Fremeaux.com
LA BIBLE

200 textes de la Bible choisis par Philippe Gruson, lus par Brigitte Fossey, Dominique Valadié (Professeur au Conservatoire National d’Art Dramatique, Molière de la Meilleure Actrice 1991), Michael Lonsdale, Michel Duchaussoy (Prix d’Excellence au Conservatoire d’Art Dramatique 1964, Sociétaire Honoraire de la Comédie Française), Jean-Pierre Michael (Sociétaire de la Comédie Française).


Parce que la Bible est une des références primordiales de notre civilisation, parce qu’elle a aussi influencé de nombreuses communautés, des philosophes, des romanciers et des essayistes de tous horizons, elle reste un élément fondamental, incontournable, de la culture. Soit parce qu’on y cherche des réponses, soit parce qu’on s’y oppose, soit parce qu’on y voit une des plus anciennes histoires de l’épopée humaine, une des plus belles poésies du monde. Dix disques pour entendre la Bible, écouter l’un des plus anciens textes de l’humanité, renouer avec la tradition orale : car la Bible fut parole, tradition orale sacrée, avant d’être écrite. C’est ainsi accéder au rêve de la Vulgate, Bible conçue comme un livre accessible à tous. Les croyants y retrouveront les clefs et les fondements de leur foi, les autres, depuis les curieux jusqu’aux sceptiques, trouveront un accès direct – car l’index de chaque plage donne un accès direct aux textes originaux – à quelques-uns des fondements de nos institutions, de nos coutumes, de nos repères culturels et sociaux... Nos plus vifs remerciements vont non seulement aux acteurs-lecteurs qui ont su respecter toutes les exigences de fidélité aux textes de la Bible, mais encore à Philippe Gruson, prêtre, théologien, professeur à l’Institut Catholique (Ancien Testament) et directeur de la Collection “Commentaires de la Bible” (Centurion, Bayard) pour sa judicieuse sélection des textes dans la traduction de Lemaistre de Sacy, et la qualité de son introduction à cet ensemble lu au fil de ces dix CD.
Adeline DEFAY
Claude COLOMBINI
Patrick FREMEAUX

Photo de couverture : Raphaël / Vierge Sixtine (extrait)

Ecouter la Bible
Comme ses ancêtres pendant des siècles, le lecteur d’aujourd’hui peut écouter la Bible. Depuis le XVIe s., l’imprimerie et surtout la Réforme protestante ont favorisé la diffusion et la lecture de la Bible à la maison. Même alors, bien peu possédaient ce grand livre très coûteux et pouvaient l’ouvrir à volonté, pour une lecture personnelle ou en famille, le soir à la veillée. Avant cela, et même encore après pour la plupart des catholiques, l’Ecriture Sainte n’était souvent lue qu’à l’église, et en latin. Des Histoires Saintes, il est vrai, venaient souvent remplacer la Bible elle-même et des générations ont ainsi écouté les récits des personnages bibliques célèbres qu’ils savaient ensuite reconnaître aux vitraux, aux fresques et aux sculptures des églises. La Bible a été écrite pour être écoutée. Depuis les assemblées de Juifs exilés en Babylonie, six siècles avant notre ère, jusqu’aux synagogues, églises et temples d’aujourd’hui, en passant par les synagogues de Galilée que fréquentaient Jésus et ses disciples : sans cesse les livres de la Bible ont nourri la foi des Juifs et des Chrétiens. Au fil des siècles, ils ont donné à la culture occidentale son âme et une grande partie de ses fondements. La Parole de Dieu, transmise par les prophètes, les prêtres et les sages d’Israël, puis par Jésus, ses apôtres et ses évangélistes, a été mise par écrit en hébreu, en araméen et en grec, pour pouvoir être gardée fidèlement et sans cesse réécoutée. Ainsi les écrits inspirés d’autrefois redeviennent une parole humaine, une voix, grâce à la personnalité d’un croyant. C’est toujours aujourd’hui que la Parole de Dieu résonne et appelle à l’écoute et à l’accueil. Le lecteur actuel de la Bible, qui parcourt des yeux tant de livres et de journaux, peut ici se mettre à l’écoute comme ses ancêtres : s’en remettre à un lecteur, percevoir les émotions de sa voix, vibrer au message qu’il transmet pour en nourrir sa réflexion et – peut-être – sa foi au Dieu de la Bible.

La traduction de Lemaistre de Sacy
Pourquoi avoir choisi cette traduction du XVIIe siècle, dite Bible de Sacy ou Bible de Port-Royal, alors que d’excellentes traductions modernes sont aujourd’hui disponibles ? Parce que c’est elle qui a été, et de très loin, la plus répandue dans notre pays à partir de 1665, date de la première édition du Nouveau Testament. C’est elle qui a été écoutée et mémorisée par la plupart de nos ancêtres. Admirée par Bossuet, elle a inspiré nos auteurs spirituels et nos grands écrivains depuis plus de trois siècles. Qui était donc son artisan, Louis-Isaac Le Maitre de Sacy (1613-1684) ? Ce prêtre lettré, dont le titre de noblesse n’est que l’anagramme du prénom, fut aumônier des religieuses de l’abbaye de Port-Royal et conseiller spirituel de laïcs, dont Blaise Pascal. Persuadé, comme tous les jansénistes, que la lecture de la Bible n’était pas réservée aux clercs, Le Maistre travailla longtemps à sa traduction et à son commentaire à l’usage des laïcs, notamment lors d’une incarcération de deux ans et demi à la Bastille. Car Louis XIV n’aimait pas beaucoup ces “ Messieurs de Port-Royal ”. Les textes ici enregistrés proviennent de l’édition de Philippe Sellier (collection Bouquins, Robert Laffont, 1990) ; ce professeur à la Sorbonne a aussi rédigé une excellente et copieuse préface, ainsi que des introductions aux divers livres. Dans cette édition, divers archaïsmes sont déjà corrigés. Je me suis permis de remplacer certains mots dont le sens a changé (poussière pour poudre; sacrifice pour hostie; embrasser pour baiser; cent-vingt pour six vingt, etc.). La sobre élégance et la clarté de cette langue vieille de trois siècles, alliées au charme du vouvoiement, ne manqueront pas de retenir l’attention de son auditeur. Elles lui feront redécouvrir bien des textes qu’il croyait connaître et découvrir des trésors inconnus que la Bible recèle et propose à ses lecteurs de tous les temps.

Une sélection de textes bibliques
La présente anthologie de la Bible a été réalisée en fonction de deux critères simples. D’abord j’ai tenu à présenter une grande fresque de toute l’histoire biblique, en donnant la priorité aux livres narratifs, quels que soient leurs rapports – réels ou plus ou moins fictifs – avec l’Histoire. Car c’est cette “ histoire sainte ”, comme on l’a appelée pendant des siècles, qui a structuré l’imaginaire des croyants et qui explique l’ordre traditionnel des livres, de la Genèse à l’Apocalypse. Ensuite, j’ai cherché à rendre compte de la très grande diversité des genres littéraires des textes bibliques. En dehors des récits, on ne saurait méconnaître les textes de lois, les poèmes d’amour, les proverbes et les réflexions des Sages, les différentes sortes d’oracles des Prophètes, les lettres des Apôtres, ni les visions de l’Apocalypse. L’immense majorité des livres est donc représentée : 56 sur 74. De l’Ancien Testament, ne manquent que neuf des Douze petits prophètes, Baruch, et les Chroniques (ou Paralipomènes) qui doublent largement Samuel et les Rois. Du Nouveau Testament, six épîtres ont été omises : 2 Thessaloniciens, 1 Timothée, Tite, 2 et 3 Jean et Jude.

Remarques diverses
Le canon, la liste officielle des livres bibliques traduits par Lemaistre de Sacy, est celui de la Bible latine, la Vulgate de saint Jérôme (avant 400). C’est pratiquement le canon de la Bible grecque traduite de l’hébreu par des Juifs, la Septante (III-IIe s. avant notre ère) ; il comprend non seulement les livres de la Bible hébraïque, mais aussi sept livres deutéro-canoniques en grec (Judith, Tobie, 1-2 Maccabées, Sagesse, Siracide et Baruch). Rappelons que ces sept livres ne figurent plus, actuellement, dans les Bibles protestantes.

L’ordre des livres bibliques est donc celui de la Septante, qui place à la fin des Ecritures (notre Ancien Testament) les livres prophétiques ; en effet, ceux-ci étaient alors compris comme des annonces de l’avenir du peuple de Dieu. Dans les bibles chrétiennes, les Prophètes se trouvent donc placés juste avant les Evangiles, comme s’ils désignaient par avance la figure du Messie Jésus, venu réaliser le Règne de Dieu. Mais l’ordre du canon de la Septante a dû être ici légèrement modifié, pour assurer une meilleure cohérence des textes de chaque disque. Le livre de Ruth a été joint aux livres d’après l’Exil, époque où il fut rédigé, et les deux livres des Maccabées ont été placés après Esdras et Néhémie, car ils sont, avec eux, les seuls témoignages historiques sur l’Israël d’après l’Exil.

Les noms des livres sont ceux de la Vulgate, à une exception près : aux quatre livres des Rois on a donné leurs noms modernes repris de la Bible hébraïque : 1 et 2 Samuel (pour 1 et 2 Rois), puis 1 et 2 Rois (pour 3 et 4 Rois). Pour deux autres livres, les noms traditionnels (souvent sources de confusions) ont été accompagnés des noms modernes, également repris de la Bible hébraïque : d’une part l’Ecclésiaste ou Qohéleth et d’autre part l’Ecclésiastique ou Siracide (ou parfois Ben Sira).

Les extraits lus dans ces disques sont parfois des textes discontinus, omettant des versets sur un ou même plusieurs chapitres. De très légères retouches ont donc été nécessaires pour assurer la compréhension des textes.

Les titres proposés pour chaque extrait ne font pas partie du texte biblique, mais ils sont souvent traditionnels. Ils ont pour but de faciliter le repérage et la mémorisation de ces extraits. Pour chacun des Psaumes, il s’agit de leur incipit, leurs premiers mots.
P. GRUSON
© GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SA, 1998

Philippe Gruson
Né en 1942, prêtre du diocèse de Beauvais, ancien élève de l’Ecole biblique de Jérusalem, il enseigne l’Ancien Testament à l’Institut Catholique de Paris et dans l’Oise. Au Service Biblique Catholique Evangile et Vie depuis 1983, il dirige une revue de vulgarisation biblique: les Cahiers Evangile, ainsi que la collection Commentaires de la Bible à Bayard Editions/Centurion.

Petite chronologie biblique
Avant J.-C.
18e au13e s. Les Patriarches Abraham, Isaac et JacobJoseph en Egypte
13e s. L’Exode, sortie d’Egypte avec Moïse; don de la Loi au Sinaï
12e au 11e s. Josué et les tribus d’Israël en Canaan / Les Juges : Gédéon, Samson, Samuel
1030 Les Rois : Saül roi d’Israël
1010 David, puis Salomon, rois d’Israël et de Juda
933 Séparation des royaumes d’Israël et de Juda
9e s. Les prophètes Elie et Elisée en Israël
8e s. Les prophètes Amos et Osée en Israël; Isaïe en Juda
722 Domination des Assyriens sur Israël
622 Réforme de Josias; le prophète Jérémie
587 Les Babyloniens à Jérusalem; exil / En Babylonie : les prophètes Ezéchiel et le Deuxième Isaïe
539 à 333 Domination des Perses (Cyrus); retour à Jérusalem; le second Temple
445 à 430 Réformes de Néhémie
vers 400 Loi promulguée par Esdras
333 à 142 Domination des Grecs (Alexandre) d’Egypte, puis de Syrie
167 à 164 Persécution d’Antiochus IV; révolte : Mattathias et Judas Maccabée
142 à 63 Indépendance : dynastie juive des Hasmonéens

Après J.-C.
–63 à +135 Domination des Romains (Pompée)
–37 à –4 Hérode le Grand roi des Juifs
–7/–6 ?  Naissance de Jésus
+14 à 37 Tibère empereur
26 à 36 Ponce Pilate procurateur de Judée
vers 27 Jean-Baptiste; début du ministère de Jésus
7 avril 30 Mort de Jésus
vers 35 Martyre d’Etienne; conversion de Saül à Damas
vers 37 à 55 Trois voyages missionnaires de Paul; ses Epîtres
vers 52 Assemblée de Jérusalem
54 à 68 Néron empereur
vers 55 à 60 Paul en prison à Césarée puis à Rome
vers 65 à 70 Evangile de Marc
70  Destruction du Temple par les Romains
vers 80 Evangiles de Matthieu et de Luc; les Actes des Apôtres
vers 90 Evangile et épîtres de Jean
vers 95 Persécution de Domitien; l’Apocalypse de Jean

Ancien Testament
01. La Genèse
02. Les livres de la Loi (Exode, Lévitique, Nombres, Deutéronome)
03. Les livres historiques d’avant l’Exil (Josué, Juges, Samuel, Rois)
04. Les livres historiques d’après l’Exil (Esdras, Néhémie, Maccabées, Ruth, Tobie, Judith, Esther)
05. Les livres de sagesse et les Psaumes (Job, Psaumes, Proverbes, Ecclésiaste, Cantique, Sagesse, Ecclésiastique)
06. Les livres des prophètes (Isaïe, Jérémie, Lamentations, Ezéchiel, Daniel, Osée, Amos, Jonas)

Nouveau Testament
07. Evangiles de Matthieu et de Marc
08. Evangiles de Luc et de Jean
09. Actes des Apôtres, Epîtres de Paul
10. Epîtres diverses (Hébreux, Jacques, Pierre, Jean)et Apocalypse

ANCIEN TESTAMENT 
CD 1. Le livre de la Genèse
Lu par Jean-Pierre Michael
1. Les sept jours de la création (Genèse 1,1 - 2,4) 
La Bible s’ouvre sur ce poème solennel écrit par des prêtres juifs pendant l’Exil à Babylone, au 6e siècle avant notre ère.
2. Adam et Eve au paradis (Genèse 2,4-10.15-25) 
Ce récit imagé de la création est l’oeuvre des sages d’Israël, avant l’Exil.
3. La faute d’Adam et d’Eve (Genèse 3,1-24) 
Le récit imagé de la création se poursuit par ce récit symbolique où l’homme et la femme sont mis à l’épreuve par Dieu : sauront-ils lui faire confiance?
4. Caïn et Abel (Genèse 4,1-16) 
Après la faute d’Adam et d’Eve, le mal continue de se répandre dans le coeur de leurs descendants.
5. Noé et le déluge (Genèse 6,5-10; 7,1-5.10.18.20.22.24; 8,1.4.6.8-13.18-22; 9,1-13) 
Devant la méchanceté croissante des humains, Dieu décide de recommencer l’humanité à partir d’un homme juste, Noé.
6. La tour de Babel (Genèse 11,1-9) 
Les humains voulaient devenir tout-puissants comme Dieu; celui-ci a mis fin à leurs illusions et favorisé leurs différences : d’où les différentes langues et cultures du monde.
7. La vocation d’Abraham (Genèse 11, 27-31; 12,1-9)
Pour redonner à l’humanité un centre, Dieu choisit un homme juste : Abraham, qui est d’abord appelé Abram.
8. L’alliance de Dieu avec Abraham (Genèse 15,1-12.17-18)
Dieu s’engage envers Abram par une alliance définitive et celui-ci lui fait confiance.
9. Annonce et naissance d’Isaac (Genèse 18,1-14; 21,1-3)
Dieu a promis de bénir Abraham : il lui annonce la naissance d’un fils de Sara.
10. Le sacrifice d’Abraham (Genèse 22,1-19)
Abraham accepte de sacrifier son fils Isaac, comme cela se faisait parfois de son temps. Mais Dieu interdit tout sacrifice humain; il ne demande aux croyants qu’une confiance totale.
11. Naissance et rivalité d’Esaü et de Jacob (Genèse 25,21.24-25.27-34)
Depuis leur naissance, les deux fils d’Isaac sont en rivalité, mais Dieu a choisi de favoriser le plus jeune et non l’aîné.
12. Le songe de Jacob à Béthel (Genèse 28,1-2.10-22)
Obligé de fuir la colère de son frère Esaü, dont il a volé la bénédiction, Jacob reçoit pourtant la protection de Dieu. Plus tard, Béthel sera l’un des grands sanctuaires d’Israël.
13. Le combat de Jacob (Genèse 32,6-9.11.21-31)
Quatorze ans plus tard, quand il revient dans son pays, Jacob va devoir se battre : non pas contre son frère Esaü, mais contre un envoyé de Dieu. De nouveau il sera béni.
14. Joseph vendu par ses frères (Genèse 37,3-8.13-14.17-28.31-35)
La grande histoire de Joseph commence par la jalousie et la haine des fils de Jacob envers son petit préféré, Joseph.
15. Joseph et la femme de Putiphar (Genèse 39,1-3.5-22)
Esclave en Egypte, Joseph se révèle un serviteur loyal de son maître.
16. Joseph se fait reconnaître par ses frères (Genèse 43,1-2.15; 44,1-7.9-16.25-32; 45,1-9.14-15)
Parce qu’il a su interpréter un songe de Phraron, Joseph est devenu son vizir. Un jour il voit ses frères venir acheter du grain; ils ont avec eux Benjamin, son petit frère.

CD 2. Les livres de la Loi
L’Exode, le Lévitique, les Nombres, le Deutéronome lu par Dominique Valadié
1. Les Hébreux esclaves en Egypte (Exode 1,1-14.22)
Accueillis en Egypte par Joseph, les fils de Jacob-Israël sont devenus une colonie importante. Plus tard, ils deviennent victimes du racisme des Egyptiens.
2. Enfance et jeunesse de Moïse (Ex  2,1-25)
En pleine persécution des Hébreux, Dieu sauve la vie de Moïse; en grandissant, celui-ci se montre défenseur des opprimés.
3. La vocation de Moïse (Exode 3,1-20; 4,10-12)
Moïse vit paisiblement à l’étranger, mais l’appel de Dieu va bouleverser sa vie et l’envoyer libérer ses frères esclaves en Egypte.
4. La nuit de la Pâque (Exode 12,1.3.5-8.11-15.21-23.28-29.31-33.37.39.42)
Après une série de fléaux qui se sont abattus sur l’Egypte, la mort de tous les aînés va obliger Pharaon à laisser partir les Israélites; c’est la première Pâque.
5. Le miracle de la mer Rouge (Exode 14,5-31)
Pour gagner le désert et la liberté, les Israélites doivent traverser un bras de mer, alors que l’armée égyptienne va les rejoindre.
6. Le miracle de la manne (Exode 16,1-3.11-16.19-24.27-30)
Les Israélites sont libres désormais, mais comment vont-ils survivre au désert ? Dieu se charge de les nourrir d’une manière étonnante.
7. Le miracle de l’eau du rocher  (Exode 17,1-7 )
Au désert, le premier problème est celui de l’eau ; de nouveau, Dieu pourvoit aux besoins de son peuple : il continue de le sauver.
8. Dieu se manifeste au Sinaï (Exode 19,1-6.9-12.16-19)
Maintenant qu’Israël a fait l’expérience du salut au désert, Dieu se manifeste à lui dans une théophanie ; il veut faire alliance avec lui.
9. Le décalogue (Exode 20,1-21)
Au centre de toutes les lois d’Israël, il y a le décalogue, les dix paroles de Dieu : ce sont des règles fondamentales pour pouvoir vivre ensemble et pour rester libres.
10. L’alliance au Sinaï (Exode 24,4-15.18)
Dieu a fait connaître sa loi à Israël et lui propose son alliance ; celui-ci l’accepte et s’engage librement. Il est désormais le peuple de Dieu.
11. Le veau d’or (Exode 32,1-12.14-16.19-20.30-35)
Pendant que Moïse reçoit les lois de Dieu, le peuple se sent abandonné et s’invente une image de Dieu; il viole ainsi le premier des commandements.
12. L’alliance renouvelée (Exode 33,5.7.9.11.12.14.18-23; 34,1.4-8.28-29)
L’alliance a été violée et rompue par la faute d’Israël ; pourtant Moïse va intercéder auprès de Dieu et obtenir le pardon du peuple.
13. La Loi de sainteté (Lévitique 19,1-18)
Voici le début de la Loi de Dieu enseignée par les prêtres de Jérusalem; ses exigences consistent à vivre en relation avec Dieu et dans le respect d’autrui.
14. Les espions en Canaan (Nombres 13,2-4.18-24.26-30.32-34; 14,1-9)
Au bout de quarante ans de vie au désert, les Israélites arrivent aux abords de la terre promise par Dieu; mais celle-ci est déjà occupée par diverses populations.
15. Israël, peuple élu de Dieu (Deutéronome 6,4-13.20-25)
Avant d’entrer dans la Terre promise, Moïse donne aux Israélites de nouvelles consignes pour la vie sédentaire, au milieu des populations païennes.
16. La Loi de Dieu : choisir la vie (Deutéronome 30,11-20)
Avant sa mort, Moïse laisse son testament à Israël; il donne le sens fondamental de toutes les lois de Dieu qui sont faites pour que vive Israël.

CD 3. Les livres historiques d’avant l’Exil
Josué, les Juges, Samuel, les Rois lu par Michel Duchaussoy
1. Josué et la prise de Jéricho (Josué 6,1-2.6-17.20-21.24)
Commandés par Josué, le successeur de Moïse, les Israélites ont franchi le Jourdain; ils approchent de la première ville fortifiée occupée par les Cananéens.
2. La victoire de Gédéon sur les Madianites (Juges 7,1-4.7.9.16-22)
Pendant leur installation en Canaan, les tribus d’Israël sont indépendantes; elles ne se donnent des chefs de guerre, les juges, que pour combattre leurs ennemis.
3. La mort de Samson (Juges 16,4-5.15-23.25-30)
Le juge le plus célèbre de tous est Samson, dont la force physique est prodigieuse. Après bien des victoires sur les Philistins, sa mort même est encore l’occasion d’un exploit.
4. La vocation de Samuel (1 Samuel 3,1-11.15-18.20)
Le dernier des juges est Samuel. A une époque de décadence religieuse, Dieu l’appelle comme prophète, pour transmettre sa parole à Israël.
5. L’onction de David (1 Samuel 16,1.4-13)
A la demande du peuple, Samuel a choisi Saül comme premier roi d’Israël. Mais celui-ci n’est pas fidèle à Dieu; Samuel doit aller consacrer un autre roi, celui que Dieu lui indiquera.
6. Le combat de David et Goliath (1 Samuel 17,2.4-6.8-9.11.32-33.37-40.45-46.48-51)
Ce récit légendaire explique comment David est devenu célèbre. Dieu donne la victoire aux petits qui lui font confiance et non aux puissants, sûrs d’eux-mêmes.
7. L’oracle de Natan à David (2 Samuel 7,1-6.8-9.11-16)
Après ses premières victoires, vers l’an 1000, le roi David veut construire un beau temple pour Dieu à Jérusalem. Mais celui-ci voit les choses autrement.
8. David et Bethsabée (2 Samuel 11,1-18.26-27; 12,1-10.13-15.18.22-25)
Pendant que son armée combat, David s’éprend de la femme d’un de ses officiers. Maintenant qu’il est roi, il se sent au-dessus des lois de Dieu.
9. Le jugement de Salomon (1 Rois 3,16-28)
Après la mort de David, c’est Salomon, l’un de ses fils, qui lui succède. Sa sagesse est célèbre; en voici un exemple.
10. La dédicace du Temple (1 Rois 8,1.6.9-13.22-23.27-30)
Salomon a organisé l’administration du jeune royaume de son père David, mais il a surtout fait construire le grand temple de Jérusalem, pour abriter l’arche d’alliance de Dieu.
11. Le péché de Salomon (1 Rois 11,1-4.7-8.11-13)
Dans sa vieillesse, le sage Salomon n’a pas su résister à l’idolâtrie de ses nombreuses femmes étrangères; son infidélité à l’alliance avec Dieu entraînera une catastrophe.
12. Le schisme des tribus du Nord (1 Rois 12,1.3-4.13-14.16.20.26-30)
Le fils de Salomon, le jeune Roboam, n’a pas eu la même sagesse que son père; il s’est fait haïr des tribus israélites du Nord qui ont fait sécession et se sont donné un nouveau roi.
13. Elie au mont Carmel (1 Rois 18,20-24.26-30.33-34.36.38-40)
Dans le royaume du Nord, au 9e siècle, le prophète Elie se bat contre les prophètes de Baal, un dieu de Canaan. Il veut qu’Israël reste fidèle à l’alliance exclusive avec son Dieu.
14. Elie au mont Horeb (1 Rois 19,1-9.11-16)
La reine Jézabel, une païenne, veut tuer Elie. Celui-ci doit s’enfuir tout au sud du pays, dans le désert du Sinaï, où autrefois Dieu avait fait alliance avec Moïse.
15. La vigne de Naboth (1 Rois 21,1-19)
Le roi Akhab, entraîné par la reine Jézabel, se comporte en roi païen et devient complice d’une grave injustice. Mais le prophète Elie vient lui rappeler la loi de Dieu.
16. L’ascension d’Elie (2 Rois 2,1.6-15)
Le prophète Elie est un personnage exceptionnel : son disciple Elisée a une vision et le voit emporté au ciel, auprès de Dieu, comme s’il ne devait pas mourir.
17. Elisée et la Sunamite (2 Rois 4,8-23.25.27-28.30.32-37)
Divers récits populaires racontent les miracles accomplis par le prophète Elisée, au 9e siècle avant notre ère, dans le royaume d’Israël.
18. La réforme de Josias (2 Rois 22,1-3.8.10-13; 23,4-6)
A Jérusalem, en 622, le roi Josias lance une grande réforme nationale et religieuse; il s’efforce de faire appliquer la loi de Dieu contenue dans le livre du Deutéronome.
19. La chute de Jérusalem (2 Rois 24,18-20; 25,1.3-10)
Malgré la réforme de Josias, les rois suivants reviennent à l’idolâtrie et aux injustices. La catastrophe annoncée par les prophètes se réalise avec la domination des Babyloniens.

CD 4. Les livres historiques d’après l’Exil
Esdras, Néhémie, les Maccabées, Ruth, Tobie, Judith, Esther lu par Brigitte Fossey
1. L’édit de Cyrus et la reprise du culte (Esdras 1,1-5.7-8.11; 3,1-3. )
Dès qu’il a conquis Babylone, en 539, le roi perse Cyrus ordonne la libération de tous les exilés, dont les Juifs. Il les renvoie à Jérusalem, avec ordre de rebâtir leur temple.
2. La mission d’Esdras (Esdras 7,1.6.10-16.25-26)
Vers 400, le roi perse Artaxercès II charge le prêtre juif Esdras de codifier les lois israélites pour toutes les communautés juives de l’empire perse.
3. Esdras lit la Loi en public (Néhémie 8,1-2.4-10.12-18)
A Jérusalem, le prêtre Esdras promulgue la Loi des Juifs, la Tora. C’est l’origine du Pentateuque, les cinq premiers livres : de la Genèse au Deutéronome.
4. Les réformes de Néhémie (Néhémie 13,10-19.22-27)
En 430, Néhémie est envoyé à Jérusalem pour y accomplir diverses réformes sociales et religieuses.
5. La persécution d’Antiochus (1 Maccabées 1,1.3.8-16.43-48.57-60.63-67)
Après la conquête de l’empire perse par Alexandre, vers 333, la Judée est d’abord soumise au royaume grec d’Egypte, puis à partir de 200, à celui de Syrie. La persécution éclate en 167.
6. La révolte du prêtre Mattathias (1 Maccabées 2,1-7.14-29.42-44)
Devant la persécution, un prêtre juif décide de se défendre par les armes. C’est le début de l’insurrection et de la guerre des Maccabées.
7. Le martyre des sept frères (2 Maccabées 7,1-5.7-11.20.22-23.30.39-41)
Lors de la persécution, des juifs religieux préférèrent subir le martyre plutôt que de renier leur foi. Ce récit témoigne surtout de la foi des Pharisiens en la résurrection des martyrs.
8. Ruth s’attache à Noémi (Ruth 1,1-6.8-9.14-17.19-20)
Le petit roman de Ruth raconte comment David descend d’une aïeule étrangère, du pays de Moab, qui s’est convertie au Dieu d’Israël par fidélité à sa belle-famille.
9. Ruth et Booz pendant la moisson (Ruth 3,1-15)
Lorsqu’un homme mourait sans enfant, la loi israélite prévoyait qu’un parent du défunt devait épouser la veuve pour donner une descendance au défunt. Booz est un parent du mari de Ruth.
10. Le mariage de Ruth et Booz (Ruth 4,9-11.13-17)
Si Booz épouse Ruth, ce n’est pas seulement à cause de la loi juive, c’est surtout parce qu’il l’aime.
11. Les malheurs de Tobie et de Sara (Tobie 1,1.2.19-20; 2,8-12.23; 3,1.3.6-12.15.22-25)
Ce roman, écrit vers 300, est situé chez les Israélites exilés en Assyrie, au 8e siècle. Le vieux Tobie est un Juif religieux exemplaire, qui subit des épreuves comme Job.
12. L’annonce du mariage de Tobie (Tobie 6,1-5.8-19.22)
Le jeune Tobie doit accomplir un voyage, accompagné d’un homme dont il ignore que c’est un ange envoyé par Dieu. L’auteur insiste à l’excès sur le sens religieux du mariage.
13. La révélation de l’ange Raphaël (Tobie 12,1.5-7.11-21)
Le jeune Tobie est revenu chez ses parents avec sa jeune épouse; il a pu guérir son père de sa cécité. Il ne reste plus qu’à rétribuer le compagnon de Tobie.
14. Judith au camp d’Holopherne (Judith 10,1-3.5.11-14.16-17.19-20; 11, 1.3-4.6.8.13-18; 12,1.5.7-9)
Le roman de Judith, écrit au temps des Maccabées, raconte le siège d’une ville israélite par le général assyrien Holopherne. Une veuve décide de risquer sa vie pour sauver sa patrie.
15. Judith tue Holopherne (Judith 12,10.12-16.20; 13,1-19.22-23)
Judith continue de tromper Holopherne pour réaliser son plan audacieux.
16. Esther devient reine des Perses (Esther 1,1-2; 2,2.4-8.15-17)
Ce roman, écrit au 2e siècle, raconte l’histoire merveilleuse d’une orpheline juive devenue l’épouse du roi perse Xerxès, appelé ici Assuérus.
17. Haman veut supprimer les Juifs (Esther 3,1-2.5-6.8-11)
Le vizir Haman projette de faire tuer tous les Juifs, un peu comme le roi grec Antiochus les a persécutés au 2e siècle.
18. Esther sauve les Juifs (Est 5,1.3-5; 7,2-10; 8,1-2.15-16)
Conseillée par son oncle Mardochée qui l’a élevée, Esther risque sa vie en accusant le vizir Haman et en révélant au roi qu’elle est juive. Mais grâce à elle, les Juifs seront sauvés.

CD 5. Les livres de sagesse et les Psaumes
Job, les Psaumes, les Proverbes, l’Ecclésiaste, le Cantique, la Sagesse, l’Ecclésiastique lu par Michael Lonsdale avec la participation de Brigitte Fossey
1. Les malheurs de Job (Job 1 - 2)
Job est le modèle du juste : parfaitement soumis à Dieu, il se voit pourtant accablé de terribles malheurs. Il ignore que c’est le Satan qui le met à l’épreuve et croit que c’est Dieu.
2. Les plaintes de Job contre Dieu (Job 9,1-6.10.13-25.30-35; 38,1-8; 40,3-5; 42,1-10.12.16)
Job exprime le scandale de la souffrance des innocents. Il pense que c’est Dieu qui la permet ou même la veut, mais il se révolte, à juste titre, contre cette croyance. Puis Dieu prend la parole, non pas pour répondre aux accusations de Job, mais pour lui montrer que son intelligence humaine est limitée, incapable de tout expliquer.
3. «Pourquoi m’avez-vous abandonné?» (Psaume 21/22,1-2.4.6-9.15-21)
Supplication d’un innocent persécuté, qui devient une action de grâce après sa délivrance.
4. «Le Seigneur est mon pasteur» (Psaume 22/23)
Prière de confiance en Dieu qui protège la vie du fidèle.
5. «Pourquoi nous avez-vous rejetés?» (Psaume 73/74,1-4.7-12.20-21.23-24)
Supplication du peuple après la destruction du Temple par les Babyloniens en 587.
6. «Qui demeure à l’abri du Très-Haut» (Psaume 90/91)
Prière de confiance au milieu des difficultés : Dieu n’abandonne jamais les siens.
7. «Bénissez le Seigneur, ô mon âme» (Psaume 103/104,1-4.11-17.25.28-32)
Hymne de louange au Dieu créateur et contemplation joyeuse de toutes les créatures.
8. «Du fond des abimes j’ai crié» (Psaume 129/130)
Dans la détresse, le fidèle demande avec confiance le pardon de Dieu et chante son espérance.
9. La Sagesse personnifiée (Proverbes 8,1-6.13-19.22-23.27-28.30-35)
Les Israélites ont compris que toute vraie sagesse vient de Dieu. Ils parlent de la Sagesse de Dieu comme d’une personne ; c’est avec elle qu’il a créé l’univers et qu’il mène l’histoire.
10. Proverbes sur Dieu et le roi (Proverbes 16,6-20)
Le livre des Proverbes rassemble des collections de maximes utilisées dans la formation des scribes et des responsables du royaume. Ils expriment autant le bon sens que la foi en Dieu.
11. La femme vaillante (Proverbes 31,10.15-21.25-31)
Ce portrait de la femme idéale est très concret : c’est le rêve de tout mari. Mais cette femme est aussi une croyante, inspirée par la sagesse de Dieu.
12. Le sage au soir de sa vie  (Qohéleth 1,1-14.18)
Un sage israélite se présente comme le roi Salomon qui ferait le bilan de sa vie prestigieuse ; il en conclut que l’existence est pleine d’illusions et de choses vaines, inutiles.
13. La vie et puis la mort (Qohéleth 9,1-10)
Lorsqu’un sage écrit ce livre, vers 300 avant notre ère, la foi juive n’est pas encore éclairée par la croyance en la résurrection : elle n’a aucune espérance en une vie après la mort.
14. L’épouse chante l’amour de l’époux (Cantique 1,1-4; 2,8-16)
Ces poèmes d’amour chantent le désir de l’homme et de la femme qui fonde leur union dans le couple. L’amour est une puissance de vie qui vient de Dieu.
15. La beauté de l’épouse (Cantique 4,1-12)
L’époux évoque la beauté de sa bien-aimée qui l’attire. La tradition juive lit dans ces poèmes l’amour de Dieu pour Israël, dont il a fait son épouse, dans l’alliance.
16. La beauté de l’époux (Cantique 5,1.2-8.11-12.14-16)
L’épouse chante la beauté de son bien-aimé. Après les Juifs, les chrétiens lisent ces poèmes comme la louange de l’Eglise pour le Christ, son époux.
17. Dialogue amoureux (Cantique 7,10-13; 8,1-7)
Malgré les séparations et les infidélités, l’alliance entre Dieu et son peuple continue : la première alliance avec Israël, et la nouvelle Alliance avec les croyants au Christ.
18. Les impies et les justes devant la mort (Sagesse 2,1.4-7.10-12.20-24; 3,1-8)
Au 1er siècle avant notre ère, certains Juifs se laissent prendre par la culture grecque païenne, mais d’autres affirment leur foi en la vie éternelle que Dieu réserve à ses fidèles.
19. Salomon demande à Dieu la Sagesse (Sagesse 9,1-12)
Devant la sagesse grecque, la philosophie, les croyants juifs affirment que Dieu seul peut donner la vraie Sagesse à ceux qui l’en prient.
20. Dieu a créé l’homme libre (Siracide 15,11-18.21; 18,7-14)
Le sage juif sait que l’homme a été créé libre et responsable. Devant Dieu, l’homme est peu de chose, et pourtant il est l’objet de sa miséricorde.
21. La Sagesse de Dieu donnée à Israël (Siracide 24,1.5-6.9-16.22-33)
Pour les Juifs, la Sagesse de Dieu est comme une personne. Elle s’identifie à la double présence de Dieu à Israël : dans son temple et dans la Loi, la Tora.
22. La femme et le mariage (Siracide 26,1-4.8-10.13-22)
L’expérience du couple est un sujet inépuisable de réflexion pour tout homme, fût-il un sage. Voici les deux regards, positif et négatif, d’un homme sur les femmes.

CD 6. Les livres des Prophètes
Isaïe, Jérémie, les Lamentations, Ezéchiel, Daniel, Osée, Amos, Jonas lu par Michel Duchaussoy
1. La vocation d’Isaïe (Isaïe 6,1-11)
Vers 740, Isaïe, un notable de Jérusalem, a la vision de la présence divine dans le temple. Désormais il sera prophète pour transmettre à Israël les appels de Dieu à la conversion.
2. «Une vierge concevra» (Isaïe 7,1-4.7.10-16)
Dans une période difficile, Isaïe vient annoncer au roi Achaz que Dieu protègera Jérusalem si on lui fait confiance. Il annonce la naissance d’un prince héritier, qui sera figure du Messie.
3. «Un enfant nous est né» (Isaïe 9,1-7)
Après une invasion ennemie, Isaïe salue l’avènement du nouveau roi, dont il avait annoncé la naissance, Ezéchias. Cet oracle est lu également comme une annonce du Messie.
4. «Il sortira un rejeton de Jessé» (Isaïe 11,1-12)
Déçu par les rois successifs de Jérusalem, Isaïe annonce la venue d’un roi idéal qui réalisera le Royaume de Dieu; le temps du Messie sera comme un nouveau paradis.
5. Jérusalem assiégée (Isaïe 36,1-5.11-13.18-20; 37,1-2.6.33-37)
Le roi assyrien Sennakérib vient assiéger Jérusalem en 701. Son général Rabsakès vient défier le roi de Jérusalem et son Dieu. Isaïe lui répond en annonçant la fuite de Sennakérib.
6. La mission du prophète (Isaïe 40,1-11) 
La deuxième partie du livre d’Isaïe, qui commence par ce texte, contient les oracles d’un prophète anonyme, le Deuxième Isaïe. Vers 540, il annonce aux Juifs exilés leur libération prochaine.
7. Le roi perse Cyrus, messie de Dieu (Isaïe 44,24.28; 45,1-8) 
Le deuxième Isaïe présente le roi païen Cyrus comme celui que Dieu envoie pour prendre Babylone et en libérer les Juifs exilés. Cyrus entrera en effet dans Babylone en 539.
8. Le Serviteur souffrant (Isaïe 52,13.15; 53,3-12))
Le deuxième Isaïe évoque la figure mystérieuse d’un innocent qui a été condamné et qui accepte de donner sa vie pour son peuple; mais Dieu fera triompher son Serviteur.
9. La gloire de Jérusalem et le Messie (Isaïe 60,1-6; 61,1-4) 
Après le retour d’exil, des disciples du Deuxième Isaïe chantent la gloire de Jérusalem où l’on vient en pèlerinage; ils annoncent la venue du Messie, comme un grand prêtre ou un libérateur.
10. Jérémie arrêté au Temple (Jérémie 26,1-2.4-16)
En 609, le prophète Jérémie ose faire du scandale au Temple de Jérusalem : il annonce sa destruction si les habitants refusent de se convertir. On veut déjà se débarrasser de lui.
11. Jérémie écrit aux exilés (Jérémie 29,1-2.4-7.10-14)
En 597, les Babyloniens déportent le roi Jékonias et un grand nombre de notables. Jérémie leur écrit que leur exil va durer et qu’ils doivent s’implanter en Babylonie.
12. Jérémie en prison (Jérémie 37,10-17.20; 38,1-2.4.6)
Jérémie a tellement annoncé la défaite de Jérusalem, infidèle à Dieu, qu’on le soupçonne de trahison; pour que ses paroles ne démoralisent plus la population, on le met en prison.

Lu par Dominique Valadié
13. Jérusalem en ruine (Lamentations 5,1-3.5-6.11-13.15-22)
Ces lamentations, autrefois attribuées à Jérémie, sont des psaumes chantés sur les ruines du temple, après son incendie par les Babyloniens en 587.
14. La vocation d’Ezéchiel  (Ezéchiel 1,1.4-6.10.22.26.28; 2,1.8-9; 3,3-4)
Parmi les notables exilés en 597 se trouve un prêtre du temple, Ezéchiel. A la suite d’une vision qu’il a en Babylonie, ce prêtre devient prophète pour les Juifs exilés.
15. Jérusalem, épouse infidèle (Ezéchiel 16,1-6.13.15.22.35.39-40.60.62-63)
Le prophète Ezéchiel explique aux Juifs exilés pourquoi Jérusalem a été vaincue par les Babyloniens; pour cela il raconte toute l’histoire symbolique de Jérusalem-Israël.
16. La vision des ossements (Ezéchiel 37,1.3-14)
Les exilés ont perdu l’espoir de revenir dans leur patrie et se considèrent comme perdus. Le prophète Ezéchiel, grâce à une vision, leur annonce un message d’espérance et de salut.
17. La vision du Fils de l’homme (Daniel 7,1-4.5.6.7-19.23-28)
Dans une vision, le prophète Daniel voit quatre bêtes, symboles des royaumes païens qui dominèrent les Juifs, puis un personnage céleste vient mettre fin aux persécutions.
18. L’histoire de Suzanne (Daniel 13,1-2.4-10.15-41.45-46.49-52.54.56.58.60-62)
Dans ce récit populaire, le futur prophète Daniel n’est alors qu’un enfant; il déjoue les machinations de deux vieux juges et sauve ainsi la vie d’une innocente.
19. Israël, épouse infidèle (Osée 2,2-20)
Au 8e siècle, le prophète Osée dénonce l’idolâtrie qui règne dans le royaume du Nord; il compare Israël à une épouse qui trompe son mari, le Dieu de l’alliance.
20. Amos à Béthel; oracle contre les riches (Amos 7,10-17; 8,4-7)
Comme tant d’autres prophètes, Amos fait scandale en dénonçant le mal; ce qui lui attire bien des difficultés. Pourtant cela ne le fait pas taire et il s’en prend à l’avidité des riches.
21. Jonas et les païens de Ninive (Jonas 1; 2,1.11; 3; 4)
Ce conte est une sorte de fable où le prophète Jonas représente les Israélites, face aux Assyriens de Ninive, des païens qu’ils méprisent profondément.

NOUVEAU TESTAMENT
CD 7. Evangiles de Matthieu et de Marc
Lu par Brigitte Fossey
1. Joseph et la naissance de Jésus (Matthieu 1,1.15-25)
L’évangile de Matthieu s’ouvre sur la généalogie de Jésus - dont on n’a gardé ici que la fin. Le récit est centré sur Joseph, grâce à qui Jésus est considéré comme descendant de David.
2. Les Mages et Hérode; la fuite en Egypte (Matthieu 2,1-23)
Ce récit, propre à Matthieu, annonce déjà l’hostilité future des autorités juives contre Jésus ainsi que l’annonce de l’Evangile aux païens, représentés par les Mages.
3. Les tentations au désert ; la prédication (Matthieu 4,1-17)
Avant son activité publique, Jésus vit un temps au désert, comme Israël pendant l’Exode. Mais il s’y montre fidèle à Dieu son Père, puis il part annoncer la venue du Royaume de Dieu.
4. Le discours sur la montagne (Matthieu 5,1-26.38-48)
Ce discours est le premier des cinq où Matthieu a rassemblé les enseignements de Jésus. En voici la première partie : les béatitudes; la loi nouvelle, le meurtre et la réconciliation,  la loi du talion, l’amour des ennemis.
5. Les paraboles du Royaume (Matthieu 13,1-11.18-33.44-46)
Matthieu a rassemblé plusieurs paraboles : le semeur, l’ivraie, le grain de sènevé, le levain, le trésor et la perle. Jésus y fait comprendre à ses disciples ce qu’est le Royaume de Dieu.
6. Le discours sur la communauté (Matthieu 18,1-5.10-22)
Matthieu réunit ici diverses paroles de Jésus qui concernent les responsables des futures communautés : qui est le plus grand? la brebis égarée; la correction fraternelle; le pardon.
7. Les paraboles du jugement (Matthieu 20,1-16; 21,28-41)
Matthieu réunit ici des paraboles où Jésus annonce le jugement de Dieu qui mettra fin à l’histoire des hommes : les ouvriers de la onzième heure; les deux fils; les vignerons meurtriers.
8. Le jugement dernier (Matthieu 25,31-46)
Cette dernière parabole du jugement, propre à Matthieu, précède le récit de la Passion de Jésus; celle-ci se continue dans la vie des personnes qui souffrent.

Lu par Jean-Pierre Michael
9. Commencement de la Bonne Nouvelle (Marc 1,1-20)
L’évangile de Marc s’ouvre sur la prédication du prophète Jean, qui baptisera Jésus. Après un séjour au désert, Jésus choisit ses premiers disciples: de simples pêcheurs du lac de Galilée.
10. Un sabbat à Capharnaüm (Marc 1,21-39)
Marc raconte une journée de Jésus dans le village de Capharnaüm où il s’est installé; c’est un jour de sabbat. Ses guérisons témoignent de son combat contre le mal sous toutes ses formes.
11. Le miracle des pains (Marc 8,1-9)
Comme Dieu autrefois avait nourri les Israélites au désert avec la manne, Jésus nourrit la foule qui le suit, non seulement de sa parole, mais aussi en lui donnant du pain.
12. La foi de Pierre; annonce de la Passion; Transfiguration (Marc 8,27-39; 9,1-9)
Voici le centre de l’évangile de Marc : Pierre reconnaît Jésus comme le Messie, le Christ, et aussitôt celui-ci annonce sa Passion, avant de manifester sa future gloire de ressuscité.
13. Les vendeurs chassés du Temple; la trahison de Judas; la Cène  (Marc 11,15-18; 14,1-2.10-12.16-31)
L’action de Jésus contre le commerce du Temple déclenche la décision des grands prêtres de le supprimer. Marc raconte le dernier repas de Jésus dans le cadre du repas pascal.
14. La nuit de la Passion (Marc 14,32-72)
Marc raconte sobrement les événements de la Passion : Jésus à Gethsémani; son arrestation; sa condamnation par le sanhédrin; le reniement de Pierre.
15. Le jour de la Passion (Marc 15,1-47)
Suite du récit de la Passion : le jugement de Jésus devant Pilate; sa condamnation; sa crucifixion; sa mort; sa sépulture.
16. Les femmes au tombeau (Marc 16,1-8)
L’évangile de Marc se terminait d’abord par cette simple annonce de la résurrection de Jésus. Il a ensuite été complété par un résumé des récits de Pâques des trois autres évangiles.

CD 8. Evangiles de Luc et de Jean
Lu par Dominique Valadié
1. Le prologue; l’Annonciation, la Visitation (Luc 1,1-4.26-56)
Après un bref prologue, l’évangile de Luc raconte en parallèle les naissances de Jean, le futur Baptiste, et de Jésus. Marie est présentée comme celle qui accueille le Messie d’Israël.
2. La Nativité ; Jésus au Temple à douze ans (Luc 2, 1-21.40-52)
Ce récit est à l’origine de la crèche de Noël ; Luc présente le nouveau-né comme le Christ-Messie et le Seigneur. A douze ans, Jésus est déjà au Temple, au service de son Père.
3. La prédication de Jésus à Nazareth (Luc 4,14-30)
Jésus inaugure son activité publique par cette prédication à la synagogue de Nazareth. Il a bien conscience d’accomplir les Ecritures en annonçant son Evangile aux pauvres.
4. La parabole du Bon Samaritain (Luc 10,25-37)
Les Samaritains étaient méprisés par les Juifs comme hérétiques. Jésus en donne un en modèle de miséricorde; ce qui ne manque pas de faire réfléchir ou de choquer les Juifs.
5. La parabole de la brebis perdue, et celle des deux fils (Luc 15,1-7.11-32)
Dans ces paraboles la miséricorde de Jésus éclate envers ceux qui sont exclus : il va à leur recherche et les accueille avec joie ; c’est la joie de Dieu qui retrouve ses enfants perdus.
6. L’entrée triomphale à Jérusalem (Luc 19,29-30.32.35-44)
Une grande partie de l’évangile de Luc se déroule comme une marche de Jésus vers Jérusalem; le Messie est d’abord accueilli dans sa capitale, mais ses adversaires l’en rejetteront.
7. Le repas pascal (Luc 22,1.14-27)
D’après Luc, le dernier repas de Jésus est celui de la Pâque, mémorial de l’Exode. Sa mort prochaine est un sacrifice, comme celui de l’agneau pascal, mais pour une autre libération.
8. La crucifixion et la mort (Luc 23,33-34.39-53)
Saint Luc présente la Passion et la mort de Jésus comme le martyre d’un juste, qui s’en remet à Dieu. Jusqu’au bout, Jésus apporte la paix et le pardon à ceux qui l’entourent.
9. Les disciples d’Emmaüs (Luc 24,1-3.13-35)
Saint Luc est le seul à rapporter l’expérience de deux disciples, le jour de Pâques; c’est la rencontre du Ressuscité, à travers l’Ecriture expliquée par Jésus, et le partage de son pain.

Lu par Michael Lonsdale
10. Le prologue de Jean (Jean 1,1-18)
L’évangile de Jean s’ouvre par cette contemplation solennelle du Verbe, de la Parole qui préexiste en Dieu de toute éternité, avant de devenir chair en l’homme Jésus.
11. Les noces de Cana (Jean 2,1-11)
Voici le récit symbolique du premier miracle de Jésus. Il annonce comment il vient épouser l’humanité et faire jaillir la joie des noces dans la vie quotidienne des croyants.
12. La Samaritaine (Jean 4,3-30.40-42)
Première mission en dehors du peuple juif : Jésus propose à cette femme une eau vive, une source de vie intérieure : c’est l’Esprit Saint qu’il donnera à ceux qui croient en lui.
13. Le discours sur le Pain de vie (Jean 6,25-35.51-55.61-64.67-70)
La veille, Jésus a nourri une foule et les gens le recherchent de nouveau ; mais il leur demande de croire en sa parole qui seule peut apaiser leur faim. Les uns croient, les autres, non.
14. La guérison de l’aveugle-né (Jean 9,1-17.24-41)
Ce récit très vivant montre la venue progressive d’un homme à la foi en Jésus. Croire en lui, c’est être guéri, c’est passer des ténèbres à sa lumière.
15. La résurrection de Lazare (Jean 11,1.3-5.17.20-28.32-45)
Devant la tombe de son ami, Jésus pleure. Le dernier de ses miracles annonce sa propre résurrection, qui sera bien plus qu’un retour à la vie terrestre.
16. Le lavement des pieds (Jean 13,1-15)
Jean ne rapporte pas la Cène, l’institution de l’eucharistie; à la place, il raconte un geste très symbolique : Jésus se fait serviteur de ses disciples en leur lavant les pieds.
17. La mort de Jésus (Jean 19,16-37)
Jean présente la mort de Jésus comme un accomplissement où tous les détails racontés ont un sens symbolique : c’est le vrai roi des Juifs qui accomplit les Ecritures, jusqu’au bout.
18. Marie Madeleine au tombeau (Jean 20,1-18)
Dans l’évangile de Jean, c’est une femme, une amie de Jésus, qui est la première à le voir ressuscité et en porte la nouvelle aux disciples.
19. Les apparitions de Jésus (Jean 20,19-31)
Jésus ressuscité se fait voir à ses disciples : c’est bien lui, reconnaissable à ses plaies, et pourtant il est tout autre. Il appelle à la foi Thomas ainsi que tous les auditeurs de l’évangile.

CD 9. Actes des Apôtres, Epîtres de Paul
Lu par Jean-Pierre Michael
1. L’Ascension; les apôtres au Cénacle (Actes 1,1-14)
Dans les Actes des Apôtres, Luc écrit la suite de son évangile. Lui seul évoque l’Ascension de Jésus, son départ d’auprès de ses disciples et sa présence auprès de Dieu.
2. La Pentecôte; la première communauté (Actes 2,1-18.22-23.32-33.36-39.41-47)
Luc voit la naissance de l’Eglise dans cet événement survenu à Jérusalem cinquante jours après la Pâque, le jour de la fête juive de la Pentecôte  qui célébrait l’alliance du Sinaï.
3. La conversion de Saul (Actes 9,1-22)
Un jeune juif pharisien, Saul, devine le danger que représente l’Evangile de Jésus pour la religion juive officielle. Il décide d’agir pour mettre fin à cette hérésie.
4. Le baptême de Corneille par Pierre (Actes 11,1-21)
Pierre explique à la communauté des Juifs chrétiens de Jérusalem pourquoi il a baptisé des païens, des gentils, pour la première fois : le centurion romain Corneille et son entourage.
5. L’assemblée de Jérusalem (Actes 15,5-14.19-29)
Les judéo-chrétiens refusent que des païens convertis entrent dans l’Eglise sans d’abord être circoncis, comme Jésus et les Apôtres. A Jérusalem, une assemblée va trancher ce conflit.
6. Paul à Athènes (Actes 17,15-34)
Au cours de son deuxième voyage, Paul arrive en Europe, en Grèce. Le voici dans la capitale culturelle de l’Empire : Athènes, où il annonce l’Evangile de Jésus aux philosophes païens.
7. Les adieux aux prêtres d’Ephèse (Actes 20,17-38)
Paul a fondé une communauté à Ephèse. A la fin de son troisième voyage, il fait ses adieux aux anciens de la communauté, les presbytres (ou prêtres) ; il leur laisse son testament d’apôtre.
8. Paul à Rome (Actes 28,15-30)
Paul, grâce à son titre de citoyen romain, a demandé à être jugé à Rome par l’empereur. En attendant son jugement, il reçoit librement des Juifs de Rome. C’est la fin des Actes des Apôtres.

Lu par Brigitte Fossey
9. La liberté dans l’Esprit-Saint (Romains 8,8-11.14-18.26.28-29.31-32.35.37)
Paul présente aux chrétiens de Rome l’essentiel de son Evangile. Il leur dit son expérience de la vie dans l’Esprit Saint, qui le libère de la chair, c’est-à-dire d’une vie terrestre fermée à Dieu.
10. L’hymne à la charité (1 Corinthiens 13,1-13)
Pour Paul, le coeur de la vie chrétienne est la charité ; elle passe avant tout, même avant la foi et l’espérance, et sans elle on n’est rien.
11. La résurrection du Christ (1 Corinthiens 15,1-14.18-20)
Les Corinthiens, comme tous les Grecs, ne croient pas en une résurrection corporelle; Paul rappelle la première profession de foi au Christ ressuscité et ajoute son témoignage personnel.
12. Le ministère de l’apôtre (2 Corinthiens 4,5-14.16-18)
Certains chrétiens de Corinthe ont contesté l’autorité de Paul. Au lieu de s’imposer, il rappelle que toutes les épreuves qu’il subit l’unissent à la passion de Jésus et à sa résurrection.
13. Pierre et Paul face aux païens (Galates 2,1-3.6-7.9-16.19-20)
Le conflit de Paul avec les judéo-chrétiens a déjà été tranché à Jérusalem ; cela n’a pourtant pas empêché un différend avec Pierre. Pour Paul, il faut choisir entre Jésus et la Loi juive.
14. Bénédiction trinitaire (Ephésiens 1,3-14)
Dans cette action de grâce, Paul résume toute l’histoire du salut : il bénit le Dieu Père, Fils et Esprit qui s’est fait connaître à Israël puis aux païens, pour les faire entrer dans sa vie divine.
15. Témoignage de Paul sur lui-même (Philippiens 3,1-14)
Paul se défend contre des judéo-chrétiens qui l’accusent d’être infidèle à la Loi juive. Pour lui, une seule fidélité importe, désormais : celle qui l’unit à Jésus mort et ressucité.
16. La vie nouvelle des chrétiens (Colossiens 3,1-4.9-23; 4,1)
L’épître aux Colossiens, comme toutes les autres, s’achève par des exhortations précises à vivre l’Evangile, chacun selon sa condition : en couple, en famille, entre maîtres et serviteurs.
17. La mission de Paul à Thessalonique (1 Thessaloniciens 2,1-9.11-13)
Dans la première de ses épîtres, Paul répond à ceux qui l’accusent d’être un mauvais apôtre. Il rappelle comment il exerçait son ministère lorsqu’il a fondé l’église de Thessalonique.
18. L’attente du jour du Seigneur (1 Thessaloniciens 4,13-18; 5,1-2.4-6.8-10)
Dans les années 50, Paul et les premiers chrétiens attendaient le retour du Seigneur Jésus comme imminent. Paul imagine cette venue glorieuse selon les images des apocalypses juives.
19. Le testament de Paul à Timothée (2 Timothée 2,1-4.8-13; 4,1-8)
A la fin de sa vie, alors qu’il est en prison à Rome, Paul écrit son testament d’apôtre à son cher Timothée, son fidèle compagnon, qu’il a établi responsable à Ephèse. Bilan d’une vie.
20. Requête pour un esclave (Philémon  1-3.10-17.21-25)
En prison à Rome, Paul a baptisé un esclave fugitif, Onésime. Il écrit à son propriétaire, Philémon, un chrétien de Colosses et vieil ami de Paul, pour lui demander d’accueillir Onésime.

CD 10. Epître aux Hébreux, Epîtres de Jacques, Pierre et Jean, Apocalypse
Lu par Michel Duchaussoy
1. Jésus Fils de Dieu et frère des hommes (Hébreux 1,1-5.8-9.13; 2,9.11-12.16-17)
L’auteur anonyme de ce traité présente la foi chrétienne à des judéo-chrétiens. Jésus est supérieur même aux anges, car il est le Fils de Dieu. Pourtant il s’est fait le frère des hommes.
2. Jésus, pontife compatissant (Hébreux 4,14-16 ; 5,1-10)
L’auteur écrit avant la destruction du Temple de Jérusalem en 70. Pour lui, Jésus est le véritable pontife, le grand prêtre qui s’est offert en sacrifice pour tous les hommes.
3. La nouvelle alliance (Hébreux 9,11-20.24-28)
Pour les chrétiens, Jésus est le grand prêtre nouveau, le médiateur d’une nouvelle alliance entre Dieu et tous les croyants. Son sacrifice est unique et définitif  car il est ressuscité.
4. Le sacrifice du Christ (Hébreux 10,4-23)
Le grand prêtre nouveau est le Fils de Dieu même. Son sacrifice est parfait, car il a consisté à offrir toute sa vie pour faire la volonté de Dieu et obtenir le pardon des pécheurs.
5. Riches et pauvres devant Dieu (Jacques 2,1-9.12-13)
Un sage chrétien, d’origine juive, écrit à des judéo-chrétiens pour les exhorter à réformer leur conduite; il les met en garde contre le mépris des pauvres.
6. Le danger des richesses (Jacques 4,1-3.13-16; 5,1-6)
L’auteur met en garde contre le piège de l’argent et de la réussite sans règles morales. Les richesses entraînent à l’injustice et à la violence, que Dieu jugera un jour.
7. Le peuple de Dieu au milieu des païens (1 Pierre 2,4-5.9-17)
Pierre écrit aux chrétiens d’Asie mineure pour les rendre fiers d’être le peuple de Dieu. Il leur applique les titres du peuple juif et les exhorte à témoigner parmi les païens.
8. Le couple chrétien et son témoignage (1 Pierre 3,1-4.7-9.15-18)
L’exemple d’un couple chrétien peut devenir un témoignage rendu à l’Evangile. Les croyants ont aussi à répondre aux questions des païens pour expliquer leur foi et leur espérance.
9. Le testament de Pierre (2 Pierre 1,10-21)
Dans cette épître tardive attribuée à Pierre résonne l’écho de sa prédication, transmise par ses disciples. Ce témoignage rappelle notamment l’expérience de la transfiguration de Jésus.

Lu par Michael Lonsdale
10. Le Verbe de vie, lumière et pardon (1 Jean 1,1-10; 2,1-2)
L’apôtre Jean partage son expérience des années passées avec Jésus, qui est pour lui le Verbe, la Parole de vie. Vivre avec le Christ, c’est marcher dans la lumière et se savoir pardonné.
11. Vivre l’amour fraternel (1 Jean 3,1-2.13-24)
L’expérience chrétienne est la découverte de l’amour de Dieu manifesté dans la vie et la mort de Jésus. Cet amour entraîne les croyants à vivre eux-mêmes dans l’amour, comme des frères.
12. Dieu est amour (1 Jean 4,7-21)
Jean approfondit son expérience de l’amour de Dieu découvert en Jésus Christ. Cet amour chasse toute crainte, toute peur de Dieu, et apprend à regarder les autres comme des frères.
13. Vision du Fils de l’homme (Apocalypse 1,4-6.9-20)
Le livre de l’Apocalypse, de la « révélation » de Jésus Christ, s’ouvre sur une vision du Christ ressuscité, présent au milieu des églises. Tous les symboles proviennent des Ecritures.
14. Lettres aux églises d’Asie (Apocalypse 2,1-7 ; 3,14-22)
Voici deux des sept lettres aux églises d’Asie mineure : Ephèse, Smyrne et Laodicée. Chacune contient des éloges et des reproches ; ce sont des appels à la conversion.
15. Vision du culte céleste (Apocalypse 4,1-11)
Cette grande vision fait assister à la liturgie céleste rendue à Dieu par vingt-quatre vieillards (probablement les 12 ancêtres des tribus et les 12 apôtres) et par quatre animaux symboliques.
16. Vision du livre et de l’Agneau (Apocalypse 5,1-14)
Le livre de Dieu, les Ecritures qui disent le sens de toute l’histoire, ne peut être ouvert et interprété que par l’Agneau, le Christ qui a été sacrifié et partage désormais la gloire de Dieu.
17. Vision des 144 000 élus (Apocalypse 7,2-4.9-17)
Lors des malheurs qui frappent le monde, Dieu protège ses élus : 12 000 de chaque tribu d’Israël. C’est l’image du peuple de Dieu innombrable, représenté par les fidèles persécutés.
18. Vision des trompettes (Apocalypse 8,1-2.6-13)
Chaque sonnerie de trompette déclenche de nouveaux malheurs. A cause de textes de ce genre, le mot apocalypse ne signifie plus guère «révélation» mais souvent «catastrophe».
19. Vision de la femme et du dragon (Apocalypse 11,19; 12,1-17)
La femme représente le peuple de Dieu qui donne naissance au Messie et le dragon symbolise Satan. Il ne peut plus rien contre le Messie ressuscité, mais il combat les chrétiens.
20. Vision de la Jérusalem nouvelle et dernières paroles du Christ  (Apocalypse 21,1-7.9-14.22-27; 22,1-5-12-14.16-17.20-21)
Le voyant reçoit la révélation du monde nouveau : la Jérusalem idéale où les hommes sauvés seront réunis auprès de Dieu et de l’Agneau. Ce sera le paradis, la réussite de la création. A la fin de l’Apocalypse - et donc au terme de toute la Bible - l’auteur fait parler le Seigneur Jésus, qui annonce à son épouse, l’Eglise, sa venue prochaine.

Ecouter LA BIBLE (livre audio) © Frémeaux & Associés. Frémeaux & Associés est l'éditeur mondial de référence du patrimoine sonore musical, parlé, et biologique. Récompensés par plus de 800 distinctions dont le trés prestigieux "Grand Prix in honorem de l'Académie Charles Cros", les catalogues de Frémeaux & Associés ont pour objet de conserver et de mettre à la disposition du public une base muséographique universelle des enregistrements provenant de l'histoire phonographique et radiophonique. Ce fonds qui se refuse à tout déréférencement constitue notre mémoire collective. Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore est partenaire de Radio France, Radio France Internationale, L’Institut National de l’Audiovisuel, l’Assemblée Nationale, l’Historial de la Grande Guerre, le Mémorial de Caen et assure l’édition sonore d’ouvrages en accord avec les ayants droit ou les successions ainsi que les grands éditeurs (les éditions Gallimard, Grasset, Plon, Le Seuil,…). Le texte lu, l'archive ou le document sonore radiophonique, le disque littéraire ou livre audio, l'histoire racontée, le discours de l'homme politique ou le cours du philosophe, la lecture d'un texte par un comédien (livres audio) sont des disques parlés appartenant au concept de la librairie sonore. (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, cours sur CD, entretiens à écouter, discours d'hommes politiques, livres audio, textes lus, disques parlés, théâtre sonore, création radiophonique, lectures historiques, audilivre, audiobook, audio book, livre parlant, livre-parlant, livre parlé, livre sonore, livre lu, livre-à-écouter, audio livre, audio-livre, lecture à voix haute, entretiens à haute voix, parole enregistrée, etc...). Les livres audio sont disponibles sous forme de CD chez les libraires, dans les fnac et virgin, en VPC chez La Librairie Sonore, Audio-archives, Livraphone, Lire en tout sens, Livre qui Parle, Mots et Merveilles, Alapage, Amazon, fnac.com, chapitre.com etc.....Enfin certains enregistrements de diction peuvent être écouter par téléchargement auprès d'Audible (Audio direct - France loisirs) et d'iTunes (iStore d'Apple) et musicaux sur Fnacmusic.com, Virginméga et iTunes.

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

UN HOMME LIBRE - PHILIPPE BOUVARD
UN HOMME LIBRE - PHILIPPE BOUVARD
Texte Intégral lu par Philippe Bouvard sur un coffret 6 CD (Direction : Claude Colombini - suivi lecture : Olivier Cohen)...

THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
Coffret 2 cd - Lecture par André Falcon de la Comédie française en 1955.

Je suis un mensonge qui...

THERESE RAQUIN - EMILE ZOLA
THERESE RAQUIN - EMILE ZOLA
Lu par Myriam Boyer - Coffret 2 CD avec livret de 16 pages.

« Votre œuvre est remarquable, consciencieuse,...

SADE : DÉCONSTRUCTION D’UN MYTHE - MICHEL ONFRAY
SADE : DÉCONSTRUCTION D’UN MYTHE - MICHEL ONFRAY
Sujet d’intense fascination, le Marquis de Sade a acquis au fil des décennies une image qui relève du mythe....

MOLIÈRE-SHAKESPEARE - CORNEILLE - BECKETT - PINTER… EXPLIQUÉS PAR MICHEL BOUQUET
MOLIÈRE-SHAKESPEARE - CORNEILLE - BECKETT - PINTER… EXPLIQUÉS PAR MICHEL BOUQUET
Michel Bouquet, qui figure parmi les plus grands acteurs de notre temps, dévoile une analyse sensible,...

L’ORIGINE DES ESPÈCES - CHARLES DARWIN
L’ORIGINE DES ESPÈCES - CHARLES DARWIN
Le 24 novembre 1859 paraît à Londres L’Origine des espèces par le moyen de la sélection...

LETTRES A VICTOR HUGO - LOUISE MICHEL
LETTRES A VICTOR HUGO - LOUISE MICHEL
On croit connaître Louise Michel : c’est la « Vierge rouge » de la Commune,...

LES RENCONTRES POSSIBLES & IMPOSSIBLES (AVEC T.MONOD, A.SCHWEITZER,K.LORENZ)
LES RENCONTRES POSSIBLES & IMPOSSIBLES (AVEC T.MONOD, A.SCHWEITZER,K.LORENZ)
L’expression courante “homme de radio” témoigne, sans qu’il en paraisse, de...

LES LIAISONS DANGEREUSES - CHODERLOS DE LACLOS
LES LIAISONS DANGEREUSES - CHODERLOS DE LACLOS
Une oeuvre sonore de plus de 10 heures révélant amour, frivolité et destruction dans une lecture en forme de...

LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 2 (Livres II et III)
LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 2 (Livres II et III)
« Les livres II et III des Essais de Montaigne de la présente édition sonore sont une...

LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY - OSCAR WILDE (INTEGRALE MP3)
LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY - OSCAR WILDE (INTEGRALE MP3)
Par la magie d’un voeu, Dorian Gray conserve la grâce et la beauté de la...

LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE - OCTAVE MIRBEAU
LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE - OCTAVE MIRBEAU
Octave Mirbeau n’est pas seulement un grand écrivain estampillé. C’est aussi un...

LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
Fresque épique ayant pour thème le courage et l’audace, Le Hussard sur le toit est le...

LE DEVOIR DE BONHEUR - PASCAL BRUCKNER
LE DEVOIR DE BONHEUR - PASCAL BRUCKNER
Philosophe et romancier, Pascal Bruckner a la volonté de transmettre le sens de ses écrits...

LE BONHEUR - VISIONS OCCIDENTALE ET CHINOISE
LE BONHEUR - VISIONS OCCIDENTALE ET CHINOISE
Coffret 3 CD et livret 12 pages.

André Comte-Sponville et François Jullien, sous la...

LA PENSÉE ANTIQUE Volume 1
LA PENSÉE ANTIQUE Volume 1
Quelle est l’importance de la pensée antique dans l’histoire de la philosophie ? Quelles...

LA PEINE DE MORT - ROBERT BADINTER
LA PEINE DE MORT - ROBERT BADINTER
Débats historiques à l'Assemblée nationale en Septembre 1981 (coffrets 4 CDs...

LA MÉTAMORPHOSE - FRANZ KAFKA
LA MÉTAMORPHOSE - FRANZ KAFKA
« En se réveillant un matin après des rêves agités, Gregor...

LA MAISON TELLIER - PETITION D'UN VIVEUR MALGRE LUI - LE PERE MILON - AU PRINTEMPS - UN NORMAND
LA MAISON TELLIER - PETITION D'UN VIVEUR MALGRE LUI - LE PERE MILON - AU PRINTEMPS - UN NORMAND
Coffret 2 CD avec livret 24 pages.

Après le succès de Boule de Suif, tout le monde...

LA GLOIRE DE MON PERE - MARCEL PAGNOL
LA GLOIRE DE MON PERE - MARCEL PAGNOL
Enregistrement intégral inédit en 4 CD !

"Dans les années 1960, Marcel...

LA FRANCE DE L’ANCIEN RÉGIME (XVIE ET XVIIE SIÈCLES), UN COURS PARTICULIER DE JEAN-MARIE LE GALL
LA FRANCE DE L’ANCIEN RÉGIME (XVIE ET XVIIE SIÈCLES), UN COURS PARTICULIER DE JEAN-MARIE LE GALL
Pour la première fois, l’éditeur des savoirs, les Presses Universitaires de France, et la...

L'ALTRUISME - MATTHIEU RICARD ET MICHEL TERESTCHENKO
L'ALTRUISME - MATTHIEU RICARD ET MICHEL TERESTCHENKO
De l’altruisme ou de l’égoïsme, lequel prédomine ? L’opinion pré...

KNOCK - M. LE TROUHADEC SAISI PAR LA DEBAUCHE - JULES ROMAINS
KNOCK - M. LE TROUHADEC SAISI PAR LA DEBAUCHE - JULES ROMAINS
Knock ou le triomphe de la médecine - M. le Trouhadec saisi par la débauche

JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
Dès les premiers mots, Jean Giono nous transporte à Manosque, sa ville natale, pour vivre les...

ISABELLE ROZENN-MARI - SOUVIENS-TOI ROSE... - INTEGRALE MP3
ISABELLE ROZENN-MARI - SOUVIENS-TOI ROSE... - INTEGRALE MP3
À huit ans, Rose a dû laisser la France derrière elle pour suivre son oncle à...

HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE FRANÇAISE VOL. 7 (COLLECTION PUF-FRÉMEAUX)
HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE FRANÇAISE VOL. 7 (COLLECTION PUF-FRÉMEAUX)
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours...

DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
DE LA TERRE A LA LUNE - AUTOUR DE LA LUNE - JULES VERNE
Enregistrement historique de 1959 par Jean Desailly en 3 CD (INA)

De la Terre à la Lune et...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 22 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 22 - MICHEL ONFRAY
Critique radicale d’un monde capitaliste dont tous les composants mènent à l’aliénation, La...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 18 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 18 - MICHEL ONFRAY
DE ERICH FROMM À JACQUES LACAN

L’écriture de l’histoire de la philosophie occidentale...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 13 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 13 - MICHEL ONFRAY
L'histoire de la pensée en direct et en public !

La construction du Surhomme - D'Emerson et...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2018-2019.jpg
Titre_Galerie.gif
NET - Expo Chica - Galerie F&A.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif