Fremeaux.com
 
DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
Réf. : FA282

DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE

SAN FRANCISCO - NEW YORK - LOS ANGELES 1948-1959

Direction artistique : ALAIN GERBER, DANIEL NEVERS, ALAIN TERCINET
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
ƒƒƒ TÉLÉRAMA / CHOC JAZZMAG - JAZZMAN / RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU
L'imprévisible alliance d'un inclassable avec un solitaire.
Alain Gerber

« Blue Rondo à la Turk » et « Take five » constituent de véritables tubes de l’histoire du jazz. Frémeaux & Associés propose avec une restauration sonore dont la qualité a fait la légende de la collection «The Quintessence», une anthologie de la rencontre historique entre Dave Brubeck et Paul Desmond.
Patrick Frémeaux

The unpredictable alliance between the loner and the one they couldn't classify
Alain Gerber

"Blue Rondo à la Turk" and "Take Five" are two of jazz history's Hits.
Today, completely restored with the legendary sound of the "Quintessence" series, Fremeaux & Associes presents this anthology devoted to the historic encounter between Dave Brubeck and Paul Desmond.
Patrick Frémeaux.

CD 1 (1948 - 1954) DAVE BRUBECK OCTET : 1. HOW HIGH THE MOON (I) (Hamilton-Lewis) - DAVE BRUBECK TRIO : 2. BLUE MOON (R.Rodgers-L.Hart) - DAVE BRUBECK OCTET : 3. LET’S FALL IN LOVE (T.Koehler-H.Arlen) 2’25 - DAVE BRUBECK QUARTET : 4. OVER THE RAINBOW (Arlen-Harburg) - 5. YOU GO TO MY HEAD (H.Gillespie-J.F.Coots) - DAVE BRUBECK - Piano Solo ! 6. MY HEART STOOD STILL (R.Rodgers-L.Hart) - DAVE BRUBECK QUARTET/TRIO : 7. HOW HIGH THE MOON (II) (Hamilton-Lewis) - 8. ALL THE THINGS YOU ARE (J.Kern) - 9. LAURA (D.Raskin-J.Mercer) - 10. STAR DUST (H.Carmichael) - 11. BALCONY ROCK (D.Brubeck-P.Desmond) - PAUL DESMOND QUINTET : 12. JERUVIAN (D. van Kriedt)

CD 2
(1954 - 1959) PAUL DESMOND QUINTET : 1. MISTY WINDOW (D. van Kriedt) - DAVE BRUBECK QUARTET : 2. AUDREY (D.Brubeck-P.Desmond) - PAUL DESMOND QUARTET : 3. LOOK FOR THE SILVER LINING (J.Kern-B.G.De Sylva) - DAVE BRUBECK - Piano Solo : 4.  WHEN I WAS YOUNG (D.Brubeck) - BRUBECK DESMOND QUINTET : 5. IN YOUR SWEET WAY (D.Brubeck) - BRUBECK DESMOND QUINTET : 6. CHORALE (J.S.Bach) - MULLIGAN DESMOND QUARTET : 7. WINTERSONG (P.Desmond) - 8. LINE FOR LYONS (G.Mulligan) - DAVE BRUBECK QUARTET : 9. THE DUKE (D.Brubeck) - 10. THREE TO GET READY (D.Brubeck) - 11. TAKE FIVE (P.Desmond) - 12. BLUE RONDO A LA TURK (D.Brubeck) - PAUL DESMOND QUARTET : 13. YOU GO TO MY HEAD (H.Gillespie-J.F.Coots) - 14. GRENSLEEVES (Trad.)

Droits : Frémeaux & Associés - Groupe Frémeaux Colombini SAS.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Frémeaux & Associés offre un parcours bien informé » par Télérama
« La collection The Quintessence chez Frémeaux & Associés offre un parcours bien informé dans la carrière des plus grands jazzmen à ceux qui ne sont pas des collectionneurs avertis. Le double volume consacré à Dave Brubeck et Paul Desmond permet une réévaluation d’une des associations qui a incarné le jazz presque au même titre que Miles Davis et Errol Garner dans les années 50. La compilation s’ouvre par une curiosité : une histoire du jazz racontée par les accords et le thème de How high the moon par l’octet de Dave Brubeck où déjà figurait le sax alto de Paul Desmond. Le Blue Moon qui suit, de Brubeck en trio, rappelle quel pianiste contestable et pourtant intéressant il fut et resta : lourdeur de sa mise en place rythmique, invention mélodique et harmonique. Les premiers enregistrements du quartet qui allait connaître la gloire datent de 1952. Ils sont encore timides, faute de compositions originales et parce que la rythmique manque de force et de subtilité. Le quartet ne deviendrait lui-même qu’avec l’arrivée du batteur Joe Morello et l’entrée à son répertoire de Take Five, un evergreen admirable, et Blue Rondo à la Turk. Mais c’est la sonorité flûtée du saxophoniste Paul Desmond qui reste l’enchantement suprême du quartet : qu’on l’écoute sur You go my head pour savoir comment il faut jouer une ballade quand on n’est pas Charlie Parker. »
Par Michel Contat — TELERAMA
- « Disque, constitué de phrases accrocheuses » par Jazz Magazine / Jazz Man
« Dans la collection Quintessence en double CD, Frémeaux & Associés propose l’anthologie « Dave Brubeck & Paul Desmond, le Jazz de leur temps », de 1948 – les débuts du pianiste – à 1959, période culminante en termes de musicalité et de succès (le fameux Dave Brubeck Quartet). Avant toute écoute, on se précipitera sur la notice, signée Alain Tercinet. Celle-ci, précise et nuancée, possède un grand intérêt : nous démontrer que Brubeck était mû, dès ses premières tentatives, par un esprit libre, curieux, et sincère, qui n’avait cure des courants et des modes. Ces précisions permettent une écoute compréhensive de celui que beaucoup ont considéré comme un faiseur, voire un imposteur. Les premières orchestrations, pour octette par exemple, sont étonnantes – malhabiles parfois – lorgnant sans le savoir du côté du « troisième courant ». Le jeu de piano est lui aussi résolument «hors cadre», dès les débuts sur disque, constitué de phrases accrocheuses et de blocs d’accords confiant au naïf, transposition parfois brutale d’éléments issus de la musique classique. Brubeck a admiré Art  Tatum et Erroll Gardner, c’est évident. Brubeck est un inventeur, c’est également évident, mais cette fougue créatrice semble hélas  lui avoir fait prématurément négliger la nécessité de posséder une assise rythmique et un phrasé intraitables. La véritable réserve au sujet de Brubeck musicien de jazz se situe peut-être là…Paul Desmond est présent dès le premier enregistrement de Brubeck. 1948. Parker est au sommet, Lee Konitz s’en approche. Art Pepper, Cannonball Adderley, Phil Woods, sont à venir… On constate, presque avec étonnement, l’immédiate singularité de cet extraordinaire altiste. Celle d’un jeu éthéré, d’un lyrisme et d’un phrasé modernes et « autonomes », comme hors du temps et des influences. »
Par Eric Quenot — JAZZ MAGAZINE / JAZZ MAN
- "l'ensemble est un chef-d'oeuvre" par Le Devoir (Canada)
"Vive Frémeaux & Associés ! Vive ce label de la République française qui cultive méticuleusement la fibre archéologique. Oui, oui... archéologique! Pas au sens égyptologue du terme, mais bien jazzomaniaque. On nage dans la mer de l'enthousiasme ? Et comment! Parce que les artisans de cette librairie sonore viennent de publier Dave Brubeck & Paul Desmond. Le jazz de leur temps. Plus précisément, les éditeurs de ce double CD ont choisi 26 morceaux parmi les enregistrements réalisés entre 1948 et 1959 à San Francisco, à New York et à Los Angeles. Ils ont ceci de passionnant, ou plutôt de troublant, qu'après écoute on se dit que ce groupe, aussi célèbre que populaire, n'a pas eu tout le crédit qui lui revient sur un front particulier: la gestation de ce qu'on appelle le «coule djazz». Dans la foulée de la sortie de Birth of Cool de Miles Davis en 1948, ici et là on a salué avec raison le travail effectué par ceux qui avaient composé et surtout arrangé les pièces proposées, soit John Lewis, Gerry Mulligan et Gil Evans plus que tout autre. L'esthétique ciselée par Miles et ses complices avait beaucoup séduit, parce que mélangeant le refus de l'agressivité avec des emprunts à la musique classique.
Et alors? Le compact de Frémeaux révèle, ou confirme, que, simultanément à Davis, Brubeck, Desmond, le clarinettiste Bill Smith, le saxophoniste ténor David van Kriedt, l'altiste Bob Cumming, le contrebassiste Ron Crotty et le batteur Carl Tjader s'employaient à la confection de formes musicales tranchant avec le be-bop alors dominant.
Darius et les autres : Dans cette histoire, il faut préciser la géographie. Pendant que Miles Davis et consorts tiraient les plans de la comète cool à New York, plus précisément dans l'appartement de Gil Evans, Brubeck, Desmond et leurs amis en faisaient autant dans les environs de Russian Hill, à San Francisco. Dans cette histoire, il faut également préciser un fait pédagogique: Brubeck a étudié auprès de Darius Milhaud, membre du Groupe des Six, donc enclin au recours à la polytonalité. Pendant la guerre, Milhaud s'était réfugié sur la côte ouest avant de devenir professeur au Mills College d'Oakland. Et alors (bis)? Brubeck est considéré comme l'élève le plus représentatif de «la manière» Milhaud. Desmond, lui, était obsédé par la pureté du son. Alors que les constructions de Charlie Parker étaient en vogue, séduisaient tout le monde, con-vertissaient tout le monde, Desmond regardait plutôt du côté de Johnny Hodges, dont le style était au fond un éloge de la paresse. Il aimait cette manière qu'avait l'éclaireur de la phalange Ellington de sculpter la note dans ses moindres détails avant de passer à l'autre. Cela s'entend. Tout au long de ce double compact, vous n'entendrez jamais Desmond décliner des chapelets de notes. Il prend son temps pour mieux mettre en relief les beautés inhérentes à chacune des compositions présentées, dont la sienne, Take Five, qui, 50 après sa parution, conserve sa magie. Que John Lewis, du Modern Jazz Quartet, Anthony Braxton, Ornette Coleman, Charles Mingus aient été des admirateurs de Desmond en dit long sur sa modernité.
Cet album a ceci de très riche, de très recommandable, qu'il est envoûtant de bout en bout. On ne saute aucun morceau. On goûte les moindres nuances de chacun d'eux. Et quand le tout est terminé, on se lève et on applaudit. Parce que l'ensemble est un chef-d'oeuvre. Qualificatif qu'on emploie très rarement."
par Serge TRUFFAUT - LE DEVOIR (Quebec)
- « Toute la coolitude du jazz west coast de Brubeck » par Revue des Médiathèques
« Un nouvel opus de la collection The Quintessence, fleuron, sans doute, de ce que Frémeaux fait en matière d’édition jazzistique. Cette fois-ci, c’est toute la coolitude du jazz west coast de Brubeck (en octet, en trio, en quartet, en solo et en quintet, rien que ça !) et de Desmond qui emportent et font voyager. Un jazz magnifique, délié, savoureux et rond. Un coffret de deux CDs et 26 titres essentiels. »
Par Lucas Falchero — REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES
- "A rare mix of early explorations in live solo and group performances" by All AboutJazz
The Quintessence is subtitled "The Unpredictable Alliance Between the Loner and the One They Couldn't Classify." This double-disc collection of Brubeck and saxophonist Paul Desmond's performances together and apart, from 1948-1959 in San Francisco, New York and Los Angeles, offers a rare opportunity to hear a rare mix of early explorations in live solo and group performances. For instance the opener, a 1948 take on "How High the Moon" by the Brubeck Octet, has Desmond's alto saxophone sounding not nearly as quite as liquid as it would in the future. We also get a taste of Cal Tjader's drumming, although he would soon depart the group. A 1953 go at that same tune finds Brubeck noodling in bits of "Ain't She Sweet" and already evincing the innovative time signatures for which he was already becoming famous. This collection is a tasty mix as the pair roam with various groups from standard rep to such classics as Brubeck's "In Your Own Sweet Way" and Desmond's "Take Five."
by Andrew Velez - All About Jazz (New York)
- « Un survol intelligent d’une œuvre en son commencement. » Par Hifi Audio Vidéo Québec
« Pendant des années, les disques de Brubeck et de son soliste, Paul Desmond, ont été facilement disponibles. Dans l’état actuel du commerce, ils le sont un peu moins. Aussi cette petite anthologie, un double CD, est-elle bienvenue. Brubeck à ses débuts, un Desmond déjà en possession de sa manière. Un survol intelligent d’une œuvre en son commencement. »
Par HIFI AUDIO VIDEO QUEBEC
- "Avec la compagnie de disques Frémeaux, on achète sans crainte" par Le Journal de Montréal
"Influencés par Darius Milhaud, le pianiste et compositeur Dave Brubeck occupe toujours une trajectoire particulière dans le monde du jazz. Ses heures de gloire, il les doit en bonne partie à son saxophoniste étoile, Paul Desmond, homme inclassable et solitoire selon les mots du critique Alain Gerber. Le pianiste propose une sonorité rare, presque diaphane, que certains rapprochèrent du cool jazz, ainsi que des compositions immortelles comme Take Five ou Audrey et un certain sens du risque, tout en étant d'une approche classique. Avec la compagnie de disques Frémeaux, on achète sans crainte. Retraçant le cours d'une association qui dépassa les frontières de la note bleue, l'auditeur même néophyte tombera sous le charme de certaines "nouvelles structures", 5/4, 6/8, qui fascinent cinquante ans après. Des bonheurs à la mesure : Audrey, How High The Moon, Star Dust, Blue Moon, et l'inusable Blue Rondo a la Turk."
par LE JOURNAL DE MONTREAL
- « Un vrai disque culte » Par Muziq
« Le Jazz était déjà une musique sérieuse analysée par des intellectuels, mais encore une musique populaire sur laquelle les gens dansaient. A son tour, le quartette du pianiste Dave Brubeck allait enflammer – et  donc diviser- la critique et faire twister les étudiants du monde entier avec un 45t comme on n’en fait plus, Take Five, extrait de « Times Out », l’un des albums les plus vendus de l’histoire du jazz. « Je souhaitais faire un album expérimental avec des signatures rythmiques inhabituelles en jazz. Lorsqu’on fait de longues promenades à cheval et qu’il adopte une allure régulière, le bruit des sabots qui frappent le sol vous inspire des rythmes. »  Généralement dès qu’il s’agit de vendre des disques, l’expérimental ne rime guère souvent avec commercial, et encre moins avec cheval. Mais Brubeck  avait misé sur le bon canasson, même si les grands manitous de la Columbia – à l’exception du big boss Goddard Lieberson -  n’avaient, d’emblée, pas aimé le disque. Mais grâce à deux disc-jockeys – l’un de Cleveland, l’autre de Chicago- au goût plus sûr, Take Five devient donc un tube énorme, interprété par un groupe, où personne ne tirait la couverture à lui , ni le leader (Brubeck n’est de toute façon pas un grand improvisateur), ni le génial saxophoniste Paul Desmond ( et sa sonorité douce-amère reconnaissable entre mille), ni le contrebassiste Eugene Wright ( bien trop occupé à cimenter la musique), ni le batteur virtuose Joe Morelle ( qui a influencé les meilleurs batteurs anglais élevés au biberon jazz, de John Bonham à Bill Bruford en passant par Ian Paice. «  Time Out » est au jazz ce que « Sgt. Pepper’s Lonely Heart Club Band » est à la pop ou « What’s Going On » à la soul : un disque que l’on croit connaître par cœur mais que l’on n’a jamais fini de (re)découvrir. Bref, un vrai disque culte. Inclus aussi les tubes Blue Rondo A La Turk et Three To Get Ready. »
Par Frédéric Goaty — MUZIQ
Liste des crédits sur ce CD :
Lewis , Dave Brubeck , Hamilton , Hart L. , Rodgers R. , Arlen H. , Koehler T. , Harburg , Coots J.f. , Gillespie H. , Kern J. , Mercer J. , Raskin D. , Carmichael H. , Desmond P. , Van Kriedt D. , Paul Desmond , De Sylva B.g. , Bach J.s. , Mulligan Desmond , Mulligan G.
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11How high the moonDave Brubeck Lewis 00:06:551948
12Blue moonDave Brubeck Hart L. 00:03:011949
13Let's fall in loveDave Brubeck Arlen H. 00:02:271950
14Over the rainbowDave Brubeck Harburg 00:05:051952
15You go to my headDave Brubeck Coots J.f. 00:07:521952
16My heart stood stillDave Brubeck Hart L. 00:03:251953
17How high the moonDave Brubeck Lewis 00:09:251953
18All the things you areDave Brubeck Kern J. 00:09:141953
19LauraDave Brubeck Mercer J. 00:03:141953
110Star dustDave Brubeck Carmichael H. 00:07:021954
111Balcony rockDave Brubeck Desmond P. 00:11:591954
112JeruvianPaul Desmond Van Kriedt D. 00:03:381954
21Misty windowPaul Desmond Van Kriedt D. 00:03:261954
22AudreyPaul Desmond Desmond P. 00:03:361954
23Look for the silver liningPaul Desmond De Sylva B.g. 00:04:471956
24When i was youngDave Brubeck Brubeck 00:03:201956
25In your sweet wayDave Brubeck Brubeck 00:08:431956
26ChoraleDave Brubeck Bach J.s. 00:04:201957
27WintersongMulligan Desmond Desmond P. 00:07:011957
28Line for lyonsMulligan Desmond Mulligan G. 00:03:131957
29The dukeDave Brubeck Brubeck 00:06:281957
210Three to get readyDave Brubeck Brubeck 00:05:271959
211Take fiveDave Brubeck Desmond P. 00:05:281959
212Blue rondo a la turkDave Brubeck Brubeck 00:06:541959
213You go to my headPaul Desmond Coots J.f. 00:06:281959
214GrensleevesPaul Desmond 00:02:041959

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
   
GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
“Je suis résolu à produire une musique de qualité, agréable à...
GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE
   
SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE
“Ce qu’il veut, il ne le sait pas encore lui-même. Mais je parie ma chemise qu’il...
SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
   
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
Personne ne peut s’asseoir au piano et jouer et penser aussi vite que ça. C’est...
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE


Dernière mise à jour :: 25-07-2017 02:42
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WES MONTGOMERY - THE QUINTESSENCE
WES MONTGOMERY - THE QUINTESSENCE
Mon intime conviction est qu’il convient (…) d’admirer sans réserve un artiste qui,...

STEPHANE GRAPPELLI - THE QUINTESSENCE
STEPHANE GRAPPELLI - THE QUINTESSENCE
Quand on me demande si j’étais le violoniste de Django Reinhardt, ça m’agace et...

STAN GETZ - THE QUINTESSENCE VOL. 2
STAN GETZ - THE QUINTESSENCE VOL. 2
« Il demeurerait toujours, avec un acharnement quelquefois héroïque, Stanislas Stanley Getz...

STAN GETZ - QUINTESSENCE
STAN GETZ - QUINTESSENCE
“Tu es mon chanteur”.
(Lester young à stan getz, en janvier 1959, au Blue note de la rue...

SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE
SONNY ROLLINS - QUINTESSENCE
“Ce qu’il veut, il ne le sait pas encore lui-même. Mais je parie ma chemise qu’il...

ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
Le plus sauvage d’entre tous.
Alain Gerber

Les coffrets « The Quintessence » jazz...

OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
Personne ne peut s’asseoir au piano et jouer et penser aussi vite que ça. C’est...

NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
"L'un des quelques jazzmen qui n'ont pas tout à fait laissé le jazz dans l'état où ils l'avaient...

MODERN JAZZ QUARTET - MJQ - THE QUINTESSENCE
MODERN JAZZ QUARTET - MJQ - THE QUINTESSENCE
Travesti par la délicatesse, par la distinction, par un air de sérieux et d’honorabilité, le noyau...

MILES DAVIS - QUINTESSENCE
MILES DAVIS - QUINTESSENCE
“J’avais vite compris que je devais avoir ma propre voix, quelle qu’elle fût”.
Miles Davis

MAX ROACH - THE QUINTESSENCE
MAX ROACH - THE QUINTESSENCE
On parle sans indulgence des artistes qui ont forcé leur talent : le plus grand talent de Max Roach...

LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 2
LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 2
Lester Young : en exil d'un futur qui n'aurait jamais lieu.
Alain Gerber

Les coffrets « The...

LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 1
LESTER YOUNG - QUINTESSENCE VOL 1
Le vieux cuir craquelé derrière quoi se dissimulent nos nudités impunies.
Alain Gerber

KING OLIVER - QUINTESSENCE
KING OLIVER - QUINTESSENCE
"My, My, Whatta man !"
Louis Armstrong

"TOP 100 JAZZMAN"
1923,...

JOHN COLTRANE - THE QUINTESSENCE
JOHN COLTRANE - THE QUINTESSENCE
« Un capitaine qui n’a jamais trouvé l’occasion de jeter l’ancre. » Alain GERBER

JELLY ROLL MORTON - QUINTESSENCE
JELLY ROLL MORTON - QUINTESSENCE
... En matière de jazz, on ne connaît guère sorcellerie plus efficace...
Alain Gerber

Les...

HORACE SILVER - THE QUINTESSENCE
HORACE SILVER - THE QUINTESSENCE
Ce qui se joue dans cette musique, au bout du compte, c’est le miracle d’un parfait naturel...

GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
GERRY MULLIGAN - QUINTESSENCE
“Je suis résolu à produire une musique de qualité, agréable à...

ERROLL GARNER - THE QUINTESSENCE Vol.2
ERROLL GARNER - THE QUINTESSENCE Vol.2
Je ne pense pas qu’il y ait aujourd’hui dans le jazz un seul pianiste, de quelque...

ELVIN JONES
ELVIN JONES
« La recherche d’un style doit rester le cadet de vos soucis. Ce qui importe,...

EARL HINES - QUINTESSENCE
EARL HINES - QUINTESSENCE
“Sans Earl Hines, on ne peut savoir ce que joueraient les pianistes actuels, ni comment ils le joueraient”.
Dizzy...

DUKE ELLINGTON - QUINTESSENCE VOL 1
DUKE ELLINGTON - QUINTESSENCE VOL 1
Plus d'amour et de songe que n'en contient une vision bouddhiste...
Alain Gerber

Les coffrets...

COLEMAN HAWKINS - QUINTESSENCE
COLEMAN HAWKINS - QUINTESSENCE
Son chapeau lui servait surtout à ne l'ôter devant personne...
Alain Gerber

Les coffrets...

CHARLIE MINGUS - THE QUINTESSENCE
CHARLIE MINGUS - THE QUINTESSENCE
Dur comme fer, il se croyait la cible élue du désastre, le souffre-douleur personnel de toutes les oppressions, le...

BUD POWELL - QUINTESSENCE
BUD POWELL - QUINTESSENCE
Le pianiste qui transformait chaque ligne en ligne à haute tension.
Alain Gerber

Les coffrets...

BILLIE HOLIDAY - THE QUINTESSENCE - VOL 3
BILLIE HOLIDAY - THE QUINTESSENCE - VOL 3
« Je déteste le chant bien soumis. Il faut que j’accommode un morceau...

BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 1
BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 1
Sa voix était sa vie, sa vie était un blues.
Alain Gerber

Les coffrets « The...

BESSIE SMITH - QUINTESSENCE
BESSIE SMITH - QUINTESSENCE
"Vois cette longue route solitaire, Seigneur, faut bien qu'elle ait une fin. Et je suis une vraie femme et je peux avoir des...

ART TATUM - QUINTESSENCE
ART TATUM - QUINTESSENCE
Ce crépitement de paillettes n'avait rien d'un feu de paille.
Alain Gerber

Diffuser le meilleur de l'oeuvre...

ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
Il fut cet alchimiste qui changeait en extase le ténébreux sentiment de mourir tout vif....

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Dernieres acquisitions - Galerie.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Peterson.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif