Fremeaux.com
COLETTE & Willy
CLAUDINE S’EN VA
ENREGISTREMENT HISTORIQUE DE 1954 LU PAR ODETTE JOYEUX
© Editions Albin Michel





Sidonie Gabrielle Colette naît à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) le 28 janvier 1873. C’est la dernière enfant de Sido (Sidonie Landoy) et du capitaine Colette. Elle fait la connaissance adolescente d’Henry Gauthier-Villars, dit Willy, avec qui elle se marie le 15 mai 1893 à Châtillon-Coligny. Les cercles littéraires et musicaux de la capitale lui sont alors ouverts. Claudine s’en va fut sans doute rédigé en 1902 dans la maison des Monts-Boucons, propriété que Willy avait achetée deux ans plus tôt. Le manuscrit, composé de six cahiers avait pour titre initial “Je s’évade” ; Colette s’en explique : “je crois que je l’ai changé pour qu’il ne puisse pas y avoir de confusion et qu’on ne puisse prendre ce livre pour une autobiographie (Mes Vérités, entretiens avec André Parinaud pour la radiodiffusion française)”.

La Prisonnière
Claudine s’en va est le quatrième et dernier volet d’une “Tétralogie” – c’est le mot de Willy – retraçant, de l’enfance au mariage (Claudine à l’école, Claudine à Paris), et du mariage au divorce (Claudine en ménage, Claudine s’en va), une vie romancée de Colette. C’est ce qu’elle reconnaît de mauvaise grâce. Ainsi, à la question de savoir si Claudine s’en va reflète le moment où elle pense se séparer de son mari Willy, Colette répond : “Oh ! si peu. Je veux bien vous dire qu’il y a dans ce mince volume une coïncidence avec des circonstances de ma vie personnelle, mais elles sont de peu de poids, du moins de peu de poids littéraire (Mes Vérités)”. L’association de la femme et du personnage “Colette/Claudine” est tellement passée dans les mœurs qu’on réduit souvent Colette l’écrivain à ses premiers romans – aux Claudines comme on les appelle. C’est oublier que ses débuts littéraires ne furent pas libres, qu’elle était le nègre d’un mari qui profita de son talent en signant ses œuvres à sa place. Dans ces conditions, on comprend que Colette rechigne à se reconnaître dans Claudine : sa première autobiographie lui fut commandée ; elle s’y peint de l’extérieur, sans prendre réellement part à l’histoire qu’elle ra­conte. Claudine, c’est elle vue par Willy. Donc, ce n’est pas vraiment elle : “Claudine sourit et s’écrit : “Bonjour, mon Sosie!” Mais je secoue la tête et je réponds : “Je ne suis pas votre Sosie… Vous êtes Claudine, et je suis Colette. Nos visages, jumeaux, ont joué à cache-cache assez longtemps (Les Vrilles de la vigne)”.

Trop de mauvais souvenirs sont liés à cette période de sa vie où la femme fut trompée et l’auteur exploité par le même homme – “C’est à Claudine à Paris, et à Claudine s’en va que ma mémoire fait mauvais visage (Mes Apprentissages)”. Colette se juge autant que Claudine s’en va, sévèrement : “Il vaut mieux que je n’en prononce aucun pour l’œuvre et aussi pour l’idée que je me fais de moi-même (Mes Vérités)”. Elle se voit dans cette œuvre comme sur les photographies de l’époque, avec : “une expression tout ensemble soumise, fermée, mi-gentille, mi-condamnée, dont j’ai plutôt honte (Mes Apprentissages)”. La peur de Willi explique ses lâchetés : aussi bien sa “désinvolture un peu grosse”, “courage lent et buté”, façon bureaucratique qu’elle avait d’écrire en renâclant – “il ne me plaît guère de re­trouver… ma souplesse à réaliser ce qu’on réclamait de moi, une obéissance aux suggestions et déjà une manière adroite d’éviter l’effort (ibid.)” ; que son dessaisissement des Claudines qu’elle cède, poussée par son mari, à deux éditeurs (Ollendorff et le Mercure de France). En fait, Colette fait moins son portrait que celui de Willy : le personnage de Maugis, qui apparaît dans Claudine à Paris “est peut-être la seule confidence que M. Willy nous a faite sur lui-même… ce Maugis-là n’est pas de moi… Je crois que M. Willy céda, en créant “le gros Maugis”, à l’une de ses mégalomanies, l’obsession de se peindre, l’amour de se contempler (ibid.)”. Les Claudines sont des “Willis”, l’œuvre d’un homme atteint d’une “syncopes de la volonté” qui l’empêchait d’écrire – “Le «cas Willy» présente une singularité unique : l’homme qui n’écrivait pas avait plus de talent que ceux qui écrivaient en son lieu et place (ibid.)”, exception  faite de sa femme à qui il faisait peu de louanges, plutôt des réprimandes directes, brèves, coupantes dans les marges des cahiers d’écolier aux feuillets vergés, rayés de gris, à barre marginale rouge, avec un dos en toile noire et une couverture à médaillon et titre orné “Le Calligraphe” sur lesquels elle s’exécutait. L’autobiographie de Colette sert de prétexte à ses parades mondaines sur la scène littéraire parisienne.

Willy commercialisa à fond les succès de librairies des Claudines : il s’exhibait ainsi au Bois de Boulogne, flanqué de Colette et de Polaire, jeune danseuse de music-hall, Sosie de sa femme qu’il habillait à l’identique et à qui il fit jouer le rôle de Claudine dans l’adaptation qu’il fit des Claudines au théâtre. D’innombrables produits dérivés – le col Claudine, une lotion Claudine, un parfum Claudine, un chapeau Claudine, des cravates, des cigarettes, du papier photographique, des cure-dents dont l’annonce est surmontée du portrait de Colette – témoignent du génie de Willy, orchestrateur d’un phénomènes de société à fort rendement – “acquérir, thésauriser, voilà ce qui, même dans la correspondance torrentielle qui lui survit, prend la première place (ibid.)”. L’écriture, ici, est secondaire au regard de la personnalité de son promoteur, de son auteur. C’est Willy qui s’expose au détriment des supports qu’il utilise pour sa publicité (le roman, le théâtre, les produits de consommation). L’écriture, dans ce contexte, n’est guère plus que la photographie de la manière très particulière que Colette a de parler : “Au moment de son mariage, elle n’avait ni le métier, ni la connaissance nécessaire à l’établissement d’un texte publiable. En revanche, elle avait, sur le ton rosse, le don de la conversation, toute de verve et d’esprit cocasse. On l’écoutait, et elle aimait être écoutée (Sylvain Bonmariage, Willy, Colette et moi)”. Pour elle, comme pour Willy, le besoin de se montrer en société résume tout le projet littéraire : les Claudines ne sont qu’un moyen parmi d’autres pour rendre public l’exotisme bourguignon d’une Colette transformée par Willy en bête de foire.

Le premier style de Colette s’en ressent : s’y décèle un ton mondain sous des aspects faussement campagnards. L’important est moins de “jeter sur le papier des souvenirs d’école primaire” que d’insister sur les “détails piquants” qui peuvent émoustiller le lecteur. Willy ne retient de Colette que son côté tape-à-l’œil ; le reste ne l’intéresse pas. D’où l’impression, en particulier quand on lit Claudine s’en va, d’être confronté par erreur à un nouveau roman avant la lettre : Colette, à défaut d’aimer sa vie, en aime son décor, la cage de sa prison dorée ; elle ne se raconte pas, mais se décrit – se regarde écrire, parler, ressentir – comme elle décrit le quotidien qui l’entoure, indifféremment, « étrangère à l’histoire », comme le dit Aragon. Écrire ne diffère pas des gestes les plus quotidiens : “j’allai reprendre mon poste au bord d’une table bureau, d’où mes yeux de femme suivirent… une courte et dure main de jardinier, qui écrivait (Le Pur et l’impur)”.  Colette ne participe pas à son écriture. Son absence a pour effet de gommer la distance traditionnelle établie entre le romancier omniscient et son récit. La narratrice, dans Claudine s’en va, n’a pas la liberté d’échapper à sa description ; elle en fait partie, la vit sans recul : “il y avait, dans cette figure triangulaire à nez pointu et à bouche en accent circonflexe, en chapeau de gendarme, les yeux d’une de ces lionnes du Zoo qui de spectacle devinrent spectatrices, observant qui les observe, les pattes croisées l’une sur l’autre, immobiles, avec un souverain dédain (portrait que Cocteau fait de Colette dans son Discours de réception à l’Académie Royale de langue et de littérature française)”. L’auteur, s’il y en a un, c’est Willy, omniscient certes, mais impuissant. Reste une écriture abandonnée à elle-même, seulement formelle, sans héros obligé (Claudine laisse sa place à Annie dans ce quatrième roman), sans histoire véritable, faite de plusieurs épisodes rassemblés (le drame d’Annie, Bayreuth, les apparitions de Claudine…).
Alexandre Wong
© 2007 Frémeaux & Associés – Groupe Frémeaux Colombini SAS


ODETTE JOYEUX
Odette Joyeux naît le 5 juillet 1914 à Paris (14e). Elevée par sa mère, son père ne l’ayant pas reconnue, elle étudie le violon puis la danse avant de devenir petit rat de l’opéra. Elle débute dans Istar dont la musique est due au compositeur Vincent d’Indy et poursuit dans Aida, Brocéliande et Faust. Enfant turbulente, Odette Joyeux est renvoyée pour indiscipline mais réintégrée 2 ans plus tard. Entre-temps, elle découvre le théâtre et se produit au Théâtre de l’Odéon. C’est en 1933 qu’Odette Joyeux obtient son premier grand rôle au théâtre dans Intermezzo de Jean Giraudoux grâce à Louis Jouvet, impressionné par le talent de la novice. Parallèlement, elle débute au cinéma en 1930 dans deux films de Charles de Rochefort. En 1934, elle donne la réplique à Jean-Pierre Aumont dans Lac aux dames qui obtient un gros succès commercial. En 1935, elle joue au théâtre dans Grisou, pièce écrite et jouée par Pierre Brasseur qu’elle épouse la même année. Leur fils, Claude, futur comédien, voit le jour en 1936. Sa réussite dans le cinéma français s’effectue véritablement 4 ans plus tard avec Entrée des artistes où la qualité de son interprétation lui assure l’estime des professionnels et un avenir tout tracé. Elle tourne ensuite avec Robert Péguy dans Notre-Dame de la Mouise (1939) puis pendant la Guerre, avec Claude Autant-Lara dans Le mariage de Chiffon (1941) et avec Serge de Poligny dans Le baron fantôme. Elle poursuit également sa carrière théâtrale. En 1945, Odette Joyeux divorce. Elle poursuit sa carrière au théâtre et au cinéma pendant une dizaine d’années. Elle retrouve Claude Autant-Lara pour Sylvie et son fantôme en 1945 et tourne également avec Max Ophuls pour La ronde ainsi qu’avec avec Sacha Guitry dans Si Paris nous était conté. Cependant, les producteurs ont du mal à voir l’actrice autrement qu’en femme-enfant romanesque bien qu’elle possède un talent d’écrivain que Jean Giraudoux lui reconnaissait alors qu’elle avait à peine 15 ans. Son premier roman Agathe de Nieul est édité alors qu’elle fête son 27e anniversaire. C’est pourquoi, elle décide de s’essayer à cet exercice avec succès pour La mariée était trop belle (1956) ou Rencontres (1960) que son récent mari, Philippe Agostini réalise. Le couple entame une collaboration fructueuse avec notamment L’âge heureux (1966) où elle décrit le monde de son enfance. Elle poursuit alors une activité littéraire soutenue composée de romans et recueils de mémoires. Odette Joyeux meurt soudainement le 26 août 2000 à l’âge de 85 ans.

Ecouter CLAUDINE S’EN VA de COLETTE & Willy (ENREGISTREMENT HISTORIQUE DE 1954) LU PAR ODETTE JOYEUX  (livre audio) © Frémeaux & Associés. Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires, dans les fnac et virgin, en VPC chez La librairie sonore, Audio-archives, Livraphone, Lire en tout sens, Livre qui Parle, Mots et Merveilles, Alapage, Amazon, fnac.com, chapitre.com etc.....Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écouté par téléchargement auprès d'Audible (Audio direct - France loisirs) et d'iTunes (iStore d'Apple) et musicaux sur Fnacmusic.com., Virginméga et iTunes.

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

TOPAZE - MARCEL PAGNOL - AVEC FERNANDEL - INTEGRAL
TOPAZE - MARCEL PAGNOL - AVEC FERNANDEL - INTEGRAL
Véritable manifeste sur le conflit d’intérêts, fable moraliste sur la corruption,...

SONORAMA 1958-1962
SONORAMA 1958-1962
Ce coffret 3 CD propose d’aborder les actualités culturelles et politiques des années...

SAVOIR RISQUER SA VIE - JORGE SEMPRUN
SAVOIR RISQUER SA VIE - JORGE SEMPRUN
Militant à l’engagement sans faille, Jorge Semprún a donné corps à ses...

ROBERT DESNOS - ANTHOLOGIE POETIQUE
ROBERT DESNOS - ANTHOLOGIE POETIQUE
Né en 1900, le poète Robert Desnos est de toutes les aventures intellectuelles et humaines de son temps....

PRÉJUGÉS OCCIDENTAUX SUR L’ART TRIBAL
PRÉJUGÉS OCCIDENTAUX SUR L’ART TRIBAL
Conférence de Patrick Frémeaux, galeriste, marchand d’art, éditeur de philosophie...

PHILOSOPHIE DE DON QUICHOTTE - LE RÉEL N’A PAS EU LIEU - MICHEL ONFRAY
PHILOSOPHIE DE DON QUICHOTTE - LE RÉEL N’A PAS EU LIEU - MICHEL ONFRAY
Don Quichotte est le grand roman qui met en scène le déni et établit pour la...

NOUVELLES - SCOTT FITZGERALD
NOUVELLES - SCOTT FITZGERALD
Nouvelles lues par Jean Pierre Cassel sous la direction d'Olivier Cohen.

F.S. Fitzgerald incarne l’esprit...

MYTHOLOGIE : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
MYTHOLOGIE : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
Quel est le sens profond des mythes grecs et pourquoi faudrait-il aujourd’hui encore s’y...

MOLIÈRE-SHAKESPEARE - CORNEILLE - BECKETT - PINTER… EXPLIQUÉS PAR MICHEL BOUQUET
MOLIÈRE-SHAKESPEARE - CORNEILLE - BECKETT - PINTER… EXPLIQUÉS PAR MICHEL BOUQUET
Michel Bouquet, qui figure parmi les plus grands acteurs de notre temps, dévoile une analyse sensible,...

MEMOIRES DE TIRAILLEURS - LES ANCIENS COMBATTANTS D'AFRIQUE NOIRE
MEMOIRES DE TIRAILLEURS - LES ANCIENS COMBATTANTS D'AFRIQUE NOIRE
LES ANCIENS COMBATTANTS D'AFRIQUE NOIRE RACONTENT…
TEMOIGNAGES HISTORIQUES - ARCHIVES RADIOPHONIQUES


L’ETUDIANT ETRANGER - PHILIPPE LABRO
L’ETUDIANT ETRANGER - PHILIPPE LABRO
Texte intégral lu en 7 CD par l'auteur.
Prix Interallié 1986

Invité...

LES CONTES DU LUNDI - ALPHONSE DAUDET
LES CONTES DU LUNDI - ALPHONSE DAUDET
“Les notes qu’on va lire ont été écrites au jour le jour en courant les...

LES CONFESSIONS - SAINT AUGUSTIN
LES CONFESSIONS - SAINT AUGUSTIN
Pourquoi Les Confessions ont-elles fait date ? Parce qu’elles sont porteuses d’une double...

LE VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT - LOUIS FERDINAND CELINE
LE VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT - LOUIS FERDINAND CELINE
Le plus grand livre sonore en langue française (1000 minutes)

Le texte intégral lu par Denis Podalydes en...

LE ROMAN DE TRISTAN ET ISEUT, LU PAR BÉATRICE DALLE
LE ROMAN DE TRISTAN ET ISEUT, LU PAR BÉATRICE DALLE
« Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? C’est de Tristan et...

LE LIVRE DES AMOURS - CONTES DE L’ENVIE D’ELLE ET DU DÉSIR DE LUI
LE LIVRE DES AMOURS - CONTES DE L’ENVIE D’ELLE ET DU DÉSIR DE LUI
Les contes ne parlent pas du monde de l’enfance mais de l’enfance du monde. En eux sont...

LE DESERT DE L'AMOUR - FRANCOIS MAURIAC
LE DESERT DE L'AMOUR - FRANCOIS MAURIAC
Le Désert de l'amour, Grand Prix du Roman de l'Académie Française (1925) © Editions...

LE BOURGEOIS GENTILHOMME (AVEC BERNARD BLIER ET LOUIS DE FUNES)
LE BOURGEOIS GENTILHOMME (AVEC BERNARD BLIER ET LOUIS DE FUNES)
Monuments du cinéma populaire français, Bernard Blier et Louis de Funès usent de leur...

LA MORT D'IVAN ILLITCH - LEON TOLSTOI
LA MORT D'IVAN ILLITCH - LEON TOLSTOI
Texte intégral lu par Christophe Lemée (Coffret 2 CD avec livret 16 pages)

“La...

LA CHEVRE DE MONSIEUR SEGUIN - LE CURE DE CUCUGNAN - LA MULE DU PAPE - LE SECRET DE MAITRE CORNILLE
LA CHEVRE DE MONSIEUR SEGUIN - LE CURE DE CUCUGNAN - LA MULE DU PAPE - LE SECRET DE MAITRE CORNILLE
Enregistrement historique de Fernandel.
A écouter à partir de 8 ans.
Le livre sonore...

L'ECOLE FORME-T-ELLE ENCORE DES CITOYENS ?
L'ECOLE FORME-T-ELLE ENCORE DES CITOYENS ?
L'école est le dernier rempart de la République; l'école a abdiqué de tout...

JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
Dès les premiers mots, Jean Giono nous transporte à Manosque, sa ville natale, pour vivre les...

HISTOIRE DE ROME (COLLECTION PUF FREMEAUX)
HISTOIRE DE ROME (COLLECTION PUF FREMEAUX)
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés...

HISTOIRE DE FRANCE (PUF) 8 coffrets 33 CDs (FA5500 à FA5507)
HISTOIRE DE FRANCE (PUF) 8 coffrets 33 CDs (FA5500 à FA5507)
Pour la première fois, l’éditeur des savoirs, les Presses...

DUMAS: MARTIN GUERRE - HUGO: CHOSES VUES - CHATEAUBRIAND: RENE - STENDHAL: LE COFFRE ET LE REVENANT
DUMAS: MARTIN GUERRE - HUGO: CHOSES VUES - CHATEAUBRIAND: RENE - STENDHAL: LE COFFRE ET LE REVENANT
Coffret 4 CD de chefs d'oeuvre de la littérature française.
 
Pierre Bellemare...

DIALOGUES DE BETES - COLETTE
DIALOGUES DE BETES - COLETTE
Texte intégral lu par Catherine Sauvage.

C’est presque sans hésiter que...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 9 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 9 - MICHEL ONFRAY
12 cours enregistrés par Michel Onfray.
Le XIXe siècle: De l'utopie...

CAROLINE LOEB LIT FRANÇOISE SAGAN - JE NE RENIE RIEN
CAROLINE LOEB LIT FRANÇOISE SAGAN - JE NE RENIE RIEN
Femme de lettre devenue icône sulfureuse et libertaire, Françoise Sagan passionne. Je ne renie...

BONJOUR TRISTESSE - FRANCOISE SAGAN
BONJOUR TRISTESSE - FRANCOISE SAGAN
Coffret 3 CD présentant le texte intégral lu par Jacqueline Pagnol. 

AGNÈS LEDIG - JUSTE AVANT LE BONHEUR - INTEGRALE MP3
AGNÈS LEDIG - JUSTE AVANT LE BONHEUR - INTEGRALE MP3
Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_integrale_onfray.gif
Net Cosmos + Decadence.jpg
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_202021.jpg
Titre_Legrand.gif
Net Legrand.jpg
Titre_Galerie.gif
Net EXPO Noel 2020 - Galerie F&A.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Inédits
net_live_in_paris_6v_coltrane.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Titre_Histoire.gif
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif