Fremeaux.com


SONORAMA


1958-1962

Anthologie du magazine sonore de l’actualité









SONORAMA
Une aventure sonore inédite - Par Jean-Baptiste Mersiol


A l’ère d’internet, où l’information est instantanée, il est difficile d’imaginer qu’il existe un ancêtre révolutionnaire. L’actuelle génération ne manquera pas d’être étonnée par la découverte de ce journal au format carré, incluant plusieurs disques souples en plastique relatant les informations générales et les dernières tendances musicales, cinématographiques et autres actualités.

L’idée du disque souple est née au milieu des années cinquante. Jean Bonfanti fait construire des rotatives pour les manufacturer et c’est suite à cette idée ingénieuse que Ithier de Roquemaurel et Louis Merlin (fondateur de la radio Europe 1) décident de concevoir des périodiques reliés avec des spirales plastifiées pour les y insérer. Ces périodiques alternent alors papier imprimé et disque souple en plastique blanc. Sonorama sera donc édité par Sonopresse sous le brevet S.A.I.P de la maison de disque VEGA, son rédacteur en chef sera Claude Maxe, Jean-Pierre Castel et les documents sonores seront réalisés pour la plupart dans les studios d’Europe 1. Sonorama traite de sujets aussi variés que la politique, le sport, la musique, les faits-divers, le cinéma et l’art en général. Les disques souples ainsi que le magazine sont pressés au format d’un 45 tours (17 centimètres) mais sa vitesse de lecture est de 33 tours 1/3 par minute proposant des reportages durant entre 5 à 8 minutes. Toutefois une première tentative de magazine sonore avait été lancée en France au mois de janvier 1958 : Les Archives sonores du monde.
Le premier numéro de Sonorama était initialement prévu le 25 septembre 1958 mais des premiers problèmes techniques vont repousser sa sortie au mois suivant. C’est donc en octobre 1958 que le premier numéro paraît avec une couverture qui reflète à la fois son époque, son contenu mais qui porte un regard vers les technologies et leur avenir. On y perçoit une femme tenant en main ce même numéro derrière un électrophone Teppaz ! A l’arrière du numéro un texte explique comment lire les disques du magazine sonore :

« Pour écouter dans ce magazine sonore le document que vous avez choisi, repliez toute la partie gauche de votre exemplaire sous la partie droite (la reliure mobile par anneaux souples permet une réversibilité totale).
Le disque, uniquement gravé à son recto, est ainsi prêt pour l’écoute, sans avoir à le détacher du magazine. Veillez à ce que les trous centraux des disques et des feuillets papier coïncident bien. Au besoin les recentrer en y introduisant un guide quelconque : tige, crayon mince, etc. ou, plus simplement, le téton du tourne-disque, mais sans « forcer ».
Placez l’ensemble du « magazine avec un trou » sur le tourne disque, en le posant bien à plat et en évitant de corner les pages. Réglez à la vitesse de 33 t.m. Mettez en marche. Posez avec précaution le bras de votre pick-up sur le sillon de départ du disque dont l’emplacement est indiqué par le trait noir que vous apercevez en transparence sur la page du dessous.
Vérifiez le réglage de l’arrêt automatique pour qu’il ne risque pas d’arrêter brutalement votre disque avant sa fin.
L’audition terminée, tournez le disque et le feuillet papier : le disque suivant est ainsi prêt pour l’écoute, et ainsi de suite.
SONORAMA est d’une qualité sonore comparable à celle des meilleurs microsillons et ses disques sont inusables, à condition que votre saphir soit en bon état. Ce conseil est d’ailleurs aussi valable pour vos disques normaux.
Les appareils à changeurs automatiques doivent être utilisés manuellement. »

Il faut toutefois préciser que contrairement à ce qui est indiqué dans ce texte, Sonorama, n’est malheureusement pas si bien armé techniquement. En effet, non seulement les disques souples sont de piètre qualité mais la réalisation des documents sonores s’avère souvent inégale. L’équilibrage entre les voix des reportages et les extraits sonores et musicaux sont souvent mal étalonnés, créant même des inégalités auditives rendant la réalisation finale assez brouillonne.
Jacques Dechin, qui s’occupait de la gestion du magazine, a eu bien du mal, au fur et à mesure des années, à faire face aux reliures qui posaient des problèmes face à la quantité de magazines à tirer. Il s’avère que l’opération est en définitive peu rentable d’autant plus que des améliorations s’imposent au fil du temps. Le magazine évolue donc du noir et blanc total vers la couleur dans ses pages intérieures. De plus les disques mono-faces deviennent double-faces à partir du numéro 30 en mai 1961. Malgré ce rajeunissement et un grand intérêt pour le public, la revue n’est plus rentable et est abandonnée avec le numéro 42 en juillet 1962. Sonorama traduit donc l’histoire d’une invention révolutionnaire, en avance sur son temps et typiquement française.  Pour l’anecdote, il a existé trois suppléments Théâtre sous le nom de Théâtrorama (numéro 1 et 2) et Sonorama Théâtre (numéro 3). Le numéro 15 propose éga-lement un supplément consacré à Fausto Coppi !


De 1958 à 1962, Sonorama a été le vivier et le révélateur de talents nationaux et interna-tionaux. Bien entendu, les collaborateurs d’Europe 1 y ont tenu une place toute particulière, c’est ainsi que Frank Ténot, Daniel Filipacchi et Lucien Morisse signèrent et commentèrent bon nombre de reportages. Mais si l’on reproche au magazine d’avoir des faiblesses sonores, son sérieux n’est plus à démontrer quant aux articles qui sont rédigés et enregistrés. Ainsi Louise de Vilmorin, Pierre Mac Orlan, René Payot, Max Favalelli ou encore Jean Cocteau y signent des chroniques. Pierre Bellemare commente plusieurs reportages dont celui de novembre 1961 (N°34) qui est le plus resté dans les mémoires : « Johnny Hallyday ». Il est évident toutefois que certains artistes ont bénéficié davantage de visibilité que d’autres : coups de cœur ou convenance avec les producteurs et éditeurs ? Il semblerait en tout cas que Sacha Distel, Édith Piaf, Brigitte Bardot et Léo Ferré tiennent une place importante dans l’aventure Sonorama. Pour le théâtre, André Roussin est également mis de manière régulière à l’honneur même lorsqu’il n’a pas d’actualité. Il faut préciser qu’il existe deux types de reportages : ceux qui sont réalisés avec la participation de l’artiste, et ceux qui rapportent uniquement une actualité ou une promotion les concernant. Ainsi dans le florilège de la chanson, Léo Ferré et Georges Brassens répondent volontiers aux questions de Sonorama, alors que Jacques Brel ne nous fait pas l’honneur de sa présence vocale. Pour le rock et le yéyé qui sont de sujets très régulièrement abordés, on se félicite d’avoir les témoignages de Pétula Clark ou Vince Taylor, mais Johnny Hallyday et Richard Anthony, les deux idoles du moments, sont uniquement relayées en pro-motion avec extraits de leurs chansons : dommage. En ce qui concerne la vie politique, elle relate finalement peu de choses extérieures si ce n’est la guerre froide et la conquête de l’espace. Pour la France, l’actualité est essentiellement concentrée autour de la cinquième république et de la guerre d’Algérie. Chaque numéro donne presque l’impression d’avoir été nationalisé par le Général De Gaulle tant il est omniprésent dans les différentes chroniques. Toutefois, Sonorama ne manque pas de nous divertir, avec de l’humour et des chroniques diverses. L’innovation du magazine tient aussi dans une certaine forme de fantaisie qui apporte un divertissement sans précédent allant du théâtre, au cinéma, en passant par les gags sonores. Quoi qu’il en soit, le magazine sonore couvre l’essentiel de l’actualité entre 1958 et 1962, dommage en revanche qu’il ne traite pas certains points majeurs de notre culture, pourtant très en rapport avec Europe 1, comme la venue du rock en France avec Henri Salvador, Claude Piron (futur Dany Boy) et Danyel Gérard, la mort de Boris Vian en 1959, l’ascension de Serge Gainsbourg ou bien d’autres sujets.

Il n’est pas facile de faire une synthèse en trois CD d’une aventure aussi riche et complète que celle qu’a été Sonorama. Pour ce faire, il fallait privilégier les reportages réalisés avec le concours des artistes. Certaines faces de ces disques souples proposaient plusieurs sujets, il a fallu parfois découper et faire des extraits de ces instants sonores forts. En ce qui concerne la politique, aucun montage, ni découpage n’a été opéré bien que plusieurs sujets constituent souvent l’information générale, il demeure important de les garder dans leur intégra-lité afin de ne pas fausser l’histoire. C’est donc en trois parties que nous présentons cette anthologie. Le premier disque sera consacré à l’invention même de Sonorama et de ses méthodes employées à nous divertir. C’est donc une page d’histoire de l’art sonore qui se résume ici. Le deuxième disque sera consacré à la musique, qui a pris une part très importante dans le magazine, pour ne pas dire la plus grande. Et le troisième disque fera le résumé de l’actualité politique entre 1958 et 1962. Etant donné qu’aucune bande d’archive n’a été conservée dans les studios d’Europe 1, c’est à partir des disques souples d’époque que nous avons transféré et nettoyé ces plages. La piètre qualité sonore de ceux-ci, nous laisse à entendre encore de nombreux bruits de surface, offrant après tout un charme dans cet ancien support, autrefois révolutionnaire mais aujourd’hui révolu.
En octobre 1958, Jean-Louis Barrault se dit ému de « creuser ainsi le premier sillon du premier numéro de Sonorama. Le ton est donné, l’homme de théâtre, grave sa voix dans cette invention qu’est le magazine sonore et qu’il nous est donné de découvrir. Un an plus tard, tandis que le magazine fête ses un an d’existence en compagnie de Pascale Audret, Poiret et Serrault, Jacques Paoli relate le départ de la fusée cosmique russe pour la conquête de la lune le samedi 19 septembre 1959. Une page se tourne, puisque l’homme était désormais maître du cosmos. Les magazines sonores se suivent mais ne se ressemblent pas, c’est ainsi que la « Boite à Sel » prend possession du magazine en décembre 1960 avec les participations de Danielle Rocca, Jacques Grello, Arthur Allan et Pierre Tchernia. La télévision s’invite dans l’art sonore. Le contraire eut été plus commun, mais il faut savoir inverser les rôles pour susciter un intérêt. Le mois suivant, « La boîte à sel » récidive, mais le bon accueil de l’humour débouche également sur les chroniques de Francis Blanche : celui-ci résume l’année écoulée dans des gags hilarants et surréalistes, avec le talent qu’on lui connaît. En avril 1961, Brigitte Bardot n’est pas encore connue pour ses talents de chanteuse, ainsi elle est sollicitée afin de donner son avis sur les hommes : on titre « Brigitte Bardot dit leurs 4 vérités aux hommes » : ce qui est un peu exagéré au regard de la tolérance dont elle fait preuve dans ses propos. La mise en scène de ces confidences avec Paul Giannoli, amène la jeune actrice à dévoiler sa première chanson « Sidonie», qui connaitra ensuite le succès que l’on sait. Loin d’être une lubie, ses talents de chanteuse se confirmeront en une carrière musicale longue et durable. Alain Delon présente Romi Schneider en mai 1961. Pourtant l’un des reportages les plus importants sera réalisé par André Labarthe qui le même mois présente Youri Gagarine, le premier homme dans l’espace. L’événement fait suite à la conquête de la lune et les interrogations quant au premier homme qui mettra les pieds sur le fameux satellite se font de plus en plus fréquentes. A partir de novembre 1961, une chronique très intéressante sur Raimu est proposée avec les confidences de Marcel Pagnol. Des documents inédits ont en fait été retrouvés et seront exploités puis pressés pour les besoins du journal. Côté théâtre, on relate les exploits de Jean Poiret et Michel Serrault, qui en général, inséparables, font le pari de tester leurs carrières solo respectives. Mais le phénomène de cette fin d’année 1961, c’est Louis de Funès avec la pièce de théâtre « Oscar ». C’est un succès triomphal qui suscite un engouement exceptionnel. Bien que « Sono gag » parte d’une belle intention, son humour s’avère fragile et vite démodable, en revanche la réalisation sonore est très soignée. Et c’est en décembre 1961 qu’un nouvel humoriste du nom de Jacques Martin va ironiser sur Gagarine et l’espace dans une revue de fin d’année des plus cocasse. Ce dernier vient de quitter Strasbourg et la troupe du théâtre alsacien satirique « Barabli » dirigée par Germain Muller, et ne tardera pas à devenir le présentateur télévisé et interprète que l’on connaitra durant plus de trente ans sur les écrans de France 2 (anciennement Antenne 2).

La vie parisienne c’est aussi la vie musicale et ses nouveautés, à l’échelle nationale mais aussi mondiale. Ainsi, Les Platters interprètent en exclusivité « For the first time », adaptation du standard italien « Come Prima ». Malgré une mauvaise mise en scène et un scénario fabriqué de toute pièce entre Philippe Boutet et le groupe, le document vaut la peine d’être entendu. En janvier 1959 Maria Callas se livre à quelques confidences sur son métier, alors que Sacha Distel enregistre en mai 1959 à bord de la Caravelle d’Air France. Voilà une fois de plus le genre de prouesse que veut réaliser Sonorama, ne se limitant pas à de simples enregistrements, il faut offrir du divertissement et du sensationnel. Sonorama étant créé pour être précurseur en bien des domaines, c’est une jeune chanteuse qui va être révélée en novembre 1959 : Marie Laforêt ! Bien avant son succès avec « Les vendanges de l’amour » en 1964, la jeune artiste présentée par Jean-Marie Proslier s’accompagne à la guitare sur un chant russe. Dans ce même numéro 13, Sacha Distel relate à travers l’histoire de Donna, le drame de la mort de Ritchie Valens survenue le 3 février 1959. Ce document est certes intéressant mais présente un Sacha Distel, quelque peu maladroit, désinvolte et même condescendant vis-à-vis de l’artiste américain. Marcel Amont pré-sente ses chansons en avril 1960, il faut dire que le jeune artiste a gagné énormément en popularité. Édith Piaf évoque sa rentrée bouleversante en janvier 1961, chacune de ses étapes de carrière étant désormais relatée dans Sonorama. Elle jouit en effet d’une visibilité certaine au sein du magazine sonore qui s’intéresse de près à ses tours de chant, mais s’inquiète également pour sa santé. Léo Ferré ne manque pas également d’être amplement soutenu par le magazine sonore où il fait l’objet de plusieurs reportages : il y est présenté comme un poète, lui qui vient de triompher à l’Alhambra et compte désormais à son actif de grands standards tels que « Jolie Môme », « Paname », « Vingt ans » ou « Merde à Vauban ». Léo Ferré relate dans le numéro 28 de mars 1961 une anecdote amusante de Francis Blanche au micro d’Europe 1, au sujet d’un gros mot dans le titre de l’une de ses chansons. Le numéro 34 de novembre 1961, restera connu comme étant le plus marquant dans l’histoire du magazine et cela pour une bonne raison : celle de la présence du reportage sur le rock et Johnny Hallyday. La jeune idole est présentée en couverture et le reportage est assuré par Pierre Bellemare. Deux faces sont consacrées à ce seul sujet : c’est une première. En effet Johnny Hallyday est déjà évoqué dans une face précédente dans le sujet « Pour ou contre le rock ? » à travers des témoignages de jeunes des rues mais aussi de certains « spécialistes » qui argumentent sur le rock dans des divagations qui paraitront aujourd’hui plus qu’évasives et empiriques. Georges Brassens est à l’honneur en décembre 1961, il vient de créer des chansons nouvelles et ses anciennes chansons sont déjà de grands classiques. Le reportage de Max Favalelli le conforte dans ce statut de géant de la chanson française. C’est certainement à Vince Taylor que revient la tâche de défendre le rock en février 1962. L’artiste anglais qui est devenu une grande vedette en France, se justifie, démontrant que si des fauteuils sont détruits dans les salles, ce n’est certainement pas de sa faute. Lucien Morisse présente Pétula Clark qu’il a découvert à la fin des années cinquante et qui désormais triomphe en chantant du twist, nouvelle danse à la mode. Contrairement à Vince Taylor qui est traduit, Pétula Clark, qui a épousé un français, s’exprime merveilleusement bien dans la langue de Molière. Ces différents magazines montrent l’ouverture artistique que la France avait sur le monde, démon-trant ainsi que la vie parisienne avait un réel intérêt international.


Au niveau de l’actualité politique, l’arrivée de Sonorama coïncide avec l’avènement de la cinquième républi-que, ainsi le cinquième numéro relate sans surprise que le premier ministre est Michel Debré. Le reportage de René Payot est très intéressant car il permet de poser les bases de cette nouvelle république dans des interventions de Michel Debré et du Général de Gaulle. Le numéro 7 relate la conférence de presse du Général de Gaulle, au sujet de la coopération de la France et de l’Allemagne, mais surtout sur la question de l’Algérie. L’Algérie sera le centre d’intérêt politique de Sonorama tout au long de son existence, il faut dire que le sujet est grave, les referendums et négociations du Général de Gaulle et de son gouvernement suscitent des rebondissements cha-que mois. Ainsi Sonorama s’est fait le relayeur de cette guerre aux accents complexes. Si certains disques se concentrent sur une actualité politique bien précise, ils proposent aussi en 7 minutes des faces relatant les informations générales. Ainsi le problème des blousons noirs évoqués par Maurice Papon tient sa place politique au côté du Président Eisnehower dans le numéro 11 de septembre 1959. Johnny Hallyday n’est pas encore arrivé sur les pick-up et les scènes de France, que le problème est déjà évoqué. En mai 1960, la venue de Khrouchtchev en France l’un des deux « K » suscite un vif intérêt tout comme la visite du Général de Gaulle à Londres. L’Algérie continue de faire parler d’elle jusqu’en janvier 1961. En mars 1961 c’est la mort de Mohammed V, roi du Maroc qui suscite un reportage tout en émotion avec le témoignage de son fils Hassan II. L’été suivant verra la grève des agriculteurs dans un reportage de Jean Benedetti nommé « Les tracteurs de la colère ». On y entend le ministre de l’industrie chahuté et les revendications des agriculteurs indépendants. Il aurait été impensable de ne pas évoquer le mur de Berlin qui se construit alors, ainsi René Payot en fait la chronique inquiétante dans « La crise de Berlin ». Enfin en février 1962, l’Algérie demeure le sujet le plus vivace et le plus préoccupant dans cette France qui vibre aux sons du twist et des yéyés. L’été suivant Sonorama mettra fin à sa parution, et le reflet de la vie politique, musicale et culturelle dans son ensemble, devront dès lors compter sur d’autres supports et archives.

Jean-Baptiste MERSIOL
© FRÉMEAUX & ASSOCIÉS 2018


Réalisation, Masterisation : JBM Studio
Merci à : Thierry Liesenfeld, Jacques Leblanc et Pierre Layani (Jukebox magazine), Marie-Christine et Mathieu Ferré.


DISCOGRAPHIE - SONORAMA 1958-1962

CD 1 : INVENTION D’UN MAGAZINE SONORE

 1. JEAN-LOUIS BARRAULT – Premier Sillon : Numéro 1 – Disque : 1 – octobre 1958
 2. LA CONQUÈTE DE LA LUNE : Numéro 12 – Disque : 1 – novembre 1959
 3. LA BOÎTE À SEL – Non censurée : Numéro 25 – Disque : 4 – décembre 1960
 4. FRANCIS BLANCHE : Numéro 26 – Disque : 6 – janvier 1961
 5. BRIGITTE BARDOT – Les 4 vérités aux hommes : Numéro 29 – Disque : 4 – avril 1961
 6. ALAIN DELON – Parle de ROMI SCHNEIDER : Numéro 30 – Disque : 6 – mai 1961
 7. ANDRÉ LABARTHE – Parle de GAGARINE : Numéro 30 – Disque : 4 – mai 1961
 8. RAIMU – Évocation de MARCEL PAGNOL : Numéro 34 – Disque : 7 – novembre 1961
 9. JEAN POIRET & MICHEL SERRAULT : Numéro 34 – Disque : 2 – novembre 1961
10. LOUIS DE FUNÈS – Oscar : Numéro 34 – Disque : 2 – novembre 1961
11. SONO GAG – Du neuf ! : Numéro 34 – Disque : 9 – novembre 1961
12. JACQUES MARTIN – Revue de fin d’année : Numéro 35 – Disque : 10 – décembre 1961

CD 2 : MUSIQUE

 1. THE PLATTERS – Répétition : Numéro 1 – Disque : 6 – octobre 1958
 2. MARIA CALLAS – Une grande tigresse toute simple : Numéro 4 – Disque : 4 – janvier 1959
 3. SACHA DISTEL – A bord de la Caravelle : Numéro 8 – Disque : 3 – mai 1959
 4. MARIE LAFORET – Chante pour la première fois : Numéro 13 –
Disque : 4 – novembre 1959
 5. RITCHIE VALENS – Raconté par SACHA DISTEL : Numéro 13 – Disque : 5 – novembre 1959
 6. MARCEL AMONT – Fleurs, Amours, Chansons : Numéro 18 – Disque : 3 – avril 1960
 7. ÉDITH PIAF – Rentrée Bouleversante : Numéro 26 – Disque : 3 – janvier 1961
 8. LÉO FERRÉ – La poésie et la musique : Numéro 28 – Disque : 3 – mars 1961
 9. Pour ou contre le Rock ? : Numéro 34 – Disque : 5 – novembre 1961
10. JOHNNY HALLYDAY – Hallyday & Cie par PIERRE BELLEMARE : Numéro 34 –
Disque : 6 – novembre 1961
11. GEORGES BRASSENS – Authentique poète : Numéro 35 – Disque : 6 – décembre 1961
12. VINCE TAYLOR – Le fauve noir… : Numéro 37 – Disque : 9 – février 1962
13. PETULA CLARCK – Présentée par LUCIEN MORISSE : Numéro 39 – Disque : 9 – avril 1962

CD 3 : INFORMATIONS ET POLITIQUE

 1. MICHEL DEBRÉ – Premier Ministre de la cinquième république : Numéro 5 –
Disque : 1 – février 1959
 2. CHARLES DE GAULLE – Conférence de Presse : Numéro 7 – Disque : 2 – avril 1959
 3. INFORMATIONS GÉNÉRALES – Eisenhower / De Gaulle / Les blousons noirs :
Numéro 11 – Disque : 1 – septembre 1959
 4. « K » en France / DE GAULLE à Londres : Numéro 19 – Disque : 1 – mai 1960
 5. ALGÉRIE – Les armes vont-elles se taire ? : Numéro 21 – Disque : 1 – août 1960
 6. ALGÉRIE – Référendum : Numéro 26 – Disque : 1 – janvier 1961
 7. INFORMATIONS GÉNÉRALES : Jacqueline Kennedy / Général Tassigny / Messali Hadj : Numéro 27 – Disque : 1 – février 1961
 8. ACTUALITÉS – LA MORT DU ROI DU MAROC : Numéro 28 – Disque : 1 – mars 1961
 9. LES TRACTEURS DE LA COLÈRE : Numéro 32 – Disque : 2 – août 1961
10. LA CRISE DE BERLIN : Numéro 33 – Disque : 1 – septembre 1961
11. ACTUALITÉS POLITIQUES : Numéro 37 – Disque : 1 – février 1962


Ce coffret 3 CD propose d’aborder les actualités culturelles et politiques des années 1958-1962, en retraçant l’histoire du magazine Sonorama, expérience médiatique inédite qui pendant sa courte existence a fait du support phonographique un vecteur d’information. Jean-Baptiste Mersiol a sélectionné des archives qui soulignent combien, sur les 4 années d’existences de ce magazine sonore, la France traversait une époque charnière et dense : de l’avènement de la Cinquième république, à l’émergence des Yéyés, de la guerre d’Algérie, l’édification du mur de Berlin, au premier homme dans l’espace.    Patrick Frémeaux



CD 1 : INVENTION D’UN MAGAZINE SONORE
 1. JEAN-LOUIS BARRAULT. Premier Sillon    5’55
 2. LA CONQUÈTE DE LA LUNE.    6’56
 3. LA BOÎTE À SEL. Non censurée    6’48
 4. FRANCIS BLANCHE.    7’00
 5. BRIGITTE BARDOT. Les 4 vérités aux hommes    5’57
 6. ALAIN DELON. Parle de ROMI SCHNEIDER    7’07
 7. ANDRÉ LABARTHE. parle de GAGARINE    7’13
 8. RAIMU. Évocation de MARCEL PAGNOL    6’29
 9. JEAN POIRET & MICHEL SERRAULT.    2’20
10. LOUIS DE FUNÈS. Oscar    1’43
11. SONO GAG. Du neuf !    6’24
12. JACQUES MARTIN. Revue de fin d’année    5’10

CD 2 : MUSIQUE
 1. THE PLATTERS. Répétition    3’52
 2. MARIA CALLAS. Une grande tigresse toute simple    1’24
 3. SACHA DISTEL. À bord de la Caravelle    1’59
 4. MARIE LAFORET. Chante pour la première fois    2’22
 5. RITCHIE VALENS. L’histoire de DONNA raconté par SACHA DISTEL    3’36
 6. MARCEL AMONT. Fleurs, Amours, Chansons    6’28
 7. ÉDITH PIAF. Une rentrée bouleversante    6’28
 8. LÉO FERRÉ. La poésie et la musique     6’58
 9. JEAN ROSTAND. Pour ou contre le Rock ?    7’26
10. JOHNNY HALLYDAY. Hallyday & Cie par PIERRE BELLEMARE    6’30
11. GEORGES BRASSENS. Authentique poète    6’17
12. VINCE TAYLOR. Le fauve noir    6’08
13. PETULA CLARCK. Présentée par LUCIEN MORISSE    6’20

CD 3 : INFORMATIONS ET POLITIQUE
 1. MICHEL DEBRÉ. Premier Ministre de la cinquième république    6’54
 2. CHARLES DE GAULLE. Conférence de Presse    6’46
 3. INFORMATIONS GÉNÉRALES. Eisenhower. De Gaulle. Les blousons noirs    6’55
 4. « K » en France. DE GAULLE à Londres    6’57
 5. ALGÉRIE. Les armes vont-elles se taire ?    6’43
 6. ALGÉRIE. Référendum    6’10
 7. INFORMATIONS GÉNÉRALES : Jacqueline Kennedy. Général Tassigny. Messali Hadj    7’22
 8. ACTUALITÉS. LA MORT DU ROI DU MAROC    6’26
 9. LES TRACTEURS DE LA COLÈRE    7’09
10. LA CRISE DE BERLIN    7’00
11. ACTUALITÉS POLITIQUES    6’34


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VICTOR HUGO ET LES POÈTES CONTEMPORAINS
VICTOR HUGO ET LES POÈTES CONTEMPORAINS
Ce disque reproduit les lectures diffusées sur France Culture dans Poésie sur Parole (une émission...

VICES OU VERTUS ?
VICES OU VERTUS ?
Longtemps la distinction entre le bien et le mal, les vertus et les vices, s'est présentée...

UN HOMME LIBRE - PHILIPPE BOUVARD
UN HOMME LIBRE - PHILIPPE BOUVARD
Texte Intégral lu par Philippe Bouvard sur un coffret 6 CD (Direction : Claude Colombini - suivi lecture : Olivier Cohen)...

THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
THOMAS L'IMPOSTEUR - JEAN COCTEAU
Coffret 2 cd - Lecture par André Falcon de la Comédie française en 1955.

Je suis un mensonge qui...

SPINOZA - EXTRAITS DE L'OEUVRE
SPINOZA - EXTRAITS DE L'OEUVRE
Banni de sa communauté juive d’origine, influencé par les courants de pensée...

SCHOPENHAUER : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
SCHOPENHAUER : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
Il est impossible d’entrer vraiment dans la philosophie si l’on ne prend pas le temps de...

PAUL CLAUDEL & JEAN AMROUCHE
PAUL CLAUDEL & JEAN AMROUCHE
Enregistrement intégral en 12 CDs !


MATEO FALCONE - PROSPER MERIMEE
MATEO FALCONE - PROSPER MERIMEE
“Vers 1500 un assassinat ou un empoisonnement n’inspiraient pas la même horreur...

LIQUIDER 68?
LIQUIDER 68?
Que faire de l’héritage de 68 ? Le liquider, répond Nicolas Sarkozy. Il fallait donc...

LES TRAVAILLEURS DE LA MER - VICTOR HUGO
LES TRAVAILLEURS DE LA MER - VICTOR HUGO
Récit magistral, Les Travailleurs de la mer est un hommage de Victor Hugo à l’île...

LES PLUS BEAUX CONTES ZEN VOL 2 - HENRI BRUNEL
LES PLUS BEAUX CONTES ZEN VOL 2 - HENRI BRUNEL
Coffret 2 CD - livret 16 pages. Le volume 2.

Depuis l’origine, le conte Zen est un “Moyen habile”, un...

LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
LE HUSSARD SUR LE TOIT - JEAN GIONO
Fresque épique ayant pour thème le courage et l’audace, Le Hussard sur le toit est le...

LE CHRISTIANISME : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
LE CHRISTIANISME : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
« Voici, je crois, le plus grand paradoxe de notre rapport, laïque, au christianisme : la naissance...

LA LAÏCITÉ - HISTOIRE D’UN FONDEMENT DE LA RÉPUBLIQUE
LA LAÏCITÉ - HISTOIRE D’UN FONDEMENT DE LA RÉPUBLIQUE
La laïcité assure à tous les hommes la liberté de conscience,...

LA FRANCE DES LUMIÈRES ET DES RÉVOLUTIONS DE 1715 À 1815 - UN COURS PARTICULIER D'OLIVIER COQUARD
LA FRANCE DES LUMIÈRES ET DES RÉVOLUTIONS DE 1715 À 1815 - UN COURS PARTICULIER D'OLIVIER COQUARD
Pour la première fois, l’éditeur des savoirs, les Presses Universitaires de France, et la...

JEAN VILAR, HOMME DE THEATRE - WILLIAM SHAKESPEARE, LES SONGES
JEAN VILAR, HOMME DE THEATRE - WILLIAM SHAKESPEARE, LES SONGES
Il nous reste les écrits et la voix de celui qui a inventé l’expression si exacte de...

JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
JEAN GIONO - ENTRETIENS AVEC TAOS AMROUCHE
Dès les premiers mots, Jean Giono nous transporte à Manosque, sa ville natale, pour vivre les...

JACQUES VANDROUX - LES PIERRES COUCHÉES - INTEGRALE MP3
JACQUES VANDROUX - LES PIERRES COUCHÉES - INTEGRALE MP3
Depuis plusieurs semaines, Philippe Dubreuil est désespérément à la recherche de...

INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE POLITIQUE - LES MÉTAMORPHOSES DE L’AUTORITÉ
INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE POLITIQUE - LES MÉTAMORPHOSES DE L’AUTORITÉ
Jamais la crise de l’autorité n’a été plus débattue...

HUIS CLOS - JEAN-PAUL SARTRE
HUIS CLOS - JEAN-PAUL SARTRE
Huis Clos a été présenté pour la première fois en 1944.
Moshé...

HISTOIRE DE LA LITTERATURE (PUF) 7 coffrets 35 CDs (FA5513 à FA5519)
HISTOIRE DE LA LITTERATURE (PUF) 7 coffrets 35 CDs (FA5513 à FA5519)
HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE FRANÇAISE (COLLECTION PUF-FRÉMEAUX)
COURS PARTICULIERS DE ALAIN VIALA

HISTOIRE DE LA BIBLE (COLLECTION PUF FREMEAUX)
HISTOIRE DE LA BIBLE (COLLECTION PUF FREMEAUX)

Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours...


ENTRETIEN AVEC EDGAR MORIN
ENTRETIEN AVEC EDGAR MORIN
Le Monde et Frémeaux & Associés mettent à la disposition du public l’entretien...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 17 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 17 - MICHEL ONFRAY
De Otto Gross à Wilhelm Reich

L’écriture de l’histoire de la...

COLLINE - JEAN GIONO
COLLINE - JEAN GIONO
Texte intégral en 3 CD lu par Jean Chevrier.

La Provence dissimule ses mystères...

CALIGULA LU PAR ALBERT CAMUS
CALIGULA LU PAR ALBERT CAMUS
Texte intégral enregistré par Albert Camus en 1954 suivi d'entretiens de l'INA.

BONJOUR TRISTESSE - FRANCOISE SAGAN
BONJOUR TRISTESSE - FRANCOISE SAGAN
Coffret 3 CD présentant le texte intégral lu par Jacqueline Pagnol. 

BERNARD WERBER - LES MICRO-HUMAINS (TROISIÈME HUMANITÉ T2) - INTEGRALE MP3
BERNARD WERBER - LES MICRO-HUMAINS (TROISIÈME HUMANITÉ T2) - INTEGRALE MP3
Demain, l’espèce sera : Plus petite - Plus féminine - Plus résistante - Plus...

ARTS - L’ANTIQUITÉ GRECQUE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
ARTS - L’ANTIQUITÉ GRECQUE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
Qu’est-ce que l’art ? Comment s’est-il constitué et défini à travers...

AGNES LEDIG - MARIE D’EN HAUT - INTEGRALE MP3
AGNES LEDIG - MARIE D’EN HAUT - INTEGRALE MP3
Un homme éprouvé par la vie, seul, triste et austère, voilà Olivier, lieutenant de gendarmerie,...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2018-2019.jpg
Titre_Galerie.gif
NET - Expo Chica - Galerie F&A.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif