Fremeaux.com
 
EVAN CHRISTOPHER'S DJANGO A LA CREOLE
Réf. : FA527

EVAN CHRISTOPHER'S DJANGO A LA CREOLE

FINESSE

Direction artistique : DAVE KELBIE
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 1
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
SÉLECTION JAZZ HOT / * * * * THE SCOTSMAN / COUP DE COEUR DJANGOSTATION / "BRAVOS !!!" TRAD MAGAZINE / AWARDED "BEST JAZZ RECORDS OF 2010" BY THE SUNDAY TIMES / * * * * * MONDOMIX / CHOC CLASSICA REPERTOIRE / MUST TSF JAZZ
The Sunday Times : Meilleur album de Jazz de l'année !

Evan Christopher et sa formation cosmopolite Django à la Créole reviennent à l’extraordinaire facture musicale qui leur avait valu un triomphe à leur premier opus (**** Jazzman, disque de la semaine Jazz à Fip, playlist TSF Jazz…).
Une plongée à l’essence même du Jazz de la Nouvelle-Orléans par l’un des plus grands clarinettistes actuel, qui unit dans une relation de réciprocité l’héritage du jazz américain et de Django Reinhardt (extraordinaire “djangoàlacréolisation” de l’Improvisation #3 de Django !).
Un métissage esthétique et culturel qui renverse le flux d’une américanisation de la culture française et nous sensibilise aux apports que constituent l’héritage de la créolité et du jazz manouche européen aux Etats-Unis – jusque dans la ville où est né le Jazz : à la Nouvelle-Orléans !
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux

[Evan] est, à mon avis, non seulement le plus grand clarinettiste de jazz vivant, mais l’un des meilleurs de tous les temps.
Ahmet Ertegun, fondateur du label Atlantic Records

Tropical Moon (Sidney Bechet) • Finesse (Billy Taylor) • Riverboat Shuffle (Hoagy Carmichael - Irving Mills - Dick Voynow) • Django à la Créole (Evan Christopher, based on “Improvisation #3” by Django Reinhardt) • Solid Old Man (Rex Stewart) • Songe D’automne (Archibald Joyce) • Jubilee (Hoagy Carmichael - Stanley Adams) • Creole Eyes (Louis Moreau Gottschalk) • Feerie (Django Reinhardt) • Mood Indigo (Albany “Barney” Bigard - Edward Kennedy Ellington - Irving Mills) • Passaporte Ao Paraiso (Sidney Bechet).

Evan Christopher : Clarinette - David Blenkhorn : Guitare - Dave Kelbie : Guitare rythmique - Sebastien Girardot : Contrebasse

One of the greatest jazz clarinetists of recent times delves even deeper into his project uniting the legacies of New Orleans jazz and the Gypsy Swing of Django Reinhardt. (Behold the artful “creolization” of Django’s “Improvisation #3”). We proudly offer this CD as a refined synthesis of aesthetics celebrating both the infectious spirit of European Gypsy Swing as well as the contribution of Creole cultures to American music and jazz.
Benjamin Goldenstein & Patrick Frémeaux

[Evan] is, in my estimation, not only the greatest jazz clarinetist alive, but one of the greatest of all time.
Ahmet Ertegun (founding Chairman of Atlantic Records)

Distribution USA : harmonia mundi US - Distribution Canada : SRI - Distribution Espagne : Karonte - Distribution Suisse : harmonia mundi - Musicora AG - Distribution France : Socadisc - Distribution Royaume Uni : Discovery - Distribution Japon : YTT - Distribution VPC Internet : La Librairie Sonore.
Coproduction : Le Jazzetal - Frémeaux & Associés.
Droits : Frémeaux & Associés
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Excellent second CD" by The Scotsman
"Get in the mood for this year's Django Reinhardt strand at the Edinburgh Jazz and Blues Festival with this excellent second CD by New Orleans- based clarinettist Evan Christopher's international band.
What makes it stand out from many of the other Django-style bands is the Creole twist: Christopher's sweet and swinging Sidney Bechet-inspired playing blends beautifully with the familiar Reinhardt sound (of two guitars and bass). Among the highlights are Bechet's Passaporte Ao Paraiso, Hoagy Carmichael's Jubilee and two classic numbers associated with trumpeter Rex Stewart."
by Alison KERR - THE SCOTSMAN
- "On ne change pas une équipe de gagnants" par Djangostation
Après le succès unanime tant critique que public du premier volume Django à la Créole, il était évident qu’un second opus se devait de voir le jour. C’est aujourd’hui chose faite avec la parution de Finesse, toujours chez Frémeaux en partenariat avec le Jazzetal de Dave Kelbie. On ne change pas une équipe de gagnants, et le clarinettiste new-orléanais d’adoption Evan Christopher a tout naturellement pour l’occasion réuni à nouveau ses guitaristes David Blenkhorn (solo) et Dave Kelbie (rythmique) et son bassiste Sébastien Girardot en studio, ce qui n’a pas du être forcément facile quand on sait qu’il y a dans l’équipe un américain, un anglais et deux australiens dont l’un vit en France... ! Si le répertoire de Finesse fait moins la part belle à Django Reinhardt qu’il ne le faisait précédemment, l’esprit de sa musique reste toutefois toujours bien présent, notamment grâce aux deux guitaristes. On retrouve au programme un titre du génial manouche, Féérie : son rythme très soutenu permet aux deux solistes d’exposer tout leur savoir-faire technique et Blenkhorn à la guitare électrique (qu’il utilise généreusement sur tout le disque) sonne comme le Django d’après-guerre. Le titre Django à la créole est quant à lui ouvertement inspiré de l’Improvisation #3 de Reinhardt : la relecture et l’arrangement du thème, tout en nuances et en douceur sont particulièrement réussis. Pas d’esbroufe, mais en revanche quelle jolie musique ! Très lyrique, le solo de Blenkhorn combinant notes et accords fait encore mouche. Le blues de Rex Stewart Solid old man rappelle lui aussi le Django des années 50, et sa décontraction n’est pas sans évoquer l’ultime et session éthérée Barclay, tandis que Songe d’automne pris ici en samba rappelle immanquablement la version jazz qu’en feront le manouche et Hubert Rostaing en 1947. Une autre présence se fait également sentir ici : Sidney Bechet. Si le célèbre clarinettiste et Django n’ont jamais enregistré ensemble, les très érudites "liner notes" de Philippe Baudoin nous rappellent que les deux hommes se sont vraisemblablement rencontrés entre 49 et 53, et que Bechet enregistra Nuages 12 jours après la mort du guitariste. Au répertoire, on retrouvera de Bechet le très dansant Tropical Mood bien chaloupé à l’antillaise, et Passaporte ao paraiso encore une fois bien chaloupé, mais à la brésilienne cette fois-ci. Duke Ellington et son orchestre sont aussi à l’honneur, on ne s’en étonnera pas, avec Finesse, morceau de son bassiste Billy Taylor. On retrouve d’ailleurs ce titre au répertoire la légendaire session d’avril 39 de Django et des ellingtonien Barney Bigard (cl), Rex Stewart (cornet) et Billy Taylor (cb). La boucle est bouclée... Evan Christopher en conserve la délicatesse même quand le tempo double. Également au programme le fameux mood indigo co-écrit par Barney Bigard et Irving Mils : l’arrangement est un éloge à la lenteur, et Evan Christopher arrache à son instrument des sons déchirants à donner le vertige... Enfin, on sortira également du lot Créole Eyes, remarquable composition en forme de danse et signée du pianiste néo-orléanais Louis Moreau Gottschalk mêlant influence cubaine, orléanaise et sud-américaine. Cette version n’est pas sans rappeler les excursions exotiques de Fapy Lafertin à la guitare portugaise sur l’album Fleur de lavande.
Finalement, Evan Christopher et ses acolytes confirment avec Finesse tout le bien que l’on pensait d’eux. Son Django à la Creole continue à explorer avec intelligence les passerelles entre la musique des caraïbes et le gipsy swing de Django. Pour notre plus grand bonheur... Après Samois l’année dernière, à quand un grand concert parisien au New Morning ?
par STOCHE - DJANGOSTATION
- « Voyage imaginaire » Par Lylo
« Voyage imaginaire, à vent et à cordes, de Django aux Antilles, un sourire complice accroché à sa moustache fine et ondulante, à l’image du swing décontracté de ce fin quartet »
Par LYLO
- "Album of rare beauty" by All About Jazz (New York)
"The epithet "flawless technique" does not even begin to describe Evan Christopher's manner of playing, perhaps, the most challenging reed instrument: the clarinet. His polished intonation is marked by the perfect annunciation of the notes that gush forth from his clarinet sometimes at great speed. His rhythmic attack is so full of surprise, especially when he injects elements of Brazilian and other Latin American colorings into the long, loping lines he plays. He has a spiritual connection with Django Reinhardt and the Romani tradition of Europe, and it is as deep and enduring as the one he shares with George Lewis, Barney Bigard, and the magicians in the New Orleans Creole tradition. This is beautifully brought out in the swaggering glissandos and with tremulous wonder in the stately version of "Mood Indigo" that he and the quartet play on the memorable Finesse, a joint release by lejazzetal and Fremeaux & Associates, in France.
It is Christopher's reverent sense of history that enables him to revisit the work of New Orleans' great legendary son, Sidney Bechet. The album opens and closes with the great clarinetist's "Tropical Moon" and "Passaporte ao Paraìso." His rendition of Bix Beiderbecke's bustling masterpiece, "Riverboat Shuffle," is a snorter. His own "Django à la Créole," which is based on Django's solos on "Improvisation No. 3 (Parts 1 and 2)," melded into Latin pieces played by that other master of the New Orleans idiom, Jelly Roll Morton. This remains the centerpiece of this second memorable album that brings Gypsy music together with jazz from that charmed era, cooked in the place of its birth, New Orleans.
Throughout this magnificent album, Christopher's control over melodic content is matched by his inspired use of harmonic ingenuity. On songs such as "Finesse," "Féerie Eyes" and "Mood Indigo," it sometimes feels as if Christopher has a hidden reed in his clarinet, which enables him to create a harmonic force that adds density to the colors he is able to paint, from a palette already rich in hues from the luscious tones that he is able to draw out of his beautiful woodwind instrument. Christopher's genius emerges further as he fuses together musical idioms from the Caribbean, Brazil and Cuba into the Creole world of New Orleans with rare finesse and charm; more than that, it's the clarinetist's ability to create all this in an environment that is at once reverential as well as completely new and timeless, so that it appears wholly new.
Christopher's mission is enhanced by the accompaniment on his journey from three other musicians equally passionate about the roots of swing: guitarists Dave Kelbie, who has almost single-handedly kept the flame of Gypsy music burning brightly—not only in Europe, but also in the rest of the world—and the talented David Blenkhorn, who plays his Django-like role to perfection throughout; and the remarkable bassist Sébastien Giradot, who contributes more than solid rhythmic accompaniment, brilliantly showcased on the spectacular title tune of this album of rare beauty."
by Raul D'GAMA ROSE - ALL ABOUT JAZZ (NEW YORK)
- « La plus jolie surprise de la vague récente du jazz manouche » Par Jazz Mag - Jazz Man
« Le groupe Django à la Créole qui marie le boisé de la clarinette néo-orléanaise et les braises du répertoire reinhardtien (en l’ouvrant désormais à Billy Taylor, Louis Moreau Gottschalk et Sidney Bechet) reste la plus jolie surprise de la vague récente du jazz manouche. Reste Evan Christopher, toujours merveilleux clarinettiste.»
Par Alfred Sordoillet — JAZZ MAG –JAZZ MAN
- « D’une belle fraîcheur et d’une réelle originalité » par Classica
« Enregistrement raffiné, magnifiquement spatialisé.Finesse est un bon titre. Il rend parfaitement compte de la qualité première de cette musique, qui pour être d’une belle fraîcheur et d’une réelle originalité, se donne à entendre de façon privilégiée et choisie à travers le chuchotement, le raffinement mélodique, la souplesse des timbres. Mariant avec bonheur l’univers des séances haïtiennes du clarinettiste Sidney Bechet, la souplesse des petites formations ellingtoniennes, la musique créole, voire le choro brésilien, avec l’univers de Django Reinhardt, ce quartet d’une élégance à toute épreuve charme immédiatement. D’abord parce que la musique créole et la biguine ont une histoire en France. Ensuite parce que Sidney Bechet et Django Reinhardt furent  aussi de grandes vedettes françaises. Enfin, plus important encore, parce que cette musique en demi-teintes, parfois presque diaphane, réveille au sein de notre mémoire musicale parfois assourdie ces magiques soirées de Pigalle où convolaient en justes noces le tango et le jazz, le musette et l’afro-cubain, où régnaient entre autre Robert Mavounzy, Sidney Bechet lui-même et Al Lirvat. Evan Christopher mérite toute notre admiration à l’écoute de ce disque enchanteur, sa musique comparable à nulle autre semblant faite de l’étoffe dont sont faits nos plus beaux souvenirs. On ne trouvait que chez le grand clarinettiste argentin, Giora Feidman, une telle suavité à la clarinette, comme cette rare faculté de fondre en un style musical singulier, comme le fait Evan Christophe, le talent personnelle et la mémoire des peuples. »
Par CLASSICA
- « Une rare beauté » par Le Journal de Montréal
Excellent clarinettiste, aux idées claires et aux mélodies limpides, il sait mélanger habilement Sidney Bechet et Django Reinhardt, avec un quatuor acoustique au son délicieusement rétro appelé Django à la Créole. Ca sonne bien sûr manouche, mais aussi la Nouvelle-Orléans, La Havane et Rio. Le son du guitariste soliste David Blenkhorn s’approche dangereusement de Gabor Szabo; Christopher, quant à lui, ne flirte qu’avec la perfection et le groupe d’être toute subtilité et nuances. Intitulé Finesse, c’est un Cd d’une rare beauté dans un créneau où foisonnent les imitations et les clichés. LE JOURNAL DE MONTREAL
- « Tout en finesse » par Le Weekend à Montréal
Après un hommage bien senti au guitariste Django Reinhardt, grand patron du jazz manouche et des secrets harmoniques, le clarinettiste Evan Christopher revient avec son ensemble Django à la Créole. Né en Californie, mais établi à la Nouvelle-Orléans, ce jeune interprète (36ans) a fait ses classes au cœur même d’un jazz traditionnel. Pour éviter le déjà-vu, il a revu avec ses complices et de façon sublime 121 pièces qui ont fait époque. Cette nouveauté tout en finesse est un cadeau de première main pour qui voudrait connaître les fondamentaux du jazz en long et en large. Plus qu’un plaisir, c’est une autre manière de réentendre le sel d’un art qui perdure avec, en premier lieu, Riverboat Shuffle (Hoagy Carmichael), Féérie (Django Reinhardt), Mood indigo (Bigard/Ellington) et le méconnu Passaporte ao Paraiso, de Sydney Bechet. Usant des timbres et des couleurs (un vrai peintre, ce Evan Christopher), il fait ressurgir ici et là les ombres de Barney Bigard, Benny Goodman, Maxim Saury, Mezz Mezzrow et Sydney Bechet comme il se doit. Une rentrée sous le signe du soleil !
LE WEEKEND A MONTREAL
- « Une grande fraîcheur » par So Jazz
Evan Christopher s’est taillé un franc succès avec son Django A la Créole et il aurait bien tort de ne pas récidiver. L’idée reste la même : mêler les effluves néo-orléanaises de sa clarinette au parfum de jazz manouche. Comme si Bechet avait rencontré Django, qui aimait la clarinette mais ne joua jamais avec le plus français des Louisianais. Jamais incongrue, mais au contraire d’une grande fraîcheur, cette Finesse a tout ce qu’il faut de délicatesse, d’indolence et de charme pour n’être pas usurpée. Vincent BESSIERES – SO JAZZ
- "Musique mythique de la rencontre manquée de deux géants" par Jazz Hot
Evan Christopher nous propose dans cet album, Django à la Créole, une sorte de musique mythique de la rencontre manquée de deux géants de la musique du XXème siècle, Sidney et Django, sur lesquels planent l’ombre tutélaire de Duke Ellington et les regrets éternels de Charles Delaunay, deux acteurs majeurs de l’histoire du jazz. Ces deux hommes, pour l’un, en tant que musicien, pour l’autre en tant que promoteur de leur art, avaient en commun d’avoir immédiatement discerné le génie de Bechet et de Reinhardt. Dans Music Is My Mistress, Duke présente Sidney, qu’il engagea pendant trois mois dans son orchestre en 1924, comme le plus grand musicien de jazz et comme un véritable génie de la musique (qu’avait déjà révélé Ernest Ansermet dans un fameux article de la Revue de la Suisse Romande de 1919). Il découvrit également Django pendant sa tournée européenne de 1937 et l’invita à rejoindre son orchestre après la Seconde guerre, à la fin des années 1940. Ses deux tentatives avec ces deux artistes d’exception furent vouées à l’échec. Quant à Charles, les relations qu’il a laissées, dans Delaunay Dilemma, de son expérience de producteur avec ces deux musiciens, elles établissent des réalisations pour le moins difficiles ; et n’eussent été son amour du jazz et son admiration pour le talent musical des deux hommes, les carrières de ces deux personnages auraient certainement tourné court. Evan Christopher reprend des pièces des deux maîtres ou qui ont constitué des jalons importants de leur discographie respective, qu’il réintègre dans le langage imaginaire de l’autre : « Finesse », « Solid Old Man », « Improvisation n°3 »…sont des enregistrements historiques du guitariste manouche ; « Tropical Moon », « Passaporte ao Paraiso », sans être les plus connues, sont des compositions signifiantes de la créolité de Bechet ici célébrée. Les autres œuvres ont été jouées à l’occasion par eux ou, tout au moins, auraient pu l’être. Et le talent de Christopher et de ses amis a été de recomposer un univers puisé dans la culture propre de chacun. Evan est un clarinettiste d’exception, mais il n’a pas l’expressivité de Sidney sur cet instrument ; il interprète les pièces « en référence à » mais dans sa manière propre et avec beaucoup de bonheur. David Blenkhorn ne refait pas Django. Influencé par l’école américaine de la guitare, il évoque les compagnons de Nat King Cole (Oscar Moore, Irving Ashby, John Collins…) et son style n’est pas sans rappeler celui de Mike Reinhardt. Dave Kelbie a un accompagnement moins pesant que celui de la tradition manouche, ce qui confère beaucoup de légèreté à cette musique parfaitement soutenue au niveau rythmique et harmonique par un Sébastien Girardot aussi discret qu’efficace. En sorte que, sans « refaire du Bechet ou du Django », les musiciens ont, dans leur langage personnel, reconstruit un Bechet authentiquement américain mais ensemencé de latinité, et un Reinhardt étranger au blues et cependant nourri de jazz : rencontre probable et néanmoins impossible de deux civilisations fortes : avec pour résultat un dialogue agréable. Dans le livret de présentation, Philippe Baudouin s’étonne de ce que Bechet et Reinhardt, vivant et travaillant tous deux à Paris au début des années 1950, n’aient jamais sinon joué, du moins enregistré ensemble. Mais au-delà des problèmes de contrats évoqués, je crois pouvoir, sans dévoiler de grands secrets, rapporter les propos de conclusion de Charles Delaunay, auprès de qui j’ai eu l’occasion de m’ouvrir de ce rendez-vous manqué impardonnable ». Ces musiciens étaient certes géniaux mais ils étaient surtout « impossibles et s’aimaient beaucoup, aucun ne voulant laisser la vedette à l’autre dans ce type de réunion ». On trouve la confirmation de cette réalité dans Delaunay Dilemma, Charles écrit à propos de Django (p. 107-108) : « Mais pour un personnage aussi orgueilleux, cette impression amère de ratage américain brouillait toute perspective d’avenir ». Quant à Sidney, qu’il admirait tout autant, ses appréciations ne sont guère plus amènes : « caractère changeant et ombrageux…méfiant…Il avait un côté homme de la terre, à la fois rude et madré… » (p. 187). Or s’il était un homme susceptible de provoquer cette rencontre, tant par son entregent, que par ses compétences musicales (il fut le catalyseur de la rencontre avec Grappelli, des enregistrements avec Coleman Hawkins, Benny Carter, les musiciens d’Ellington – Barney Bigard, Rex Stewart…, dont plusieurs pièces sont ici reprises – avec Dickie Wells…) ou par ses activités professionnelles (rappelons que Charles faisait partie de l’équipe dirigeante de Vogue, où enregistraient Django et Bechet pendant cette période, qu’il avait conservé des relations privilégiées avec Django et qu’il était l’impresario de Bechet), c’est bien Charles Delaunay, qui par ailleurs avait ses entrées auprès de tous les acteurs du secteur phonographique. Malgré sa représentativité et son pouvoir de persuasion, il ne parvint jamais à convaincre ses interlocuteurs ; « ils avaient un sacré caractère ! », disait-il. Django à la Créole a les saveurs de mets improbables, les parfums incertains des illusions nostalgiques mais les bruissements de la belle musique.
Félix W. Sportis – JAZZ HOT
- "Un mélange assez sympathique entre le jazz, le tzigane et des airs d'Amérique du Sud" par Big Bear
11 titres qui surprennent car c'est un mélange assez sympathique entre le jazz, le tzigane et celui des airs d'Amérique du Sud. Ce CD commence et finit par Sidney Bechet, arrangé entre ses amours Django et des airs Brésiliens. Evan Christopher à la clarinette, David Blenkhorn à la guitare, Dave Kelbie à la guitare rythmique et Sébastien Girardot à la contrebasse, tous de très bons musiciens qui nous rappellent ces boites enfumées de la rive gauche où des musiciens tels que Bechet, Luther et autres virtuoses de jazz emportaient le public jusqu'aux lueurs du petit matin. Voilà, nos amis nous ont concocté plus d'une heure d'un petit mélange musical entre Sidney Bechet et Django Reinhardt. Ceci me rappelle ma jeunesse ! Très bon disque. 
par BIG BEAR
- "Brillantissime" par Mondomix
Nouvel épisode d’une expérimentation qui fit mouche voici deux ans : la rencontre d’une section rythmique de style manouche et de Evan Christopher, clarinettiste habité et voluptueux sur lequel plane l’ombre du grand Sidney Bechet. Finesse est le titre qui convient exactement à ce second disque tout en exquise délicatesse, qui s’évade – mais pas totalement – du répertoire reinhardtien pour explorer d’autres rivages, plus proches qu’on l’imagine : choro brésilien, danzón cubain et délicieuses raretés néo-orléanaises signées Jelly Roll Morton ou Louis Moreau-Gottschalk. Brillantissime.
Par J.P.B. – MONDOMIX
- "Rencontre rêvée" par Le Devoir
"Ah ! Le hasard, quand il le veut, quand il n'est pas paresseux, il fait bien les choses. Quand il décide de tordre le cou à la nécessité, il les fait drôlement bien, les choses. Tenez, plus haut, on vous cause de Stéphane et de Django, et là, figurez-vous qu'on va continuer. Car avant de publier le Quintessence, Frémeaux & Associés ont publié un nouvel album de cet extraordinaire clarinettiste qu'est Evan Christopher. Le titre? Django à la créole. Dans le texte de présentation, Philippe Beaudoin explique qu'au fond, ce disque, c'est la rencontre rêvée entre le Créole néo-orléanais Sidney Bechet et le Manouche Django Reinhardt. «Tous deux habitaient Paris, et se sont sans doute croisés entre 1949 et 1953 [...] Bechet enregistra Nuages, le tube de Django, douze jours après la mort du guitariste.» Toujours est-il que le programme choisi est la traduction sonore du rêve évoqué: Tropical Moon de Bechet, Finesse, Riverboat Shuffle, Django à la créole de Christopher, Solid Old Man, Songe d'automne, Jubilee, Creole Eyes, Féérie de Django, Mood Indigo de Duke Ellington et Passaporte ao Paraiso. C'est pas alléchant, comme programme, ça?
En tout cas, l'exécution de ces morceaux fichtrement bien choisis n'est évidemment pas alléchante puisqu'elle ne peut pas l'être. Mais purée! C'est bien foutu. C'est impeccable! C'est impeccable à la puissance 10. Sur un instrument réputé difficile, Christopher manie la retenue avec sensibilité de manière admirable. Il est d'autant plus à l'aise que ceux qui l'accompagnent sont des contradictions des deux de pique: David Blenkhorn et Dave Kelbie aux guitares et Sébastien Girardot à la contrebasse. Autrement dit, ce Django à la créole est aussi joyeux que le Grappelli, avec un je-ne-sais-quoi de soyeux qui le distingue. C'est bon, tout bon."
par Serge TRUFFAUT - LE DEVOIR (Québec)
- "Finesse shows the Django A La Creole group at their best", by The Jazzmann
"New Orleans based clarinettist Evan Christopher’s initial “Django A La Creole” recording was released in 2008 and was included in the Sunday Times “Best 100 CDs Of The Year” listings, coming in at no. 9 in the jazz section. 2010’s follow up “Finesse” has done even better with the paper naming Christopher’s follow up as No.1 jazz album of the year.
“Django A La Creole” has now become the name of Christopher’s band with the same personnel remaining from the previous recording. Joining Christopher on clarinet are guitarists David Blenkhorn (lead) and Dave Kelbie (rhythm) plus double bassist Sebastien Girardot. This is a stellar line up also capable of delivering excellent live performances (reviews of the previous album and of a concert given at Builth Wells are to be found elsewhere on this site).
“Finesse” appears on the French Fremaux Associes label and is released in conjunction with Kelbie’s London based lejazzetal organisation. As before it’s an exciting fusion of “Hot Club” guitar stylings with the music of New Orleans. Christopher is inspired as much by Sidney Bechet as by Django Reinhardt and he and his group serve up a fresh and tasty variation on the Reinhardt legacy.
The use of clarinet in this kind of context is not strictly speaking new, Django Reinhardt himself worked with Barney Bigard and others back in the day but the combination of clarinet and “Hot Club” style guitars is rarely seen on contemporary stages. Christopher and his colleagues also stir in other influences from sources such as Cuba and Brazil, adding to an already spicy mix.Although Reinhardt’s influence still dominates, “Finesse” sees the group detaching itself from his repertoire. Only one title on “Finesse” was actually written by Reinhardt (as opposed to half a dozen on the previous record) although many of the tunes featured are inevitably associated with him. (...)
"Finesse” shows the Django A La Creole group at their best. The playing throughout is warm and skilfully executed and the choice of material makes for an interesting and innovative exploration of the Reinhardt legacy. If memory serves it’s also better recorded than it’s predecessor with every nuance of Christopher’s fluent and expressive playing superbly captured by producer Kelbie and engineer Dylan Fowler. Despite the release on a French label the album was actually recorded at Fowler’s studio near Abergavenny. This may not be the most challenging of releases but the warmth and skill of the playing and the imagination of the arrangements makes for hugely enjoyable listening. In the hands of these guys it’s easy to see why the Django Reinhardt style has remained so enduringly popular."
by Ian MANN - THE JAZZMANN
- "I can heartily recommend it." The Clarinet (UK)
"New Orleans resident Evan Christopher has been called “not only the greatest jazz clarinetist alive, but one of the greatest of all time” by no less of an authority than Ahmet Ertegun, the founding chairman of Atlantic Records and, historically, a major figure in the recording industry. That is an impressive endorsement, but Christopher is an impressive musician.
This is the latest recording by Mr. Christopher and the second by the group that he put together in Paris in 2007. It was recorded in December, 2009 and released in spring, 2010. Like the earlier CD, this one simultaneously pays tribute to two traditions: the distinctive Gypsy swing of the great guitarist Django Reinhardt (especially his quintet that included clarinetist Hubert Rostaing) and the Creole clarinet tradition of New Orleans and the French Caribbean islands (especially Martinique). As has been the case for the past decade or so, Evan is heard on an Albert-system clarinet bequeathed to him by fellow clarinetist Kenny Davern.
This recording opens with a Sidney Bechet composition that Christopher renders in an unmistakably Caribbean clarinet style. That is followed by the title track, a lovely composition here attributed to Ellington bassist Billy Taylor, which features an interpretation by Evan that brings to mind a Latinized Barney Bigard. Moving on, a Christopher original, named after the band itself, reveals an interesting amalgam of the two traditions. “It’s based,” he says, “on three themes from Django’s solo, Improvisation No. 3 (parts 1 & 2), that I arranged in the manner of Jelly Roll Morton’s ‘Spanish Tinge’ pieces like The Crave.” The rhythm – a tango or habanera – is again in the Latin idiom. Indeed, Latin rhythms abound in this recording. In addition to those already mentioned, there is the tasteful samba feel that Evan gives to one of his favorite Reinhardt-Rostaing outings, “Songe d’Autumne.” Nineteenth-century New Orleans composer Louis Moreau Gottschalk was the first to combine European forms with Afro-Caribbean rhythms, and Evan here revisits the composer’s “Creole Eyes,” a piece he first recorded with pianist Tom McDermott nearly a decade ago. The CD concludes with a tip of the hat to Brazil once again with Bechet’s “Passport to Paradise” rendered as a choro, a musical style that Christopher and McDermott often visited in their several “Danza” collaborations. The program also includes a couple of good old Hoagy Carmichael evergreens, a couple of Ellington-influenced standards (I loved the bluesy shuffle of Rex Stewart’s “Solid Old Man” which features more of the Bigardian spirit), and another Reinhardt original (“Féerie”) that showcases Evan’s—indeed, the whole group’s—ability to negotiate a difficult number at breakneck speed. They’re really cooking on this one.
Mention of “the group” clearly requires that kudos be given to David Blenkhorn for his excellent solos on both accoustic and electric guitar and the solid groove laid down by Dave Kelbie and Sébastien Girardot. Combined, these four talented young musicians have given us a delicious taste of a different form of French cuisine, and I can heartily recommend it.
By Thomas JACOBSEN - THE CLARINET (UK)
- "Edinburgh Jazz Festival 2011: Django a la Creole *****" by The Scotsman
"There must be an awful lot of musicians who are kicking themselves for not having dreamt up the concept for Django a la Creole, the quartet which fuses the gypsy jazz style and line-up with that of the traditional New Orleans jazz clarinet. Why? Because it’s such a brilliant and inspired mix – and one which, certainly on the evidence of Wednesday’s jazz festival concert at The Hub, is utterly seductive and widely appealing. The members of the band may live in different countries, but over the course of two albums and regular tours they have clearly established a terrific relationship, yet sparks still fly when they play – and, as with the original recordings of Django Reinhardt and Stephane Grappelli, the atmosphere is of sheer joie-de-vivre.
On Wednesday night, they dished up one thrilling treat after another – from a lovely repertoire that ranges from 1850s New Orleans to Hoagy Carmichael classics. Of course, much of the appeal of this uniformally top-notch band is the gorgeous and downright mesmerising clarinet playing of the flamboyant Evan Christopher who injected drama and New Orleans-style colour into every tune. As with the late, great Kenny Davern, Christopher has a flair for the theatrical (both musically and, rather distractingly, in his stage presence): in Davern style, Christopher played such quieter numbers as Mood Indigo and Solid Old Man in the lower register to begin with before exploding into a soaring flight of fancy, after holding back and almost lulling the audience into expecting that the whole tune would be soft and gentle."
by Alison KERR - THE SCOTSMAN
- "There’s no finer clarinetist in jazz today than Evan Christopher" by The New York City Jazz Record
"There’s no finer clarinetist in jazz today than Evan Christopher. While his style is clearly in the Swing camp, he’s no mere revivalist. He’s a talented composer and improviser, as well as a remarkably proficient instrumentalist, exploring new paths within a traditional framework. Finesse, by Christopher’s Django à la Creole trio (with guitarists David Blenkhorn and Dave Kelbie and bassist Sébastien Giradot) is a somewhat harderswinging affair that also covers plenty of Bechet, mixing his New Orleans flavor with the gypsy swing of Django Reinhardt. The album opens and closes with Bechet tunes, packed in between with Swing Era (and earlier) gems by the likes of Reinhardt, Rex Stewart and Hoagy Carmichael. The group handles all these tunes with poise and dexterity, whether it’s Reinhardt’s frenetic “Féerie Eyes” or Duke Ellington’s timeless ballad “Mood Indigo”, given an especially beautiful treatment here. The lone original, and the tune that gives the group its name and sums up its purpose, “Django à la Creole”, is based on Reinhardt solos that Christopher says he arranged in the manner of New Orleans master Jelly Roll Morton’s Latin tunes."
by Robert IANNAPOLLO - THE NEW YORK CITY JAZZ RECORD
- «''Finesse" a tout ce qu’il faut de délicatesse… » Par L’Express
Disciple  de Barney Bigard et Edmund Hall, Evan Christopher s’est taillé un franc succès avec son « Django à la créole » en mêlant les effluves néo-orléanaises de sa clarinette au parfum des guitares manouches. Comme si Sidney Bechet avait rencontré Django, lui aussi aimait la clarinette mais ne joua jamais avec le plus français des musiciens louisianais. Leur « finesse » a tout ce qu’il faut de délicatesse et d’indolence pour n’être pas usurpée.
Par L’EXPRESS
Liste des crédits sur ce CD :
Evan Christopher , Sidney Bechet , Billy Taylor , Hoagy Carmichael , Rex Stewart , Archibald Joyce , Louis Moreau-gottschalk , Django Reinhardt , Albany Barney-bigard
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Tropical moonEvan Christopher 00:05:252010
12FinesseEvan Christopher 00:05:492010
13Riverboat shuffleEvan Christopher 00:06:022010
14Django à la créoleEvan Christopher 00:06:282010
15Solid old manEvan Christopher 00:05:562010
16Songe d'automneEvan Christopher 00:06:282010
17JubileeEvan Christopher 00:06:002010
18Creole eyesEvan Christopher 00:05:042010
19FéerieEvan Christopher 00:04:022010
110Mood indigoEvan Christopher 00:06:492010
111Passaporte ao paraisoEvan Christopher 00:05:322010

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

EVAN CHRISTOPHER - THE REMEMBERING SONG
   
EVAN CHRISTOPHER - THE REMEMBERING SONG
« The Remembering Song » est un hymne d’amour à la...
EVAN CHRISTOPHER - THE REMEMBERING SONG
DJANGO A LA CREOLE
   
DJANGO A LA CREOLE
Frémeaux & Associés met à la disposition du public, en distribution mondiale, le...
DJANGO A LA CREOLE
SOUND OF NEW ORLEANS 1992-2005
   
SOUND OF NEW ORLEANS 1992-2005
Concocté par Jean Buzelin à partir du beau catalogue SONO créé par Gary Edwards,...
SOUND OF NEW ORLEANS 1992-2005


Dernière mise à jour :: 24-10-2017 02:06
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
« Les vocalistes “cool” choisissent de suggérer plutôt que...

VOIX CROISÉES - DIDIER LEVALLET QUINTET
VOIX CROISÉES - DIDIER LEVALLET QUINTET
Une écriture très personnelle pour un alliage de timbres probablement sans...

SYLVAIN KASSAP
SYLVAIN KASSAP
Sylvain Kassap est aujourd’hui reconnu comme l’un des acteurs majeurs du jazz et des musiques...

SWING MANOUCHE
SWING MANOUCHE
Swing Manouche est un panorama en 2 CD avec livret de 36 pages de l’ensemble des enregistrements de jazz gitans produits ou...

SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
Si le “swing manouche” hérité de Django Reinhardt réunit aujourd’hui...

STEPHANE GRAPPELLI - CLAUDE BOLLING BIG BAND
STEPHANE GRAPPELLI - CLAUDE BOLLING BIG BAND
Claude Bolling “drive” ici un big-band qui s’y connaît, sur des arrangements efficaces,...

SCOTT HAMILTON PLAYS WITH THE DANY DORIZ CAVEAU DE LA HUCHETTE ORCHESTRA
SCOTT HAMILTON PLAYS WITH THE DANY DORIZ CAVEAU DE LA HUCHETTE ORCHESTRA
Dany Doriz, patron du Caveau de la Huchette depuis 1970, vibraphoniste hors pairs adoubé par Lionel Hampton, invite Scott...

RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
RODOLPHE RAFFALLI QUARTET LIVE ‘96
Enregistré en 1996 dans le club de jazz le Six-huit, trônant au pied de la cathédrale...

QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
Le deuxième disque sous son nom est la confirmation du talent incomparable de Romane et de son aptitude à...

PIDGIN
PIDGIN
En 1998, François Corneloup s’imposait avec “Jardins ouvriers” sur la scène du jazz...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

MAE - RENCONTRE D'UN JAZZ METISSE
MAE - RENCONTRE D'UN JAZZ METISSE
DENIS FOURNIER MAÉ DENIS FOURNIER Batterie, percussions • NABIL KHALIDI Oud, bendir, carcaba • FRÉDÉRIC TARI Violon...

LOOK AT ME NOW ! - LAÏKA FATIEN
LOOK AT ME NOW ! - LAÏKA FATIEN
Premier album solo d’une artiste aujourd’hui incontournable « Look at Me Now », fut...

LA PRIERE DU FUNK (REISSUE)
LA PRIERE DU FUNK (REISSUE)
Ce disque, initialement intitulé «Comme c’est bizarre», a été produit...

JAZZ ON BIGUINE VOL 1
JAZZ ON BIGUINE VOL 1
Il y a des disques qui sont pour l’éditeur un véritable manifeste, quand la rencontre avec le public est a...

JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
La quintessence du jazz distillée en 36 chefs-d'œuvre par Alain Gerber s'expliquant dans un livret de 40 pages....

JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 1
JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 1
La quintessence du jazz distillée en 36 chefs-d'œuvre par Alain Gerber. Ce coffret de 2 CD avec livret explicatif de...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 3
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 3
“Je me souviens encore des Hot Five, avec Lil et Louis Armstrong. Sincèrement, c’était...

HORACE SILVER - LIVE IN PARIS
HORACE SILVER - LIVE IN PARIS

Cofondateur des Jazz Messengers avec Art Blakey, Horace Silver est un pianiste qui a marqué...


HENRY MANCINI
HENRY MANCINI
Jusqu’à cette période, la musique de film découlait...

DORADO SCHMITT JAZZBAND
DORADO SCHMITT JAZZBAND
Dorado Schmitt n’est plus à présenter, depuis la fin des années 1970, il est le...

DJANGO A LA CREOLE
DJANGO A LA CREOLE
Frémeaux & Associés met à la disposition du public, en distribution mondiale, le...

DANY DORIZ BIG BAND
DANY DORIZ BIG BAND
Depuis plus de 40 ans, Dany Doriz dirige le Caveau de la Huchette, le temple du jazz de la Rive Gauche...

CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
Après l’éclatant succès outre-atlantique des œuvres Cross-over de Claude Bolling (restées...

CLAUDE BOLLING & YO YO MA
CLAUDE BOLLING & YO YO MA
Claude Bolling nous revient avec une nouvelle composition originale à la hauteur de l’invité de prestige qui...

CINEMA HITS
CINEMA HITS
Le répertoire du cinéma jazzifié par le Claude Bolling Big Band. De Borsalino composé par Claude...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 9
CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 9
« C’est vrai que je pense de Charlie Parker qu’il est indépassable. »

BLUE RONDO À LA TURK
BLUE RONDO À LA TURK
Jean Pierre Tandin, repreneur du Label La Lichère en 2000 décide de resortir le premier disque de la rencontre...

BARNEY WILEN
BARNEY WILEN
« Il choisit de tenir un redoutable challenge : être musicien de jazz, uniquement. » Yves...

ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL. 2
ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL. 2
De tous temps, la danse a été rythmée par la musique, et les danseurs ont toujours...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif