Fremeaux.com
 
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 3
Réf. : FA5226

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 3

FROM JAZZ TO RHYTHM & BLUES AND ROCK'N'ROLL 1941-1955

Direction artistique : JEAN BUZELIN
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
* * * * SOUL BAG / INDISPENSABLE JAZZ HOT / RECOMMANDÉ PAR FRANCE MUSIQUE
Véritable moteur des swinguantes petites formations de jazz, le piano boogie va marquer durablement le rhythm and blues avant d’emballer à son tour le rock ‘n’ roll. Jean Buzelin nous en propose un panorama extraordinairement documenté en 42 titres accompagnés d’un livret de 32 pages richement illustré.
Patrick Frémeaux

As a veritable driving power behind small swinging jazz bands, piano boogie would make a lasting mark on rhythm and blues before, in turn, being taken up by rock ‘n’ roll.
Jean Buzelin allows us to discover this story with a 42 tracks boxset featuring a 32 pages booklet in both French and English.

ALBERT AMMONS : Rhythm Boogie • PETE JOHNSON : Hollywood Boogie • PETE JOHNSON : Rocket 88 Boogie • MEADE LUX LEWIS & HELEN HUMES : Be Ba Ba Le Ba Boogie • KENNY KERSEY & HENRY ALLEN : K.K. Boogie • BOB MOSLEY & JACK McVEA : Bartender Boogie • SAMMY PRICE : Boogie Woogie Moan • COUNT BASIE : Saint-Louis Boogie • MARY LOU WILLIAMS : Boogie Misterioso • JAY McSHANN Bad Tale Boogie • ALBERT AMMONS & LIONEL HAMPTON : Chicken Shack Boogie • MILT BUCKNER : Fatstuff Boogie • ACE HARRIS : M.F.T. Boogie • JULIA LEE : Snatch And Grab It • LLOYD GLENN : Boogiology • LEONARD CASTON & BIG THREE TRIO : Big 3 Boogie • PIANO RED : Red’s Boogie • WILD BILL DAVIS & LOUIS JORDAN : Choo-Choo Ch’ Boogie • HADDA BROOKS : Nightmare Boogie •DEVONIA WILLIAMS & JOHNNY OTIS : Cupid’s Boogie • AMOS MILBURN : Down The Road Apiece • AMOS MILBURN : Amos Blues • CAMILLE HOWARD & ROY MILTON : Camille’s Boogie • DEVONIA WILLIAMS : Dee’s Boogie • JOE LIGGINS : Dripper’s Boogie • BO CYPHERS & JIMMY LIGGINS : Saturday Night Boogie Woogie Man • WILLIE JOHNSON : Sampson St. Boogie • LAVARDA DURST : Hattie Green • MEMPHIS SLIM : Slim’s Boogie • EDDIE BOYD : Eddie’s Blues • LITTLE JOHNNY JONES & J.T. BROWN : Round House Boogie • ROOSEVELT SYKES : Walkin’ This Boogie • PHINEAS NEWBORN & LOU SARGENT : Ridin’ The Boogie • IKE TURNER & BOBBY BLAND : Good Lovin’ • ARCHIBALD : Crescent City Bounce • PROFESSOR LONGHAIR : Professor’s Longhair Boogie • FATS DOMINO : Hey ! Fat Man ! - Fat’s Frenzy • LITTLE RICHARD : Tutti Frutti • CECIL GANT : Rock Little Baby • JIMMY McCRACKLIN : Blues Blasters Boogie • HARRY VAN WALLS & BIG JOE TURNER : Boogie Woogie Country Girl.

Production : Frémeaux & Associés. (Jazz Blues & Boogie)
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Boogie Woogie Piano » par Jazz Classique
Les Vol.1 et 2 de la série « Boogie Woogie Piano » ont la joie de vous annoncer la naissance de leur petit frère, le Vol. 3. Jean Buzelin, l’heureux papa se prote bien, merci. Cette foi, avec un totale de 120 titres pour les trois volumes – qui dit mieux – vous êtes équipés pour l’île déserte et les basses velues résonnent déjà sous les cocotiers. Pour que le plaisir soit total, évitez seulement de regarder la tristounette photo du boîtier (l’horrible métro aérien de Chicago) et le tour sera joué. Comme les précédents, ce coffret est un parcours historique où les influences se mélangent avec le temps qui passe, les modes qui changent. De ce fait, l’amateur grincheux pourra éventuellement trouvé çà et là un ou deux extraterrestres hors sujet : au moins, ils auront eu le mérite de s’intéresser au styles. Positivons : cette sélection est d’un très bon niveau, avec de temps en temps un chef-d’œuvre cinglant qui vous transperce de part en part (Boogiology par Lloyd Glenn, Eddie’s Blues par Eddie Boyd). Impertinents, les maîtres Albert Ammons, Meade Lux Lewis et Pete Johnson (deux versions du Rocket 88 Boogie) ouvrent le feu, tandis que les rockeurs Fats Domino, Big Joe Turner et Little Richard (déchaîné dans Tutti Frutti) ferment la marche. Entre temps que s’est-il passé ? Ben voyons, l’aventure boogistique bien sûr ! Parcourons : Les irréductibles machos prétendront que la présence de femmes dans le plus viril des styles n’est rien d’autre qu’un crime passible de la Haute Cour. Même si Mary Lou Williams, Hadda Brooks, Julia Lee, Camille Howard titillent avec délicatesse la blue note de leurs petites mains menues, on peut effectivement – sans être  macho – préféré la force tranquille d’un Sammy Price ou d’un Amos Milburn. Les influences de la Nouvelle-Orléans sont évoquées avec Archibald, Professor Longhair, Fats Domino. La part belle est faite aux petites formations (Basie, Hampton, McShann) et, dans cette formule, Milt Buckner et Memphis Slim font aussi merveille. Enfin, la déferlante du rock ‘n’ roll des années cinquante conclut cette étude détaillée. J’vous l’dis m’sieurs dames, on n’s’ennuie pas une seconde. Dans le livret, Jean cite le 32 mesures Rhythm Boogie d’Albert Ammons comme étant «  un superbe exemple de fusion réussie ente le boogie et le jazz ». En effet, l’idée d’Albert de sortir des 12 mesures du blues pour « boogifier » une dizaine de standards du jazz est un miracle. Pour la petite histoire, ce Rhythm Boogie est exactement construit sur les harmonies du I Got Rhythm, d’où son titre, évidement ! Puisque vous allez posséder les trois coffrets (ignorer les deux premiers serait indélicat, voire indécent) vous pourrez dévorer en tout 128 pages de livret, assorties de 81 photos. Un confidence : ce voyage boogistique pourrait bien être l’étude définitive qui nous faisait cruellement défaut.
Jean-Paul AMOUROUX – JAZZ CLASSIQUE
- « New Releases » par Blues & Rhythm
First off, all the songs credits and titles on this double CD are as given above, with the relevant pianists credits as such on the back cover – just in case you were wondering. The title of this collection is pretty much self-explanatory, as the preceding two volumes of this series have examined the antecedents and the glory days of the boogie-woogie craze. Here the use of boogie piano in jazz (smaller combos rather than the more ephemeral and briefly fashionable big band boogie numbers) is detailed, along with its incorporation into R&B and Rock ‘n’ Roll. Of course, these categories were not and are nor mutually exclusive. There is a lot of overlap, as the fist CD of the present collection shows; some titles lean more obviously to jazz (try Kenny Kersey and Henry ‘Red’ Allen’s track) though Lionel Hampton’s vocal is pretty good on ‘Chicken Shack Boogie’, which also includes Wes Montgomery on guitar, and Helen Hume’ jazzy boogie with Meade ‘Lux’ Lewis actually lyrically references bebop. Most readers should be pretty comfortable with just about every track – and no, it is not hell-for- leather all the way. Having written that though, there are plenty of numbers such as Pete Johnson’s 1949 two-part stormer, ‘Rocket 88 Boogie’, witch has some subtle riffs and ideas that Ike Turner would appropriate two years later. The direct influence of boogie-woogie on Rock ’n’ Roll is made quite explicit in this compilation. Towards the end of the first CD, the R&B sound as such comes much more to the fore (plenty of gut-busting sax playing), and most, if not all, names should be familiar to all readers – it is good to see Phineas Newborn included. So what are the positives about this set that might make you want to buy it in preference to other releases? Well, for some obscure reason I have never associated Willie Johnson’s 1950 Houston, Texas recording of ‘Sampson St. Boogie’ with the boogie-woogie tradition per se, as it is generally included in reissues of post-war Texas blues – and it is often the mark of a good collection that it can present familiar material in a way that makes the listener re-evaluate its significance. A similar comment could be applied to the focus on Fat Domino’s piano playing on his two tracks. Also, the (admittedly) loose geographical groupings are useful as boogie-woogie tends to get lumped together as one homogenous mass, or at best classed as either ‘jazz-based’ or ‘blues-based’, and this set does seem to show there were different regional tendencies. And lastly, there’s plenty of fine- some it very, very fine – music on offer here.
Norman DARWEN – BLUES & RHYTHM
- « Historische Einblicke in das Genre » Jazz Podium
[…] Die Doppel-CD “Boogie Woogie Piano” des französischen Labels Frémeaux & Associés wurde mit einem Grand Prix der Académie Charles Cros ausgezeichnet – auch wenn Willie Littlefield hier leider fehlt. Dafür bietet sie historische Einblicke in das Genre und ausgiebig Gelegenheit, fast vergessene Boogie-Woogie-Damen wie Devonia “Lady Dee” Williams, Julia Lee, Little Esther und vor allem Hadda Brooks, “The Queen of Boogie Woogie” and “The Empress of the Torch Blues”, wiederzuentdecken. […]
Rainer BRATFISCH - JAZZ PODIUM
- « De flambantes curiosités » par Jazz Magazine
Le but de ces anthologies est de donner l’envie d’approfondir ce qu’elles alignent avec tant de discipline. Ce devrait être le cas de celle-ci vouée au piano boogie à travers les alliances qu’il a nouées, de la guerre au milieu des années 50, avec les petites formations de jazz et de R&B (parfois issues des big bands abolis) et la première vague de rock’n’rollers. La sélection de Jean Buzelin ébauche des pistes que l’on explorera en fonction du critère de son choix : courants, creusets géographiques (Kansas City, Texas-Californie, Memphis Chicago, La Nouvelle-Orléans, New York) ou formules orchestrales dans lesquelles s’inscrit cette forte tradition de piano blues qui n’a cessé d’échapper à ses propres limites. Le compilateur met en lumière l’association du clavier avec les saxophones, les guitares amplifiées ou les voix sans se contenter d’illustrer un thème, il s’attarde autant sur ces avatars insolites que sur ses formes régulières. A côté de pièces à l’équilibre parfait comme K.K. Boogie de Kenny Kersey avec l’orchestre de Red Allen ou le Down The Road Apiece gravé par Amos Milburn, on savoure de flambantes curiosités dont le mérite revient au groupe féminin que dirigeait Mary Lou Williams en 1946 (Boogie Misterioso) ou à la finesse de Lloyd Glenn (Boogiology). Un regret peut-être : que le rockabilly évoqué dans le livret ne se concrétise pas dans le disque. Philippe BAS-RABERIN – JAZZ MAGAZINE
- "The evolution of boogie-woogie" by Dirty Linen
With the third volume of nits survey of historic boogie-woogie recordings, Boogie Woogie Piano, French record label Frémeaux & Associés focuses on the 14 years between the decline of the bigbang in the early 1940s to the genesis of rock’n’roll in the mid-1950s. Tracks by boogie-woogie pioneers Albert Ammons (1907-1949), Pete Johnson (1904-1967), and Meade Lux Lewis (1905-1964) reveal the genre’s roots. The evolution of boogie-woogie into jazz and blues is reflected by tracks from Count Basie, Jay McShann, bluesmen Lloyd Glenn, Memphis Slim, Roosevelt Sykes, Mary Lou Williams, and Devonia Williams. The updated approach to boogie-woogie is suggested by tracks by Ike Turner and Bobby Bland (« Good Lovin’»), Amos Milburn (« Amos Blues »), Professor  Longhair (« Professor Longhair’s Boogie »), and Fats Domino (« Hey ! Fat Man ! » and is reinforced as the style becomes incorporated into the rock’n’roll of Domino’s « Fat’s Frenzy », Little Richard’s « Tutti Frutti », and Big Joe Turner’s « Boogie Woogie Country Girl ». CH – DIRTY LINEN
- « On ne serait rêver synthèse plus éclairante » par Soul Bag
Troisième et sans doute dernier double-CD de la série compilée par Jean Buzelin (chronique du volume 2 dans SB 187). Il ne s’agit pas d’une quelconque compilation, mais d’un choix fort réfléchi illustrant l’évolution du style boogie woogie depuis ses origines, et on ne serait rêver synthèse plus éclairante que le texte des livrets qui accompagne ces trois coffrets. Ce nouveau volume examine plus particulièrement le rôle du piano boogie dans les petits ensemble de jazz, puis R&B, pour aboutir dans le rock’n’roll. Le déclin des big bands enterre aussi la fonction purement décorative du style boogie (à l’exception de Lionel Hampton, qui fait du boogie un élément essentiel de ses grandes formations), rendant au piano sa place « d’orchestre à lui tout seul ». Pourtant, ce nouveau volume, contrairement au précédent, ne braque plus systématiquement son projecteur sur les pianistes, mais davantage sur les nombreux groupes imprégnés de boogie où le pianiste n’émerge parfois qu’à peine, quitte à entretenir la pulsion ou à nourrir les solos instrumentaux, en majorité des saxes ténors. C’est le cas d’artistes comme Wild Bill Davis, plutôt discret chez Louis Jordan, ou Albert Ammons chez Hampton, voire Count Basie, toujours serviteur dans son propre orchestre, Devonia Williams chez Jonnhy Otis, Little Johnny Jones avec J.T. Brown, Little Richard qui ne se profile vraiment pas d’abord comme pianiste. Certains sortent parfois du rang pour jouer le premier rôle dans des features (Ken Kersey, vraie révélation dans le groupe de Red Allen), jouissant parfois d’un hommage saisissant comme Camille Howard chez Roy Milton (qui chante - au sens propre - les louanges de sa pianiste). Les disques de piano boogie « pur » restent bien présents cependant, témoins d’Albert Ammons, Pete Johnson et Amos Milburn, mais la différence d’approche de Lloyd Glenn, Mary Lou Williams ou Eddie Boyd est sensible. Sans parler de Piano Red, cet incroyable primitif qui arrive à faire sautiller le boogie, faut le faire ! André FONTEYNE – SOUL BAG
- « Un vrai outil didactique » par Le Cri du Coyote
Une fois de plus, on constate que si Bear Family est la Mercedes de rééditions, notre Frémeaux national en est la Laguna Coupé et n’a pas à rougir de la comparaison, loin de là : le contenu est impeccable, avec livret copieux en français (gros avantage pour nous). Cette compilation est un modèle du genre pour l’ancien enseignant que je suis. Les titres ont été selectionnés avec soin par Buzelin pour illustrer la progression du Boogie Woogie depuis le Jazz jusqu’au R’n’R en passant par le Rhythm’n’Blues et le livret décortique soigneusement la texture musicale de chacun. Voilà un vrai outil didactique et pédagogique qu’un professeur de musique astucieux pourrait utiliser pour illustrer un cours sur l’évolution du piano Boogie de la 2ème guerre à la naissance du R’n’R. Bien évidemment, la majorité des titres du premier CD est instrumentale, puis le vocal (c’est très bien expliqué dans le livret) prend peu à peu le dessus, pour culminer avec le Tutti frutti de Little Richard. A titre personnel, parmi les morceaux qui m’étaient inconnus ou que j’avais oubliés, j’ai bien aimé Be ba ba le ba boogie (Meade Lux Lewis& Helen Humes), KK Boogie (Kenny Kersey & Henry Allen), Boogie misterioso (Mary Lou Williams), Chicken shack boogie (Albert Ammons & Lionel Hampton) et Good lovin’ (Ike Turner & Bobby Blue Band), mais tout cela est bien subjectif. B.B. – LE CRI DU COYOTE
- « On trouvera ici les incontournables et les inattendus de grand talent » par Jazz Hot
« Une célébration de plus du piano boogie, pratique répétitive qui chauffe et qui concerne beaucoup d’adeptes qui ont leurs festivals et icônes. On trouvera ici les incontournables (Albert Ammons, Pete Johnson, Meade Lux Lewis) et les inattendus de grand talent (Van Walls avec Big Joe Turner : « Boogie Woogie Country Girl », 1955). Mais c’est ici la version orchestrale du boogie qui permet de passer du jazz au (vrai) rock & roll (Fats Domino, Little Richard, Cecil Gant…) sans s’en apercevoir, ce qui démontre mieux que toute théorie le lien étroit entre ces genres hot. Côté piano, en plus de Van Walls, notre oreille a plus particulièrement retenu Kenny Kersey (1941, « K.K. boogie » avec de superbes solos d’Ed Hall, cl, Red Allen, tp, J.C. Higginbotham, tb) et Sammy Price (1941, « Boogie Woogie Man », lent et low down ! avec un excellent Don Stovall, as). On glane ici et là de rares mais bons solos de trompette comme dans «  Snatch and Grab It » par Julia Lee dû au sous-estimé Ernie Royal (1947, avec Baby Lovett, dm !) et « Saint Louis Boogie » par Count Basie dû au non moins estimé Emmett Berry (1947, avec Jo Jones, dm !). Il y aura beaucoup de sax hyperexpressif. Alto, par Louis Jordan (1946, « Choo Choo Ch’Boogie »), Floyd Turnham (1952, « Dripper’s Boogie » par Joe Liggins) et Robert Parker (1949, «  Proffessor’s  Longhair Boogie » par Pr. Longhair). Mais surtout ténor : Paul Gonsalves, mais aussi Maxwelle Davis (deuxième partie de « Rocket 88 Boogie », 1949, Pete Johnson ; « Amos Blues », 1946, Amos Milburn ; « Saturday Night Boogie Woogie Man », 1950, Jimmy Liggins), Lee Allen ( Fats Frenzy », 1953, Fats Domino ; « Tutti Frutti », 1955, Little Richard), Lockjaw Davis (« M.E.T. Boogie », 1945, Ace Harris), Genre Morris («  Chicken Shack Boogie », 1949, Lionel Hampton), Jack Mc Vea (1945, « Bartender Boogie »), J.T. Brown ( très bon ! 1952, « Round House Boogie »). Désormais, le ténor rivalise sérieusement avec la trompette dans le cœur des masses populaires. A noter un bon solo de basse en slap par Willie Dion (1947, « Big Three Boogie ») et une pointe de guitare électrique qui fera des ravages (Irving Ashby dans «  Be Ba Ba Le Ba Boogie » par Helen Humes, 1946 ; Lafayette Thomas dans « Blues Basters Boogie » par Jimmy McCraclin, 1954). Une très bonne compilation qui peut intéresser même ceux qui n’aiment pas spécialement le piano. »
Par Michel Laplace — JAZZ HOT
Liste des crédits sur ce CD :
Lionel Hampton , Milburn A. , Archibald , Gross Lt , Albert Ammons , Ammons A. , Pete Johnson , Johnson P. , Helen Humes , Humes H. , Henry Red Allen , Kersey K. , Jack Mac Vea , Mc Vea J. , Sammy Price , Price S. , Count Basie , Basie C. , Mary Lou Williams , Williams M. L. , Jay Mcshann , Mcshann J. , Milton Buckner , Bruckner M. , Ace Harris , Harris A. , Julia Lee , Pease S.a. , Lloyd Glenn , Glenn L. , Léonard Caston , Caston I. , Piano Red , Perryman W.l. , Louis Jordan , Horton V. , Hadda Brooks , Brooks H. , Little Esther& Mel Walker , Otis J. , Amos Milburn , Raye D. , Millburnb A. , Roy Milton , Howard C. , Dee Williams , Williams D. , Joe Liggins , Liggins J. , Jimmy Liggins , Willie Johnson , Johnson W. , Lavada Durst , Pullum J. , Memphis Slim , Chatman P. , Little Eddie Boyd , Boyd E. , J. T. Brown , Brown J.t. , Roosevelt Sykes , Sykes R. , Lou Sargent , Phillips S. , Boddy Bland , Bland R. , Professor Longhair , Byrd Hr , Fats Domino , Domino A. , Little Richard , Labostrie D. , Cecil Gant , Gant C. , Jimmy Mccracklin , Mccracklin J , Big Joe Turner , Pomus D.
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
00Chicken shack boogieLionel Hampton 00:03:171949
00Crescent city bounceArchibald 00:02:331950
11Rhythm boogieAlbert Ammons 00:03:061948
12Hollywood boogiePete Johnson 00:02:481947
13Rocket 88 boogiePete Johnson 00:05:251949
14Be ba ba la boogieHelen Humes 00:02:451946
15K k boogieHenry Red Allen 00:03:131941
16Bartender boogieJack Mac Vea 00:02:531945
17Boogie woogie moanSammy Price 00:03:121941
18Saint louis boogieCount Basie 00:02:401947
19Boogie misteriosoMary Lou Williams 00:02:521946
110Bad tale boogieJay Mcshann 00:02:181945
111Chicken shack boogieLionel Hampton 00:03:171949
112Fatstuff boogieMilton Buckner 00:02:441947
113Mft boogieAce Harris 00:03:081945
114Snatch and grab itJulia Lee 00:02:541947
115BoogiologyLloyd Glenn 00:02:501947
116Big three boogieLéonard Caston 00:02:431947
117Red s boogiePiano Red 00:02:261950
118Choo choo ch boogieLouis Jordan 00:02:461946
119Nightmare boogieHadda Brooks 00:02:311945
120Cupid s boogieLittle Esther& Mel Walker 00:02:361950
121Down the road apieceAmos Milburn 00:03:041946
21Amos bluesAmos Milburn 00:02:331946
22Camille s boogieRoy Milton 00:02:331947
23Dee s boogieDee Williams 00:02:431949
24Dripper s boogieJoe Liggins 00:02:361952
25Saturday night boogie woogie manJimmy Liggins 00:03:011950
26Sampson st boogieWillie Johnson 00:02:441950
27Hattie greenLavada Durst 00:02:441949
28Slim s boogieMemphis Slim 00:02:461949
29Eddie s bluesLittle Eddie Boyd 00:03:101948
210Round house boogieJ. T. Brown 00:02:511952
211Walkin this boogieRoosevelt Sykes 00:02:301952
212Ridin the boogieLou Sargent 00:02:201951
213Good lovinBoddy Bland 00:02:231952
214Crescent city bounceArchibald 00:02:331950
215Professor s longhair s boogieProfessor Longhair 00:02:201949
216Hey fat manFats Domino 00:02:441950
217Fats frenzyFats Domino 00:02:341953
218Tutti fruttiLittle Richard 00:02:281955
219Rock little babyCecil Gant 00:03:121951
220Blues blasters boogieJimmy Mccracklin 00:02:541954
221Boogie woogie country girlBig Joe Turner 00:02:461955





Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
   
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
Le boogie woogie a été créé sur le piano qui lui a donné son caractère et ses...
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
RAGTIME BOLLING & BOOGIE
   
RAGTIME BOLLING & BOOGIE
Il est complètement inutile de présenter Claude Bolling. Tout le monde, que ce soit l’Ancien ou le Nouveau,...
RAGTIME BOLLING & BOOGIE
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
   
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
À la fin des années 30, l’Amérique se prend d’une véritable folie...
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
RAG’N BOOGIE (PIANO SOLO)- SÉBASTIEN TROENDLÉ
   
RAG’N BOOGIE (PIANO SOLO)- SÉBASTIEN TROENDLÉ
« Sébastien m’a confié avoir eu envie de devenir musicien après avoir...
RAG’N BOOGIE (PIANO SOLO)- SÉBASTIEN TROENDLÉ


Dernière mise à jour :: 25-07-2017 18:29
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
« Les vocalistes “cool” choisissent de suggérer plutôt que...

STAN LAFERRIERE TENTET
STAN LAFERRIERE TENTET
Stan laferrière, fils du grand jazzmen français qui fit les beaux jours du Slow Club, est pianiste, batteur,...

SOUND OF NEW ORLEANS 1992-2005
SOUND OF NEW ORLEANS 1992-2005
Concocté par Jean Buzelin à partir du beau catalogue SONO créé par Gary Edwards,...

RP QUARTET - CHICKEN DO IT
RP QUARTET - CHICKEN DO IT
Voici le Grand retour très attendu du RP Quartet dont la formule secrète consiste...

RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
RAY CHARLES - LIVE AT NEWPORT 1960
« Ce double-CD présente, pour la première fois dans son...

PLAISIR D'ELLINGTON
PLAISIR D'ELLINGTON
Une telle musique n'est pas seulement une nouvelle forme d'art mais une nouvelle raison de vivre.' Blaise CENDRARS ...

PARIS BUDAPEST CARAVANE
PARIS BUDAPEST CARAVANE
Quand le swing manouche et la virtuosité du jazz de Latcho Drom mené par Christophe...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

NEW ORLEANS REVIVAL 1940-1954
NEW ORLEANS REVIVAL 1940-1954
Si la musique syncopée est jouée dans tous les Etats-Unis depuis le début du XXe siècle, c’est...

L’ANTHOLOGIE CAVEAU DE LA HUCHETTE 1965-2017
L’ANTHOLOGIE CAVEAU DE LA HUCHETTE 1965-2017
Temple du jazz parisien et dernier club de jazz au monde où l’on danse grâce...

LOUIS ARMSTRONG
LOUIS ARMSTRONG
"Cette voix qui unit le ciel et l'enfer".
Philippe Soupault

"I'm always ready to listen to Louis...

LIONEL HAMPTON BIG BAND
LIONEL HAMPTON BIG BAND
En 1953, Lionel Hampton débarque pour la première fois en Europe avec son grand orchestre. Le...

LES BRIGADES DU TIGRE - BO SERIE TV REMASTERISEE
LES BRIGADES DU TIGRE - BO SERIE TV REMASTERISEE
Fleuron de la production télévisuelle française, Les Brigades du tigre sont encore dans toutes les...

LE TRIO CAMARA
LE TRIO CAMARA
Bonne nouvelle pour les amateurs de musique brésilienne. Le disque culte du Trio Camara est enfin...

J’AI TA MAIN 'VOYAGES'
J’AI TA MAIN 'VOYAGES'
Dès la première note, la voix d’Isabelle Carpentier séduit, sa joie de vivre, son amour de la musique...

JAZZMEN PLAY THE BLUES 1923-1957
JAZZMEN PLAY THE BLUES 1923-1957
Mode d’expression unique de la communauté noire américaine, le blues est également...

JAZZ AROUND THE KRACH - 1929
JAZZ AROUND THE KRACH - 1929
Ce n’est pas sans humour que Frémeaux & Associés rend hommage, 80 ans après,...

JATP - JAZZ AT THE PHILHARMONIC
JATP - JAZZ AT THE PHILHARMONIC
Une aura légendaire plane au dessus de l’appellation J.A.T.P. (pour Jazz at the Philharmonic), qui regroupe une...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 12
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 12
Ce n’est jamais authentique ce que font les gens d’Hollywood. Ils ne manquent jamais de choisir...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
...C'était un disque parvenu la veille d'Amérique. C'était Louis Armstrong dans un break...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 3
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 3
“Je me souviens encore des Hot Five, avec Lil et Louis Armstrong. Sincèrement, c’était...

HATI
HATI
Nicolas Genest est sans conteste une des révélations des années 1990. Trompettiste du mythique «Groove...

GUS VS TONY
GUS VS TONY
Ce disque rend hommage aux deux monuments de l’accordéon : Gus Viseur et Tony...

CHARLIE PARKER - INTÉGRALE VOL 8
CHARLIE PARKER - INTÉGRALE VOL 8
« Mélodie. S’il fallait sous la torture, et une torture féroce, n’en garder...

CESARIUS ALVIM - EDDIE GOMEZ - ERIC LE LANN
CESARIUS ALVIM - EDDIE GOMEZ - ERIC LE LANN
Vous voulez parler musique ? Sauf votre respect, je vous dis : silence.
Silence, réceptacle...

BOLLING PLAYS ELLINGTON
BOLLING PLAYS ELLINGTON
Un “Big band” français et cohérent, c’est le pari difficile et réussi par Claude Bolling....

AVEC L'ACCENT
AVEC L'ACCENT
Magnifique disque de Latin Jazz contemporain de Santos Chillemi. "Avec l'accent" a la sonorité sud...

ADAMAH - DO MONTEBELLO
ADAMAH - DO MONTEBELLO
Voici le premier disque de Do Montebello, artiste à l’âme vagabonde, dont la poésie...

A GEORGES BRASSENS VOL 1
A GEORGES BRASSENS VOL 1
“Quand on écoute les chansons de Georges Brassens, explique Rodolphe, c’est une...

A BIG BAND JAZZ SAGA - TRIBUTE TO THE MOST FAMOUS JAZZ LARGE ENSEMBLES
A BIG BAND JAZZ SAGA - TRIBUTE TO THE MOST FAMOUS JAZZ LARGE ENSEMBLES
Le Big One de Stan Laferrière fait revivre toute l’histoire du jazz, des...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Dernieres acquisitions - Galerie.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Peterson.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif