Fremeaux.com
With their life of love for New Orleans, the Vintage Jazzmen incarnate the city’s soul and music. Listen to the spirit of New Orleans !     
Patrick Frémeaux

Vintage Jazzmen
Messin’ Around

 



La Nouvelle-Orléans, par Guy Chauvier

La Nouvelle-Orléans est un lieu magique. Ici, et dans la campagne environnante, naquit une musique tellement tributaire des paysages et de la société qui l’avaient enfantée qu’elle semblait vouloir durer aussi longtemps que la ville même, une musique belle, émouvante, exubérante avec laquelle la population locale déroulait le fil de sa mémoire et exprimait sa vitalité. Une des manifestations de la puissance du lieu, c’est sa facilité à assimiler quantité de musiciens issus d’horizons divers et lointains. Cette facilité vient d’abord de la capacité des autochtones à maintenir de fortes relations intergénérationnelles. C’est à la Nouvelle-Orléans que j’ai vu, quelques jours avant sa mort, sur une grande scène, Percy Humphrey assis, sa trompette sur les genoux, incapable de souffler, pendant que les autres membres de l’orchestre jouaient une musique superbe. Personne n’aurait eu l’idée de dire au vieux bonhomme de rentrer à la maison. Au contraire, tout le monde le regardait avec le plus grand respect. Sa place était là. Elle avait toujours été là. Et sa seule présence avait certainement une incidence heureuse sur le jeu de ses partenaires. C’est encore à la Nouvelle-Orléans que j’ai vu d’autres excellents musiciens, de ceux que l’on voit dans les festivals internationaux, écouter des mômes encore malhabiles faire la manche sur un trottoir et sortir leurs instruments pour se joindre à eux, pour la simple et bonne raison que le sens primordial de cette musique est le partage et que tout musicien digne de ce nom a des responsabilités vis à vis de sa communauté. A la Nouvelle-Orléans, la musique n’était pas une expression artistique parmi d’autres, ou un simple “entertainment”, elle avait, depuis toujours, une profonde fonction sociale. Le climat, un gouvernement, l’argent roi du pétrole (etc.), peuvent-ils remettre tout cela en cause?

Depuis le 29 août 2005, date du passage sur la ville de l’ouragan Katrina, et les mois d’inertie politique qui suivirent, nous savons tous que la Nouvelle-Orléans est extrêmement fragile...Une musique est venue opportunément combattre mon pessimisme : celle que vous entendez sur ce CD !  Sitôt passée ma première émotion, purement musicale, j’ai réalisé que les musiciens de Vintage, et quelques au­tres semblables à eux, avaient tellement subi le charme du jazz de la Nouvelle-Orléans, étaient tellement im­prégnés de la culture de cette ville que leur musique s’inscrivait de la façon la plus authentique qui soit dans sa tradition musicale et que le seul jazz traditionnel américain (il en est un autre, en Europe, dans la communauté manouche), celui de la Nouvelle-Orléans, pouvait donc continuer d’exister en dehors de son lieu d’origine... Naturellement, quantité de musiciens de tous pays se réclament peu ou prou de la Nouvelle-Orléans. Et certains  montrent beaucoup de talent à rejouer la musique des disques historiques. Mais ce n’est pas à eux que je pense en ce moment. La démarche des Vintage Jazzmen est radicalement différente. Nous avons affaire à un orchestre d’aujourd’hui qui s’implique totalement dans une musique traditionnelle, c’est-à-dire intemporelle. Ce n’est pas du revival, de l’archéologie, du classicisme, c’est une tradition en marche, la jeune pousse d’une culture profon­dément enracinée, une musique jeune. Les enfants que vous voyez sur la pochette sont ici à leur place.Une photo montre Dan jouant dans la rue, la trompette dirigée vers le sol, entouré d’enfants. Cette photo dit tout, tout ce que je viens d’écrire et bien d’autres choses encore. Le fait, par exemple, que l’acte musical est, à la Nouvelle-Orléans, un acte empreint de gravité, même s’il y a là-bas, comme ailleurs, des artistes cabotins, même si la musique donne du plaisir, même si la population danse en l’écoutant...

La musique est joyeuse mais rarement légère. Et celui qui la joue a, le plus souvent, le regard tourné vers l’intérieur, la conscience, l’âme remplies des musiques ancestrales. Dan n’a jamais pratiqué la musique en dilettante. Il a étudié minutieusement la genèse du jazz à la Nouvelle-Orléans et toute son histoire musicale. Cette tradition ininterrompue, qui unit Buddy Petit, Jimmie Noone et George Lewis, Dan la connaît bien. Ce n’est pas le moindre mérite de ce CD que de contenir une musique qui doit autant, et constamment, aux musiciens du début du siècle qu’à ceux du “revival”. N’en déplaise aux coupeurs de cheveux en quatre qui croient que le “revival” est un style (alors qu’il s’agit d’une époque) ou que les disques enregistrés dans les années 20 dans le nord des Etats-Unis sont représentatifs de ce qui se faisait en Louisiane, il n’existe qu’un seul jazz Nouvelle-Orléans, celui de Petit, de Noone, de Lewis... et de Vintage Jazzmen. Directeur musical de l’orchestre, Dan est aussi son trompettiste, un sujet sur lequel il y aurait beaucoup à dire. Je me bornerai d’attirer votre attention sur son solo de Heartaches, sa construction, son timing... Un grand moment d’émotion. A ses côtés, plus qu’un excellent clarinettiste, un com­plice, Tommy Sancton, authentique homme du cru. Tommy passa ses dix-huit premières années à la Nouvelle-Orléans, joua avec toutes les grandes figures de l’époque et, notamment, avec un certain George Lewis, son idole et son premier professeur, à qui il rend un magnifique hommage dans St Philip Street Breakdown. Mais les autres membres de Vintage Jazzmen, quels que soient leurs âges, ont tous eux aussi une solide expérience de cette musique, une expérience souvent acquise dans les rues et les clubs de la Cité du Croissant. Le banjoiste Siphan Upravan et le contrebassiste Enzo Mucci sont là depuis plus de dix ans. Ils ont beaucoup contribué à la maturation de l’orchestre. Plus jeunes, tout juste trentenaires, le batteur Guillaume Nouaux et le trom­boniste Olivier Beuffe ont trouvé là un terrain idéal pour développer un talent chaque jour plus manifeste.

Guy Chauvier rédacteur en chef du magazine Jazz Classique

New Orleans, by Guy Chauvier
New Orleans is magical.  This city, and the surrounding countryside, gave birth to a musical genre that was so influenced by the land and the society that nurtured it that it apparently hopes to thrive as long as the Crescent City exists.  This musical form is beautiful, moving and exuberant, portraying the memory and the vitality of the local.  The town’s force is partly  illustrated by the ease with which it has embraced musicians from various and distant horizons.  This is the result, first of all, of the strong intergenerational relationships among the original inhabitants.  In New Orleans, just a few days before his death, I saw Percy Humphrey sitting on a large stage, trumpet on his lap, unable to blow, while the other members of the orchestra were playing superb music.  No-one would have dreamt of telling the elderly gentleman to go home.  Quite the opposite – everyone looked up to him with great respect.  He was in his place.  It had always been his place.  And his mere presence certainly had a positive effect on his partners’ playing.  Again in New Orleans, I saw other excellent musicians, names we see billed in international festivals, listening to green and clumsy youngsters holding out their hats on the sidewalk and get out their instruments to join them, for the simple reason that the key element of this genre is sharing and any deserving artist must respect his responsibility toward the community.  In New Orleans music was not simply one of the many forms of artistic expression, nor was it simply entertainment; it has forever played a profound social role.Can the climate, the government, the domination of oil money, throw all that into question? 

Since August 29, 2005 when the town was struck by hurricane Katrina and the ensuing political inertia, we all know that New Orleans has been extremely fragile. As I sat contemplating that bleak situation, some music came along just at the right moment and swept away my pessimism:  the sounds you can hear on this CD!  Once I got over my initial emotion, which was purely musical, I realized that the Vintage musicians, and a few other kindred spirits, had fallen under the charm of New Orleans jazz and were touched by the culture of this town to such an extent that they had authentically found their place in its musical tradition. I realized, too, that the only traditional jazz to come from America (the other being in Europe in the Manouche community) – that of New Orleans – could still exist away from its homeland.  Naturally, many musicians from around the planet claim a sort of kinship with New Orleans.  And some show much talent in their interpretations of old pieces.  But they are not on my mind at present.  The Vintage Jazzmen’s approach is quite different.  Here, we are dealing with a contemporary band that is totally dedicated to traditional, in other words, enduring music.  We are not talking about revival, archaeology or classicism – this is living tradition, the offshoot of a deep-rooted form of culture, young music.  The children you see on the cover fit totally into the context of this tradition.A photo shows Dan Vernhettes playing in a street of New Orleans, the trumpet tipped downwards, surrounded by kids.  This photo says it all, what I have written and much more.  For instance, the fact that in New Orleans music-playing is taken with utmost seriousness, even though, as elsewhere, there are showboat musicians, even though the music gives pleasure and even though it gets people to the dance floor.  The music is high-spirited but rarely taken lightly.  And the artist is usually introspective, his entire being brims over with ancestral music.  Dan has never dabbled in music.  He has studied every aspect of the genesis of New Orleans jazz and its musical history.  Like no other French jazzman, Dan is conversant with this uninterrupted tradition, which unites Buddy Petit, Jimmie Noone and George Lewis. 

This CD features music that pays equal tribute to the musicians of the beginning of the century and to those of the ‘revival’.  With all due respect to nit-pickers who believe that the ‘revival’ is a style (whereas it was a period) and that the discs cut in the twenties in northern USA were representative of what was going on in Louisiana, there is but one form of New Orleans jazz – that of Petit, Noone, Lewis… and the Vintage Jazzmen.The band’s musical director, Dan also acts as trumpeter, and so much could be said about him.  I will simply call your attention to his solo in Heartaches with its construction and timing.  Extremely moving.  Beside him, not only an excellent clarinetist but also an accomplice, we find Tommy Sancton, an authentic product of this culture.  Tommy spent the first eighteen years of his life in New Orleans, played with all the great names of the period, in particular with George Lewis, his idol and first teacher, to whom he pays a magnificent homage in St. Philip Street Breakdown.  But the other members of the Vintage Jazzmen, whatever their age, are all backed with sturdy experience in this field, experience often acquired from streets and clubs in the Crescent City.  Siphan Upravan on the banjo and bassist Enzo Mucci have been members for over ten years.  They have greatly contributed to the band’s maturation.  The younger members, in their early thirties, drummer Guillaume Nouaux and trombonist Olivier Beuffe, have now found a niche to develop their talent which is increasingly apparent as time goes by.

English adaptation by Laure WRIGHT from the French text of Guy CHAUVIER,
Chief Editor of Jazz Classique
© 2006 GROUPE FRÉMEAUX COLOMBINI SAS

Discographie
01. Mazie (Caine, Dawson, Gold)        3’27
02. Heartaches (Hoffman/Klenner) 6’54
03. Canal Street Blues (Oliver)          3’52
04. Red Wing (Kerry Mills)          3’25
05. My Daddy Rocks Me (Smith/Overstreet) 4’35
06. Song of the Wanderer (Moret)   4’48
07. Messin’ Around (St. Cyr/Cooke)          3’02
08. I’ll Take You Home Again Kathleen (Westendorf)          5’46
09. Katrina blues (Vernhettes)     6’27
10. St. Philip Breakdown (Lewis)           3’28
11. Give it up (Barbarin) 4’32
12. Gloryland (Traditionnel)         5’17
13. Snag it (Oliver)   5’08
14. Don’t Go Away Nobody (Bolden)    3’12
15. Too Late (Barbarin)        5’58
16. Let it shine (Traditionnel)       3’03  
 Durée totale : 73’01

VINTAGE JAZZMEN
Dan Vernhettes : leader – trompette
Tommy Sancton : clarinette
Olivier Beuffe : trombone
Siphan Upravan : banjo
Enzo Mucci : contrebasse
Guillaume Nouaux : batterie
Invitées : Tori Robinson & Jonice Jamison au chant sur les pistes 12 et 16


CD Vintage Jazzmen Messin´ Around © Frémeaux & Associés (frémeaux, frémaux, frémau, frémaud, frémault, frémo, frémont, fermeaux, fremeaux, fremaux, fremau, fremaud, fremault, fremo, fremont, CD audio, 78 tours, disques anciens, CD à acheter, écouter des vieux enregistrements, albums, rééditions, anthologies ou intégrales sont disponibles sous forme de CD et par téléchargement.)

Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

TRIBUTE TO THE PIANO GREATS
TRIBUTE TO THE PIANO GREATS
Dedicated to 12 jazz pianist.

Claude Bolling présente 12 thèmes de sa composition dédiés...

TOGETHER
TOGETHER
Dès Prelude, le ton est donné : une oeuvre, certes, aux accents intimistes irréfutables, mais qui ne veut...

SWING ERA BIG BAND
SWING ERA BIG BAND
Les grands orchestres swing ont été, au moment de la deuxième guerre mondiale, un véritable...

SUMMIT MEETINGS
SUMMIT MEETINGS
Pendant une douzaine d’années, de 1939 à 1951, les revues américaines METRONOME et ESQUIRE...

STRICTLY CLASSICAL
STRICTLY CLASSICAL
« Claude Bolling, immense musicien de jazz, est de ceux qui ont le droit et le devoir d’écrire la musique qui...

SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
SAINT GERMAIN DES PRES 1926 -1954
“Ça n’a jamais été un vrai quartier. Il n’y avait ni putains ni...

RP QUARTET - CHICKEN DO IT
RP QUARTET - CHICKEN DO IT
Voici le Grand retour très attendu du RP Quartet dont la formule secrète consiste...

RAY CHARLES - LIVE IN PARIS 20-21 OCTOBRE 1961 / 17-18-20-21 MAI 1962
RAY CHARLES - LIVE IN PARIS 20-21 OCTOBRE 1961 / 17-18-20-21 MAI 1962
Regroupant les concerts parisiens de l’automne 1961 et du printemps 1962, ce coffret 3CD...

MARCEL CAMPION - COPAIN DJANGO
MARCEL CAMPION - COPAIN DJANGO
Marcel Campion est la grande réussite internationale du monde forain. Avec l’organisation de la...

MARCEL AZZOLA & DANY DORIZ - JAZZOLA
MARCEL AZZOLA & DANY DORIZ - JAZZOLA
« Jazzola » est la formule culte réunissant deux figures mythiques de la musique en...

MAMBO A PARIS 1949 - 1953
MAMBO A PARIS 1949 - 1953
« Après Amours, bananes et ananas et Roots of mambo, Eric Rémy propose un nouveau...

MAKARA
MAKARA
Cette formation suisse regroupe trois claviers et un cuivre, tous sensibles à un discours aérien, mais...

LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
« User du jazz comme musique d’accompagnement est très difficile parce qu’une...

LA PETITE BOUTEILLE DE LINGE
LA PETITE BOUTEILLE DE LINGE
Voici l’un des disques les plus inclassables et généreux produit à ce jour par La Lichère,...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 14
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 14
«J’ai envie de dire quelques mots, ha !... Ladies and gentlemen, j’ai la grande joie de...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
...C'était un disque parvenu la veille d'Amérique. C'était Louis Armstrong dans un break...

HOMMAGE A BOBY LAPOINTE
HOMMAGE A BOBY LAPOINTE
Si avanie et framboise sont toujours les mamelles du destin, bien curieux celui qui aujourd’hui fait se télescoper la...

HARMONICA SWING
HARMONICA SWING
Alain Antonietto et Dominique Cravic présentent la première anthologie consacrée aux Maîtres de...

GLENN MILLER
GLENN MILLER
Glenn Miller se considérait d’abord et avant tout comme un artisan, et se contentait de faire la démonstration...

FAPY LAFERTIN NEW QUARTET
FAPY LAFERTIN NEW QUARTET
Figure tant tutélaire que légendaire Fapy Lafertin est un grand guitariste de jazz. Son New...

DORADO SCHMITT JAZZBAND
DORADO SCHMITT JAZZBAND
Dorado Schmitt n’est plus à présenter, depuis la fin des années 1970, il est le...

DE MOI Z ' A VOUS
DE MOI Z ' A VOUS
Annie Papin, une voix superbe et un œil coquin explore le répertoire, écrit, interprète et pratique son...

COUNT BASIE - LIVE IN PARIS 1957-1962
COUNT BASIE - LIVE IN PARIS 1957-1962
Ce coffret regroupe trois concerts enregistrés à Paris entre 1957 et 1962 de Count Basie, roi...

CLAUDE BOLLING JOUE BRASSENS, BECHET, VIAN, BECAUD
CLAUDE BOLLING JOUE BRASSENS, BECHET, VIAN, BECAUD
Il y eu une époque où Georges Brassens, Boris Vian et Gilbert Bécaud représentaient la musique...

CLAUDE BOLLING COLLECTOR
CLAUDE BOLLING COLLECTOR
Ce coffret regroupe les premiers enregistrements de Claude Bolling en Big Band réalisés par Frank Ténot entre...

BOLLING PLAYS ELLINGTON
BOLLING PLAYS ELLINGTON
Un “Big band” français et cohérent, c’est le pari difficile et réussi par Claude Bolling....

BIRDY HEART - DO MONTEBELLO
BIRDY HEART - DO MONTEBELLO
Artiste de coeur et d’esprit, Do Montebello poursuit le travail engagé en 2014 sur «...

AVEC L'ACCENT
AVEC L'ACCENT
Magnifique disque de Latin Jazz contemporain de Santos Chillemi. "Avec l'accent" a la sonorité sud...

AMERICANS SING LATIN AMERICA 1935 - 1961
AMERICANS SING LATIN AMERICA 1935 - 1961
Est-ce l’attrait pour un exotisme habillé de sensualité qui fit que les...

ANYTHING GOES - THE COMPLETE HELEN MERRILL
 ANYTHING GOES - THE COMPLETE HELEN MERRILL
Helen Merrill est une sommité du jazz vocal. L’artiste américaine est l’une des...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
bandeau bourgueil.gif
Bourgueil 2018.jpg
Titre_integrale_onfray.gif
Net Cosmos + Decadence.jpg
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
pub_net_cat_202122.jpg
Titre_Galerie.gif
visuel_expo_memoire_collective_2022.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Inédits
pub_net_live_in_paris_6v_hodges.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Titre_Histoire.gif
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif