Fremeaux.com
 
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 5
Réf. : FA1355

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 5

TIGHT LIKE THIS 1928-1931

LOUIS ARMSTRONG
Direction artistique : DANIEL NEVERS
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 3
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
R 10 CLASSICA RÉPERTOIRE / DISQUE DU MOIS (JAZZ MAGAZINE) / INDISPENSABLE JAZZ HOT
Cette voix qui chante dans notre désert
Cette voix qui nous offre l’inconnu
Cette voix qui abolit l’espace et le temps
Cette voix qui unit le ciel et l’enfer
La voix de Louis Armstrong.
Philippe Soupault

Les Intégrales Frémeaux & Associés réunissent généralement la totalité des enregistrements phonographiques originaux disponibles ainsi que la majorité des documents radiophoniques existants afin de présenter la production d’un artiste de façon exhaustive. L’Intégrale Louis Armstrong déroge à cette règle en proposant la sélection la plus complète jamais éditée de l’œuvre du géant de la musique américaine du XXème siècle, mais en ne prétendant pas réunir l’intégralité des œuvres enregistrées.
Patrick Frémeaux

The irresistible ascension of the King of Jazz, from Chicago (1928) to Chicago (1931) with stop-overs at New York and Los Angeles and international recognition to boot. From Tight Like This to When It’s Sleepy Time Down South.
Daniel Nevers

The Frémeaux & Associés Complete Series usually feature all the original and available phonographic recordings and the majority of existing radio documents for a comprehensive portrayal of the artist. The Louis Armstrong series is an exception to the rule in that the selection of titles by this American wizard is certainly the most complete as published to this day but does not comprise all  his recorded works.

Patrick Frémeaux

Louis Armstrong & Earl Hines : Weather Bird • Louis Armstrong And His Savoy Ballroom Five : Heah Me Talkin’ To Ya - St. James Infirmary - Tight Like This • Louis Armstrong And His Orchestra : Knockin’ A Jug • Louis Armstrong And His Savoy Ballroom Five : I Can’t Give You Anything But Love - Mahogany Hall Stomp • Seger Ellis With Orchestra : S’posin’ - To Be In Love • Victoria Spivey – Blues Singer : Funny Feathers - How Do You Do It That Way ? • Louis Armstrong And His Orchestra (The Carroll Dickerson Orchestra) : Ain’t Misbehavin’ - Black And Blue - That Rhythm Man - Sweet Savannah Sue • Seger Ellis With Orchestra : Ain’t Misbehavin’ • Louis Armstrong And His Orchestra (C. Dickerson Or.) : Some Of These Days (Instrumental) - Some Of These Days (Vocal) - When You’re Smiling (Instrumental) - When You’re Smiling (Vocal) - After You’ve Gone (Instrumental “B”) - After You’ve Gone (Instrumental “C”) - After You’ve Gone (vocal) • Louis Armstrong And His Orchestra (The Luis Russell Or.) : I Ain’t Got Nobody (Instrumental) - I Ain’t Got Nobody (Vocal) - Dallas Blues (Instrumental) - Dallas Blues (Vocal) - St. Louis Blues (Instrumental “A”) - St. Louis Blues (Instrumental “B”) - St. Louis Blues (Vocal) - Rockin’ Chair (Tk.”A”) - Rockin’ Chair (Tk.”C”) • Louis Armstrong And His Orchestra (The Luis Russell Or.) : Song Of The Islands - Bessie Couldn’t Help It - Blue Turning Grey Over You • Louis Armstrong & “Buck” Washington : Dear Old Southland • Louis Armstrong And His Orchestra (Mills Blue Rhythm Band) : My Sweet - I Can’t Believe That You’re In Love With Me - Indian Craddle Song - Exactly Like You - Dinah - Tiger Rag • Jimmie Rodgers  : Blue Yodel N° 9 • Louis Armstrong And His New Sebastian Cotton Club Orchestra (Vernon Elkins’ Orch.) : I’m A Ding Dong Daddy - I’m In The Market For You - Confessin’ (That I Love You) - If I Could Be With You Ont Hour Tonight • Louis Armstrong And His New Sebastian Cotton Club Orchestra (The Les Hite Orch.) : Body And Soul - Memories Of You - You’re Lucky To Me - Sweethearts On Parade - You’re Driving Me Crazy (Tk.”b”) - You’re Driving Me Crazy (Tk.”C”) - The Peanut Vendor - Just A Gigolo - Shine • Louis Armstrong And His Orchestra : Walkin’ My Baby Back Home - I Surrender Dear - When It’s Sleepy Time Down South - Blue Again - Little Joe - I’ll Be Glad When You’re Dead, You Rascal You - Them There Eyes - When Your Lover Has Gone.

Production : Frémeaux & Associés.
Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Le pouvoir d’émotion » par Classica Répertoire
Ce coffret de trois CD s’ouvre avec un chef-d’œuvre impérissable : Weather Bird, éblouissant duo entre Louis, frôlant la trentaine, au sommet de sa puissance et de son invention, et Earl Hines, jeune pianiste alors âgé de 26 ans. Quatre-vingt ans plus tard, l’incroyable liberté de ces deux géants, leur formidable audace et leur fraîcheur restent entières, scintillantes et pures. Ce seul morceau témoigne qu’il n’y a jamais de jazz génial que « free », et ces deux-là le sont : géniaux et libres. Suivent des joyaux tels Saint James Infirmary et, bien sûr, Tight Like This, autre chef-d’œuvre dont l’écoute répétée ne parvient pas à épuiser le pouvoir d’émotion. A partir de la deuxième moitié de 1929, la crise économique, un manager douteux, une maison de disque sans goût amènent peu à peu Louis à s’entourer de musiciens moins brillants, voire carrément médiocres. Son chant, ses interventions à la trompette restent d’une beauté renversante mais le contexte sonne vieillot, empesé. Bref, le ver s’installe dans le fruit : la « novelty » tend à remplacer la nouveauté musicale et l’invention, le suraigu final systématique s’installe pour épater les sourds. Naturellement, Armstrong pourrait jouer avec les pires musiciens de la terre, il resterait lui-même, alors sans égal, véritable ange noir inaccessible. Et ceux qui l’entourent sont loin de l’être. Mais c’est dire que l’on se doit d’écouter ces plages avec indulgence pour tout ce qui n’est pas émis par lui. CLASSICA-REPERTOIRE
- « Many titles of immense interest » by Blues in Britain
Let us imagine you want to put your pre-war blues recordings into a wider musical context – well, you could do far worse than buy the three CD French reissue set The Complete Louis Armstrong Volume 5 « Tight Like This » 1928 – 1931 (Frémeaux FA1355). The title indirectly references Tampa Red and Georgia Tom’s « It’s Tight Like That » and during the time span of this set, Satchmo accompanied blues diva Victoria Spivey, bluesy proto-country singer Jimmie Rodgers and dated crooner Seger Ellis. There is also plenty of hot (and often bluesy) jazz too, of course, with many titles of immense interest to lovers of any kind of New Orleans music – to whom of course this is highly recommended. The collective personnel includes guitar ace Lonnie Johnson and many, many of the jazz greats of this area. Norman DARWEN - BLUES IN BRITAIN
- « Renversant » par Jazz Magazine
[…] Ce cinquième [coffret] commence par le renversant duo avec Hearl Hines Weather Bird oublié dans le précédent volume. On y trouve encore ces merveilleux Savoy Ballroom Five de Chicago qui accouchèrent de Tight Like This et qui assurent la transition entre les Hot Five et la suite. Un premier essai plutôt réussi avec des membres de l’orchestre de Luis Russel porté par le merveilleux ressac du tandem Pops Foster-Paul Barbarin sur I Can’t Give You et Mahogany Hall Stomp, rejoint par son quasi disciple, le tromboniste J.C. Higginbotham et la guitare hors norme de Lonnie Johnson. Le même jour, on assiste à la rencontre avec un autre tromboniste qui comptera, Jack Teagarden (Knockin’ a Jug). Armstrong enregistre encore quelques faces avec l’équipe chicagoane de Carroll Dickerson, mais à partir de décembre 1929, il confie son accompagnement à la baguette de Luis Russel et à son équipe new-yorkaise, puis au Mills Blue Rhythm Band. L’âge d’argent succède à l’âge d’or. L’époque incite au spectaculaire (mais quels splendides aigus !) et à l’entertainment (mais quel talent et quel voix !). A Los Angeles, en octobre 1930, sur Memories of You, il invite Lionel Hampton à essayer au vibraphone. De retour à Chicago en avril 1931, il se découvre deux tubes : When it’s sleepy Time et You Rascal You. Franck BERGEROT - JAZZ MAGAZINE
- « Intégrale Louis Armstrong, vol.5, 1928-1931 » par Lylo
Ces enregistrements montrent qu’Armstrong, s’il n’a pas inventé le jazz, l’a porté en spirales étourdissantes à un niveau tel que ses contemporains, en jouant cette musique, devaient tenter de s’y hisser. LYLO
- "Ça lave les oreilles!" par Jazz Classique
Au sujet des CD, il n’y a pas grands chose à dire cette fois-ci. Si ce n’est qu’on trouve en première place (et avec sa bonne date de naissance) le Weather Bird qui manquait à l’appelle dans le précédent coffret. Ce n’est d’ailleurs pas totalement idiot de commencer le précédent coffret Avec Weather Birds. Comme disait quelqu’un, jadis, ça lave les oreilles. Mais, au cas où cela aurait été fait exprès, il aurait mieux valu avertir les lecteurs. Ce que nous savions, en revanche, c’est que les commentaires sur les Hot Five contenus dans le volume 4 devaient figurer dans ce volume 5. Ils y sont.[...] Daniel Nevers annonce qu’il faudra attendre la sortie du volume 6 pour lire sa présentation de la dernière séance du présent coffret (Walckin’ My Baby Back Home…). […] Les amateurs connaissent évidement ces enregistrements dont un bon nombre est entré dans l’histoire du Jazz. Si vous venez d’arriver, vous avez beaucoup de chance, il vous reste en particulier à découvrir le célébrissime solo bouché de Mahogany Hall Stomp, l’émotion qui accompagne chaque note de la mélodie dans le final de When You’re Smiling, la puissance effrayante du trompettiste dans les derniers ensembles de Saint Louis Blues (et Higginbotham, at Barbarin !) , la grâce et  grâce et le lyrisme de Louis exposant les thèmes de Dear Old Southland, le parfait développement de quatre derniers chorus de I’m A Ding Dong Daddy, le break et la coda de Shine, sans oublier les tout derniers Hot Five, St James infirmary, Tight Like This, qui ouvrent le premier CD en compagnie d’une autre pièce d’anthologie, Weather Bird. Courez chez le marchand.
Guy CHAUVIER - JAZZ CLASSIQUE  
- «Intégrale , Louis Armstrong » par La Revue des médiathèques et des collections musicales
Louis Armstrong voit également son Intégrale conforté par la réédition du volume 5. Une intégrale qui vise à proposer la plus grande réunion de documents sonores du jazzman, sans forcément prétendre à l’exhaustivité. On saura cependant se satisfaire, à moins d’effectuer des recherches extrêmement poussées sur Armstrong, de ces 64 titres répartis sur trois CDs, de ce livret de 40 pages. Et c’est un euphémisme !
Jacques VAZEILLE – REVUE DES MEDIATHEQUES ET DES COLLECTIONS MUSICALES
- "A remarkably flexible creator levitating everything he touched" by All About Jazz
"Some might assert that the Fremaux label's triple-CD set, containing almost everything Louis Armstrong recorded between December 1928 and April 1931, presents him at his creative peak and that Medici Arts' DVD (actually from 1963) is an occasionally sad document of a man who had achieved international fame but was no longer innovative. And this much is true: the Armstrong who blazed in his early days did slow with age and the trumpet is a particularly demanding instrument.
But those assumptions need re-examination. Taken together, the two sets say much about the sometimes uneasy relations between "improvised jazz" and "popular music," however you define those terms. The CDs begin with the irreplaceable duet of Armstrong and pianist Earl Hines on "Weather Bird"—three minutes of unfettered, soaring jazz—and ends with Armstrong only 28 months later, performing popular songs of the day. But Armstrong himself was far less snobbish about the material he played than jazz scholars have been on his behalf. (The recently issued selections from his at-home tapes show how much pleasure he took in a wide variety of music.) So the CDs do not document a great artist being forced into the marketplace, pleasing the public against his will. Rather, they show a remarkably flexible creator levitating everything he touched, entertaining the audience at the same time, making no distinctions between high and low art. Even so, the DVD is approached cautiously. Initially the audience seems timid, the musicians unenthusiastic. But between the opening "Sleepy Time Down South" and the scat cadenza of "High Society Calypso," we watch a great artist wooing the audience—both the people in the hall and viewers in 2009. The All-Stars had descended a good deal from the heights of 1947 and a few of the features for individual players are tedious. But there is more than enough Armstrong to move anyone and the concert is anything but mechanical; most of the solos are varied and Armstrong hardly ever left the stage. The close-ups are priceless and his singing is especially moving.
The compact discs remind us, if we need to be reminded, how Armstrong played and sang wonderfully in any context: jamming with a mixed band on a slow blues in the majestic "Knockin' A Jug," accompanying pop and blues singers, leading a small improvising group on "Heah Me Talkin' To Ya" and "Tight Like That," backing country music icon Jimmie Rodgers on the blues, then slowly making the transition into "I Can't Give You Anything But Love" and "Sweethearts on Parade," making those pop hits forever his own. The only problem with this set is that an unwary listener will be tempted to listen to track after track, where each performance deserves to be heard in its original 78 aura, three minutes at a time. Much of this material has been issued on two JSP collections, but the "integrale" concept is attractive in its attempt at completeness, although Fremeaux has apparently left off a run-through take of "I Can't Give You Anything But Love" that surfaced on JSP. Both the CDs and the DVD offer more than enough opportunity for listeners and viewers to bask in the great man's passion and swing."
by Michael RICCI - ALL ABOUT JAZZ
- « The leading edge » by Dirty Linen
There are many Louis « Satchmo » Armstrong collections, most one or two-disc selections that try to « cover the waterfront » of this five decade-long career but barely have room to hit the highlights. However, it took the Frémeaux & Associés label from France to attempt to document his every recording, starting with his earliest discs from 1923. It’s a dauntingly large task. The six discs in these two three-cd sets (volume 5 and 6, with 64 songs each) cover only 1928 to 1933. At this stage, Armstrong was the real deal, the leading edge, and everyone in jazz and swing, soon to become America’s dance music of choice, was hanging on his every note as he cut classics like « I Ain’t Got Nobody », « Dinah », « Tiger Rag », and « I Can’t Give You Anything But Love ». It’s suprising how much of Armstrong’s music at the time included singing. Sure there was ensemble swing from the Brass and woodwinds, but almost every song included a featured vocalist, sometimes others on volume 5, but increasingly Satchmo’s growl on Volume 6. By late 1932 or so, Armstrong started to repeat himself, doing remake of hits like « You Rascal You » and « St. James Infirmary », and hamming it up a bit too much, too – traits that he’d carry on for the rest of his life, more or less. Still, all of Volume 5 and the first half of Volume 6 find Armstrong and his cohorts swinging with almost impossible virtuosity. Jeffery R.LINDHOLM – DIRTY LINEN
- « Ses chefs d’œuvre l’emportent » par Jazz Around
« Maison de disques basée en France, Frémeaux & Associés, réalise depuis longtemps déjà un travail capital dans la publication d’archives musicales, mais aussi littéraires et historiques. Ce qui nous retient en particulier ici est bien entendu le domaine des musiques africaines - américaines. Ainsi, à côté de productions ponctuelles consacrées à des musiciens réputés ou encore la production d’une intégrale de Django Reinhardt en 20 coffrets de deux cédés chacun, saluons la publication, déjà bien entamée, d’une intégrale des enregistrements de Louis Armstrong. Louis « Satchmo » Armstrong est sans conteste un des plus grands musiciens de l’histoire du jazz. Il bénéficiait de l’estime des spécialistes et amateurs de jazz traditionnel mais aussi de trompettistes modernes comme Miles Davis, Dizzy Gillespie… Tous reconnaissaient en Louis leur maître à penser et leur inspirateur. On lui pardonne même ses fautes de goût comme les niaiseries du genre «Hello Dolly », son interprétation au premier degré de What A Wonderful World malgré un parcours touché par la ségrégation raciale, ou encore d’autres dérapages comme le choix de certains partenaires, tel le calamiteux Jack Teagarden … son génie transcendait tout cela et ses chefs d’œuvre l’emportent. Cette évidence saute aux oreilles dès l’écoute des premiers coffrets publiés. Par ordre chronologique, six coffrets de trois cédés chacun sont déjà disponibles. Ils couvrent la période 1923-1933, ce qui témoigne qu’on est loin du compte et de la fin du cycle ! Raison de plus pour s’y mettre au plus tôt et démarrer une collection unique dont les galettes risquent fort de retourner dans la platine de lecture. »
Par JAZZ AROUND
- « Motivation généreuse de jouer » Par Jazz Hot
« Il faut un livre et non pas une chronique pour analyser tous les trésors contenus dans ces trois coffrets. Et c’est pour cela que nous leurs avons consacré l’indispensable espace dans notre CD-Rom avec notamment un chapitre pour « Weather Bird », avant-gardiste dialogue trompette et piano de 1928, guère dépassé de nos jours (mobilité, décontraction de la trompette) et qui ouvre, en jazz, une formule délicate à suivre pour l’endurance du souffleur. Il ne s’agit pas d’un morceau pour trompette avec accompagnement de piano (comme me sera « Dear Old Southland ») mais d’un échange à niveau égal. Pour nous, c’est le chef-d’œuvre du vol.5 de l’Intégrale Frémeaux qui porte pour sous-titre Tight Like This, choix plus expressif que technique. C’est aussi une pièce artistique essentielle de l’œuvre de Louis mais pour l’intensité dramatique qu’il donne aux notes (un extrait mp3 figure dans notre CD-Rom). Mais nous parlons là de la crème de la crème car « St. James Infirmary » a aussi fait date. Dans « I Can’t Give You », c’est le phrasé de Louis pour exprimer une chanson qui va bouleverser la façon de faire en jazz et variétés. La note tenue (« Mahogany Hall Stomp ») ou la reprise du thème dans l’aigu (« When You’re Smiling ») sont quelques procédés que Louis impose jamais. On oubliera les critiques dont le niveau de ridicule fut aussi génial que la musique de Louis, eux qui affirment catégoriques et infaillibles que l’orchestre Luis Russell était médiocre. Il est excellent pour l’époque et pour Louis. Pour preuve cette version instrumentale de  « I Ain’t Got Nobody » où J.C.Higginbotham (tb), Charlie Holmes (as) font du beau travail pour ne rien dire de la ligne de basse de Pops Foster. Il y avait à l’époque une version instrumentale et une version chantée. Pure anecdote, sauf que grâce à cela on dispose d’interprétations différentes sur un même thème. L’exposé avec sourdine (!) de « Body and Soul » ou celle ouverte de «Memories of You» (Lionel Hampton, vib) sont parmi les choses précieuse semées sur la Côte Ouest (1930-31). Nous avons signalé dans notre CD-Rom « Peanut Vendor » car Louis est aussi influent sur les premiers stylistes cubains (Félix Chappotin en tête.) L’orchestre avec Preston Jackson (tb) et Tubbay Hall (dm) (fin du vol.5, début du vol.6) fut longtemps le préféré de Louis : « I Surrender Dear », « Sleepy Time », « Lazy River », « Stardust », « Georgia », « All of Me » ! Les lèvres de Louis s’abîment et on « entend » une émission moins centrée dans l’introduction grandiose et poignante des deux versions de « You’ll Wish You’d Never Been Born » avec Chick Webb (1932). Malgré tout, Louis garde son panache (« I Got the World on a String ») et sa mise en place princière (« High Society ») (1933). Ce vol.6 reprend les bandes sonores de « Rhapsody in Black and Blue », « You Rascal You » (1932) et « Kobbenbayn Kalundborg or » (1933). Nous pensons, et la technique le permet (cf. CD-Rom), qu’il faut garder l’image qui ajoute à l’enseignement que l’on tirera du phénoménal Armstrong. Pour Louis, une intégrale est en cours. Bien sûr, Clifford mérite lui aussi une intégrale d’autant que pour l’instant la loi le permet encore. Le choix et celui d’une sélection, quintessence, en deux CD. Tout ce qui est reconnu vaut l’écoute notamment d’incontournables faces comme « Easy Living » (disque que préférait, dit-on, Brownie), « Cherokee » (modèle qui sera très suivi), « Joy Spring » (version 12 juillet 1954 avec Shelly Manne que nous préférons aussi, mais c’est celle du quintet avec Roach qui est prise pour référence), « Stardust » (cordes), « Jor-Du » (version concert, nous comprenons que certains musiciens soient gênés par ce type de drumming… pas Brownie), « Donna Lee » (jam de mai 1955, version qui a impressionné Jon Faddis). On n’a pas oublié de faire figurer l’indispensable travail de Brownie pour les dames (Sarah Vaughan – le « September Song » -,  Helen Merril). Pour Dinah Washington, c’est l’occasion d’une bataille à niveau égal entre Clark Terry, Maynard Ferguson et Clifford Brown (« I’ve Got You Under My Skin »). Un petit regret de ne pas voir figurer une version de « A Ghost of a Chance » car, pour nous, Brownie en était l’un des meilleurs interprètes (on trouvera la version Newport dans notre CD-Rom). Maîtrise de la colonne d’air, vélocité, belle articulation (qui se bonifiera), tout cela s’impose dès « Brownie Speaks », sans parler d’une logique du propos, un sens du phrasé comme dans « Theme of no Repeat » (avec sourdine). Enfin, et surtout, le contenu de son discours est mis en valeur par un timbre et une sonorité exceptionnels ainsi qu’une motivation généreuse de jouer. Le tout fit école. On pense au regretté Freddie Hubbard qui, le mieux selon nous, prit le tempérament flamboyant (en plus exhibitionniste). Mais à un tel niveau. Louis comme Brownie, on ne fait pas dans l’économie et les risques sont réels. On sait l’état des lèvres de Louis Armstrong. On sait aussi qu’avant sa mort prématurée, Clifford Brown commençait à souffrir des lèvres. Freddie Hubbard qui, avant Wynton Marsalis, s’orienta vers une synthèse de ces deux géantes (1987) connut un dommage labial débuté en 1992 et irréversible à partir de 19996. Comme dit Roger Guérin, la trompette n’est pas seulement difficile, c’est surtout très dur ! Respect donc à ceux qui dans l’excellence se sont donnés sans compter à leur instrument et au public. »
Par Michel Laplace — JAZZ HOT
Liste des crédits sur ce CD :
Louis Armstrong, Armstrong L. , Redman D., Primerose J. , Curl L. , Condon E., Mc Hugh Jimmy , Fields Dorothy, Williams S. , Denniker P. , Razaf A., Oliver J. , Turk R. , Alhert F-e, Spivey V. , Floyd, Waller T. , Brooks S. , Fisher , Goodwin, Creamer H. , Layton T., Graham R., Garret L , Wand H A, Handy W-c , Carmichael H. , King C. , Warner , Richmond, Aller T-w , Mchugh J. , Gaskill C., Fields D., Lewis S. , Young J., La Rocca D.j , Rodgers J. , Baxter P. , Hanley J. , Mccarthy Joseph, Neiburg , Dougherty, Johnson J.p , Heyman. , Sour, Blake E. , Lombardo Carmen , Newman, Donaldson W. , Simons M. , Casucci , Caesar I., Dabney Brown F T , Mack C., Barris , Clifford, Rene L&o , Muse C., Miller. , Stein, Theard S. , Pinkard M. , Tracy, Swan
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Heah me talking to yaLouis Armstrong 00:02:451928
12St james infirmaryLouis Armstrong 00:03:261928
13Tigh like thisLouis Armstrong 00:03:251928
14Knockin' a jugLouis Armstrong 00:03:141929
15I can't give you anything but loveLouis Armstrong 00:03:301929
16Mahogany hall stompLouis Armstrong 00:03:361929
17S' posinLouis Armstrong 00:03:221929
18Wheather birdLouis Armstrong 00:03:191928
19To be in loveLouis Armstrong 00:03:111929
110Funny feathersLouis Armstrong 00:03:171929
111How do you do it that wayLouis Armstrong 00:03:221929
112Aint misbehavin'Louis Armstrong 00:03:211929
113Black and blueLouis Armstrong 00:03:041929
114That rhythm manLouis Armstrong 00:03:121929
115Sweet savannah sueLouis Armstrong 00:03:141929
116Ain't mishbehavin'Louis Armstrong 00:03:101929
117Some of these daysLouis Armstrong 00:03:021929
118Some of these daysLouis Armstrong 00:03:151929
119When you're smilingLouis Armstrong 00:03:001929
120When you're smilingLouis Armstrong 00:03:291929
121After you've goneLouis Armstrong 00:03:201929
122After you've goneLouis Armstrong 00:03:201929
21After you've goneLouis Armstrong 00:03:251929
22I ain't got nobodyLouis Armstrong 00:03:001929
23I ain't got nobodyLouis Armstrong 00:02:461929
24Ballas bluesLouis Armstrong 00:03:171929
25Dallas bluesLouis Armstrong 00:03:171929
26St louis bluesLouis Armstrong 00:03:011929
27St louis bluesLouis Armstrong 00:02:591929
28St louis bluesLouis Armstrong 00:03:031929
29Rockin chairLouis Armstrong 00:03:161929
210Song of the islandsLouis Armstrong 00:03:231930
211Bessie couldn't help itLouis Armstrong 00:03:261930
212Blue turning grey over youLouis Armstrong 00:03:241930
213Dear old southlandLouis Armstrong 00:03:311930
214My sweetLouis Armstrong 00:03:191930
215I can't believe that you're in love with meLouis Armstrong 00:03:231930
216Rockin' chairLouis Armstrong 00:03:111929
217Indian craddle songLouis Armstrong 00:03:021930
218Exactly like youLouis Armstrong 00:03:321930
219DinahLouis Armstrong 00:03:201930
220Tiger ragLouis Armstrong 00:03:121930
221Blue yodelLouis Armstrong 00:02:421930
31I'm ding dong daddy from dumasLouis Armstrong 00:03:121930
32In the market for youLouis Armstrong 00:03:191930
33Confessin' that i love youLouis Armstrong 00:03:281930
34If i can be with you one hour tonightLouis Armstrong 00:03:411930
35Body and soulLouis Armstrong 00:03:221930
36Memories of youLouis Armstrong 00:03:131930
37You're lucky to meLouis Armstrong 00:03:241930
38Sweethearts on paradeLouis Armstrong 00:03:201931
39You're driving me crazyLouis Armstrong 00:03:081931
310You're driving me crazyLouis Armstrong 00:03:061931
311The peanut vendorLouis Armstrong 00:03:301931
312Just a gigoloLouis Armstrong 00:03:191931
313ShineLouis Armstrong 00:03:171931
314Walkin' my baby back homeLouis Armstrong 00:03:051931
315I surrender dearLouis Armstrong 00:03:071931
316When it's sleepy time down southLouis Armstrong 00:03:221931
317Blue againLouis Armstrong 00:03:091931
318Little joeLouis Armstrong 00:03:101931
319You rascal youLouis Armstrong 00:03:161931
320Them there eyesLouis Armstrong 00:03:081931
321When your lover has goneLouis Armstrong 00:03:081931

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
   
DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
“Le plus grand guitariste du monde mena pendant près de trois ans l’existence bénie d’un sous-chef...
DJANGO REINHARDT - INTEGRALE VOL 20
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
   
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
Sa croyance était très forte. Elle ne laissait personne l’influencer. Elle croyait simplement que tout ce...
COMPLETE SISTER ROSETTA THARPE VOL 5
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 8 - 1951-1952
   
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 8 - 1951-1952
Le chef-d’œuvre, c’est ce qui reste cent ans après. On me dit souvent que plusieurs...
CHARLES TRENET - INTEGRALE VOL 8 - 1951-1952


Dernière mise à jour :: 20-07-2017 18:30
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
Si le “swing manouche” hérité de Django Reinhardt réunit aujourd’hui...

SUMMIT MEETINGS
SUMMIT MEETINGS
Pendant une douzaine d’années, de 1939 à 1951, les revues américaines METRONOME et ESQUIRE...

SONGS OF WORLD WAR II
SONGS OF WORLD WAR II
“Le plus beau chant n’a jamais empêché la guerre, mais la plus horrible guerre a parfois fait fleurir de...

SINE - HOT JAZZ
SINE - HOT JAZZ
Aprés le succès de Siné, avec le coffret "Vive le jazz" avec plus de 50 000 disques vendus, le...

RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
Enregistré en 1996 dans le club de jazz le Six-huit, trônant au pied de la cathédrale...

RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
Dans l’esprit d’une grande partie du public, l’accordéon et le violoncelle appartiennent à...

PINK TURTLE - BACK AGAIN
PINK TURTLE - BACK AGAIN
Partenariat Jazz Radio

Après deux années triomphales de tournée...

PEU DE CHOSES
PEU DE CHOSES
Marcel Zanini est venu déposer la maquette de ce nouveau disque à la galerie. A la première écoute je...

PARIS MA MUSE
PARIS MA MUSE
Cet enregistrement réunit autour de Jean-Charles Capon et six de ses compositions, deux musiciens d’exception sur des...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

MODERN JAZZ QUARTET
MODERN JAZZ QUARTET

En mélangeant swing, bop, cool, soul jazz, et inspirations classiques, le Modern Jazz Quartet est...


MISTER DJANGO ET MADAME SWING
MISTER DJANGO ET MADAME SWING
Initiation à la musique du génial Django Reinhardt et à sa culture manouche, Mister...

MARC BENHAM (SOLO PIANO)
MARC BENHAM (SOLO PIANO)
« Véritablement nourri de toute l’histoire de la musique de jazz, Marc Benham possède à un...

MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
Choc ‘n soul : le titre composé par Manu Dibango en 1978 est un véritable manifeste de la...

LE VOYAGE DE DJANGO - DOMINIQUE CRAVIC & FRIENDS
LE VOYAGE DE DJANGO - DOMINIQUE CRAVIC & FRIENDS
Des valses de la rue de Lappe aux chansons de Jean Sablon, du swing sur les ondes de la BBC, jusqu’au...

LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
"Latcho Drom représente à n’en pas douter un important jalon dans l’histoire...

LA PRIERE DU FUNK (REISSUE)
LA PRIERE DU FUNK (REISSUE)
Ce disque, initialement intitulé «Comme c’est bizarre», a été produit...

I GOT A BIG FAT WOMAN - TREME BRASS BAND
I GOT A BIG FAT WOMAN - TREME BRASS BAND
Tissu urbain arraché au bayou bordant le célèbre Quartier Français, Tremé...

HUMANIDADE - PATRICK FAVRE TRIO
HUMANIDADE - PATRICK FAVRE TRIO
"Une musique qui n’est pas constamment en contraste, nuancée avec le silence, n’est...

HARMONICA SWING
HARMONICA SWING
Alain Antonietto et Dominique Cravic présentent la première anthologie consacrée aux Maîtres de...

DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 1
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 1
Cette boîte regroupe les coffrets de 1 à 7.
Egalement disponible :
-Intégrale...

DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
Plébiscitée par la presse comme par le public, la formation Django à la Créole,...

DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
Double Cream est une gourmandise signée Daniel John Martin.
Après « Urban Gypsy...

CHOPIN 1810-2010
CHOPIN 1810-2010
A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Frédéric Chopin (1810-1849) il ne saurait...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
Lorsque Charlie Parker atteignit à la renommée avec ses thèmes bop, chacun modifia son...

CAB CALLOWAY
CAB CALLOWAY
“Calloway était un superbe chanteur... Authentique jazzman, il s’était entouré d’un...

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
À la fin des années 30, l’Amérique se prend d’une véritable folie...

BIRTH OF BE BOP
BIRTH OF BE BOP
La plus grande révolution que le jazz ait connue ne naquit pas en un seul jour. Nombre d'esquisses passionnantes lui furent...

ANGELO DEBARRE QUARTET
ANGELO DEBARRE QUARTET
Ce n’est pas dans la vélocité ni la virtuosité technique que réside le...

AFRICA IN AMERICA
AFRICA IN AMERICA
SELECTION JAZZ DE FIP
"An imaginative and quirky compilation illustrates how...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Dernieres acquisitions - Galerie.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Peterson.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif