Fremeaux.com


FIGURES DE  L’HISTOIRE
Hitler


Une biographie expliquée par

Johann Chapoutot
Christian Ingrao







UNE COLLECTION FRÉMEAUX & ASSOCIÉS - PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE - SOUS LA DIRECTION D’OLIVIER COQUARD - PRODUITE PAR CLAUDE COLOMBINI EN COLLABORATION AVEC PAUL GARAPON


CD1
Johann Chapoutot

 1    Enfance    6’19
 2    Scolarité et entrée dans l’âge adulte    5’18
 3    Un passage d’oisiveté à Vienne    3’04
 4    Le cas particulier de l’Autriche-Hongrie    3’39
 5    Une aberration de l’histoire    3’53
 6    Une descente vers la marginalité sociale    4’58
 7    La rencontre avec la Bavière    4’48
Christian Ingrao
 8    La matrice de la Première Guerre mondiale    2’21
 9    Le développement des cultures de guerre    2’58
10    De la guerre de mouvement à la guerre de position    5’12
11    Les êtres face au feu de la bataille    4’05
12    Le perfectionnement des techniques militaires    2’21
13    L’expérience fondatrice de la guerre    3’13
Johann Chapoutot
14    Les prémices d’une « vision du monde »    5’46
15    Le traumatisme de la défaite    6’10
16    Une première stratégie d’attentisme    3’05
17    L’apparition du socle de convictions idéologiques    7’56

CD2
Johann Chapoutot

 1    L’infamie de Versailles    6’13
 2    Une germanité menacée ?    2’38
 3    Le Parti des travailleurs allemands    6’09
 4    Le programme national-socialiste et ses financements    7’57
 5    Le putsch de Munich    7’50
Christian Ingrao
 6    Les bases sociologiques du NSDAP    5’36
 7    Le socle idéologique nazi    6’43
Johann Chapoutot
 8    Gagner confiance, fidélité et affection    5’47
 9    L’organisation d’un mouvement en essor    7’54
10    La force du rite    3’37
11    Nazisme et malheur économique    5’58
12    Respecter la voie parlementaire    5’35

CD3
Johann Chapoutot

 1    Gagner la chancellerie    5’54
Christian Ingrao
 2    1933 : la « mise au pas »    8’45
 3    Une première année de violences et de déceptions    5’27
 4    Le sort de la SA    6’15
 5    La méthodologie d’Hitler de réponse aux conflits    5’35
 6    Fonder une « communauté » nouvelle    5’44
 7    Les réseaux de surveillance sociale    3’42
Johann Chapoutot
 8    Le « chancelier de la paix » ?    5’08
 9    Les Jeux Olympiques de 1936    6’41
10    Le pari de la remilitarisation    5’32
11    Les vagues d’expansion territoriale    6’07
12    Le projet d’un espace vital    4’34

CD4
Christian Ingrao

 1    Le déclenchement orchestré de la guerre    3’12
 2    Psychologie raciale    3’57
 3    Le sort de la Pologne et des peuples slaves    4’55
 4    La drôle de guerre    4’41
 5    La victoire militaire malgré Hitler    2’31
Johann Chapoutot
 6    Les politiques de germanisation    6’52
 7    Une escalade génocidaire    5’44
 8    L’administration implacable du Troisième Reich    7’24
 9    Les régimes d’occupation    6’25
10    Une course économique à la production    2’08
11    Le tournant de la guerre    5’10
12    La solution finale    4’55
13    Victoire totale ou destruction totale    6’43
14    La « Solution finale »    7’49


Chronologie
1889, 20 avril : naissance d’Adolf Hitler.
1903, 3 janvier : décès de son père.
1905 : échec à l’examen d’entrée aux Beaux-Arts de Vienne.
1907, 21 décembre : décès de sa mère.
1913 : départ à Munich.
1914-1918 : engagé volontaire, Hitler devient estafette et est blessé deux fois.
1916, mai : recensement des Juifs incorporés dans les armées allemandes, officiellement pour couper court aux rumeurs de sous-représentation au front.
1918-1924 : l’Allemagne en sortie de guerre connaît une succession de troubles de plusieurs ordres : troubles frontaliers avec des heurts intercommunautaires en Silésie et Posnanie, multiples putschs et séquences révolutionnaires à Berlin avec la crise spartakiste ; en Thuringe et en Saxe avec l’insurrection communiste de Max Hoelz ; en Bavière avec le putsch séparatiste de Kapp ; le point culminant de la crise est vécu par les Allemands dans l’occupation de la Rhénanie et de la Ruhr par les forces franco-belges avec la combinaison d’une occupation vécue sur le mode de l’invasion et de la trahison intérieure par l’activité des séparatistes rhénans.
1921-1924 : au Congrès d’Erlangen, les instances représentatives étudiantes se dotent d’une nouvelle direction collégiale et d’un programme social fait d’aide sociale et d’incitation au voyages à l’étranger, sur fond de montée en puissance des organisations völkische, incarnées par le Deutsche Hochschulring.
1923, 9 novembre : un putsch organisé à Munich par le NSDAP est réprimé par la police. Les principaux leaders nazis sont arrêtés et emprisonnés, ou contraints à la fuite. Le parti, interdit dans toute l’Allemagne, semble démantelé, et n’avoir jamais réussi à dépasser une audience régionale en Bavière. Le procès, tenu en février 1924, s’achève par la condamnation à 4 années de réclusion pour Hitler, qui a cependant trouvé là une tribune nationale s’impose parmi les membres importants de la droite radicale.
1924-1927 : interdiction de la NSDAP et de ses organisations, et notamment de la SA.
1925-1929 : période de normalisation apparente de l’Allemagne de Weimar.
Septembre 1930 : dans le contexte de la crise économique et de la diffusion de la rhétorique nazie, les élections législatives allemandes signent une très sévère défaite des partis démocratiques et l’émergence de la NSDAP comme seconde force politique du pays, avec 107 députés.
1931 : création du Sicherheitsdienst, Service de renseignement de la SS, par Reinhard Heydrich. Début d’une campagne discrète de recrutement de jeunes diplômés en lettres - sciences humaines et sociales, qui prend de l’ampleur dans les années suivantes, pour connaître un point culminant entre 1933 et 1936.
1932, 31 juillet : nouvelles élections législatives. NSDAP : 37 % des voix. Le parti nazi est de très loin la première formation politique allemande.
1933, 30 janvier : nomination de Hitler au poste de Chancelier.
1933, 1er février : Hitler fait dissoudre le Reichstag après l’échec de discussion avec les partis du centre.
1933, 2 février : ordonnance pour la protection du peuple allemand : la liberté de réunion et la liberté de la presse sont restreintes. Göring, ministre de l’Intérieur de Prusse, mobilise la SA comme police auxiliaire.
1933, 17 février : ordonnance de Göring autorisant les policiers à faire usage de leurs armes.
1933, 27 février : incendie du Reichstag.
1933, 5 mars : élections législatives. Le NSDAP remporte 44 % des voix. Le DNVP (droite nationaliste conservatrice, alliée au NSDAP), 8 %. La campagne électorale, très rapide, a été marquée par d’innombrables violences à l’encontre des partis de gauche.
1933, 21 (31 ?) mars : Heimtückenverordnung : ordonnance créant des juridictions spéciales chargées de juger les opposants politiques.
1933, 23 mars : vote par la Reichstag réuni à Potsdam de la loi des pleins pouvoirs à Hitler.
1933, 31 mars et 7 avril : lois de réorganisation des Länder, qui crée la fonction de Reichsstatthalter. La « Loi pour la refondation du fonctionnariat » votée le même jour fournit le cadre légal d’épuration de la fonction publique.
1933, 1er avril : premier boycott des magasins juifs.
1933, 1er mai : interdiction de syndicats, fondation du Deutsche Arbeitsfront.
1933, juin-juillet : sous la pression de Hitler et de la NSDAP, le SPD est interdit et les partis restants, y compris le DNVP ethnonationaliste d’Alfred Hugenberg, s’autodissolvent. Le NSDAP est parti unique.
1933, 21-26 juin : semaine d’émeutes fomentée par la SA — qui sert de police auxiliaire — dans Köpenick, banlieue sud-est de Berlin à dominante ouvrière.
1933, 14 juillet : loi pour éviter la transmission des maladies héréditaires, qui permet de demander la stérilisation de personnes atteintes de ces maladies.
1933, novembre : nouvelles élections législatives, à candidatures uniques issues du NSDAP.
1933, 24 novembre : loi sur les « criminels par habitude », qui constitue le cadre légal du traitement des criminels par la police.
1934, 30 juin : élimination conjointe des deux forces d’opposition : le SD et la SS éliminent par une série d’assassinat ciblés l’opposition de droite conservatrice, et procède à l’arrestation et à l’exécution de la plus grande partie des responsables de la SA dans toute l’Allemagne. Nuit des longs couteaux.
1934, 3 août : mort d’Hindenburg. Hitler prend la fonction de Président et le titre de Führer et Chancelier du Reich.
1935, à partir de janvier : la situation des Juifs se détériore sensiblement : les interdictions d’exercer certains métiers, dont la « Loi pour la reconstruction du fonctionnariat » de 1933 avait montré la voie, se multiplient.
1935, 15 septembre : « Lois de Nuremberg » dite « Blutschutz Gesetz » (Loi de protection du sang).
1936, 3 janvier : les Tziganes, Sinti et Roms tombent sous le coup de la « Loi de protection du sang ».
1937, 9 mars : opération d’enfermement de masse de personnes condamnées pour des faits criminels. Plusieurs milliers d’arrestations dans le Reich.
1937, 15 juillet : construction du camp de concentration de Buchenwald, à Weimar.
1937, 14 décembre : directive pour la « lutte préventive contre la criminalité ».
1938, 13-18 juin : vague d’arrestation d’« asociaux ». Les asociaux sont une catégorie fourre-tout qui comprend tout à la fois des chômeurs de longue durée, des marginaux, des personnes souffrant de maladies mentales non diagnostiquées, des alcooliques, des toxicomanes.
1938,  Juillet : l’Autriche, laboratoire des politiques antisémites nazies. Adolf Eichmann, devenu responsable pour les « Affaires juives » du district « Danube » du SD (l’Autriche), crée l’Office central pour l’émigration juive.
1938, août : construction du camp de Mauthausen, en Autriche occupée.
1938, 29 septembre : conférence de Munich. Invasion des Sudètes.
1938, 26-28 octobre : informées du projet polonais de retirer aux Juifs polonais émigrés en Allemagne leur nationalité, les autorités policières arrêtent et expulsent brutalement vers la frontière polonaise 17 000 Juifs polonais. Parmi ceux-ci, la famille Grynszpan, dont le fils Herschel est étudiant à Paris. Désirant venger sa famille, il tue le légat allemand à Paris, déclenchant une réaction des activistes antisémites.
1938, 9 novembre : la SA, appuyée par la Gauleitung de Franconie, et son chef Julius Streicher rédacteur en chef du journal Der Stürmer, mais aussi par le Gauleiter de Berlin et ministre de la Propagande Goebbels, déclenchent de grands pogroms dans toute l’Allemagne.
1939, 15 mars : invasion du reste de la Tchécoslovaquie.
1939, 15 mai : construction du camp de concentration de Ravensbrück.
1939, août : Vierjahresplan (Planification économique sur 4 ans, administration dirigée par Goering) : premiers emplois du concept de Großraumwehrwirtschaft : « économie impériale de guerre ».
1939, 1er septembre : Hitler donne aux médecins — de manière rétroactive — le pouvoir d’appliquer l’euthanasie à des handicapés physiques et mentaux, nouveaux-nés en premier lieu (juillet), adultes ensuite. Invasion de la Pologne après une crise diplomatique montée de toutes pièces par les Allemands.
1939, 21 septembre : directives de Heydrich aux Einsatzgruppen, qui précisent a posteriori leurs missions telles qu’elles ont été accomplies en Autriche, dans les Sudètes, en Tchécoslovaquie et en Pologne. Au bout de six semaines, les Groupes employés en Pologne on tué près de 12 000 personnes.
1939, 1er octobre : création du RSHA. Le Reichssicherheitshauptamt constitue une étape supplémentaire dans le processus de centralisation et de rationalisation des organes centraux de l’appareil de répression SS.
1939, 6 octobre : Hitler formule le projet de réorganiser les « relations ethniques » européennes à l’aide d’expulsions.
1939, 18-21 octobre : premières déportations de Juifs.
1939, 26 octobre : promulgation du travail forcé pour les Juifs de Pologne.
1940, janvier :  Aktion T4. Début du meurtre d’incurables par  les gaz.
1940, 30 janvier : conférence de Heydrich sur les expulsions de Juifs et les évacuations de populations.
1940, 9 avril : attaque du Danemark et de la Norvège.
1940, 27 avril : déportation de Tziganes dans le Gouvernement général.
1940, 30 avril : fermeture et isolement du ghetto de Lodz.
1940, 10 mai : attaque à l’Ouest. L’effondrement de la France s’opère en quelques semaines.
1940, courant mai : mise en place par Bruno Streckenbach, BdS (chef régional de la Gestapo et du SD) pour Varsovie et le Gouvernement général, de l’AB Aktion (Action extraordinaire de pacification) : massacre de l’intelligentsia polonaise.
1940, août : premiers pourparlers en vue de l’attaque de la Russie.
1940, 15 novembre : fermeture et isolement du ghetto de Varsovie.
1940, novembre/décembre 1940 : Déportation de Juifs vers le Gouvernement général : les victimes viennent de Vienne et de Haute-Silésie.
1941, 1er mars : Himmler inspecte Auschwitz et donne l’ordre d’agrandir le camp.
1941, mars-avril : négociations entre la Wehrmacht et le RSHA des « tâches spéciales » de la SS durant la future campagne de Russie. Définition du système logistique de la Wehrmacht. Celle-ci devra se nourrir sur les territoires occupés et n’attendre aucun ravitaillement du Reich, aux yeux de Herbert Backe, ministre du Ravitaillement, et de Eduard Wagner, chargé de l’administration économique et logistique de la Wehrmacht, ce qui implique pour eux la mise à mort par famine des habitants des principaux centres urbains de l’Union Soviétique, les Juifs étant implicitement les première victimes de cette action de mort en masse indirecte par famine. Ce sont, écrit Wagner, des « dizaines de millions de personnes », qui « doivent mourir de faim ».
1941, 6 avril : invasion de la Yougoslavie et de la Grèce.
1941, avril/mai : mise en place des politiques de famine dans les ghettos de Pologne.
1941, 27 mai : proposition de campagnes de stérilisation de masse par le Pr Clauberg.
1941, 22 juin : opération Barbarossa. Les armées allemandes entrent en Russie en bousculant les troupes soviétiques complètement débordées. Entrée en action dans leur sillage des Einsatzgruppen : ils n’assassinent que (!!) des hommes (du 28 juin à la fin juillet).
1941, 15 juillet : deuxième Generalplan Ost : 31 millions d’hommes sont à déplacer dans toute l’Europe de l’Est conquise : Himmler a demandé à Konrad Meyer-Heitling de prendre en compte les conquêtes (réelles ou à venir) de la Wehrmacht. Les régions de Leningrad et de la Crimée sont considérées comme « germanisables ».
1941, 31 juillet : Göring charge Heydrich de trouver une « Solution globale à la question juive » (Gesamtlösung der Judenfrage).
1941, entre le 6 et le 16 août : les Einsatzgruppen commencent à tuer des femmes et des enfants en URSS occupée.
1941, septembre et octobre : les Einsatzgruppen anéantissent des communautés entières.
1941, 1er septembre : obligation du port de l’étoile jaune pour les Juifs allemands de plus de six ans.
1941, 2-5 septembre : premiers essais de Zyklon B à Auschwitz sur des prisonniers soviétiques.
1941, 16 septembre : Auschwitz : 900 prisonniers gazés.
1941, 29-30 septembre : Babi-Yar : 33 371 Juifs exécutés par l’Einsatzgruppe (C-Sonderkommando 4a) et le 45e bataillon de Police en deux jours.
1941, début octobre : début des meurtres de masse en Serbie et en Galicie. Premières utilisation des camions à gaz à Chelmno.
1941, 14 octobre : débuts de la déportation des Juifs allemands vers Kaunas. Décision de la construction des camps d’extermination de Chelmno et Belzec.
1941, 21 octobre : interdiction d’érection de nouveaux ghettos dans le Gouvernement général. Baisse officielle des rations des prisonniers de guerre russes : Juin 41 — Janvier 42 : 6 000 morts de faim/j. en moyenne dans les camps de prisonniers allemands.
1941, 23 octobre : interdiction d’émigration pour les Juifs allemands.
1941, fin novembre : 100 hommes du personnel technique de l’Aktion T4 sont envoyés dans les camps polonais (Belzec, Chelmno) : début de la conception de l’Aktion Reinhard (appelée ainsi après juillet 42).
1941, 11 décembre : déclaration de guerre allemande aux États-Unis. Le conflit, désormais, est non seulement total, mais mondial. Or Hitler avait prophétisé en novembre 1939 que « si les Juifs arrivaient à jeter une fois encore l’Allemagne dans un conflit mondial, celui-ci n’aurait pas pour issue la bolchevisation de l’Europe, mais l’extermination de la race juive ».
1941, 12-18 décembre : Hitler fait part de l’intention d’extermination aux Gauleiter. Le 16 décembre, Hans Frank annonce à son état-major la « Solution finale » par extermination. Le 18 décembre se tient une rencontre Hitler-Himmler : autorisation probable de la Solution finale par extermination.
1942, 20 janvier : conférence de Wannsee. Mise en place à l’échelle européenne d’un plan d’extermination des Juifs.
1942, 15 février : premier transport RSHA IV-B4 (le service d’Eichmann) à Auschwitz avec gazage immédiat.
1942, 17 mars : début des tueries en masse par le gaz à Belzec.
1942, 26 mars : 1er convoi à Auschwitz en provenance de Paris. Début de l’application du programme exterminateur pour l’Europe occidentale.
1942, mai : début des meurtres à Sobibor, construction de Treblinka.
1942, 12 mai : 1 500 Juifs sont tués dans les chambres à gaz d’Auschwitz.
1942, juillet : transformation de Majdanek en camp d’extermination, construction des chambres à gaz sur le modèle d’Auschwitz (Zyklon B). Fin de la construction de Treblinka (de 6 à 10 chambres).
1942 : rafle dite du « Vel d’hiv » : la Police française arrête les Juifs de la région parisienne pour transport vers Drancy et déportation vers Auschwitz.
1942, 9 novembre : débarquement américain en Afrique du Nord. En réponse, la Wehrmacht envahit la « Zone libre » française, les Juifs qui y sont réfugiés sont désormais traqués et déportés.
1942, 23 novembre : la 6e Armée allemande est encerclée à Stalingrad.
1942, décembre - premier trimestre 1943 : phase d’exhumation et d’incinération dans les camps d’extermination de l’opération Reinhard. Fermeture de Chelmno et de Belzec (décembre 42). Incinérations jusqu’en mars à Belzec.
1943 : phase « finale » de l’extermination en Pologne (janvier): résistance et révolte du ghetto de Varsovie (mars) ; défaite et capitulation à Stalingrad de la 6e Armée.
1943 : invasion allemande de l’Italie et des territoires occupés par l’Italie. Les territoires occupés font par la suite l’objet de rafles antijuives.
1943, automne : démantèlement de Treblinka et Sobibor, fin des gazages à Majdanek : Auschwitz, seul centre d’extermination industrielle.
1944, mai-décembre : extermination des Juifs hongrois, période de « fonctionnement maximal » d’Auschwitz.
Mai-juin : 10 000 Juifs hongrois gazés par jour à Auschwitz. Août : 20 000 cadavres incinérés par jour, dont plus de 15 000 à ciel ouvert.
1944, 6 juin : débarquement allié en Normandie.
1944, 19-22 juin : début de la grande offensive russe en Biélorussie. Effondrement du Groupe d’Armées Centre de la Wehrmacht, 200 000 prisonniers allemands dans le réduit de Minsk. Dès lors, la situation allemande est désespérée.
1944, 20 juillet : attentat contre Hitler. Début d’une vague de violence sans précédent dirigée tous azimuth contre la société allemande.
1944, juillet : prise de Majdanek par les Soviétiques.
1944, 1er novembre : ordre d’arrêt des gazages à Auschwitz.
1944, 16 décembre : offensive des Ardennes.
1945, 25 janvier : destruction des chambres à gaz d’Auschwitz.
1945, 27 janvier : prise d’Auschwitz par les Soviétiques.
1945, 19 mars : début de l’offensive russe finale sur l’Oder.
1945, 30 avril : suicide de Hitler.
1945, 8 mai : capitulation sans conditions de l’Allemagne. Fin du Troisième Reich.


Christian Ingrao (1970) est directeur de recherches au CNRS, ancien directeur de l’Institut d’Histoire du Temps Présent, spécialiste du nazisme et de la violence de guerre. Principales publications : Les chasseurs noirs. Essai sur la Sondereinheit Dirlewanger, Perrin, Paris, 2006 ; Croire et détruire. Les intellectuels dans la machine de guerre SS, Fayard, Paris, 2010 ; La Promesse de l’Est. Espérance nazie et Génocide 1939-1943, Le Seuil, Paris, 2016 ; et « Corps au paroxysme » Numéro spécial de la revue Sensibilités, Histoire, critique, sciences sociales, 2017.


Johann Chapoutot
(1978) est professeur d’Histoire contemporaine à la Sorbonne. Spécialiste d’histoire de l’Allemagne contemporaine, il a notamment publié une Histoire de l’Allemagne de 1806 à nos jours (Puf, « Que sais-je »), Le nazisme et l’antiquité (Puf), La loi du sang. Penser et agir en nazi (Gallimard) et La révolution culturelle nazie (Gallimard). Ses ouvrages, traduits en sept langues, ont été récompensés par de nombreux prix français (Académie Française, Académie des Sciences morales et politiques...) et étrangers (Yad Vashem International Book Prize for Holocaust Studies).


Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent cette biographie d’Adolf Hitler, analysée et expliquée par les historiens Johann Chapoutot, Professeur à la Sorbonne et Christian Ingrao, Directeur de recherches au CNRS, spécialiste des violences de guerres nazies.
Un homme peut-il à lui seul mener un continent entier à la guerre et à la plus intense des barbaries ? Le récit de la vie du Führer est aussi le récit de son époque. Au traumatisme de la défaite allemande dans la Grande Guerre se surimposent la misère et la théorie du complot. Et lorsque la science et l’histoire se consacrent à la justification du nationalisme et de l’idéologie raciale, l’avènement d’un Troisième Reich génocidaire devient pensable.
Cet ouvrage retrace le parcours d’Hitler, de son enfance en Autriche jusqu’à son suicide du 30 avril 1945, et met en lumière les mécanismes qui ont servi ce déma­gogue accompli dans sa quête de domination absolue.
Claude Colombini Frémeaux

FIGURES DE L’HISTOIRE
Hitler

CD1 : L’enfance - Scolarité et entrée dans l’âge adulte - La rencontre avec la Bavière - La matrice de la Première Guerre mondiale - L’expérience fondatrice de la guerre - Les prémices d’une philosophie - L’apparition du socle de convictions idéologiques.
CD 2 : L’infamie de Versailles - Le Parti des travailleurs allemands - Le programme national-socialiste, ses financements - Le putsch de Munich - Les bases sociologiques du NSDAP - Le socle idéologique nazi - L’organisation d’un mouvement en essor.
CD 3 : Gagner la chancellerie - La méthodologie d’Hitler de réponse aux conflits - Fonder une société nouvelle - Les Jeux Olympiques de 1936 - Les vagues d’expansion territoriale - Le discours sur l’espace vital.
CD 4 : Psychologie raciale - Le sort de la Pologne et des peuples slaves - La victoire militaire malgré Hitler - Les politiques de germanisation - Une escalade génocidaire - L’administration implacable du Troisième Reich - Les régimes d’occupation - La solution finale - Victoire totale ou destruction totale - Depuis le bunker.


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

VIVE LA POLITIQUE?
VIVE LA POLITIQUE?
Grand come-back à Grenoble : Edgar Morin, philosophe de la complexité, et Claude Lefort,...

RONY BRAUMAN - HUBERT VEDRINE / HUMANITAIRE ET POUVOIR POLITIQUE ?
RONY BRAUMAN - HUBERT VEDRINE / HUMANITAIRE ET POUVOIR POLITIQUE ?
Les rapports entre Politique et Humanitaire, entre Etat et initiative privée ?
De la rencontre...

QUELS ROLES POUR L’ETAT ?
QUELS ROLES POUR L’ETAT ?
Le service public et ses missions, par Michel Rocard – Ancien Premier ministre • La...

PIERRE-HENRI TAVOILLOT - LA PEUR
PIERRE-HENRI TAVOILLOT - LA PEUR
Comment ne pas avoir peur ? L’occident contemporain est le théâtre d’une...

OVIDE - LES MÉTAMORPHOSES
OVIDE - LES MÉTAMORPHOSES
Les Métamorphoses sont composées au début de l’ère chrétienne par le...

MICHEL ONFRAY - PHILOSOPHE ICI ET MAINTENANT - DVD NTSC
MICHEL ONFRAY - PHILOSOPHE ICI ET MAINTENANT - DVD NTSC
Le film d’Elisabeth Kapnist dévoile habilement la personnalité de Michel Onfray en...

MARC AURÈLE - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
MARC AURÈLE - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent cette biographie de...

L'HOMME SAURA-T-IL REPARER CE QU'IL DETRUIT ?
L'HOMME SAURA-T-IL REPARER CE QU'IL DETRUIT ?
« Il ne suffit pas de parer aux dangers futurs. L'exigence du développement durable suppose...

LORSQUE L'ENFANT PARAIT INTEGRALE DE L'ANTHOLOGIE RADIOPHONIQUE
LORSQUE L'ENFANT PARAIT INTEGRALE DE L'ANTHOLOGIE RADIOPHONIQUE
Il y a presque 30 ans, France-Inter, c’était une première, prenait le risque de confier...

LIQUIDER 68?
LIQUIDER 68?
Que faire de l’héritage de 68 ? Le liquider, répond Nicolas Sarkozy. Il fallait donc...

LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE
LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE
Textes fondamentaux de Voltaire, Rousseau, La Fayette, Danton, Hugo, Gambetta, Peguy, Clemenceau, De Gaulle...

LE NEGATIONNISME
LE NEGATIONNISME
Coffret de 2 CD présentant les entretiens diffusés sur France Culture sous la direction de...

LE FRONT POPULAIRE - MICHEL ONFRAY
LE FRONT POPULAIRE - MICHEL ONFRAY
Le Front populaire marque pour la France la réalisation d’un certain idéal des gauches...

LA RECONSTRUCTION DE LA GAUCHE ?
LA RECONSTRUCTION DE LA GAUCHE ?
Laurent Fabius défend les fondamentaux du socialisme, parmi lesquels figure en bonne place la croyance...

LA POLITIQUE EST-ELLE ESCLAVE DE LA FINANCE ?
LA POLITIQUE EST-ELLE ESCLAVE DE LA FINANCE ?
Economiste néo-keynésien, Jean-Paul Fitoussi fustige la résignation devant les oukases...

LA MONDIALISATION
LA MONDIALISATION
Le développement durable - Laurence Tubiana - Economiste, Directrice de l’IDDRI. • Guerre...

LA MEMOIRE, L'OUBLI, SOLITUDE D'ISRAEL - L'enregistrement du débat public à Jérusalem en 2001.
LA MEMOIRE, L'OUBLI, SOLITUDE D'ISRAEL - L'enregistrement du débat public à Jérusalem en 2001.
“On ne prend pas conscience comme on veut ! L’autre voie s’offre – l’unique...

LA GRANDE FAIM - RACONTE PAR PAUL-EMILE VICTOR
LA GRANDE FAIM - RACONTE PAR PAUL-EMILE VICTOR
Texte intégral raconté par Paul-Emile Victor pour la radiodiffusion française en 1956.

LA FAMILLE AUJOURD'HUI
LA FAMILLE AUJOURD'HUI
« Ce coffret réunit trois conférences tenues pour l’Université de Tous les Savoirs sur le...

LA CONNAISSANCE DE L'HISTOIRE
LA CONNAISSANCE DE L'HISTOIRE
Qu’est-ce que l’histoire culturelle ? Pascal Ory - Historien • Le passé est-il vraiment...

HUBERT REEVES -DE L'ASTRONOMIE A LA CRISE ECOLOGIQUE ACTUELLE
HUBERT REEVES -DE L'ASTRONOMIE A LA CRISE ECOLOGIQUE ACTUELLE
« Le succès rencontré par le premier volume des « réponses »...

HUBERT REEVES
HUBERT REEVES
"Connu du monde entier, Hubert Reeves est autant apprécié par ses pairs que par le grand...

HITLER - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
HITLER - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent cette biographie...

HISTOIRE DES SEXUALITÉS VOLUME 2 : L’ÂGE DES LUMIÈRES • LE XIXE SIÈCLE • LES XXE ET XXIE SIÈCLES
HISTOIRE DES SEXUALITÉS VOLUME 2 : L’ÂGE DES LUMIÈRES • LE XIXE SIÈCLE • LES XXE ET XXIE SIÈCLES
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours...

ÉTIENNE KLEIN - CHANGER QU’EST-CE ?
ÉTIENNE KLEIN - CHANGER QU’EST-CE ?
« Que veut dire changer ? » : comment définir cette délicate limite entre rester...

COMMENT PEUT-ON ÊTRE FRANCAIS ?
COMMENT PEUT-ON ÊTRE FRANCAIS ?
Le fondateur du Nouvel Observateur analyse depuis toujours les subtils méandres de...

CLAUDE LEVI-STRAUSS
CLAUDE LEVI-STRAUSS
"Aucune société n’est parfaite. Toutes comportent par nature une impureté...

CHARLES DE GAULLE - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
CHARLES DE GAULLE - UNE BIOGRAPHIE EXPLIQUÉE
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent cette biographie de...

ABBE PIERRE
ABBE PIERRE
50 ans après l' appel de l'hiver 54, l'Abbé Pierre enregistre ses paroles historiques de paix...

ARTS - LE XXE SIÈCLE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
  ARTS - LE XXE SIÈCLE - UN COURS PARTICULIER DE CAROLE TALON-HUGON
Qu’est-ce que l’art ? Comment s’est-il constitué et défini à travers...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Pub Net Cat 2018-2019.jpg
Titre_Galerie.gif
NET - Expo Chica - Galerie F&A.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif