Fremeaux.com
FAPY LAFERTIN
NEW QUARTET


AtlÂntico



Figure tant tutélaire que légendaire Fapy Lafertin est un grand guitariste de jazz. Son New Quartet, regroupe ici la fine fleur de la jeune garde du « jazz à cordes » belge, Alexandre Tripodi et Renaud Dardenne (Les violons de Bruxelles) et Cédric Raymond (Tcha Limberger, Toots Thielemans,…). Le registre de l’album dérive entre jazz manouche, l’une des expressions les plus vivaces du swing continental européen, et le choro et le fado, ces musiques luso-brésiliennes aux mélodies atlantiques emplies de romantisme et de sensibilité. Le guitariste et ses comparses, en stylistes de la mélodie, nous invitent à un voyage aérien, tout en apesanteur et légèreté. Augustin Bondoux / Patrick Frémeaux
Fapy Lafertin is a leading light in jazz, a legendary figure and guardian of the flame. He is also a great guitarist. Here he fronts his New Quartet represents the cream of the young guard of “string jazz” in Belgium, with Alexandre Tripodi and Renaud Dardenne (the “Violons de Bruxelles”) and Cédric Raymond, known for his work with Tcha Limberger, Toots Thielemans etc. The album ranges between gypsy jazz — one of the most attractive, animated expressions of swing in continental Europe — and the choro and fado genres of Brazil and Portugal, whose Atlantic melodies are full of romanticism and sensitivity. The guitarist and his companions, all of them tuneful stylists, here invite us to fly through the air on a voyage that defies gravity.   
Augustin Bondoux / Patrick Frémeaux


Fapy Lafertin : guitare, guitare portuguaise
Alexandre Tripodi : violon
Cédric Raymond : contrebasse
Renaud Dardenne : guitare



Né en 1950 à Courtrai en Belgique,
Fapy Lafertin a commencé la guitare à l’âge de 5 ans. Comme toujours chez les manouches, la musique est une histoire de famille : « j’ai été élevé là-dedans avec mon père, mes oncles, mes frères » (1). En 1972, Fapy forme avec Koen De Cauter le quartet Waso, qui enregistrera cinq disques et tournera beaucoup. Suivront une dizaine de disques sous son nom, portant haut la musique de Django Reinhardt et anticipant d’une quinzaine d’années la vague gipsy jazz à venir. Vite reconnu par ses pairs et par un public d’aficionados comme un maître de la guitare manouche, il est sans nul doute l’un des stylistes qui, au niveau de la sensibilité, se rapproche le plus de Django, car en ayant retenu la leçon essentielle : « jouer simple, jouer des notes pures (…) de l’émotion, du sentiment, une note jouée au bon moment avec le parfait feeling ; c’est ça la musique et c’est ça Django (…) le sentiment est plus important que la vitesse » (2). Dans ses chorus, Fapy fera toujours preuve d’une retenue, d’une sensibilité mélodique et d’une clarté d’articulation qui le distingueront absolument de la pléthore des héritiers de Django qui confondent souvent musique et gymnastique !

C’est sur scène en tant qu’invité des Violons de Bruxelles qu’il rencontra le violoniste Alexandre Tripodi et le guitariste Renaud Dardenne, tous deux membres du groupe dirigé par le violoniste Tcha Limberger. De cette rencontre naîtra l’idée d’un trio et très vite d’un quartet. Voilà donc Fapy entouré à près de 70 ans par trois excellents musiciens belges de la nouvelle génération. Musicien aux multiples facettes, le guitariste Renaud Dardenne évolue du swing manouche au choro, de la musique vénézuélienne au rébetiko, en passant le jazz ; Il compose aussi pour le théâtre et ses différents groupes. Pianiste, contrebassiste et bassiste mais aussi batteur et ingénieur du son, Cédric Raymond s’est produit lui aussi au sein de formations aux styles très différents ; il évolue également dans le milieu du théâtre et de la comédie musicale. Sa contrebasse à la belle rondeur de son, forme avec la guitare de Renaud une rythmique exemplaire conjuguant autorité et souplesse, sobriété et efficacité. Quant au violoniste Alexandre Tripodi, c’est une figure bien connue des amateurs de swing manouche et de jazz acoustique en Belgique. Avant tout sideman, il officie dans de nombreux projets. Conjuguant lyrisme et sensualité, ses interventions sont toujours d’une grande sensibilité mélodique. Fapy a souvent joué avec d’autres musiciens que ceux issus de la communauté manouche ; « ce qui compte pour moi, ce n’est pas d’être gitan ou non, c’est d’être bon musicien » (2).
Atlântico est un album-voyage, son répertoire s’écoule et étonne tout à la fois et propose de nombreuses compositions originales. Fapy en apporte quatre ; deux avaient déjà été enregistrées en compagnie de Lollo Meier en 2011 ; les revoilà ici dans de nouveaux arrangements : carnation , swing mid tempo au joli thème chantant, et le très lusitanien et délicat Plachterida ici dans une version jazz de chambre sublimée par un exposé somptueux à la guitare, un chorus de violon en pizzicato et une broderie musicale d’une grande finesse ; les deux nouvelles compositions sont du même niveau : Cinzano, qui fleure bon le choro ou le joropo Vénézuélien et Turn, petite pièce à la beauté dépouillée. Fapy est un romantique, un sentimental ; sous ses doigts, la guitare est soyeuse et les notes chantent, les mélodies sont transparentes et vont droit au cœur ! Les autres membres du groupe ont apporté chacun un titre : Renaud Dardenne, le mélancolique Pixinguinha em Lisboa, précédemment enregistré avec Les Violons de Bruxelles, ici dans un arrangement entre classique et Brésil, avec une belle intro de Fapy à la guitare portugaise (3), Alexandre Tripodi l’ambitieuse Fantaisie en sol, méditation musicale co-signée avec Cédric Raymond qui, lui, apporte The Baltic, composition inspirée au caractère onirique, l’occasion pour Fapy de montrer qu’il est partout chez lui dans la musique (cf l’à-propos de son chorus et ses cascades de notes d’une belle fluidité) . Pour le reste, le nostalgique Vibraçoes du mandoliniste brésilien Jacob do Bandolim, avec un long exposé à la guitare puis à la guitare portugaise et un violon sentimental à souhait, Torontoi emlek, composition imparable du grand violoniste hongrois Sandor Jaroka et quatre standards revus et corrigés : My romance, la belle vie de Sacha Distel, Japanese sandman (où le violoniste swingue et improvise avec brio) et It’s allright with me (avec un bel exposé de Fapy à la guitare portugaise et un arrangement très original ). Et quand il ne chorusse pas, Fapy appuie la rythmique de son drive impressionnant ou ponctue les improvisations de subtils contre-chants.
Le son a une importance fondamentale pour le quartet; Fapy s’intéresse aux haut-parleurs, aux micros et possède son propre home studio ; s’il est un amoureux du son vintage (4), il a toujours été attentif au son, qui constitue pour lui une sorte de quête musicale : attaque, sculpture de la note, précision, sens de la nuance et une technique sans faille toujours au service de l’élégance ; son phrasé limpide et détaché et le son de sa guitare sont proches de la perfection (cf son chorus sur La belle vie, un modèle du genre, lumineux de bout en bout, où chaque note a un sens). Également passionnés par le son, Alexandre Tripodi et Cédric Raymond cosignent l’enregistrement de ce disque, le premier se chargeant de la prise de son (avec Cédric Pilsnier) et de l’édition et le second du mixage et de la masterisation.
Voilà un quartet à l’équilibre parfait qui ne ressemble à nul autre et impose sa marque par une mise en place, une cohésion, une sérénité et une exigence musicale exceptionnelle. S’interdisant toute surenchère, évitant les plans stéréotypés, les musiciens touchent et surprennent, entre compositions haut de gamme et des relectures si personnelles qu’elles se transforment, grâce à de formidables idées d’arrangement, en de quasi re-créations absolument magistrales.

Francis Couvreux, octobre 2019


© Frémeaux & Associés 2020


Notes
1. Interview max Robin dans Guitarist acoustic.
2. Interview Hervé Legeay dans French guitare.
3. Instrument à 12 cordes avec un accordage différent de celui de la guitare, symbole même du fado, pour le son duquel Fapy a eu un coup de foudre il y a des décennies et qu’il a régulièrement utilisé sur plusieurs disques.
4. Souvenons-nous de ces enregistrements à l’ancienne de Fapy avec Le Jazz dans les années 94-96 : juste un micro qui enregistre la sensibilité qu’on lui donne.



FAPY LAFERTIN
NEW QUARTET

AtlÂntico

Born in Courtrai, Belgium, in 1950, Fapy Lafertin took up the guitar at the age of five. As always with gypsies, music was a family affair: “I was brought up in it with my father, my uncles and my brothers.”(1) Twenty years later (1972) Fapy and Koen De Cauter founded the Waso quartet, which toured widely and also produced five recordings, and then Fapy made a dozen albums under his own name: his records carried the flag for the music of Django Reinhardt, and they anticipated the future “gypsy jazz wave” by a good fifteen years. Lafertin was quickly recognized as a master of the gypsy guitar both by his peers and by an audience of aficionados, and he no doubt remains one of the stylists whose sensibilities come closest to those of Django… because Lafertin has learned the essential lesson: “Play it simple, and play pure notes (…) emotion, sentiments, a note played at the right moment with perfect feeling; that’s music and that’s Django (…) feeling is more important than speed.”(2) In his choruses, Fapy would always show a restraint, a melodic sensibility and a clarity in his fingering that stood him apart from those numerous heirs of Django who often confuse music with gymnastics!
It was onstage, invited to play by the “Violons de Bruxelles”, that he first met violinist Alexandre Tripodi and guitarist Renaud Dardenne, the two other members of that group led by violinist Tcha Limberger. Their meeting spawned the idea of a trio, and then quickly it became a quartet with Fapy, now nearing 70, surrounded by three excellent Belgian musicians from the younger generation. As a guitarist with many facets, Renaud Dardenne has moved easily from gypsy swing to choro, and from the music of Venezuela to rebetiko and jazz; he has also composed music for the theatre and his own different groups. Pianist Cédric Raymond — who is also a sound-engineer and bassist who plays the double bass — is another musician who has appeared with groups of very different styles, not to mention his experiences in theatre and musicals. His double bass has a beautifully rounded sound, and with Renaud’s guitar the two instruments form an exemplary rhythm section that combines authority and flexibility with an efficient sobriety. As for the violinist Alexandre Tripodi, he is a well-known figure among gypsy swing enthusiasts and acoustic jazz fans in Belgium. An excellent sideman, Alexandre has been involved in numerous projects, and the blend of lyricism and sensuality in his contributions always provides a demonstration of his great empathy as a melodist. Fapy Lafertin has often played with musicians from outside the gypsy community: “To me, what counts is not whether someone’s a gypsy or not; it’s just being a good musician.” (2)
Atlântico is an album-journey, and its material is surprising as it unfolds through numerous original compositions. Fapy has contributed four of them, two of which have already been recorded (with Lollo Meier in 2011), and here they feature in new arrangements: Carnation is a mid-tempo swing tune with a pretty, singing theme, while Plachterida, a delicate Lusitanian number, appears here in a chamber-jazz version sublimated by a gorgeous statement on the guitar, a pizzicato violin chorus, and musical embroidery that shows wonderful finesse. The two new compositions here show the same excellence: Cinzano has reminiscences of the choro or the Venezuelan joropo, while Turn is a little piece with a beautiful outline. Fapy Lafertin is a romantic and sentimental soul; beneath his fingertips, the guitar has a silken sound, while the notes sing out and melodies become transparent: they go straight to your heart! The other members of the group have each contributed one title: Renaud Dardenne wrote the melancholy Pixinguinha em Lisboa, previously recorded with the “Violons de Bruxelles”, and here it has an arrangement midway between the classical and Brazil, with a beautiful introduction played by Fapy on the Portuguese guitar (3). Alexandre Tripodi gives us the ambitious Fantaisie en sol, a musical meditation co-written with Cédric Raymond, while the latter has composed The Baltic, an inspired piece with a dreamlike character; it gives Fapy the opportunity to show he’s at home everywhere in music (just listen to the pertinence of his chorus and his fluid cascades of notes.) As for the other titles, we have the nostalgic Vibraçoes (by Brazilian mandolin player Jacob do Bandolim) with a long statement of the theme on guitar and then Portuguese guitar, with as sentimental a violin as you could wish for; Torontoi emlek, the unavoidable composition by the great Hungarian violinist Sandor Jaroka; and four standards that have been revisited: My Romance, Sacha Distel’s La Belle Vie, Japanese Sandman (on which the violinist swings and improvises with brio), and It’s Alright With Me (with a beautiful introduction from Fapy playing Portuguese guitar in a highly original arrangement.) And when Fapy isn’t playing choruses, he drives the rhythm section along in an impressive manner, while punctuating the improvisations with subtle descants.
Sound is of fundamental importance to this quartet. For one, Fapy has an interest in everything relating to loudspeakers and microphones, and he has his own home-studio. While his first love is “vintage” sound (4), he has always taken great care over this aspect of recording, to the point where for him it has became a kind of musical quest: the attack, the note’s sculpture, its precision, a feeling for nuance, and a faultless technique that always serves elegance… his detached, limpid phrasing and the sound of his guitar are close to perfection (c.f. his chorus in La Belle Vie, a model of the genre that is luminous from beginning to end, and where each note takes on full meaning.) Alexandre Tripodi and Cédric Raymond also have a passion for sound, and they have put both their names to the production of this album, the former taking charge of the sound’s recording (with Cédric Pilsnier) and editing, while the latter was responsible for the mixes and mastering.
This makes for a perfectly balanced quartet that resembles no other, and it has established its own identity with a unique set-up that has cohesiveness and serenity, as well as exceptional musical rigour. The musicians have banished all temptation to outdo one another, and they avoid stereotypes totally; on the contrary, these musicians touch their listeners and surprise them with top-flight compositions and some very personal re-readings; and the arrangements contain such marvellous ideas that the titles themselves are transformed into masterly new creations.
Francis Couvreux, October 2019.
Adapted into English by Martin Davies


© Frémeaux & Associés 2020

Notes
(1) Interviewed by Max Robin in “Guitarist Acoustic” magazine.
(2) Interviewed by Hervé Legeay in “French Guitare” magazine
(3) A 12-string instrument tuned differently from the guitar, and the very symbol of fado. Fapy fell in love with its sound decades ago and has regularly played it on recordings.
(4) Remember those old-style jazz recordings made by Fapy between ‘94 and ‘96, with a single microphone to capture the sensibilities he conferred on the music.


 1 Torontoi emlek (Sandór Járóka) 3’59
 2 La belle vie (Jean Broussolle/Sacha Distel) 5’07
 3 My Romance (Rodgers/Hart) 4’17
 4 Vibracoes (Jacob do bandolim) 5’36
 5 The Baltic (Cédric Raymond) 5’42
 6 Turn (Fapy Lafertin) 2’14
 7 Cinzano (Fapy Lafertin) 1’56
 8 Fantaisie en sol (Alexandre Tripodi/Cédric Raymond) 5’32
 9 It’s Alright with me (Cole Porter) 6’04
10 Pixinguinha em Lisboa (Renaud Dardenne) 4’51
11 Japanese Sandman (Whiting/Egan) 4’04
12 Plachterida (Fapy Lafertin) 4’32
13 Carnation (Fapy Lafertin) 4’10


Album enregistré en Aout 2017 au centre Culturel de Tintigny
Prise de son : Cédric Pilsnier
Post-production et supervision sonore : Alexandre Tripodi
Mixé et masterisé par Cédric Raymond
Photographies : Dominique Houcmant
Fabrication et distribution : Frémeaux & Associés
Coordination : Augustin Bondoux
Editions musicales pistes : 5, 8 © Frémeaux & Associés
www.fremeaux.com
Renaud Dardenne joue sur une guitare Carmantrand.
Alexandre Tripodi joue sur un violon Fabien Gram.


Nous tenions à remercier chaleureusement Jean-Pierre Bissot et les Jeunesses Musicales du Luxembourg de nous avoir offert un bel endroit pour l’enregistrement,  Elia Fragione et Dominique Houcmant pour l’œil artistique et l’idée du titre de l’album et Greg Houben pour ses visions éclairantes. Merci également à Piol et Sébastien pour leur minutieux travail de lutherie.





Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

YMA SUMAC - QUEEN OF EXOTÍCA
YMA SUMAC - QUEEN OF EXOTÍCA
Yma Sumac compte parmi les plus grandes divas que la terre ait jamais portées. Princesse inca de...

VUELVE JUNTO A MI - LOS MACHUCAMBOS
VUELVE JUNTO A MI - LOS MACHUCAMBOS
Cinquante ans après leur premier succès, Los Machucambos, emmenés par les deux membres...

VEREDA TROPICAL - 36 CHEFS D'OEUVRE D'AMERIQUE LATINE
VEREDA TROPICAL - 36 CHEFS D'OEUVRE D'AMERIQUE LATINE
Cette anthologie présente divers styles musicaux de langue hispanique le plus souvent nés dans...

RUMBA ET GUARACHA 1930-1958
RUMBA ET GUARACHA 1930-1958
La Rumba, expliquent les auteurs de la sélection “est le parfum des îles qui inonde...

RAÚL BARBOZA & JUANJO DOMINGUEZ - QUE NADIE SEDA MI SUFRIR
RAÚL BARBOZA & JUANJO DOMINGUEZ - QUE NADIE SEDA MI SUFRIR

Raúl décide de gagner la France, où il débarque en 1987, “sans...

RAUL BARBOZA
RAUL BARBOZA
Raúl Barboza nous convie, avec cet enregistrement, à découvrir les chemins musicaux des indiens Guaranis. Le premier...

RAUL BARBOZA
RAUL BARBOZA
“Etes-vous indien ? demande quelqu’un dans l’assistance. Je me suis regardé dans la glace, et tout...

RAUL BARBOZA
RAUL BARBOZA
Les vieux Guaranis se souviennent. Ils se souviennent du début des temps et de Ñanderuvusu, créateur de la...

RAUL BARBOZA
RAUL BARBOZA
L’anthologie officielle d’une des plus grandes révélations World Music de cette décennie. Le...

PAQUITO D'RIVERA
PAQUITO D'RIVERA
Deux Mondes, L'Europe et l'Amérique. Et aussi celui de la tradition orale. Un paysage qui embrasse des oeuvres automnales...

MUSIQUES ET CHANTS DES AMERINDIENS
MUSIQUES ET CHANTS DES AMERINDIENS
A la fin des années 1960 et au début des années 1970, François Jouffa et Serge...

MICHEL GODARD
MICHEL GODARD
Le serpent : quel drôle de nom pour un instrument de musique! Et pourtant... De la fin du seizième à la fin du...

MAMBO 1951-1958
MAMBO 1951-1958
Le Mambo tient de la rencontre musicale des Caraïbes et de l’Amérique du Nord. Dès...

MACHU PICCHU
MACHU PICCHU
Machu Picchu est l’ancienne cité inca du Pérou dans les Andes, à une altitude de 2045 mètres, et...

MACHU PICCHU
MACHU PICCHU
Originaire du même village, les Machu Picchu nous font découvrir le charme de la culture andine,...

LES AMÉRINDIENS : PEUPLES MAYA, TOTONAQUE, CORA - MEXIQUE
LES AMÉRINDIENS : PEUPLES MAYA, TOTONAQUE, CORA - MEXIQUE
Disque officiel de l’exposition « Mayas : Révélation d’un temps sans fin...

LATIN DIVAS 1926 - 1954
LATIN DIVAS 1926 - 1954
“C’est la réponse féminine à notre précédente anthologie Latin Crooners : la diva...

LATIN CROONERS
LATIN CROONERS
Le chanteur de charme latino suggère le regard ambivalent porté sur la femme avec des musiques belles à...

KARL ZERO - SONGS FOR CABRIOLETS
KARL ZERO - SONGS FOR CABRIOLETS
Initialement paru en 2000, le premier album de Karl Zéro, petit trésor pop, est devenu culte....

JACOB DO BANDOLIM
JACOB DO BANDOLIM
Cette anthologie marque le centenaire de la naissance de Jacob do Bandolim (février 1918) et le...

ILDO PATRIARCA
ILDO PATRIARCA
“C’est une erreur, mais les joueurs d’accordéon, au grand jamais, on ne les met au...

EN VIVO EN LA ARGENTINA - DVD
EN VIVO EN LA ARGENTINA - DVD
Le film du concert "En vivo en la Argentina" de Raul Barboza

Raúl Barboza, arrivé à Paris il y...

EN VIVO EN LA ARGENTINA
EN VIVO EN LA ARGENTINA
Concert live ! le dernier album de Raul Barboza

Raúl Barboza, arrivé à Paris il y a 15 ans, devait, avec...

EL SENTIMIENTO DE ABRAZAR
EL SENTIMIENTO DE ABRAZAR
Ce film trace le portrait de l'accordéoniste Argentin Raul Barboza dans divers aspects de sa vie...

CHA-CHA-CHA 1953-1958
CHA-CHA-CHA 1953-1958
Le cha cha cha provient d’une altération des rythmes de mambo, dans une interprétation mezzo tempo qui...

BOLERO 1952-1959
BOLERO 1952-1959
Le Boléro est inscrit au plus profond de la culture de l’Amérique Latine et a...

AU PAYS DU TEMPLE DU SOLEIL - PEROU: LIMA, PUNO, CUZCO, AYACUCHO ET AMAZONIE
AU PAYS DU TEMPLE DU SOLEIL - PEROU: LIMA, PUNO, CUZCO, AYACUCHO ET AMAZONIE
Ce disque est un hommage post-mortem à Serge de Bru, disparu à 29 ans, en septembre 1970, dans...

ATAHUALPA YUPANQUI (LIVE 1982)
ATAHUALPA YUPANQUI (LIVE 1982)
Partout à travers le monde, Atahualpa Yupanqui a été accueilli comme l’un des plus...

ARGENTINA IN PARIS VOL. 2 (1926-1928)
ARGENTINA IN PARIS VOL. 2 (1926-1928)
L’extraordinaire réunion de deux parmi les plus grands interprètes du Tango en Europe au cours des...

ABEL FLEURY, ATAHUALPA YUPANQUI, ASTOR PIAZZOLLA, EDUARDO FALÚ
ABEL FLEURY, ATAHUALPA YUPANQUI, ASTOR PIAZZOLLA, EDUARDO FALÚ
Le label porteño Acqua Records propose à Frémeaux & Associés un programme, arrangé pour...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_integrale_onfray.gif
Net Cosmos + Decadence.jpg
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_202021.jpg
Titre_Legrand.gif
Net Legrand.jpg
Titre_Galerie.gif
net_expo_orsay__galerie_fa.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Inédits
net_live_in_paris_6v_coltrane.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Titre_Histoire.gif
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif