateur sonore attitré de Cocteau met en valeur les multiples aspects de ce frégolisme créateur. Quand à l’éditeur, il postule avec quelque provocation, mais non sans vraisemblance que, né au milieu du vingtième siècle plutôt qu’à la fin du dix neuvième, l’auteur de la Machine Infernale ait pu être, sinon l’inventeur, sans doute le premier et le meilleur auteur multimédia et ce qui, en son temps, a partiellement nui à sa réputation (celle d’un touche à tout), aurait servi, cinquante ans plus tard, sa conception et sa pratique si personnelles de la poésie. Les enregistrements qui nous sont ici présentés nous permettent une traversée de toute les formes de l’œuvre de Cocteau : poème, chanson, radio, cinéma, jusqu’à cette forme spécifique d’expression littéraire que constitue le discours d’entrée à l’Académie Française. Ce voyage, nous l’effectuons en compagnie de musiciens et d’interprètes qui ont servi l’œuvre du poète sous tous ses avatars : Satie, Auric, Poulenc, Marianne Oswald, Suzy Solidor, Edith Piaf, Jean Pierre Aumont, Jean Marais, Jeanne Moreau et Cocteau lui-même, tout heureux, comme dit l’éditeur, de vagabonder dans son propre hypertexte. La qualité de la reproduction sonore, redevable à Lionel Risler, la précision de la documentation et de la datation discographique garantie par Marc Monneraye concourent à la finition de ce document qui a sa place privilégiée en médiathèque, je veux dire aussi bien en bibliothèque qu’en discothèque.
Michel SINEUX – ÉCOUTER VOIR
Liste des crédits sur ce CD :
Satie Eric, Auric Georges, Poulenc Francis, Cocteau Jean, Orchestre De Dan Parrish , Aumont Jean Pierre, Oswald Marianne, Solidor Suzy, Jansen Jacques, Francais Jean, Bovy Berthe, Piaf Edith, Rouleau , De Bray Yvonne, Marais Jean, Moreau Jeanne, Philippe Pierre
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Prelude du rideau rouge (extrait du ballet parade)Auric GeorgesSatie Eric00:02:001937
12Le busteCocteau JeanCocteau Jean00:01:061929
13No man s landCocteau JeanCocteau Jean00:00:351929
14Le theatre grecCocteau JeanCocteau Jean00:01:051929
15Nuit blanche ou pigeon terreurCocteau JeanCocteau Jean00:01:051929
16A l encre bleuCocteau JeanCocteau Jean00:00:421929
17MartingaleCocteau JeanCocteau Jean00:00:581929
18Le prestidigateur chinois (extrait du ballet paradAuric GeorgesSatie Eric00:02:171937
19Les mauvais elevesCocteau JeanCocteau Jean00:01:171929
110Le modele des dormeursCocteau JeanCocteau Jean00:00:421929
111Le camaradeCocteau JeanCocteau Jean00:00:521929
112La petite fille americaine (extrait du ballet paraAuric GeorgesSatie Eric00:00:381937
113Le theatre de jean cocteau (poeme de theatre)Cocteau JeanCocteau Jean00:03:261926
114Les voleurs d enfants (poeme de theatre)Cocteau JeanCocteau Jean00:03:431929
115La toison d or (poeme d opera)Cocteau JeanCocteau Jean00:02:491929
116Le fils de l airAu JeanCocteau Jean00:03:191934
117Ragtime du paquebot (extrait du ballet parade)Auric GeorgesSatie Eric00:02:091937
118La machine inferale (scene du sphinx)Cocteau JeanCocteau Jean00:03:221935
119Les acrobates (extrait du ballet parade)Auric GeorgesSatie Eric00:02:271937
120Anna la bonne (parole et musique de jean cocteau)Oswald MarianneCocteau Jean00:05:141934
121Suite au prelude du rideau rouge (extrait du balleAuric GeorgesSatie Eric00:02:351937
122AttendreSolidor SuzyCocteau Jean00:01:021937
123MensongeSolidor SuzyCocteau Jean00:01:061937
124Mes soeurs n aimez pas les marins (parole et musiqOswald MarianneCocteau Jean00:03:121935
21Arbre de noel 1946Cocteau JeanCocteau Jean00:07:581946
22La dame de monte carloOswald MarianneCocteau Jean00:06:121935
23Valse langoureuse (extrait de le lit a colonnes)Jansen JacquesCocteau Jean00:03:081943
24Mon premier voyage autour du monde en 80 joursCocteau JeanCocteau Jean00:05:201955
25CrucifixionCocteau JeanCocteau Jean00:12:121952
26La voix humaineBovy BertheCocteau Jean00:15:401930
27Nuit de noelCocteau JeanCocteau Jean00:06:501952
28Jean cocteau presente edith piafCocteau JeanCocteau Jean00:00:121946
29Le bel indifferentCocteau JeanPiaf Edith00:27:281953
31Jean cocteau vous parleCocteau JeanCocteau Jean00:04:041950
32Poemes extrait de plain chantCocteau JeanCocteau Jean00:04:081950
33La difficulte d etre (du travail et de la legende)Rouleau Cocteau Jean00:04:261950
34Les parents terriblesDe Bray YvonneCocteau Jean00:04:181955
35La machine infernaleMoreau JeanneCocteau Jean00:14:461955
36Preface des maries de la tour (inedits)Cocteau JeanCocteau Jean00:05:351955
37Les maries de la tour eiffelCocteau JeanCocteau Jean00:16:331955
38Presentation du groupe des sixCocteau JeanCocteau Jean00:05:461953
41Discours de reception a l academie francaiseCocteau JeanCocteau Jean00:57:271955

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
   
THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
Coffret 2 cd - Lecture par André Falcon de la Comédie française en 1955.

Je suis un mensonge qui...
THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
ARLETTY
   
ARLETTY
« Document sonore brut, nous avons choisi de ne pas remonter en studio cette conversation...
ARLETTY
JEAN VILAR, HOMME DE THEATRE - WILLIAM SHAKESPEARE, LES SONGES
   
JEAN VILAR, HOMME DE THEATRE - WILLIAM SHAKESPEARE, LES SONGES
Il nous reste les écrits et la voix de celui qui a inventé l’expression si exacte de...
JEAN VILAR, HOMME DE THEATRE - WILLIAM SHAKESPEARE, LES SONGES


Dernière mise à jour :: 24-03-2017 18:44
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

TARTARIN DE TARASCON - ALPHONSE DAUDET
TARTARIN DE TARASCON - ALPHONSE DAUDET
Personnage haut en couleur, au verbe facile et à l’exagération constante, Tartarin de...

SODOME ET GOMORRHE - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL 4 - MARCEL PROUST
SODOME ET GOMORRHE - À LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU VOL 4 - MARCEL PROUST
Pour la première fois, un éditeur présente l’essentiel de l’oeuvre de Marcel...

MARIUS - MARCEL PAGNOL - PREFACE SONORE INEDITE
MARIUS - MARCEL PAGNOL - PREFACE SONORE INEDITE
PIECE ACCOMPAGNEE DU TEXTE DE LIAISON PAR MARCEL PAGNOL ENREGISTRE EN 1960, AINSI QUE D'UNE PREFACE SONORE INEDITE

L’ETUDIANT ETRANGER - PHILIPPE LABRO
L’ETUDIANT ETRANGER - PHILIPPE LABRO
Texte intégral lu en 7 CD par l'auteur.
Prix Interallié 1986

Invité...

LETTRE AU PERE - FRANZ KAFKA
LETTRE AU PERE - FRANZ KAFKA
Texte intégral lu par Thomas Compère Morel. (2 CD).

La Lettre au père de Franz Kafka est...

LA RECONSTRUCTION DE LA GAUCHE ?
LA RECONSTRUCTION DE LA GAUCHE ?
Laurent Fabius défend les fondamentaux du socialisme, parmi lesquels figure en bonne place la croyance...

LA FRANCE DES LUMIÈRES ET DES RÉVOLUTIONS DE 1715 À 1815 - UN COURS PARTICULIER D'OLIVIER COQUARD
LA FRANCE DES LUMIÈRES ET DES RÉVOLUTIONS DE 1715 À 1815 - UN COURS PARTICULIER D'OLIVIER COQUARD
Pour la première fois, l’éditeur des savoirs, les Presses Universitaires de France, et la...

L'INJUSTICE DE LA JUSTICE - MICHEL ONFRAY
L'INJUSTICE DE LA JUSTICE - MICHEL ONFRAY
L’enregistrement inédit contenu dans ce coffret de 2 CDs propose une conférence de Michel...

HISTOIRE DE LA BIBLE (COLLECTION PUF FREMEAUX)
HISTOIRE DE LA BIBLE (COLLECTION PUF FREMEAUX)

Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours...


DESCARTES - SPINOZA - LEIBNIZ - UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
DESCARTES - SPINOZA - LEIBNIZ - UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
La philosophie de René Descartes ouvre l’ère de la modernité. Pour la...

ARTS - L’ANTIQUITÉ GRECQUE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
ARTS - L’ANTIQUITÉ GRECQUE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
Qu’est-ce que l’art ? Comment s’est-il constitué et défini à travers...

APPRENDRE A PHILOSOPHER AVEC JACQUES RICOT
APPRENDRE A PHILOSOPHER AVEC JACQUES RICOT
On peut vivre sans philosophie, écrivait Vladimir Jankélévitch, mais on vit moins...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Titre_Galerie.gif
Pub Net Galerie Guedon Janv2017.jpg
titre Michel onfray.gif
Pub Net Laicite.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V MJQ.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif