Fremeaux.com
 
MANU DIBANGO - AFRICAN WOODOO - 17 TITRES INEDITS
Réf. : FA502

MANU DIBANGO - AFRICAN WOODOO - 17 TITRES INEDITS

DE ET PAR MANU DIBANGO

Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 1
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR RFO / RECOMMANDÉ PAR RADIO CLASSIQUE / RECOMMANDÉ PAR MEZZO / # 10 CLASSEMENT FRANCOPHONIE DIFFUSION FEVRIER 2009 / RECOMMANDÉ PAR RADIO SUISSE ROMANDE / RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER / RECOMMANDÉ PAR RFI / RECOMMANDÉ PAR RADIO NOVA
Avec African Woodoo, Manu Dibango offre une sélection personnelle de 17 de ses titres initialement enregistrés entre 1971 et 1975 à Paris et à New York. Destinés à des illustrations sonores professionnelles pour le cinéma, la télévision ou la publicité, ces oeuvres n’ont jamais été pro posées au public sous forme de disque et sont donc largement inédites. Ces enregistrements d’époque conservent la générosité de ces années et la chaleur de l’enregistrement analogique que nous avons pris soin de conserver lors du transfert numérique. Ecrits, composés, interprétés et dirigés par Manu Dibango, ces titres démontrent l’extraordinaire fusion culturelle et artistique du compositeur, son intemporalité et sa maîtrise de ses deux instruments d’expression favoris : le saxophone et la direction d’orchestre.
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux

La documentation manque malheureusement sur ces titres. Manu Dibango se rappelle que son orchestre parisien comprenait alors : Jacques Bolognesi, Ivan Julien, François Jeanneau, Slim Pezin. Sur les faces enregistrées à New York, on peut entendre des invités de prestige comme Buster Williams et Cedar Walton (“Lea’s Love Theme”), et même Tony Williams.

These titles were recorded between 1971 and 1975 by Manu Dibango for professional sound illustration for the cinema, television or advertising. They have never been released on disc and are therefore exclusive. Unfortunately, information is missing but Manu Dibango remembers that his Parisian band then comprised: Jacques Bolognesi, Ivan Julien, François Jeanneau and Slim Pezin. On the sides cut in New York, we can appreciate prestigious guests such as Buster Williams and Cedar Walton (“Lea’s Love Theme”) and even Tony Williams. In 2008, these tunes have not aged at all and have even been upgraded by the gold-diggers. This album, a wonderful return to the future, should satisfy their needs, or at least make their mouths water. And watch out, as there’s more to come.

Lagos Go Slow • Du Bush A Bush • Walking To Waza • Blowin Western Mind • Motapo • Groovy Flute • African Pop Session • Coco In Central Park • Ba-Kuba • Ponda Maloko • Zoom 2000 • Coconut • Aphrodite Shake • New York Summer 75 • Jungle Riders • Moulema Na Moudi • Iron Wood.

"Manu Dibango is one of my favorite ''French'' musician ... decades now his music blow up my mind ... this track is another diamond that will shine in my radio show my heart and mind, looking forward to buy this longplayer"
Rodon FM (Grèce)

"Un très bon groove du grand Manu Dibango!"
Radio Popolare Roma (Italie)

photos_frmeauxdibango_040408_004.jpg 
Renaldo Cerri, Claude Colombini, Manu Dibango, Patrick Frémeaux

Droits : Frémeaux & Associés en accord avec Soul Makossa - Renaldo Cerri et Manu Dibango. (African voodoo ou African vaudou)

Management booking concert : Blue Line Productions 05 65 27 15 15
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Tout est bon dans cet African Woodoo inespéré" par Olivier Cachin
"Pendant les années 60, Manu jouait dans l’orchestre de Nino Ferrer. Et dans les années 70, il a conçu un des instrumentaux les plus cruciaux de la soul music, « Soul Makossa », outrageusement pompé en 1982 par Michael Jackson dans « Wanna Be Startin’ Something ».
Avec cette compilation précieuse sortie sur Frémeaux & Associés (le label qui déterre les chef-d’œuvres cachés), c’est en pur territoire groove que l’on retrouve Manu, génial concepteur de ces 17 tracks instrumentaux conçus pour des illustrations télévisées, des publicités et des supports obsolètes depuis longtemps. Il se trouve que ces compositions étaient restées inédites depuis leur utilisation éphémère, et en ces temps de recyclage, elle sont plus que les bienvenues car elles contiennent tout ce qui fait de Manu Dibango un des plus importants musiciens africains depuis près de 40 ans. Il suffit d’une écoute de « Groovy Flute » (écrit en 1971 pour la pub du poulet de Bresse !) pour comprendre la valeur de ces jams dont il ne reste souvent que les titres : Manu lui-même n’est plus tout à fait sûr de qui y participait, mais on y entend vraisemblablement Slim Pezin, Jacques Bolognesi et quelques autres pointures (Tony Williams, Cedar Walton). Le king du swing est de retour : de « Lagos Go Slow » à « New Wood », tout est bon dans cet African Woodoo inespéré."
© Olivier CACHIN pour www.Hitmusemag.com
- "La musique aussi appelle le conte de fées" par Christian Larrède
"L’histoire de la malle pleine à ras bord de bandes magnétiques, et redécouverte inopinément, est trop belle pour qu’on la mette en doute : la musique aussi appelle le conte de fées.
African Woodoo est donc constitué de deux sessions distinctes, qui se sont déroulées entre 1971 et 1975, à Paris et New York. La sélection a été opérée par le saxophoniste, et chef d’orchestre africain le plus célèbre au monde qui, passé à la question, se souvient qu’il était, en France, accompagné par le tromboniste Jacques Bolognesi, Slim Pezin, l’un des guitaristes de la variété française le plus réclamé, le trompettiste Ivan Julien – qu’on a connu derrière Johnny Hallyday – et le saxophoniste François Jeanneau, qui peut évaluer le chemin parcouru depuis le groupe Triangle.
Quant aux sessions états-uniennes, elles accueillirent quelques prestigieux invités, tels le pianiste Cedar Walton, déjà à l’époque fasciné par le funk, Buster Williams, dont la contrebasse croisait alors rien moins qu’Herbie Hancock ou Mary Lou Williams, ou même le jeune batteur prodige Tony Williams. Mais loin d’un rendez-vous guindé de stars du genre, l’album offre des plages instrumentales d’une grande liberté, liée à sa fonction même.
Les dix-sept pièces sont en effet autant de commandes pour le cinéma, la télévision (et la mythique émission Pulsations), voire la publicité (on s’en voudrait de passer sous silence l’illustration sonore vantant le…poulet de Bresse !). Tout est donc interprété dans une totale décontraction, sans les contraintes d’une musique à l’usage exclusif des discothèques, et dans un axe afro-funk, au choix, torride de sensualité, ou frénétique dans ses appels à la danse. Certains morceaux ne dénatureraient pas les albums du Santana (un peu méchant, et très transpirant) de l’époque, d’autres instants renvoient aux merveilles nigérianes de Fela Anikulapo Kuti.
Cha cha cha, rumba congolaise, et, bien naturellement, makossa, déclinent ce qu’on est en droit de considérer comme du bonheur en musique. Il semblerait que Manu Dibango (qui nous gratifie ici en bonus de moments exaltants à l’orgue, ou à la flûte) dispose de bien d’autres merveilles, entre autres enregistrées en compagnie de sidemen de Count basie. Alors, ça vient ?"
par CHRISTIAN LARREDE MUSIC STORY / LES INROCKUPTIBLES
- "Dix-sept inédits somptueux"
"De l’immense production de ce musicien visionnaire qui fusionna la musique africaine et jazz-rock européenne, Frémeaux & Associés et lui viennent de ressortir des tiroirs dix-sept inédits somptueux. Il s’agit pour la plupart de musiques de commande écrites ente 71 et 75 pour la télévision, le cinéma ou de la publicité. Œuvres parcellaires enregistrées entre Paris et New-York, elles n’ont de ce fait pas eu l’occasion d’être enregistrées sur disque. Pourtant les musiciens qui jouent sur ces versions sont ceux de l’orchestre de Count Basie, Tony Williams, Cedar Walton, Ivan Julien qui montera plus tard son big band, François Jeanneau, Slim Pezin, Jacques Bolognesi… Excusez du peu : Tous des jazz-men de pointe mais aussi des requins de studio et de tournées de variétés. Manu Dibango fut également longtemps le complice de Nino Ferrer. Il y a dans les sonorités de ces morceaux une identité très marquée années seventies avec des sons de Hammond B3 à la E.L.P. (« Blowin western mind », des guitares saturées (« Walking to Waza », des soli de flûtes rock à la Jethro Tull. Pour un peu on se croirait dans un épisode de Starsky et Hutch ! Et bien sûr ce piment si particulier dont Manu Dibango saupoudre ces musiques et qui en font toute la saveur. Ce son de sax chaleureux, ce pouls dont le cœur bat au Cameroun. Ces instrumentaux composés librement, car raconte Manu Dibango dans le livret, ils étaient destinés à des illustrations de films documentaires ou des émissions, pour une sorte de mood music ou « musique pour ascenseur » qui sous ses doigts et sous sa direction devient un champ d’expérimentations assez inouïes pour l‘époque. Tel ce « Groovy flute » qui opère des variations de type baroque sur un fond rock. Ces expériences de fusion afro, latino, jazz, rock, rhythm’n’blues qu’il mène de manière underground depuis les années 60 sourdent ici de toutes les notes.
Autre intérêt de cette production, le travail de masterisation qui su conserver la chaleur du son des bandes magnétiques analogiques des années prénumériques. Le son de guitare basse, d’orgue est à ce sujet étonnant. Comme d’habitude, les livrets de chez Frémeaux & Associés apportent des infos utiles, intéressantes. Ici, il s’agit d’une interview du musicien/compositeur qui nous livre de très prolixes et passionnants commentaires sur la vie musicale européenne et américaine de cette époque."
par ALBI BOP - BIBLIONLINE
- "L’atmosphère désinvolte et avant-gardiste de cette époque" par Citizenjazz
"Superbe initiative que cette sélection de dix-sept titres pour la plupart inédits, réalisée par Manu Dibango lui-même. Au travers ces morceaux initialement écrits et enregistrés entre 1971 et 1975 pour le cinéma, la publicité ou la télévision, c’est à un véritable voyage dans le temps que l’auditeur est convié.
Groove binaire, percussions latines, orgue omniprésent : si le son lui-même évoque immédiatement les années soixante-dix, les compositions ne sont pas datées et conservent toute leur énergie originelle, issue de l’Afrique et des Etats-Unis.
A ne pas manquer non plus : l’entretien avec Dibango figurant dans le livret, qui restitue à merveille l’atmosphère désinvolte et avant-gardiste de cette époque."
par ARNAUD STEFANI - CITIZENJAZZ
- « Pépites sonores à déguster! » par L’Alsace
Lorsqu’il donne le fameux Soul Makossa, Manu Dibango a 40 ans et sa carrière s’envole vers les cimes des charts. Ce tube vient concrétiser les expériences élaborées dans les années 60 par le fils de Douala. Avec African Woodoo, qui compile 17 titres inédits enregistrés dans des séances à Paris en 1971 et à New York en 1975, on dispose d’un intéressant témoignage sur le travail de ce jazz-man de formation, curieux de toutes les musiques et converti à ce que l’on nommera le « rare groove », un son afro funk, relevé d’un brin de « clave » latine. Pépites sonores à déguster! L’ALSACE
- "A revolutionary blend of Africa and psychedelic funk" by The Times
"These 17 tracks were recorded in the first half of the 1970s, when the Cameroonian saxophonist was hoping to score money by providing music for adverts, films and television. Although the perfectly titled Groovy Flute was used to sell chicken, the progressive jazz-rock of Du Bush, A Bush was unlikely to shift much soap powder: Dibango was too far ahead of the game. Just as his 1960s recordings were a revolutionary blend of Africa and psychedelic funk, he was now pre-empting the disco explosion by five years and the trippy electro of Air et al by 25. And all the while remaining rooted true to the nightclub maxim that if you don't get people dancing, you don't get paid."
by DAVID HUTCHEON - THE TIMES
- « 17 illustrations sonores » par Mondomix
Pas complètement récent, ce nouveau Manu Dibango réunit 17 titres jamais gravés, enregistrés à Paris en 1971 et à New York en 1975, 17 illustrations sonores composées pour le cinéma, la télé ou la pub. Nous voici donc en pleine période (avant et après) Soul Mokassa, tube qui a métamorphosé le saxophoniste en légende de la musique afro-américaine. 17 titres entêtants, ronds, chauds. 17 titres qui soignent l’art de la boucle parfaite, avant même que la production binaire ne se charge de «looper» le beat. Mais tous n’ont pas la force de Soul Makossa, mais tous donnent une idée de la puissance de cette époque, de l’émergence d’une scène féconde. Mention  spéciale au livret qui, au fil des réponses de Manu, nous permet d’approcher le Dibango de ces années-là. SQUAALY - MONDOMIX
- « Musique Pub » par Marianne
Grand spécialiste de l’exhumation sonore, l’éditeur Frémeaux et Associés vient de produire une réjouissante galette : 17 titres inédits de Manu Dibango, enregistrés en 1971 et 1975 à Paris et à New York ; Ces morceaux fleurent bon la saveur d’une époque, mais, surtout, ils en disent long sur la débordantes créativité de Dibango. Fruits de commandes passées au maestro camerounais pour le compte de la publicité, de la télévision et du cinéma, ces instrumentaux défient les illustrations sonores d’aujourd’hui, formatées et insipides. Ils révèlent le formidable terrain d’expérimentation que pouvait alors représenter le travail de commande. « On te demandait juste d’enregistres de ‘trucs colorés’. Libre à toi de faire ce qui te passait par la tête, d’ouvrir ton imagination ! Ces disques-là, j’appelle ça des délires », conflit Manu Dibango dans le livret accompagnant l’album. Des « délires » qui n’ont pas pris une ride. Le saxo et la flûte de ce grand monsieur vagabondent au milieu de nappes de clavier et de guitares saturées. Un groove afro-funk énergique pour vanter un poulet de Bresse, on en redemande !
Frédérique BRIARD - MARIANNE
- « Manu Dibango » par Jazzman
Ces enregistrements se situent dans la période qui précède et poursuit le succès mondial du tube Soul Makossa (1973). Sans prétentions expérimentale, destinée à la télévision, au cinéma et à la publicité, c’est probablement la musique la plus créative et la plus libre jamais signée par Dibango qui était alors très recherché par les studios. La moitié fut écrite avec son alter ego Pepe Luiz. Sans contrainte stylistique, Dibango n’était pas obligé de jouer l’Africain de service, et pouvait donner libre cours à ses envies de groover, utilisant son ample background de jazz, latin music, soul et funk. Des séances joyeuses et enfumées, parfois délirantes, aux quelles ont participé, probablement, François Jeanneau… à Paris. Puis, a New York, Buster Williams, Tony Williams, Cedar Walton… (Malheureusement, l’éditeur n’est pas en mesure d’apporter plus de précisions). Deux prises de son bien distances soulignent la différence entre les morceaux enregistrés à Paris et ceux graves à New York. Question de culture frasques ultérieures sur TF1.
Francisco CRUZ – JAZZMAN
- « A la recherche du groove original » par L’Express
Ah! les vraies batteries, les salves de cuivres, l’orgue Hammond, les percussions, bref, le groove original et analogique, le pont incontournable entre la pulsion africaine et le funk made in USA, érigé à cette épique époque où  la musique du monde se résumait, dans l’esprit de bien des gens, à une poignée de noms : Myriam Mabeka, Bob Marley et … Manu Dibango, l’auteur des 17 tranches de soul instrumentale gravées entre Paris et New York, entre 1971 et 1975 (l’age d’or, quoi !), et qui dormaient sur les tablettes du principal intéressé jusqu’à ce que la maison Frémeaux & Associés ait l’excellente idée de les rendre disponibles sous le titre African Woodoo. Le plus curieux dans cette histoire c’est que la plupart des thèmes n’étaient aucunement destinés à une existence discographique, ayant été composés tantôt pour des émissions de télé, tantôt pour des publicités. Mais qu’importe, au fond, puisque la preuve est dans le groove, et que le groove est carrément irrésistible : plus relax que les exercices de James Brown, empruntant à part égales dans la musique latino-américaine de l’époque (le boogaloo de ses copains les Fania All Stars) et, pourquoi pas, les lascives mais diablement efficaces bande-son des pornos de l’époque. Et partout, on retrouve des échos de son fameux Soul Makossa, qui fera de lui une star internationale en 1973, c’est-à-dire en plein cœur de la période faste. L’EXPRESS
- "Dibango at his artistic peak" by Dirty linen
A cofounder of an innovative Zairean band African jazz in 1960, Cameroonian flutist, saxophone player, and vocalist Manu Dibango went on to open the floodgates of disco with is dance-inspiring hit “Soul Makossa” in 1972. Dibangoo’s soul-jazz-meets-Afro-funk melodies became part of the soundtrack of the 1970s. Recorded beetween 1971 and 1975 (before and after “Soul Makossa”), that were originally heard in TV commercials and film soundtracks. They capture Dibango at his artistic peak. Tunes recorded in Paris with French session players are balanced by tracks from sessions in New York with top-notch jazz musicians, including bassist Buster Williams, pianist Cedar Walton, and drummer Tony Williams. CH – DIRTY LINEN
- "Le Siècle du Jazz"
« Ce coffret a été référencé dans la bibliographie sélective de l’exposition « Le Siècle du jazz » (art, cinéma, musique, photographie de Picasso à Basquiat) au Musée du Quai Branly et présenté au public par la boutique des RMN (Réunions des Musées Nationaux). »
par Frémeaux & Associés
- « Manu Dibango – African Woodoo » par Trad Mag
Dix-sept titres inédits de Manu Dibango enregistrés entre 1971 et 1975 à Paris et à New York. Quand on les écoute, il faut bien dire qu’on comprend pourquoi ils sont inédits. Ils n’apportent rien à la discographie de ce grand musicien et ne sont pas d’un intérêt majeur, même si certains sont agréables à écouter. Toutes ces musiques ont été composées pour illustrer des publicités, des films ou des émissions de TV. Dibango a fait tellement mieux ! Etienne BOURS – TRAD MAG
- « One of the fisrt ‘world music’ stars » by Rock’n’reel
Cameroonian saxophonist Manu Dibango was one of the fisrt ‘world music’ stars, with his « Soul Makoussa » a huge international hit in 1972, and covered by many other artists - although it was originally the B-side of a single praising Cameroon’s football team. The title hints at its crossover potential, and these recordings, made between 1971 and 1975 in Paris and New York, contain that same kind of fusion. They were not originally intended for issue ; they were made for « professional sound illustration for the cinema, television or advertising » ; that is to say, if you had a African scene or something similar, these tracks are the kind of thing you would hear behind it. They still sound good though, largely instrumentals with an occasional hint (or more) of Shaft, Motown’s saxman Junior Walker or contemporary Stevie Wonder, with percussion-heavy backing tracks and a dollop of Afro-beat or psychedelic soul, a little Carribean flavour and the occasional Latin influence. In the notes, Manu defines his style as « afro-somethin » - it fits this music perfectly. Norman DARWEN-ROCK’N’REEL
- « Excellent, very varied and surprisingly accessible set » By Blues News
« Cameroonian sax veteran Manu Dibango who had a huge R&B hit with « Soul Makossa » in 1972, was at Ronnie Scott’s Club in central London late in February. This appearance coincided with the release of his album « African Woodoo » an excellent, very varied and surprisingly accessible set containing previously unissued material recorded in both Paris and New York between 1971 and 1975. African and American elements are blended so skillfully that it is often difficult to see the join, and some highly names of American jazz help out on several titles.»
By BLUES NEWS
- "Le saxo de Manu Dibango va enflammer Wambrechies" par Nord-Eclair
"Les organisateurs du Festival Afriques de Wambrechies ont eu la bonne idée d'inviter Manu Dibango, ce soir. Les amateurs du genre et les amoureux du funk afro ne manqueront pas de retrouver sur scène le créateur de « Soul Makossa ». Son nom est devenu un véritable étendard de la musique africaine en Europe, et tout particulièrement en France. Manu Dibango, après avoir fait ses premières armes dans L'African Jazz , a connu un succès international avec Soul Makossa, un titre de son album O Boso , enregistré en 1972. Depuis, ce saxophoniste aussi hyper actif que ses riffs sont addictifs enchaîne les albums et les scènes aux quatre coins du monde. Plutôt que de se contenter de creuser un sillon déjà balisé, de répéter à l'envi la recette qui avait donné naissance à son plus gros tube, Manu Dibango, musicien d'exception et saxophoniste virtuose, n'a de cesse que de se réinventer. Son dernier album, African Woodoo (2008, chez Frémeaux et Associés) en est l'exemple parfait. Manu Dibango y explore les chemins de la musique électronique, bifurque à 180° vers les racines des musiques traditionnelles africaines et entame un pas de danse déhanché sur un funk endiablé. En cette année de célébration du cinquantième anniversaire des indépendances africaines, c'est sans nul doute au soleil de la musique de Papa Groove qu'il fera bon se dorer..."
par NORD-ECLAIR
Liste des crédits sur ce CD :
Manu Dibango, Manu Dibango , Luiz Pepe
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Lagos go slowManu Dibango 00:03:501975
12Du bush a bushManu Dibango 00:04:551975
13Walking to wazaManu Dibango 00:04:071972
14Blowing western mindManu Dibango 00:06:131975
15MotapoManu Dibango 00:05:261975
16Groovy fluteManu Dibango 00:02:371971
17African pop sessionManu Dibango 00:02:551971
18Coco in central parkManu Dibango 00:06:351975
19Ba kubaManu Dibango 00:03:591972
110Ponda malokoManu Dibango 00:04:191975
111Zoom 2000Manu Dibango 00:04:001972
112CoconutManu Dibango 00:02:171972
113Aphrodite shakeManu Dibango 00:03:281972
114New york summer 75Manu Dibango 00:04:281975
115Jungle ridersManu Dibango 00:03:021972
116Moulena na moudiManu Dibango 00:03:341975
117Iron woodManu Dibango 00:02:461971

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

A DRUM IS A WOMAN BY ELLINGTON
   
A DRUM IS A WOMAN BY ELLINGTON
Conte musical suggéré à Duke Ellington par Orson Welles, "A drum is a woman" est une...
A DRUM IS A WOMAN BY ELLINGTON
JAZZILLE - NICOLE CROISILLE
   
JAZZILLE - NICOLE CROISILLE
« Entre Jazz et chanson française, Nicole Croisille s’est imposée comme l’une des...
JAZZILLE - NICOLE CROISILLE
MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
   
MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
Choc ‘n soul : le titre composé par Manu Dibango en 1978 est un véritable manifeste de la...
MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
DANY DORIZ BIG BAND
   
DANY DORIZ BIG BAND
Depuis plus de 40 ans, Dany Doriz dirige le Caveau de la Huchette, le temple du jazz de la Rive Gauche...
DANY DORIZ BIG BAND


Dernière mise à jour :: 22-07-2017 08:44
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
Après un premier disque acclamé par la presse (Album découverte FIP, playlist...

WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
« Les vocalistes “cool” choisissent de suggérer plutôt que...

VIBRAPHONE JAZZ
VIBRAPHONE JAZZ
De Hampton à Burton, en passant par Jackson et Hutcherson (tiens, que des noms, ça...

SWING STRINGS SYSTEM
SWING STRINGS SYSTEM
Ce groupe, réuni par Didier Levallet remet donc la pendule à l’heure : prendre des risques, faire preuve...

SONGS OF WORLD WAR II
SONGS OF WORLD WAR II
“Le plus beau chant n’a jamais empêché la guerre, mais la plus horrible guerre a parfois fait fleurir de...

RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
Enregistré en 1996 dans le club de jazz le Six-huit, trônant au pied de la cathédrale...

RAY CHARLES - THE FREMEAUX ANTHOLOGY 1949-1960
RAY CHARLES - THE FREMEAUX ANTHOLOGY 1949-1960
Ray Charles, The Genius, figure à jamais parmi les plus grands créateurs du XXe siècle,...

RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
Grâce aux émissions de radio, de précieux témoignages enregistrés sont...

QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
Le deuxième disque sous son nom est la confirmation du talent incomparable de Romane et de son aptitude à...

PINCHAS ZUKERMAN - CLAUDE BOLLING
PINCHAS ZUKERMAN - CLAUDE BOLLING
Pinchas Zukerman, révélé dès sa première saison (1968/69) avec Léonard Bernstein et le...

ORPHÉON CÉLESTA - CUISINE AU JAZZ
ORPHÉON CÉLESTA - CUISINE AU JAZZ
L’Orphéon Célesta est un ovni musical piloté par Emmanuel Hussenot, qui depuis...

NEW RELEASE 2012 - CLAUDE BOLLING & FRIENDS
NEW RELEASE 2012 - CLAUDE BOLLING & FRIENDS
Avec Claude Bolling & Friends, le maître du Big Band offre un jazz classique en formation...

LES FILS DU VENT, UN FILM DE BRUNO LE JEAN - DVD NTSC
LES FILS DU VENT, UN FILM DE BRUNO LE JEAN - DVD NTSC
Portraits croisés d’artistes libres qui perpétuent l’héritage tutélaire...

LE TRIO DE CLARINETTES : RAMDAM
LE TRIO DE CLARINETTES : RAMDAM
Les clarinettistes Jean-Marc Folz, Sylvain Kassap et Armand Angster se sont réunis sous l'égide...

LATCHO DROM - DEBORAH - 1999
LATCHO DROM - DEBORAH - 1999
 Latcho Drom a trois CD à son actif lorsque le groupe enregistre Deborah, en 1999. Disque de...

JAZZ DANCE MUSIC
JAZZ DANCE MUSIC
"En aucun endroit le jazz ne peut trouver plus pleinement sa vérité, il la trouve dans la danse."

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 2
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 2
“Si Louis Armstrong, inventeur du swing et organisateur de l’improvisation en solo, n’avait...

HORACE SILVER - LIVE IN PARIS
HORACE SILVER - LIVE IN PARIS

Cofondateur des Jazz Messengers avec Art Blakey, Horace Silver est un pianiste qui a marqué...


HARLEM WAS THE PLACE 1929-1952
HARLEM WAS THE PLACE 1929-1952
Harlem et ses lieux mythiques, où le jazz vécut peut-être ses vingt plus belles...

GOAT RHYTHM - RP QUARTET
GOAT RHYTHM - RP QUARTET
Sur les traces du Hot Club de France, voici un jazz AOC, estampillé « Made in France », qui exprime toute la...

EDDY WAELDO
EDDY WAELDO
A 14 ans seulement, le jeune guitariste manouche Eddy Waeldo enregistre son premier album avec l’accompagnement bienveillant...

EAST COAST JAZZ WORKSHOPS NEW YORK (1954-1961)
EAST COAST JAZZ WORKSHOPS NEW YORK (1954-1961)
À cette époque, la musique était dans une période qui sera étiquetée comme « cool...

EARLY JAZZ
EARLY JAZZ
ODJB (1917) : Livery Stable Blues : 
PREMIER MORCEAU DE L'HISTOIRE DU JAZZ !!      ...

DIDIER & FRANCIS LOCKWOOD - BROTHERS
DIDIER & FRANCIS LOCKWOOD - BROTHERS
Enregistré en 2008 pour le label Ames, le disque « Brothers » réunit pour la...

CUBA IN AMERICA 1939-1962
CUBA IN AMERICA 1939-1962
Pendant plus d’un siècle, les musiciens américains ont été...

CLAUDE BOLLING CROSS OVER USA
CLAUDE BOLLING CROSS OVER USA
Si les emprunts que la musique classique a fait au jazz et le jazz à la musique classique remontent à Claude...

CAB CALLOWAY
CAB CALLOWAY
“Calloway était un superbe chanteur... Authentique jazzman, il s’était entouré d’un...

BOOGIES ON THE BALL
BOOGIES ON THE BALL
Après un rafraichissant « Rag’n Boogie » (FA8507), unanimement...

BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
Un trésor d'amoureux (Billie et Pres) pour amoureux (vous et moi). Lady Day incarne lumineusement la nuit du jazz, le...

BEAT GENERATION L’ANTHOLOGIE MUSICALE 1936-1962
BEAT GENERATION L’ANTHOLOGIE MUSICALE 1936-1962

Ce mouvement littéraire s’est construit autour de la culture jazz souterraine, qui exprimait la...


Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Dernieres acquisitions - Galerie.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Peterson.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif