Fremeaux.com


Le Barabli

SKETCHES ET CHANSONS

Germain Muller
Mario Hirlé
1946 - 1971








Les Années Barabli
Par Ronald Hirlé

« Dites-vous bien mes amis
Que par un temps de pluie
La vie peut être belle
Y a du soleil sous notre ombrelle…
Cueillez, cueillez des fleurs
Ouvrez, ouvrez vos coeurs
Faites votre plein d’bonheur
Y’a du soleil sous l’Barabli… »
(Indicatif du Barabli)

C’était l’immédiat après-guerre, malgré l’euphorie générale de la Libération, les forces vives de la province étaient en grande partie brisées et délabrées. L’Alsace sortait hébétée, l’âme meurtrie, la conscience déchirée, d’une des périodes les plus sombres de son histoire.

En ce mois de novembre 1944, plus de cent mille Alsaciens “incorporés de force” dans la Wehrmacht, se battaient encore sous la bannière maudite. Pourtant, au plus grand péril répondait la plus grande espérance, un grand besoin de se régénérer, de se distraire et de souffler un peu… Comme un défi à la morosité ambiante, sur fond d’épuration, de règlements de comptes - et d’affiches au slogan caricatural : “C’est chic de parler français !”, éclatèrent alors sur les ondes de Radio-Strasbourg, les premières « chansons alsaciennes » - satiriques et follement endiablées - composées par Mario Hirlé (issu du conservatoire de musique de Strasbourg), sur des paroles de Germain Muller (ancien élève des cours d’art dramatique).“Heiliger Bimbam”, “De Steckelburier Swing”, “De Schweissdissi Boogie-Woogie”… Des airs imprégnés de l’américanophilie ambiante de l’époque, électrisèrent, enthousiasmèrent les adolescents pâles et maigrichons de l’après-guerre, et subjuguèrent bientôt une région entière.

Sur la scène alsacienne, un vent de jeunesse et de renouveau allait s’amplifier avec la naissance du cabaret “Barabli”. L’incroyable succès populaire de ce théâtre, d’un nouveau genre, scella le destin de Germain Muller et de son âme musicale, Mario Hirlé, pendant près d’un demi-siècle. Ce fut une aventure extraordinaire, un plateau unique en France, un spectacle qui ne s’apparentait à rien de connu et qui restera inégalé.

Une succession de douze scènes, traitaient de politique, sous forme de satire de mœurs - épinglant parfois quelques personnalités - mêlant des chansons, des poèmes dans un fondu enchaîné d’arrangements musicaux. Germain Muller “disais tout haut ce que les Alsaciens osaient à peine penser tout bas”, dénonçant sans méchanceté mais aussi sans complaisance, le ridicule de tous les phénomènes d’après-guerre.


Barabli… rien que le mot est une satire

Pourquoi une telle enseigne ? Parce que pour l’Alsacien un « pépin » est synonyme d’embêtements, alors qu’un “parapluie” ou “Regenschirm” c’est soit français ou allemand… mais pas alsacien. En dialecte, ce sera toujours un “Barabli”. Cette expression reflétait parfaitement l’identité et le particularisme régional de l’époque, idéalement assimilable par les Allemands et surtout des Français. “Spécificité oui, mais intégration tout de même…” Une autre symbolique qu’évoquait le nom du cabaret : “C’est un accessoire qui sert à se protéger de la pluie ou du soleil… Mais une fois fermé, il devient une arme pour se défendre. Il peut piquer ou taquiner…”
Pour réussir son incroyable entreprise, Germain Muller eut la chance d’être entouré dès le début de sa carrière, d’artistes exceptionnels aux talents multiples : Dinah Faust, Simone Muller, Elisabeth Best, Christiane Charrel, Anne Wenger, Raymond Vogel, Charles Falck, ainsi qu’un jeune présentateur comédien particulièrement doué, éternellement fauché, bohème vivant sans souci du lendemain… Jacques Martin. Il y eut aussi Michel Pierrat, Dédé Flick, René Wieber… et l’inégalé Robert Breysach, au regard généreux, plébiscité pour sa capacité à faire rire.

Le 14 décembre 1946, “Le Barabli” s’installa place Kléber au Ciné Bal Aubette, dont la décoration avait été confiée en 1928 au sculpteur Hans Arp. Prévue pour durer quinze jours, la première revue “Steckelburri schwingt” tint l’affiche pendant près de quatre mois, soit vingt-cinq représentations. Il faut dire que les gens se ruaient sur les billets dès les premiers jours, de peur que la revue ne soit interdite très vite par les autorités, en raison des sujets brûlants abordés. Il est vrai que s’attaquer ainsi impunément aux fonctionnaires et à l’administration française était diablement subversif, quant à la mentalité de la bourgeoisie alsacienne…

Durant près d’un demi-siècle, la troupe de comédiens se produisit une soixantaine de fois chaque année, de Saint-Louis à Wissembourg et de Bâle à Baden-Baden… La dernière revue de 1988, dépassa les cent représentations ! Germain aimait rappeler à son public, que son Barabli, une équipe d’une trentaine de personnes, était le seul théâtre de France à ne pas être subventionné…

La critique enthousiasmée salua à l’unanimité ce nouveau divertissement qu’offraient Muller et les comédiens du Barabli à leurs concitoyens : “Un cabaret qui n’a pas à rougir de la comparaison avec ses confrères parisiens que ce soit “le Théâtre de dix heures”, “le Chat noir” ou encore “Les Deux Anes” réputés pour la qualité de leurs productions.” Le bilinguisme était une heureuse trouvaille et le public riait sans retenue des satires parfois mordantes dirigées contre l’épuration : une période douloureuse qui marquera profondément la société alsacienne : arrestations massives, interdictions de séjour, abrogation des droits élémentaires… la Préfecture et ses vieilles machines à écrire allemandes, « sans accents », les “souvenirs” laissés par les Américains, le marché noir… C’était aussi le « Corridor » et Igor Raskorowitz, un apatride, admirablement campé par Raymond Vogel, métaphore du “mal à la patrie” des Alsaciens… toujours assis entre deux chaises.
Germain Muller, réunissait les qualités de l’auteur, du comédien et du metteur en scène. Il a enseigné à ses interprètes l’intensité du jeu, le mouvement et le rythme. Homme de radio, de cinéma et de télévision… Il côtoya les plus grands : Gabin, Bourvil, Terzieff, Horst Tappert (Derrick)… “Même jouant la comédie je ne peux jamais oublier que je suis un Alsacien : les Français m’emploient toujours pour interpréter des rôles d’Allemands et inversement ces derniers pour jouer des rôles de Français… A Frànzos, a Schwob… ùn in de Mitte à Elsässer.” (Un Français… un Allemand… et au milieu un Alsacien.)


Mario s’en va !
Mario Hirlé fut le premier à quitter momentanément le Barabli pour rejoindre les Compagnons de la chanson de 1951 à 1955, pour plusieurs tournées en France, aux Etats- Unis, puis à Londres. En 1955, il eut la possibilité d’intégrer le groupe à part entière, lors du départ d’un de ses membres, Jean Albert. Mais l’Alsace attendait et il préféra rentrer…
Durant cette période, Germain tutoya l’histoire, de par ses rencontres avec Edith Piaf, les Compagnons de la chanson, son entrée en politique, la création de l’Opéra du Rhin avec Alain Lombard, son amitié indéniable et indéfectible pour le maire de Strasbourg, Pierre Pflimlin, futur président du Parlement Européen…


Était-ce la fin du « Barabli » ?

Non ! Car toutes ces expériences au plus haut niveau apportèrent une valeur ajoutée à la troupe, tant au niveau des mises en scène, qu’au niveau des arrangements musicaux et de la composition des mélodies.

Cet amour commun de l’Alsace, cette révolte partagée contre l’effritement du parler, de la culture des traditions de la terre natale ont fait la pérennité et la fécondité du tandem Germain Muller - Mario Hirlé. Paroles et musique du “Barabli” coulaient harmonieusement de la même source. Les deux amis restent inséparablement réunis dans tous ces airs qui chantent encore, et pour longtemps, dans la mémoire des Alsaciens, à commencer par les complaintes nostalgiques puisées aux racines de la province, “D’Alamanisch Wehmut” et surtout “Mir sin schins d’Letschte…”, ce poignant chant du cygne du dialecte alsacien.

Mach um’s Gewäsene ke Wäses,
D’Gelehrt sin sich jetzt d’accord
Alli Statistike bewiese’s :
Sie isch archi-fütti unsri Sproch…

Car au train où allaient les choses, avant peu, les générations à venir ne parleront plus le dialecte et ne le comprendront même plus, confirmant ainsi les propos du préfet Paul Demange en 1952 : “D’après nos statistiques et nos renseignements, d’ici une vingtaine d’années, il faudra que vous jouiez entièrement en français parce que l’évolution va se faire très vite…” Comme tout le monde à l’époque, Germain n’y avait pas cru, mais il fallait bien se rendre à l’évidence, que si rien ne venait inverser la tendance dans les prochaines décennies, il en sera bien fini de l’alsacien… Pierre Pflimlin lui-même constatait : “… c’est d’ailleurs notre faute, nous ne critiquons personne “c’est ainsi qu’on l’a voulu”, on ne dit pas “on nous l’a enlevé”, “on ne nous a rien pris”…”


Une période qui n’existera plus jamais…!
Germain a-t-il jamais voulu donner suite à quarante-deux années de succès d’une seule idée, d’un seul homme, porté au paroxysme par une équipe hors pair ? Le public attendait qu’il prolonge son œuvre, or chaque auteur est unique alors que dire d’un créateur, qui est aussi l’acteur principal et fondateur de sa troupe ? Le “Barabli” a été l'aventure d'un seul homme à un moment donné de l'histoire de l'Alsace. Grâce au talent et au “génie” de Germain, grâce aussi à l’impulsion qu’il a su donner à l’œuvre qu’il a imaginée et créée de toutes pièces et qu’il avait su maintenir pendant quarante-deux ans sans aucun soutien financier. Germain s’était lancé dans cette entreprise à une période où les circonstances tragiques l’exigeaient. Réconcilier les Alsaciens entre eux, en libérant les mécontents et en apaisant les vindicatifs.


Le 4 février 1992, à Colmar,
ce fut la dernière…
Lorsque Germain parut sur scène devant le rideau, pendant plus de dix minutes, la salle debout l’acclamait, scandait son nom, hurlait sa joie, son enthousiasme de le retrouver et applaudit à tout rompre. Cet homme légendaire au milieu des vivants… en fut bouleversé, les larmes lui coulèrent des yeux. Il leva timidement la main pour les remercier et leur demander de se calmer… Les applaudissements redoublèrent. Ce soir, le public lui faisait le plus beau cadeau du monde… Germain venait de vivre une des émotions les plus fortes de sa vie, de celles dont on ne sort pas indemne… A la gloire de toute une vie, il chanta pour la dernière fois, la chanson de son ami Mario, qui nous avait quitté le 4 janvier ; “M’r sin schins d’Letschte” et puis… Le lendemain, Germain s’enferma dans un silence qu’il n’avait pas choisi, pour s’endormir le lundi 10 octobre 1994.
Ronald HIRLÉ
© Frémeaux & Associés 2018
Frémeaux & Associés remercie Ronald Hirlé,
Patrice et Anne-Laure Muller et Jean-Baptiste Mersiol
pour leurs contributions à la réalisation de ce coffret.


The Barabli
Germain Muller & Mario Hirlé

The Barabli was a bilingual nightclub staging cabaret performances in Strasbourg, Alsace, where Germain Muller and Raymond Vogel founded the venue in 1946.
In that immediate post-war period, and despite the general climate of euphoria following the end of the Occupation, the country’s lifeblood found itself for the most part in a sorry state, not to say broken. And the Alsace region was reeling, its soul mortally wounded and its spirit torn apart… It was one of the darkest periods in its history.
But on the cultural scene, Alsace would soon feel a youthful breeze of renaissance blowing, and it grew stronger with the appearance of the cabaret called the “Barabli”. This theatre’s incredible popular success — it was a brand-new genre — would seal the fate of Germain Muller and his musical soul Mario Hirlé for close to half a century. It was an extraordinary adventure, and the Barabli became a unique stage with a show that resembled nothing anyone had seen before. And it remained unequalled.
At the Barabli, no fewer than twelve different performances followed in succession: they dealt with politics and took the form of moral satires — sometimes singling out various personalities — that combined songs and poems in a shifting fade in-fade out composed of varying musical arrangements. Germain Muller became known for “crying aloud what the people of Alsace barely dared contemplate in whispers,” and denounced — without malice but also without any complacency — every post-war phenomenon in society that could be held up to ridicule. For almost a half-century the Barabli troupe of actors gave some sixty shows every year, appearing from Saint-Louis to Wissembourg and from Basel to Baden-Baden… And their final revue in 1988 would enjoy over one hundred performances!
As a man of radio, films and television, Germain Muller combined the talents of an author with those of an actor and stage director, teaching his performers to become intense actors who mastered movement and rhythm.
A shared love of Alsace, and a mutual revolt against the erosions of their native region’s spoken language and cultural tradition, ensured that the fertile tandem of Germain Muller and Mario Hirlé perpetuated the “Barabli”, all of whose activities flowed harmoniously from the same source. The two friends remain inseparably united in all these melodies that still sing — and will continue to do so for a long time to come — in the memory of the people of Alsace.
Adapted into English
by Martin DAVIES
© Frémeaux & Associés 2018




LE BARABLI - GERMAIN MULLER & MARIO HIRLÉ
Textes et sketches : Germain Muller - Chansons Paroles : Germain Muller - Musiques : Mario Hirlé

CD 1 :
 1. Steckelburi Swingt - Germain Muller 5’39    1
 2. Puppen die sich entpuppen - Dinah Faust 3’43     1
 3. De facteur het g’schellt - Félice Haeuser, Dinah Faust, Huguette Drach, Germain Muller    1
 4. De Sweissdissi Boogi-Woogi - Germain Muller 5’07
 5. Le corridor - Raymond Vogel 4’09     1
 6. D’S.S (s’Bubbele) - Robert Breysach, René Wieber, Germain Muller, Huguette Drach 5’28    1
 7. Wenn de Beckebue un’s Millichmaidel - Simone Muller, Charles Falck, Ensemble 1’50    3
 8. Wo sin mini Kumpel vom Contades - Germain Muller 2’27    4
 9. Chambre Civique - Alfred Litzelmann, Raymond Vogel, Dinah Faust, Germain Muller, Robert Breysach 26’50    2
10. D’Buere sin a Franzose - Félice Haeuser, Germain Muller, Alfred Litzelmann 5’51
11. L’Alsaco du train sur pneu - Simone Muller 3’19
12. Accent aigu (s’budget) - Robert Breysach, Alfred Litzelmann 7’36    4

CD2 :
 1. D’Conscrits vun Runtzebach - Henri Bergmiller, René Wieber, Charles Falck 3’42    7
 2. Vietnam (1966) - Dinah Faust, Yvette Fleck, Elisabeth Best 5’39    23
 3. Europa Maidele - Simone Muller 2’19    24
 4. Ebbe und Flut - Dinah Faust, Félice Haeuser, Raymond Vogel, René Wieber 11’10    8
 5. Strasbourg by night - Charles Falck & ensemble 5’20    12
 6. Rotterdam - Robert Breysach, Germain Muller 6’37    10
 7. De Rhin - Germain Muller 2’17    7
 8. De Standpunkt - Henri Meyer, René Wieber, Henri Bergmiller 3’05    14
 9. D’Waeschbridsch - Dinah Faust 7’02    23
10. D’Liliputaner - Ensemble 3’05    18
11. Derf m’r jetzt ? Germain Muller, Alfred Litzelmann 4’26     21
12. D’Letschte - Ensemble 5’12    21
13. D’Alemanne - Ensemble 2’06    23
14. D’Allemannisch Wehmut - Elisabeth Best / Michel Pierrat 2’24    23
15. Decornification - Dinah Faust, Alfred Litzelmann 6’42    23
16. De Bäbbe vun unserm Wirtschaftswunder - Germain Muller, Alfred Litzelmann 4’16     24

CD 3 :

 1. Pot Pourri - Ensemble 10’58
a. Fajersche « Fegersheim »
b. Les pompiers de Mulhouse
c. Narreschiff 65
d. Fenf Musen
e. Griewele Grewele
f. Waisch Noch…
g. Do bin I d ‘heim
h. Merci merci auch
i. Un wenn’s katze räjt
j. Hoppla Geis
 2. S’tandem - Dinah Faust 6’30    21
 3. Winter im Sinaï « Mosche Dayan » - Germain Muller 4’27     25
 4. Je ne l’ai plus - Dinah Faust 2’49    25
 5. De Elsassisch G’sangverein - Ensemble 7’45
 6. S’Kind - Dinah Faust 4’43    27
 7. De lang Schüll « les deux clochards » - Robert Breysach / René Wieber 7’28    28
 8. Sexwellement parlant - Germain Muller 7’32
 9. Zollamt « Sex » (les Douaniers) - Robert Breysach, André Flick, Charles Falck 3’18
10. Une date introuvable - René Wieber, Henri Meyer, Robert Breysach, Germain Muller 2’33    28
11. Neji Bäse - Ensemble 1’11    13
12. De Blöje Mondaa - Ensemble 2’36
13. La route des Crètes 1’24
14. D’voejel vum Bröjel - Dinah Faust, Michel Pierrat 1’45    18
15. Oh Julie - Christian Hahn 2’15
16. Waldsterben - Dinah Faust 3’26

BONUS :
17. Carela, Carola (Enregistrement Radio Strasbourg 1947) 2’13
18. Schweidissi Boogie Woogie (Enregistrement Radio Strasbourg 1947) 1’22
Enregistrements :
CD 1 : + CD 2 + CD 3 (1) : 1966 : 20 JOHR BARABLI – Coffret Triple 33 tours - A.P – 303 V 123.021 - 022 – 023. (sauf CD 2 – 12)
(CD 2 - 12 et CD 3 – 2) : 1964 : GERMAIN MULLER & BARABLI – S’tandem (Dinah Faust) - D’Letschte (germain Muller) - Studio JD 172V 1200012
CD 3 (3 à 10) : 1971 : UN NOCH EMOL…5 JOHR – Coffret Triple 33 tours – A.P SANS REFERENCE
CD 3 (11 à 16) : 1986 : BARABLI LIEDLE (1946-1986) –
33 tours Christal SCA 087
CD 3 (17 et 18) : 1947 : Archives personnelles / Diffusion Radio Strasbourg. Disque Pyral 78 tours.




Liste des revues du Barabli :
Année    Titre     (index CD)
1946    Steckelburischwingt (Première revue du Barabli)    1
1947    Un wenn es Katzeräjt    2
1947    Daawi Miller, beesiZunge    3
1948    D’Litt han KeenGeld !     4
1949/50    Sürkrütt un Spaak    5
1950/51    Do kummschnemmi mit    6
1951/52    Paradochse    7
1952/53    Emolebsanders    8
1953    Die g’hertverbodde    9
1953/54    RoosigiZitte    10
1954    Wiegedruckt    11
1954/55    DreckamHewele    12
1955/56    NejiBäse    13
1956    Guet zuFuess    14
1956/57    ZehnJohrg’stupft    15
1957-58    Hewese…    16
1958/59    Mach de Gaul nit schej    17
1959/60    BlänvumStrossburi     18
1960/61    Lumumba Spring    19
1961/62    E lüsimKrüt    20
1963/64    D’Hausse nab     21
1964/65    S’Narreschiff    22
1965/66    Herneram Hirn    23
1966/67    D’Idole    24
1967/68    Beeszeflicke    25
1968/69    Schmeck’sch de Bouchon 69    26
1969/70    HopplaSchorsch    27
1970/71    E Rossnadür    28
1971/72    FrechiKnirps    29
1972/73    Heb di, heb di    30
1973/74    Mess mer de Graddel    31
1975    Widderemol 30 Johrfranzeesch    32
1975/76    …Asd’SchwarteKrache     33
1976/77    Sch’BarreGagges    34
1977/78    A gauche… Gosch, à droite… Ouate    35
1978/79    Un Geht’sd’r nit guet ?    36
1981    D’Ayedolle    37
1982    Franzle mit Rand    38
1984    Halb’ Zitt    39
1985    Mer, s’Kanakefollik    40
1986    S’ischnonitalles fütti…    41
1988    O Strossburri un Ke End    42
1992    Amer de Seidel    43

Le Barabli était un célèbre cabaret bilingue d’après-guerre, qui fut de 1946 à 1992 la pierre angulaire de la culture alsacienne. Connu pour avoir notamment lancé la carrière de Jacques Martin, ce lieu a cristallisé l’âme d’une région, cette fameuse identité alsacienne, faite de joie et souffrance, à cheval entre la culture française et allemande. Germain Muller, écrivain, parolier, homme de théâtre et de radio, fut l’architecte de ce patrimoine saisissant, associé au musicien Mario Hirlé,  qui fit notamment partie des Compagnons de la chanson. Réalisé par Jean-Baptiste Mersiol et Ronald Hirlé, ce coffret 3 CD, en sus de retracer l’histoire de ce cabaret, permet de mettre en lumière la formidable collaboration entre ces deux artistes du patrimoine.   
Patrick Frémeaux

The Barabli was a famous bilingual theatre in the post-war era, a cabaret that formed the cornerstone of nightlife in Alsace from 1946 to 1992. Noted for launching entertainer Jacques Martin, the club represented the region’s soul, famously characterized by that special Alsace mix of joy and suffering that lies between French and German cultures. The two architects of this striking legacy were Germain Muller and Mario Hirlé, the former a writer and lyricist, and also a man of the theatre and radio, while the second, a musician, worked notably with the Compagnons de la Chanson. This 3CD set, produced by Jean-Baptiste Mersiol and Ronald Hirlé, retraces the cabaret’s history and highlights the two artists’ collaboration in making the Barabli a legend.   
Patrick Frémeaux

CD 1 :
 1. Steckelburi Swingt 5’39
 2. Puppen die sich entpuppen 3’43
 3. De facteur het g’schellt 5’07
 4. De Sweissdissi Boogi-Woogi 1’45
 5. Le corridor 4’09
 6. D’S.S 5’28
 7. Wenn de Beckebue « un’s Millichmaidel » 1’50
 8. Wo sin mini Kumpel vom Contades 2’27
 9. Chambre Civique 26’50
10. D’Buere sin a Franzose 5’51
11. L’Alsaco du train sur pneu 3’19
12. Accent aigu (s’budget) 7’36

CD2 :
 1. D’Conscrits vun Runtzebach 3’42
 2. Vietnam 5’39
 3. Europa Maidele 2’19
 4. Ebbe und Flut 11’10
 5. Strasbourg by night 5’20
 6. Rotterdam 6’37
 7. De Rhin 2’17
 8. De Standpunkt 3’05
 9. D’Waeschbridsch 7’02
10. D’Liliputaner 3’05
11. Derf m’r jetzt ? 4’26
12. D’Letschte 5’12
13. D’Alemanne 2’06
14. D’Allemannisch Wehmut 2’24
15. Decornification  6’42
16. De Bäbbe vun unserm Wirtschaftswunder 4’16

CD 3 :
 1. Pot Pourri 10’58
 2. S’tandem 6’30
 3. Winter im Sinaï « Mosche Dayan » 4’27
 4. Je ne l’ai plus 2’49
 5. De Elsassisch G’sangverein 7’45
 6. S’Kind 4’43
 7. De lang Schüll « Les deux clochards »  7’28
 8. Sexwellement parlant 7’32
 9. Zollamt « Sex » « Les Douaniers » 3’18
10. Une date introuvable 2’33
11. Neji Bäse  1’11
12. De Blöje Mondaa 2’36
13. La route des Crètes 1’24
14. D’voejel vum Bröjel 1’45
15. Oh Julie  2’15
16. Waldsterben 3’26
BONUS :
17. Carela, Carola 2’13
18. De Sweissdissi Boogi-Woogi 1’22


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc) ou chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 01 43 74 90 24.
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit

Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

TÊTES DE CHIEN - PORTRAITS D’HOMMES
TÊTES DE CHIEN - PORTRAITS D’HOMMES
“ Penser global, chanter local” pourrait être la devise de ce groupe, parisien (comme son...

REDA CAIRE
REDA CAIRE
'Alors que je ne vous l’aurais jamais recommandé naguère, je vous conseille aujourd’hui de placer dans...

RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (1928-1956)
RAY VENTURA ET SES COLLÉGIENS (1928-1956)
Avec un sens inné du spectacle et de la mélodie, Ray Ventura fait partie de ces grands...

MOULOUDJI
MOULOUDJI
« Créateur fantaisiste aux dons multiples, tour à tour comédien, peintre,...

MON COEUR EST UN ACCORDÉON
MON COEUR EST UN ACCORDÉON
Virtuose, Daniel Colin incarne le grand répertoire.
Musicien sensible et généreux,...

MAURICE CHEVALIER VOL 2 : 1930 - 1949
MAURICE CHEVALIER VOL 2 : 1930 - 1949
La chanson populaire peut égaler en signification et en importance les plus belles œuvres. C’est à...

MARCEL AZZOLA - 1951-1962 SES COMPOSITIONS
MARCEL AZZOLA - 1951-1962 SES COMPOSITIONS
À l’égal d’un Gus Viseur, d’un Tony Muréna ou d’un Jo Privat,...

LUIS MARIANO LE PRINCE DE L'OPERETTE 1939-1952
LUIS MARIANO LE PRINCE DE L'OPERETTE 1939-1952
Le chanteur de Mexico, La Belle de Cadix, Acapulco... ont été des joyaux d’un exotisme...

LES CHANSONS DU CINÉMA FRANÇAIS 1930 - 1962
LES CHANSONS DU CINÉMA FRANÇAIS 1930 - 1962
Le 6 octobre 1927, le public américain assista stupéfait à la première projection...

LE SOLEIL A RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE
LE SOLEIL A RENDEZ-VOUS AVEC LA LUNE
« Sous le patronage poétique des astres et des cieux, André Bernard nous convie à...

LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
LE GITAN BLANC - L’ACCORDÉONISTE DE PARIS (1945-1958)
Enfant de Ménilmontant, Jo Privat fut l’une des sommités du « piano à...

LE CHAT DANS TOUS SES ÉTATS
LE CHAT DANS TOUS SES ÉTATS
Le chat tient depuis toujours une place toute particulière dans la culture populaire mondiale. En...

LA MARELLE - QUINTETTE A CAPELLA CONTEMPORAIN POUR CHANSONS TRADITIONNELLES
LA MARELLE - QUINTETTE A CAPELLA CONTEMPORAIN POUR CHANSONS TRADITIONNELLES
« Aborder maintenant le chant monodique de tradition populaire, décider de...

JOHNNY HALLYDAY - LIVE IN PARIS 31 OCT. / 13 DÉC. 1962
JOHNNY HALLYDAY - LIVE IN PARIS 31 OCT. / 13 DÉC. 1962
Johnny Hallyday est sans aucun doute, dans l’imaginaire collectif français, l’artiste rock...

JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
JAVAS, POLKAS ET MAZURKAS DU BAL POPULAIRE FRANÇAIS 1939-1959
Javas, polkas et mazurkas ont accompagné la valse et furent des composantes indispensables au...

JACQUES BREL
JACQUES BREL
Jacques Brel est l’une des plus illustres figures de la chanson française. Ces...

HENRI SALVADOR - MES INÉDITS : JANVIER-JUIN 1958
HENRI SALVADOR - MES INÉDITS : JANVIER-JUIN 1958
Daniel Filipacchi et Franck Ténot ont créée « Pour ceux qui aiment le...

HENRI SALVADOR - INTEGRALE - VOL 3
HENRI SALVADOR - INTEGRALE - VOL 3
A 77 ans, il n'en paraît toujours que 17. Il tenait donc à nous dire que l'idée reçue du temps qui...

GUINGUETTES ET CABOULOTS
GUINGUETTES ET CABOULOTS
L’évocation et l’ambiance des Guinguettes immortalisées par Auguste Renoir et l’univers...

GEORGIUS
GEORGIUS
Sa fantaisie poétique et scénique lui donne une place privilégiée dans la production populaire. Les...

FRANCIS LEMARQUE
FRANCIS LEMARQUE
Auteur-compositeur-interprète accompli, immédiatement reconnu et aimé du public pour sa...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 9 - 1952-1953
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 9 - 1952-1953
Le premier auteur-compositeur-interprète français que l’on puisse dire vraiment...

CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 5 - 1943-1947
"Sans lui, nous serions tous des comptables… "
Jacques Brel

Coffret 2 CD avec livret 40 pages.

CHARLES TRENET
CHARLES TRENET
“... Je suis courant d’air et rayon de lune J’ai l’Eternité pour chanter là-bas Je dors avec...

CHANSONS D'AMOUR DE PARIS
CHANSONS D'AMOUR DE PARIS
Au Japon, la chanson française et le musette sont considérés à la fois comme...

BRETAGNE (1900 - 2006)
BRETAGNE (1900 - 2006)
Bretagne

Ce disque regroupe des enregistrements de musiques traditionnelles collectées in...

BORIS VIAN ET SES INTERPRÈTES 1950-1959
BORIS VIAN ET SES INTERPRÈTES 1950-1959
Boris Vian est un de ces aventuriers solitaires qui s’élancent à corps perdu à la...

AUVERGNE ET LIMOUSIN (1913 - 1998)
AUVERGNE ET LIMOUSIN (1913 - 1998)
Auvergne et Limousin

Ce disque regroupe des enregistrements de musiques traditionnelles...

ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL.1 EUROPE ET AMERIQUE DU NORD
ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL.1 EUROPE ET AMERIQUE DU NORD
De tous temps, la danse a été rythmée par la musique, et les danseurs ont toujours...

ACCORDEON VOL.4
ACCORDEON VOL.4
Le style musette parisien, sous toutes ses déclinaisons (de la valse-musette des bals populaires au...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
net_cat_20192020.jpg
Titre_Galerie.gif
net_expo_chica__galerie_fa.jpg
Titre Noel 2018.jpg
NET Proust.jpg
Titre Soul.gif
NET Soul.jpg
Titre Figure de l'histoire.gif
Pub Net Figures Histoire.jpg
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Stan Getz.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études

Titre_DVD.gif

Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif