Fremeaux.com
 
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
Réf. : FA284

THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE

NEW-YORK - PARIS 1947-1959

Direction artistique : ALAIN GERBER
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
* * * * * ON-TOP AUDIO / * * * * JAZZMAG-JAZZMAN / BRAVO (ffff) UN ÉVÉNEMENT TÉLÉRAMA / RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU / RECOMMANDÉ PAR FRANCE MUSIQUE / INDISPENSABLE JAZZ HOT
Monk arpentait une nuit où des silhouettes privées de la parole articulée se serraient les unes contre les autres, terrifiées à l'idée que le soleil pourrait ne pas revenir...
Alain Gerber

Monk paced up and down in a night where silhouettes deprived of speech huddled up to each other, terrified by the idea that the sun might not return...
Alain Gerber

Direction : Alain Gerber avec l'aide discographique de Daniel Nevers et Alain Tercinet.

CD 1 (1947 - 1955) :
THELONIOUS MONK QUINTET / QUARTET / TRIO (BLUE NOTE
SESSIONS) : ‘ROUND MIDNIGHT (T.MONK) • MISTERIOSO (T.MONK) • EVIDENCE (T.MONK) • STRAIGHT NO CHASER (T.MONK) • CRISS CROSS (T.MONK) • ASK ME NOW (T.MONK). THELONIOUS MONK TRIO / QUINTET (PRESTIGE SESSIONS) • LITTLE ROOTIE TOOTIE (VERSION I) (T.MONK) • REFLECTIONS (T.MONK) • THESE FOOLISH THINGS (STRACHEY-LINK-MARVELL) • WE SEE (T.MONK). THELONIOUS MONK, PIANO SOLO (VOGUE SESSION) : OFF MINOR (T.MONK) • SMOKE GETS IN YOUR EYES (J.KERN). THELONIOUS MONK TRIO (PRESTIGE SESSION) : WORK (T.MONK) • BLUE MONK (T.MONK).THELONIOUS MONK, PIANO SOLO (PRESTIGE SESSION) : JUST A GIGOLO (CASUCCI-CAESAR). MILES DAVIS ALL STARS (PRESTIGE SESSION) : BAG’S GROOVE (TK.1) (M.JACKSON). THELONIOUS MONK TRIO & PIANO SOLO (RIVERSIDE SESSION) : BLACK AND TAN FANTASY (E.ELLINGTONJ. MILEY) • SOLITUDE (E.ELLINGTON).

CD 2 (1956 - 1959) :
THELONIOUS MONK QUINTET / TRIO (RIVERSIDE SESSIONS) : PANNON ICA (T.MONK) • TEA FOR TWO (V.YOUMANS). THELONIOUS MONK, PIANO SOLO (RIVERSIDE SESSION) : I SHOULD CARE (CAHN-WESTON-STORDHAL) • FUNCTIONAL (T.MONK). MONK’S MUSIC (RIVERSIDE SESSION) : EPISTROPHY (T.MONK). THELONIOUS MONK QUARTET WITH JOHN COLTRANE (RIVERSIDE SESSION) : TRINKLE TINKLE (T.MONK). THELONIOUS MONK MEETS GERRY MULLIGAN (RIVERSIDE SESSION) : RHYTHM-A-NING (VERSION I) (T.MONK). THELONIOUS MONK QARTET AT THE “FIVE SPOT CAFÉ” (RIVERSIDE SESSION) : RHYTHM-A-NING (VERSION II) (T.MONK). THELONIOUS MONK & HIS ORCH. AT “TOWN HALL” (RIVERSIDE SESSION) : LITTLE ROOTIE TOOTIE (VERSION II) (T.MONK) • CREPUSCULE WITH NELLIE (T.MONK).

Droits : DP / Frémeaux & Associés.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « The Prophet of modern jazz » par Télérama
Dans cette collection de compils, The Quintessence, dirigée par le prolifique écrivain de jazz, essayiste et romancier Alain Gerber, surgissent des gemmes considérables. Comme celle, noire comme un diamant, consacrée à Thelonious Monk, qu’on comparerait volontiers à cet aérolithe qui hante 2001 : l’Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrick, et émet une musique cosmique connue de tous. Supplique aux jeunes gens qui croit connaître Thelonious Monk : écoutez son premier "Round midnight", enregistré en quintet, en 1947, pour Blue Note. Suivront étonnements et émerveillements inquiets puis admiration définitive pour celui que la critique avait désigné de son vivant comme « The Prophet of modern jazz ».
Thelonious Sphere Monk (1917-1982), pianiste, compositeur, prophétise encore aujourd’hui un jazz qui bannit toute joliesse, toute complaisance.
Un jazz à venir avec cette « pureté de granit », comme le dit Alain Gerber, dont il ne faut pas manquer de lire chez Fayard, le dernier roman très réussi, Je te verrai dans mes rêves, enquête sur Emmet Ray, le guitariste du fim de Woody Allen Accords et désaccords, joué par Sean Penn.
Michel Contat – TELERAMA
- "C’est un ouvreur de portes sur la liberté" par On-Mag
"Y a-t-il plus moderne, plus inclassable, plus étrange en jazz que le pianiste Thelonious Sphere Monk ? Mais il est d’une modernité qui ne doit rien à la mode, bien au contraire, qui est moderne parce que lui-même l’est, en autodidacte têtu qui a refusé tous les académismes. Ce qui frappe chez lui, et ce double volume de la collection Quintessence le montre très bien, c’est à quel point il s’inscrit dans la tradition du jazz pour en être le négatif parfait. Et cela donne, pour l’auditeur, un confort d’écoute total malgré les dissonances, les ruptures de rythme qui devraient le secouer. Car Monk ne joue pas comme on joue à son époque. Ces CDs couvrent les trois périodes de Monk, Blue Note, Prestige et Riverside, les trois labels indépendants les plus respectés. Ce qui frappe aussi, c’est la constance avec laquelle il est toujours lui-même, quelle que soit la formation qui est avec lui. Autre caractéristique de Monk, l’inventeur du bebop, dit-on (c’est plus complexe que ça) : sa capacité à être entouré des meilleurs, comme s’il aimantait les grands musiciens (Edmund Gregory devenu Sahib Shihab après sa conversion, Art Blakey, Max Roach, Frank Foster, Percy Heath, Miles Davis, Milt Jackson, Kenny Clarke, Sonny Rollins, Oscar Pettiford, Gerry Mulligan, Roy Haynes, Phil Woods, Charlie Rouse, Pepper Adams). Sans oublier Coleman Hawkins et John Coltrane qu’il fédère sur un « Epistrophy » de rêve (ce qui a dû donner des migraines aux coupeurs de jazz en rondelles, aux classificateurs à tous crins, Hawkins et Coltrane jouant ensemble, et du bebop. Thelonious Monk, c’est le compositeur de thèmes fabuleux (« Round Midnight », « Straight no chaser », « Reflections », « Rhythm-a-Ning », « Crepuscule With Nellie ») mais aussi le pianiste magicien qui casse les standards pour les reconstruire en Monk (« Just a gigolo », « Bag’s Groove », « Black & Tan Fantasy » ou « Tea for Two »). C’est un ouvreur de portes sur la liberté, bien trop ignoré de certains jeunes musiciens qui croient jouer moderne en jouant faux. Qu’ils écoutent Thelonious Monk, l’iconoclaste heureux d’avoir « sonné comme James P. Johnson », il y a des leçons à y prendre."
par Michel BEDIN - ON-MAG
- "Thelonious Monk à son apogée" par Le Quotidien du Médecin
"Thelonious Monk, The Quintessence, New York-Paris - 1947-1959 » (Frémeaux & Associés) est un florilège (2 CD) qui devrait venir en complément de la réédition précédente en raison des décennies essentielles qu’il couvre dans la carrière du pianiste- compositeur, à travers son répertoire innovant et la présence de sidemen importants, comme Art Blakey, Kenny Clarke, Max Roach, John Coltrane, Gerry Mulligan, Sonny Rollins, Miles Davis et autres grandes figures du jazz d’alors. Thelonious Monk à son apogée."
par Didier PENNEQUIN - LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- Interview de Marc Edouard Nabe par So Jazz
Vos premiers souvenirs de Thelonious Monk ? : J’écoute sa musique depuis que je suis né, mais mon premier grand choc remonte à 1972, lorsque je l’ai rencontré à l’Olympia. Art Blackey me l’a présenté. J’étais jeune, j’avais treize ans mais j’étais déjà fasciné par Monk. Dans notre maison, j’avais poussé mon père à coller sur le plus long mur du salon une photo immense de Monk, signée Jean-Pierre Leloir. Les parents de mes copains d’école, quand ils venaient rechercher leurs gamins, nous demandaient qui était cet énorme Noir. Un chef d’Etat africain ? Un Martien plutôt !
Pourquoi Monk plutôt qu’un autre jazzman ? : Parce que, parmi les plus grands, c’est celui qui me touche le plus. Certains perdent leur temps à découvrir de « petits bijoux » chez des seconds couteaux, moi je ne cesse de gravir et regravir les sommets. Monk est l’un des plus hauts. Sur le plan harmonique et mélodique, il écrase tout. Il pourrait paraphraser Céline : « Je joue pour rendre les autres inécoutables. »
Avec un style pas forcément immédiatement accessible ? : Si. Pour moi, son style a toujours été une évidence. Il est dans une logique qui fait peur. Chaque note est imprévisible, hésitante à force d’autorité, mais tout est clair. Et chaque accord trouvé sur place comme de l’or est un choc sonore, et je dirais même visuel. Vous succombez sous la beauté d’une telle lumière.
Par Marc Edouard NABE – SO JAZZ
- "Le génie de Monk" par Le Devoir
"On tue la une. On arrête les presses. On canalise toutes les énergies sur un sujet et un seul en roulant du tambour pour annoncer, mieux, crier que la meilleure compilation des débuts de Thelonious Monk, l'oulipien du jazz, vient de sortir sur l'excellentissime étiquette Frémeaux & associés.
Le double compact proposé couvre la période 1947-1959. C'est Monk à New York et à Paris. C'est Monk avec Art Blakey rythmant le premier enregistrement de Round Midnight. C'est Monk avec Milt Jackson brossant Ask Me Now et autres beautés sonores. C'est Monk en solo, en trio, avec Coleman Hawkins, Sonny Rollins, John Coltrane, Johnny Griffin... C'est le génie de Monk.  Dieu sait si l'homme est le sujet de rééditions, de compilations et d'autres trucs. Mais jamais il n'a été aussi bien servi que par les artisans de Frémeaux & associés. Tout est parfait. Le choix des morceaux, le nettoyage des bandes, l'ordre des pièces. Incontournable!"
par Serge TRUFFAUT - LE DEVOIR (Québec)
- « Une compilation idéale » par Jazz Magazine
Douze ans d’enregistrements de Thelonious Monk, vingt-huit extraits des sessions gravées par Blue Note, Prestige et surtout Riverside. Une compilation idéale pour les amateurs de compilations qui voudraient compléter efficacement les « best off » réalisés par Columbia pour la période 62-68. Idéale aussi pour découvrir chronologiquement, détails d’Alain Tercinet à l’appui, la continuité à la fois étriquée et incommensurable des 15 premières années discographiques de ce pianiste atypique. Ce qui frappe, c’est l’immédiateté avec laquelle Monk s’est imposé, notamment avec les premières versions de ‘Round Midnight’ (1947) ou de ‘Misterioso' (1948). La sélection d’Alain Gerber met en lumière un univers monkien qui se tranforme lentement et légèrement. Art Blakey, (formidable en 1957 sur Epistrophy), Roy Haynes ou Kenny Clarke pour ne citer qu’eux, paraissent jouer un rôle majeur dans ces fines évolutions qui conduiront à l’incandescence que l’on connaît. Un coffret à mettre à disposition dans toutes les écoles pour son caractère pédagogique, parfait si ce n’est l’habituel graphisme austère de la collection « The Quintessence » qui se fait vite pardonner par la richesse du livret. Benoît GUERREE – JAZZ MAGAZINE
- « Réellement l’essence de l’homme, de sa musique et sa personnalité » par So Jazz
« Cette Quintessence de Thelonious Monk est ce qui nous manquait. Ce double album est réellement l’essence de l’homme, de sa musique et sa personnalité. Enregistré durant la période la plus active et créative de sa carrière (de 1947 à 1959), la pureté et le génie de Monk sautent aux oreilles à travers sa compositions les moins connues et ses tubes : « Round Midnight », « Blue Monk », que ce soit en compagnie de ses collaborateurs réguliers ou d’autres innovateurs du jazz : Art Blaeky, John Coltrane, Milt Jackson, Gerry Mulligan, Max Roach. »
Par SIR ALI – SO JAZZ
- « Trois monstres sacrés de la période bebop … » par JAZZ HOT
Dans sa collection anthologique The Quintessence, Frémeaux nous présente ici trois monstres sacrés de la période bebop qui ne sont pas sans lien entre eux, puisqu’Art Blakey et Horace Silver furent tous les deux à l’origine des Jazz Messengers, même si Horace Silver en laissa la paternité effective au batteur sur la durée. De fait, dans cette période les formations d’Art et d’Horace sont très proches dans l’esprit (« Come on Home »), quand elles ne sont pas communes, avec ce côté de la musique qui est si marquée par une forme de blues churchy, tant il y a peu de distance de l’église à la ville (« Sister Sadie », etc .) .
Par ailleurs, on notera qu’Art Blakey fut le premier et le dernier batteur de l’œuvre enregistrée de Thelonious Monk sous son nom, et qu’il fut son batteur référence pour nombre d’enregistrements historiques, « son batteur préféré » aurait-il dit, et on le comprend.
Art Blakey est effectivement un maître dans une époque de batteurs de haut niveau, et ces trois anthologies nous donnent à écouter rien moins que Max Roach, Louis Hayes, Art Taylor, Kenny Clarke, Shadow Wilson ; donc impossible de faire le difficile.
Avec Thelonious Monk et Horance Silver, nous avons ici deux des plus grands compositeurs du jazz de tous les temps, et donc de cette période, doublés de deux pianistes aux styles très personnels, inimitables et reconnaissables.
Thelonious Monk n’est plus à présenter, son art a fait l’objet de nombreux commentaires ; il suffira de rappeler que le swing garde chez lui un caractère classique par sa référence au piano stride et plus généralement à la tradition des pianistes virtuoses qui le précèdent, que ce soit pour cette pompe si extraordinairement personnelle de main gauche, que par ses remontées de clavier dans des gammes originales, un pendant aux descentes non moins virtuoses du grand Art Tatum (le père de tous les pianistes de cette génération), des signatures stylistiques à l’ancienne comme en possédaient les Earl Hines, Erroll Garner…
Horace Silver est lui une sorte de génial accompagnateur harmoniste exceptionnel et de soliste sobre, essentiel, créateur de climats sonores comme il en est peu (par des ostinatos et par ses harmonies), une sorte de frère aussi de Bud Powell, et quand on sait que de Bud à Monk, il existe également un lien indéfectible, on conviendra que les différences de style évidentes ne sont pas pour autant des frontières hermétiques aux influences réciproques.
Tout ça est du beau et grand piano, du piano de compositeurs aussi, c'est-à-dire que la beauté est une réalité de chaque note.
Art Blakey n’est pas non plus à présenter. Grand leader, tenant d’une esthétique du jazz, musicien unanimement apprécié par les musiciens, il est aussi un batteur d’une musicalité rare, le drive fait homme, et il a su trouver des compositeurs d’exception pour ses messengers. Avec Art Blakey, on ne se pose pas la question du jazz, il est le jazz, comme tous les grands musiciens de jazz.
Les formations sur ces enregistrements présentent donc des similitudes esthétiques, celle d’une époque et d’une grande famille musicale qui a coutume de se rencontrer, de jouer ensemble, de s’écouter, avec une esthétique jazz évidente.
Par JAZZ HOT
Liste des crédits sur ce CD :
Thelonious Monk , Thelonius Monk/miles Davis , Thelonius Monk/john Coltrane , Thelonius Monk/jerry Mulligan
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11All around about midnight ('round midnight)Thelonious Monk 00:03:131947
12Misterioso (mysterioso)Thelonious Monk 00:03:231947
13EvidenceThelonious Monk 00:02:351948
14Straight no chaserThelonious Monk 00:03:001951
15Criss crossThelonious Monk 00:02:581951
16Ask me nowThelonious Monk 00:03:171951
17Little rootie tootie (version 1)Thelonious Monk 00:03:071952
18ReflectionsThelonious Monk 00:02:491952
19These foolish thingsThelonious Monk 00:02:481952
110We seeThelonious Monk 00:05:171954
111Off minorThelonious Monk 00:02:351954
112Smoke gets in tour eyesThelonious Monk 00:03:261954
113WorkThelonious Monk 00:05:201954
114Blue monkThelonious Monk 00:07:401954
115Just a gigoloThelonious Monk 00:03:021954
116Bag's grooveThelonius Monk/miles Davis 00:11:231954
117Black and tan fantasyThelonious Monk 00:03:271955
118SolitudeThelonious Monk 00:03:431955
21PannonicaThelonious Monk 00:08:511956
22Tea for twoThelonious Monk 00:05:551956
23I should careThelonious Monk 00:03:161957
24FunctionalThelonious Monk 00:09:211957
25EpistrophyThelonious Monk 00:10:531957
26Trinkle tinkleThelonius Monk/john Coltrane 00:06:411957
27Rhythm a ning (version 1)Thelonius Monk/jerry Mulligan 00:05:241957
28Rhythm a ning (version 2)Thelonious Monk 00:09:291958
29Little rootie tootie (version 2)Thelonious Monk 00:08:521959
210Crepuscule with nellieThelonious Monk 00:04:521959

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

ART TATUM - QUINTESSENCE
   
ART TATUM - QUINTESSENCE
Ce crépitement de paillettes n'avait rien d'un feu de paille.
Alain Gerber

Diffuser le meilleur de l'oeuvre...
ART TATUM - QUINTESSENCE
DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
   
DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
L'imprévisible alliance d'un inclassable avec un solitaire.
Alain Gerber

DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
   
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE
Personne ne peut s’asseoir au piano et jouer et penser aussi vite que ça. C’est...
OSCAR PETERSON - THE QUINTESSENCE


Dernière mise à jour :: 25-05-2017 18:04
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WES MONTGOMERY - THE QUINTESSENCE
WES MONTGOMERY - THE QUINTESSENCE
Mon intime conviction est qu’il convient (…) d’admirer sans réserve un artiste qui,...

THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
THELONIOUS MONK - THE QUINTESSENCE
Monk arpentait une nuit où des silhouettes privées de la parole articulée se serraient...

STEPHANE GRAPPELLI - THE QUINTESSENCE
STEPHANE GRAPPELLI - THE QUINTESSENCE
Quand on me demande si j’étais le violoniste de Django Reinhardt, ça m’agace et...

STAN GETZ - QUINTESSENCE
STAN GETZ - QUINTESSENCE
“Tu es mon chanteur”.
(Lester young à stan getz, en janvier 1959, au Blue note de la rue...

SARAH VAUGHAN - QUINTESSENCE
SARAH VAUGHAN - QUINTESSENCE
"Sarah Vaughan, 'une chanteuse pour musiciens."
Dizzy Gillespie

Diffuser le meilleur de l'oeuvre des...

ROY HAYNES - THE QUINTESSENCE
ROY HAYNES - THE QUINTESSENCE
Très tôt, il a su mettre le silence de son côté. Très tôt, ses...

ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
ROY ELDRIDGE - QUINTESSENCE
Le plus sauvage d’entre tous.
Alain Gerber

Les coffrets « The Quintessence » jazz...

NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
NAT KING COLE - QUINTESSENCE VOL 2
"L'un des quelques jazzmen qui n'ont pas tout à fait laissé le jazz dans l'état où ils l'avaient...

MILES DAVIS - QUINTESSENCE
MILES DAVIS - QUINTESSENCE
“J’avais vite compris que je devais avoir ma propre voix, quelle qu’elle fût”.
Miles Davis

MAX ROACH - THE QUINTESSENCE
MAX ROACH - THE QUINTESSENCE
On parle sans indulgence des artistes qui ont forcé leur talent : le plus grand talent de Max Roach...

LIONEL HAMPTON - QUINTESSENCE
LIONEL HAMPTON - QUINTESSENCE
Le marsupilami de la note bleue.
Alain Gerber

Les coffrets « The Quintessence » jazz...

KING OLIVER - QUINTESSENCE
KING OLIVER - QUINTESSENCE
"My, My, Whatta man !"
Louis Armstrong

"TOP 100 JAZZMAN"
1923,...

JOHN COLTRANE - THE QUINTESSENCE
JOHN COLTRANE - THE QUINTESSENCE
« Un capitaine qui n’a jamais trouvé l’occasion de jeter l’ancre. » Alain GERBER

JIMMIE LUNCEFORD - QUINTESSENCE
JIMMIE LUNCEFORD - QUINTESSENCE
L'art du rebond à son apogée.
Alain Gerber

Les coffrets « The...

FLETCHER HENDERSON - QUINTESSENCE
FLETCHER HENDERSON - QUINTESSENCE
Il laisse dans le siècle, à défaut d'un nom gigantesque, une empreinte indélébile.
Alain...

ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 1
ELLA FITZGERALD - QUINTESSENCE VOL 1
Ella Fitzgerald est hors catégorie.
Duke Ellington

Les coffrets « The...

EARL HINES - QUINTESSENCE
EARL HINES - QUINTESSENCE
“Sans Earl Hines, on ne peut savoir ce que joueraient les pianistes actuels, ni comment ils le joueraient”.
Dizzy...

DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
DAVE BRUBECK & PAUL DESMOND - THE QUINTESSENCE
L'imprévisible alliance d'un inclassable avec un solitaire.
Alain Gerber


COUNT BASIE - QUINTESSENCE VOL 1
COUNT BASIE - QUINTESSENCE VOL 1
Basie économise tout, sauf l'imagination, l'intelligence et la sensibilité.
Alain Gerber

Les...

CLIFFORD BROWN - QUINTESSENCE
CLIFFORD BROWN - QUINTESSENCE
L’homme tranquille qui nous en fit voir trente-six chandelles.
Gene Krupa

Les coffrets « The...

CHET BAKER - QUINTESSENCE
CHET BAKER - QUINTESSENCE
Ce moderne détient le secret du classicisme. L’homme de tous les excès eut plus que personne le sens de la...

CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 2
CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 2
“L’aventure de ce maudit aura été exemplaire de la difficulté d’Être pour un artiste...

CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 1
CHARLIE PARKER - QUINTESSENCE Vol 1
"...Il y a dans l'art de Parker un potentiel musical et expressif dont les jeunes jazzmen n'ont pas encore pleinement...

CHARLIE CHRISTIAN - QUINTESSENCE
CHARLIE CHRISTIAN - QUINTESSENCE
Toute une école, depuis près d'un demi siècle, cherche des idées dans ses trouvailles.
Alain...

CANNONBALL ADDERLEY - THE QUINTESSENCE
CANNONBALL ADDERLEY - THE QUINTESSENCE
Il aura fallu une réhabilitation pour que Cannonball Adderley occupe enfin sa vraie place au...

BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 2
BILLIE HOLIDAY - QUINTESSENCE VOL 2
La grande spécialité de Billie, c'est la chute ascensionnelle ou la montée aux enfers, sur un petit nuage...

BESSIE SMITH - QUINTESSENCE
BESSIE SMITH - QUINTESSENCE
"Vois cette longue route solitaire, Seigneur, faut bien qu'elle ait une fin. Et je suis une vraie femme et je peux avoir des...

BENNY GOODMAN - QUINTESSENCE
BENNY GOODMAN - QUINTESSENCE
“Pour tout ce que Benny a fait pour la musique, pour le jazz, pour les musiciens et pour moi en conclusion, je lui tire mon...

ART TATUM - QUINTESSENCE
ART TATUM - QUINTESSENCE
Ce crépitement de paillettes n'avait rien d'un feu de paille.
Alain Gerber

Diffuser le meilleur de l'oeuvre...

ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
ART PEPPER - THE QUINTESSENCE
Il fut cet alchimiste qui changeait en extase le ténébreux sentiment de mourir tout vif....

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Expo Corot1.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Monk.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif