Fremeaux.com
 
BENOIT BLUE BOY
Réf. : LLL187

BENOIT BLUE BOY

PLUS TARD DANS LA SOIREE

BENOIT BLUE BOY
Direction artistique : PATRICK TANDIN
Label : LA LICHERE
Nombre de CD : 1
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
BLUES & CO * * * * * / RECOMMANDÉ PAR LE CRI DU COYOTTE / RECOMMANDÉ PAR JAZZ NOTES / PLAYLIST RFL / RECOMMANDÉ PAR TRAD MAG / RECOMMANDÉ PAR BLUES BOARDER
Avec “Plus tard dans la soirée”, Benoît Blue Boy côtoie familièrement l’esprit profond du blues pour cette éternelle route où tout sans cesse ne fait que recommencer. Patrick Tandin, son producteur, défend le plus grand ambassadeur du blues francophone matiné avec la culture cajun et mexicaine.
Patrick Frémeaux

Droits audio : Label La Lichère - Propriété : Groupe Frémeaux Colombini SAS.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Plus tard dans la soirée" Benoît Blue Boy par Jazz Around
“Cette séance de 1992 parue sur le label La Lichère était devenue fort difficile à trouver et c’est une excellente idée qu’a eue Patrick Frémeaux de reprendre ce catalogue La Lichère et d’en republier les fleurons, comme cet album.“ JAZZ AROUND
- "Sur scène, il crée un choc" par Le Nouvel Observateur
"Il y a dans ce personnage une sorte de bonne santé évidente, de richesse réjouie, d’envie de bonheur… Et pourtant, il chante le Blues. Sur scène, il crée un choc, fait naître dans la salle ferveur et joie collective". Le nouvel Observateur.
- BBB par Télérama
"Benoit Blue Boy, sans doute la meilleure lecture française du blues". Télérama
- BBB par Le Monde
"On ne sait trop qu’admirer chez Benoit Blue Boy : sa capacité à assimiler le langage du blues ou sa facilité à acclimater le français aux rythmes du delta, du bayou". Le Monde
- Le Nouvel Observateur
"Du Blues avce des paroles pleines d'humour et de dérision façon Boris Vian." Le Nouvel Observateur.
- "Les légendes peuvent être vivantes !" Denis Leblond
"Il y a dans ce personnage une sorte de bonne santé évidente, de richesse réjouie, d’envie de bonheur... Et pourtant, il chante le Blues.
Sur scène, entouré des fidèles Tortilleurs mais aussi, en direct d’Austin - Texas, des West Side Horns et de Hector Watt (présents sur son album : BBB en Amérique) il crée le choc, fait naître dans la salle ferveur et joie collective. Harmoniciste bourré d’énergie, il nous trimballe de Montmartre aux Bayous, de Barbès à la West Coast et nous invite à “Descendre au Café” clamant que “Dans la vie, y pas qu’l’argent”.
Difficile de ne pas avoir de respect pour Benoît Blue Boy en raison de sa crédibilité musicale. En véritable pionnier, il n’a pas hésité à aller au charbon lorsque le blues français n’en était encore qu’au stade embryonnaire, afin que ce style ne soit plus pris pour une utopie. Benoît Blue Boy se place indubitablement en pole position sur l’échiquier du french blues. Son impressionnante discographie, riche patrimoine d’une passion, reflet d’une longue et fabuleuse histoire qui pourrait commencer par il était une fois Benoît…
Les légendes peuvent être vivantes !" Denis Leblond – Tempo Spectacles
- "C'est un peu le parrain du blues français" par Blues Passion
"Benoît Blue Boy, c’est un peu le parrain du blues français. En 1979, il fut le premier à sortir un album de blues entièrement écrit dans la langue de Molière, 3 semaines avant son ami Bill Deraime. Puisant à la source même du blues par ses nombreux voyages aux US, et plus particulièrement en Louisiane où blancs et noirs, cajuns et créoles défendent leur culture française, notre patriarche délivre régulièrement des albums qui racontent la vie, celle des bars, des rues, des chambres à coucher ou des fêtes entre amis, celle de tous les jours, la sienne, la votre, la notre. Aidé de ses harmonicas et de ses formidables Tortilleurs, c’est une invite pleine de convivialité pétrie d’émotion que nous lance Benoît Blue Boy, comme dans sa dernière production : Benoît Blue Boy en Amérique (Frémeaux & Associés - 2001)" par Blues Passion
- « Du feeling » par Best
Il aurait été injuste, voire même immoral que Benoît Blue Boy ne profite pas de la tendance du moment pour passer à son tour à la caisse. Lui qui fut de toutes les luttes bluesiennes, qui ne renia jamais une passion érigée en sacerdoce et qui prit même son bateau de pèlerin pour prêcher la bonne parole auprès de la nouvelle vague (production du second album de Stocks, le torride trio Lillois). Certes le faciès s’est un peu arrondi, les stigmates de quelques excès fermentés transpirent davantage que par le passé mais le métier est toujours là, consommé à l’extrême. L’autre intérêt de « Plus tard dans la soirée », c’est de remettre en perspective une version moins technicienne d’un genre qui tire l’essentiel de sa substance du feeling mais aussi et surtout de l’exploit instrumental. La fonction créant l’organe, le chanteur-harmoniciste qu’est Benoît Blue Boy ne peut qu’évoluer dans un moule qui n’engendre pas à ce genre de verbiage, même si son backing group, Les Tortilleurs, s’y entend pour faire swinguer la moindre note. L’essentiel est ailleurs, dans cette voix plus cristalline, moins roots que celles de Verbeke ou de Bill Deraime et surtout dans cet harmonica qui retrouve ici sa place aux premières loges. Voilà qui nous change de la sempiternelle slide ! Sans révolutionner les fondements du blues, ce disque vient à point nommé pour confondre ceux qui en faisaient un genre enfermé dans trop de carcans. Ce qui n’est déjà pas si mal.
André BRODZKI - BEST
- « Parmi les plus dignes émules » par Bluesboarder
Né en 1946, Benoît Billot (alias Blue Boy) est devenu, au fil du temps, une sorte de doyen d’un blues à la française dont il fut, à l’instar de Patrick Verbeke, un des grand précurseurs. La Lichère, label indépendant, publia deux de ses albums au début des années 1990 (rendez-vous compte : Bluesboarder n’existait même pas !). Pour fêter son retour sous la bannière de cette bonne maison avec son tout récent « En Amérique », celle-ci a décidé de les rééditer, ce qui nous permet de partir à la (re)découverte du temps perdu ! […] Enregistré en Avril 1992 en formation restreinte, ce septième album de Benoît introduit un seul petit nouveau : le bassiste Jean-Marc Despeignes. Demeurent les fidèles Tortilleurs Bodin et Floris, qui profitent d’ailleurs de l’absence d’invités pour briller à leur tour. Sur la pochette, Benoît cultive un look à mi-chemin entre Raimu et le Coluche de Tchao Pantin. Le point faible de cet album réside dans sa production, ou plutôt son mixage : s’il est louable de resserrer le son autour du combo ici présent, à quoi bon laisser Benoît chanter en Français, si c’est pour qu’on y comprenne rien à l’arrivée ? C’est particulièrement regrettable sur « Ca va t’rev’nir », « Coq en pâte » et « Jacques a dit », dont les bribes de paroles intelligibles laissent présumer de ce qu’on rate. Benoît est un parolier savoureux, et il est par conséquent dommage de ne pouvoir en profiter pleinement. Ceci posé, on flaire vite une sorte de concept derrière tout ça : après tout, sur les originaux de Slim Harpo et Clifton Chenier (qui constituent assurément le ferment de l’art des Tortilleurs), bien malin aussi celui qui parvient à décrypter de quoi il retourne vraiment. Cette transposition hexagonale ne manque heureusement pas d’attrait sur le plan strictement  musical. Dix titres (soit deux de moins que sur le précédent), d’où se détachent particulièrement le zydeco ‘n’ roll « Elle veut vendre ma guitare » (sur lequel l’harmo supplée l’accordéon, et Bodin assure une slide rugueuse au premier plan), et une poignée d’autres plages, au premier rang desquelles « Sur tes traces » et « T’inquiètes pas Benoît ». Le premier est un mini « road movie » : sur un riff proche de celui d’Anyway the wind blows » de J.J. Cale (et un tempo typiquement sudiste), les Tortilleurs y font preuve d’un groove que l’on croyait réservé à certains musiciens de studio de Muscles Shoals. Le second est un swamp-shuffle à la Lazy Lester revu façon Chicago West-Side, et auquel on ne comprend à nouveau pas grand-chose, du moins avant que Benoît ne commence à souffler dans ses lamelles ? Alors, tout devient clair : en fait, ça cause de Little Walter, dirait-on ! « J’me r’lève la nuit » est une lente ballade country, avec steel-guitar lacrymale de rigueur, et « Coq en pâte » un irrésistible zydeco twist avec frottoir, sur lequel la slide de Bodin décrit des vrilles et des loopings, avant que l’harmo ne viennent rétablir l’ordre. Le reste de mes plages favorites se répartit entre des références à Creedence, et d’autres aux T. Birds (qui devaient planer bien haut au firmament des idoles des Tortilleurs). « L’amour, la guerre » emprunte ainsi le roulis de « Proud Mary », et « Ca va t’rev’nir » confirme l’assise rythmique du groupe, qui nous propose (quelle idée !) d’imaginer un Fogerty qui marmonnerait au lieu de hurler. Un implacable soul beat fait décoller « Jacques a dit » en un swamp blues furieux, sur lequel la réverbe de la guitare de François Bodin le qualifie parmi les plus dignes émules de Jimmy Vaughan. Mention confirmée avec « Toujours du rock’n’roll », qui accentue encore la touche T.Birds : dès l’intro au chromatique, le rythme twist-shuffle et les riffs implacables de Bodin évoquent immanquablement les rois d’Austin. Pas si mal en fin de compte, pour un petit groupe frenchy ! Je rappelle que le premier album (5 titres) de Doo The Doo ne devait voir le jour que trois ans plus tard…Quand on vous dit que Benoît est le parrain de toute cette nouvelle scène blues française !
BLUESBOARDER
- « L’esprit profond du blues » par Trad Mag
Les productions du regretté Patrick Tandin, reprises par son frère Jean-Pierre, rééditent deux disques de Benoît Blue Boy, « parlez-vous français » et « plus tard dans la soirée » parus respectivement en 1990 et 1993. Belle initiative car d’une part ces deux galettes n’ont pas pris une ride et d’autre part Benoît Blue Boy est toujours, hélas, ignoré des larges masses. Il faut dire qu’il a rarement les honneurs de la presse. Warum ? Car si la plupart des bluesmen français ont du mal à ne pas sonner « variétés », « Benoît côtoie familièrement cet esprit profond, essentiel, qui remet en scène l’éternelle route des amours, des raisons sociales, des déraisons humaines (…) le Blues » (Patrick Tandin), pas de production lisse calibrée FM mais une approche roots bienvenue. Depuis plus de 25 ans, Benoît Blue Boy suit son bonhomme de chemin, celui d’un blues relax, en français, tendance Louisiane, authentique et plein d’humour (« un maître du genre dans les paroles pleines de dérision (…) qui font appel au non-sens », écrit Jacques Lacava, dans les notes de pochette) cf. « Qu’est-ce que t’en feras », « Elle veut vendre ma guitare » ou « T’inquiètes pas Benoît ». Benoît Blue Boy est toujours très bien entouré : Claude Langlois steel guitar, Geraint Watkins, accordéon, Bill Thomas, guitare…sur le premier disque, et les Tortilleurs, très efficace, sur l’autre (J.M. Despeignes, basse, F. Bodin, guitare, qui se fend de bien beaux chorus et P. Floris batterie). Excellent chanteur (voix traînante, un peu fatiguée) et harmoniciste, Benoît Blue Boy a le feeling, l’esprit profond du blues. Ca l’fait comme on dit ! Benoît Blue Boy ne se prend pas la tête et laisse le bon temps rouler, cultivant une sorte de nonchalance et de décontraction qui l’air de rien vous embarque à fond. (cf. le très réussi « j’marche doucement » ou « j’’me relève la nuit »). Si vous avez raté la première parution, ne laissez pas passer cette deuxième chance !
François COUVREUX – TRAD MAG
- « L’unique B.B.B. » par Jazz Notes
Le même avec ses Totilleurs en réduction : François Bodin (g), Jean-Marc Despeigne (b), Philippe Floris (dr, perc) ; cela repart mes frères pour le blues de Montparnasse, où le français danse avec la musique du Delta du Mississipi et s’érige comme une profession de foi pour l’unique B.B.B.
JAZZ NOTES
- « Hors du commun » par Blues & Co
Hey là-bas ! Hey là-bas ! Réjouissez-vous chers amis car deux anciens albums de Benoît Blue Boy viennent d’être réédités sous leur pochette initiale par l’excellent label Frémeaux & Associés, grand spécialiste des luxueuses anthologies consacrées à la musique roots, blues, rock’n’roll, western swing, et autres musiques cajun et mexicaines. Ça tombe à pic car les rayons Blue Boy dans les rayons des disquaires commençaient à ressembler à l’étal d’un boucher-charcutier de Ouagadougou. Tous les aficionados de Benoît gardant jalousement les précieuses galettes toutes de bleue imprégnées dans leur discothèque, avec la sécurité d’un bunker de la banque de France, prêt à dégainer leur 357 Magnum à la première incursion d’un individu avide de blues qui tortille un maximum. En 1990, « Parlez-vous français ? » et sa belle jaquette TEX-MEX, sonnait presque le glas d’un récent passé, en prenant une radicale orientation vers un côté plus Louisianais à la chaleur moite et suffocante. Dès l’âge des premières surprises-parties, des mobylettes-traficottées, et des Coca-Cola aromatisés, benoît a beaucoup écouté les Fats Domino, Clifton Chénier du rhythm & blues cajun, du swamp de Baton Rouge avec Slim Harpo et Lonesome Sundown, et des titres comme « Elle rentre dedans » ou « Louisiana » démontrent le melting-pot d’influences en provenance du Golf du Mexique, et même au-delà de la frontière du côté de Monterrey, où la tequila est la boisson providentielle. Benoît Blue Boy est entouré pour l’occasion de quelques Tortilleurs, et de moult invités comme Bill Thomas, Claude Langlois, ou encore Geraint Watkins considéré comme le meilleur pianiste-accordéoniste du côté de chez les rosbifs. Benoît fait sonner son harmonica comme un accordéon, on ne sait plus de quel instrument il s’agit, et avec classe recale crossroads, les bayous, San Antonio, New Orléans, sans oublier Ménilmontant qui malgré les milliers de kilomètres, ne semble pas si loin en raison du savoir de toute cette bande de joyeux lurons. En dépit de sa nationalité française, pour Benoît cela demeure un truc naturel, il a le rhythm & blues dans ses chromosomes. De sa voix pêchue et bourrue, il fait swinguer les mots et il nous délecte de véritables poésies des faubourgs et des zincs, dans lesquelles chaque laissé-pour-compte de la vie peut s’identifier. « Parlez vous français » était certainement l’album le plus accompli de Benoît Blue Boy pour l’époque. Deux ans après, sortait toujours chez La Lichère « Plus tard dans la soirée », qui était aussi le nom du premier groupe de Benoît Blue Boy pour l’époque. Deux ans après, sortait toujours chez  La Lichère  « Plus tard dans la soirée », quand il fallait sortir des sentiers battus afin de prêcher la bonne parole du blues dans tous les rades infâmes, et autres salles underground de la France profonde. Le style a sensiblement évolué vers un côté plus rock, plus musclé, plus instinctif, avec un François Bodin (sideman de renom) qui malmène sa strato avec aisance, dans la lignée des Thunderbirds et autres guitaristes texans « Jacques a dit », « Elle veut vendre ma guitare ». On en prend plein les mirettes car Philippe Floris et Jean Marc Despeignes font honneur à leur statut de Tortilleurs. Et derrière le look de Benoît, cravate négligemment détachée, fines bacantes d’hidalgo, cheveux gominés à la Cochran, regard d’aigle hors-la-loi, gouaille de tit, fausse nonchalance débonnaire, se cache un véritable maître de l’harmonica, un auteur-compositeur hors du commun, une encyclopédie vivante de la musique roots américaine, et sûrement le dernier franc tireur du blues de ce côté-ci de l’Atlantique. Ces deux rééditions sont un véritable bain de jouvence, et sont bien plus efficaces que l’aspirine des lendemains de fiesta. Quoi ? Mais non docteur je n’ai pas contracté la Blue Boy Mania. Non !non ! doc pas de piqûre, pas de piqûre. « Moi j’veux aller à New Orleans, j’ai déjà mon ticket à la main… »
BLUES & CO
- « Sacré Benoît » par Jazzman
A la première écoute, ce n’est pas le coup de foudre. Surtout lorsque trotte encore dans votre tête les refrains accrocheurs, l’ambiance Louisiane et les textes savoureux de « Parlez vous français » le précédent album de Benoît Blue Boy produit par La Lichère. Et pui – effet bizarre – « Plus tard dans la soirée », lancinant avec son feeling de blues balluche et de country western de banlieue, se met à vous titiller les oreilles. Et vous y revenez ; Certes, Benoît, toqué de blues et de Louisiane, avec ses faux airs de Coluche dans Tchao Pantin, « mange » les mots, ce qui entraîne immédiatement les commentaires acerbes du style « on ne comprend rien à ce qu’il raconte – c’est pire que Bashung ». Mais que le pilote auditeur prenne seulement le temps de maîtriser l’engin pour mieux voir le paysage défiler. Matins blafards, peines de cœur, humour grinçant. Benoît Blue Boy vous conte des histoires simples qui vous renvoie, le temps d’un éclair, à votre propre vie. Sacré Benoît. D’abord une méchante fille « veut vendre sa guitare ». Ce qui n’est pas gentil. Plus loin « il tourne en rond, perd la raison, se r’lève la nuit et pense à elle » et, bien entendu « se d’mande bien pourquoi » ? Son cafard s’envole, enfin, dans Coq en pâte : « J’me sens bien ce matin, t’inquiète pas je suis pas malade, je sais d’là où j’vais aller, je s’rai comme un coq en pâte ». C’est tout le mal qu’on lui souhaite.
Christophe DRIANCOURT – JAZZMAN
Liste des crédits sur ce CD :
Blue Boy Benoit
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Elle veut vendre ma guitareBlue Boy Benoit 00:04:221992
12Sur tes tracesBlue Boy Benoit 00:05:291992
13J'me r'leve la nuitBlue Boy Benoit 00:05:211992
14L'amour la guerreBlue Boy Benoit 00:04:481992
15T'inquiete pas benoitBlue Boy Benoit 00:05:021992
16Coq en pateBlue Boy Benoit 00:03:451992
17Noel toute l'anneeBlue Boy Benoit 00:04:341992
18Ca va t'revenirBlue Boy Benoit 00:05:331992
19Jacques a ditBlue Boy Benoit 00:04:361992
110Toujours du rock'n rollBlue Boy Benoit 00:03:411992

:

3-5d.gif


Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

BENOIT BLUE BOY ET LES TORTILLEURS
   
BENOIT BLUE BOY ET LES TORTILLEURS
Benoît Blue Boy, l’homme qui a popularisé le blues à la française, a découvert un beau...
BENOIT BLUE BOY ET LES TORTILLEURS
BENOIT BLUE BOY EN AMERIQUE
   
BENOIT BLUE BOY EN AMERIQUE
Trophée artiste Français du blues en 1998.
Harmoniciste de blues - Trophée 1999
BENOIT BLUE BOY EN AMERIQUE
PAPA, FAIS PAS ÇA - BENOIT BLUE BOY
   
PAPA, FAIS PAS ÇA - BENOIT BLUE BOY
En ce mois de novembre 2012, juste à côté de la carrosserie Robespierre, à 2 pas...
PAPA, FAIS PAS ÇA - BENOIT BLUE BOY


Dernière mise à jour :: 25-09-2017 09:53
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WOMEN IN BLUES
WOMEN IN BLUES
L'anthologie des chanteuses de blues présentée par Jean Buzelin. De Mamie Smith à Dinah Washington, la...

WASHBOARD SAM
WASHBOARD SAM
Un des artistes essentiels du Chicago Blues des années 1935-47, Washboard Sam a créé un blues swinguant et...

VOODOO IN AMERICA
VOODOO IN AMERICA
Puisant ses racines en Afrique de l’Ouest, le Vaudou nord-américain se développe au XIXe...

THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
COFFRET OFFICIEL DE L'EXPOSITION AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 4 OCTOBRE 2016 AU 15 JANVIER 2017

T-BONE WALKER
T-BONE WALKER
T-Bone Walker a connu un énorme succès après la guerre, marquant de façon déterminante...

SLEEPY JOHN ESTES
SLEEPY JOHN ESTES
Sleepy John Estes, compositeur de nombreux “classiques” (Someday baby, Milk cow blues) a enregistré avant la...

SEASON OF SOULS
SEASON OF SOULS
Bob Lenox offre la rare synthèse d’un blues-folk “Greenwich Village”...

SCREAMIN' JAY HAWKINS
SCREAMIN' JAY HAWKINS
LIVE !
included 'I put a spell on you' et 'Constipation blues'
suivi de 2 bonus tracks "What a price I must...

ROOTS OF SOUL 1928-1962
ROOTS OF SOUL 1928-1962
En fusionnant l’émotion et les mélodies du gospel avec les arran gements et la...

ROBERT JOHNSON
ROBERT JOHNSON
Le créateur de “Sweet home Chicago”.
Gérard Herzhaft

Les coffrets « The...

RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
« Ce double-CD présente, pour la première fois dans son...

MUDDY WATERS - VOL.1
MUDDY WATERS - VOL.1
Ce coffret retrace la première partie de la carrière de Muddy Waters, un des noms les plus importants de...

MEMPHIS MINNIE
MEMPHIS MINNIE
L’œuvre de Memphis Minnie est impressionnante. Des duos de guitare parfaits du Memphis blues, avec son mari Joe Mac...

LOUIS JORDAN - Rhythm and Blues
LOUIS JORDAN - Rhythm and Blues
Louis Jordan a créé une musique festive au cachet unique qui représente la quintessence du Rhythm and...

LIGHTNIN' HOPKINS
LIGHTNIN' HOPKINS
Lightnin’ Hopkins a été un grand innovateur du Texas blues, un explorateur de la guitare électrique, un...

LEAD BELLY
LEAD BELLY
Une des grandes figures légendaires de la musique populaire américaine, Lead Belly a connu un destin extraordinaire...

KING OF ZYDECO - CLIFTON CHENIER
KING OF ZYDECO - CLIFTON CHENIER
Formidable chanteur et accordéoniste noir américain, Clifton Chenier a su forger un genre...

JOHNNIE TEMPLE
JOHNNIE TEMPLE
Les meilleurs titres de Johnnie Temple, qui a influencé Robert Johnson, et a été l’un des premiers...

JAZZMEN PLAY THE BLUES 1923-1957
JAZZMEN PLAY THE BLUES 1923-1957
Mode d’expression unique de la communauté noire américaine, le blues est également...

JAZZ GILLUM
JAZZ GILLUM
Le premier harmoniciste du Chicago Blues, Jazz Gillum, a composé plusieurs grands standards tels “Key to the...

DINAH WASHINGTON
DINAH WASHINGTON
Dinah Washington, la “Reine du Blues“, fut la plus grande blueswoman parmi les chanteuses de jazz...

DELMORE BROTHERS
DELMORE BROTHERS
Les Delmore Brothers qui ont constamment eu des idées musicales en avance sur leur temps occupent une place centrale dans...

DAVID HERZHAFT
DAVID HERZHAFT
Featuring : David Herzhaft - Thierry Reocreux - Philippe Jeoffroy - Vincent Cordel - Philippe Gaillot - Renaud Van Welden

CHICAGO BLUES
CHICAGO BLUES
Le Chicago blues moderne – celui qui a tant influencé les Rolling Stones et les Yardbirds – s’est...

CASEY BILL WELDON
CASEY BILL WELDON
Casey Bill Weldon a été un des principaux slide-guitaristes du Chicago Blues des années 30. Il est un...

BUMBLE BEE SLIM
BUMBLE BEE SLIM
Bumble Bee Slim a été un des bluesmen les plus populaires des années 30. Compositeur de nombreux standards du...

BLACK & BLUE VOL. 2
BLACK & BLUE VOL. 2
Le volume 2.

L’histoire d’un des plus beaux labels de blues au monde. Créé par Jean...

BLACK & BLUE VOL. 1
BLACK & BLUE VOL. 1
L’histoire d’un des plus beaux labels de blues au monde. Créé par Jean Marie Monestier et Jean Pierre...

BENOIT BLUE BOY
BENOIT BLUE BOY
Avec “Plus tard dans la soirée”, Benoît Blue Boy côtoie familièrement l’esprit profond...

AMERICAN FOLK BLUES FESTIVAL LIVE IN PARIS 20 OCTOBRE 1962 (INÉDIT)
AMERICAN FOLK BLUES FESTIVAL LIVE IN PARIS 20 OCTOBRE 1962 (INÉDIT)
L’American Folk Blues Festival est une légendaire tournée qui pendant 20 ans, s’est...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif