Fremeaux.com
 
SWING - LE LABEL DE JAZZ FRANÇAIS CRÉÉ PAR CHARLES DELAUNAY
Réf. : FA5424

SWING - LE LABEL DE JAZZ FRANÇAIS CRÉÉ PAR CHARLES DELAUNAY

LES PREMIÈRES ANNÉES 1937-1939

Direction artistique : PIERRE LAFARGUE, AVEC L’AIDE DE BENJAMIN GOLDENSTEIN ET DANIEL NEVERS
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 3
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU
Enregistré en avril 1937, le quatuor de saxophones dirigé par Coleman Hawkins devait être le premier disque édité par le label Swing de Charles Delaunay (fils des peintres Sonia et de Robert Delaunay).
Bénéficiant tout d’abord de la présence à Paris de jazzmen américains lors de l’Exposition Internationale de 1937, Delaunay permet les rencontres et les mélanges du jazz de l’Ancien et du Nouveau monde, et les grave pour la postérité dans des disques références de la production française.
L’essor de l’une des plus belles réussites discographiques française d’avant-guerre nous est présenté par Pierre Lafargue dans une anthologie en 3 CD commentée dans un livret de 36 pages.
Benjamin GOLDENSTEIN & Daniel NEVERS

Recorded in April 1937, the saxophone quartet led by Coleman Hawkins was to be the first record released on the Swing label of Charles Delaunay (the son of the painters Sonia and Robert Delaunay).
Taking advantage of the presence American jazzmen in town for the 1937 International Exhibition in Paris, Charles Delaunay was a catalyst for all kinds of encounters and mixtures between jazz on the Old and New continents, and he captured them on disc for posterity, making them references in the French recording-industry.
The launching of one of the greatest success-stories in pre-war French recording- history is presented by Pierre Lafargue in a 3CD anthology with a detailed 36-page booklet.
Benjamin GOLDENSTEIN & Daniel NEVERS

DIRECTION ARTISTIQUE : PIERRE LAFARGUE, AVEC L’AIDE DE BENJAMIN GOLDENSTEIN ET DANIEL NEVERS 
DROITS : DP / FREMEAUX & ASSOCIES

CD 1 (1937) : TEDDY WEATHERFORD : I AIN’T GOT NOBODY • TEA FOR TWO • WEATHER BLUES • WEATHER BEATEN BLUES • MAPLE LEAF RAG. PIERRE ALLIER ET SON ORCHESTRE : MOONGLOW • DARKTOWNSTRUTTERS BALL.DICKY WELLS AND HIS ORCHESTRA :  I’VE FOUND A NEW BABY • DINAH ! • NOBODY’S BLUES BUT MY OWN • HOT CLUB BLUES • LADY BE GOOD • DICKY WELLS BLUES. TEDDY WEATHERFORD : MY BLUE HEAVEN • AIN’T MISBEHAVIN’. ALIX COMBELLE ET SON ORCHESTRE : XACTLY LIKE YOU • ALEXANDER’S RAGTIME BAND • HANG OVER BLUES • AVALON • I CAN’T GIVE YOU ANYTHING BUT LOVE. PHILIPPE BRUN TRIO : I’M COMING VIRGINIA. PIERRE REVERDY + P. BRUN & J. REINHARDT : FONDS SECRETS.
CD 2 (1937-1938) : LE QUINTETTE DU HOT CLUB DE FRANCE : SWINGING WITH DJANGO. BILL COLEMAN AND HIS ORCHESTRA : INDIANA • ROSE ROOM • BILL STREET BLUES • AFTER YOU’VE GONE • THE MERRY-GO-ROUND BROKE DOWN. PHILIPPE BRUN & JOSEPH REINHARDT : BROCKEN-HEARTED BLUES. ALIX COMBELLE’S HOT FOUR : WHEN YOU’RE SMILING • IF I HAD YOU. EDDIE SOUTH AND HIS QUINTET : HONEYSUCKLE ROSE. GARLAND WILSON : THE BLUES GOT ME• YOU SHOWED ME THE WAY• THE BLUES I LOVE TO PLAY• SWEET LORRAINE • BEI MIR BIST DU SCHÖN • BLUE MORNING. MICHEL WARLOP & GARLAND WILSON : YOU SHOWED ME THE WAY • LIMEHOUSE BLUES. BOBBY MARTIN AND HIS ORCHESTRA : CRAZY RHYTHM. FLETCHER ALLEN AND HIS ORCHESTRA : WHAT’LL I DO ? • FLETCHER’S STOMP. PIERRE ALLIER ET SON ORCHESTRE : JAM MAN.
CD 3 (1938-1939) : PIERRE ALLIER ET SON ORCHESTRE : PETER’S STOMP. ALIX COMBELLE TRIO : AL’S IDEA • DON’T GET TIRED. EDDIE BRUNNER ET SON ORCHESTRE : IN A LITTLE SPANISHTOWN• I DOUBLE DARE YOU• MONTMARTRE BLUES• MARGIE. HERMAN CHITTISON : MY LAST AFFAIR / NO MORE TEARS • I’M PUTTING ALL MY EGGS IN ONE BASKET• MY OWN BLUES• MY MELANCHOLY BABY • THEY CAN’T TAKE THAT AWAY FROM ME. BILL COLEMAN AND HIS ORCHESTRA : WAY DOWN YONDER INNEW ORLEANS • SISTER KATE. GUS VISEUR AND HIS MUSIC : MORNING FOX• IT HAD TO BE YOU• SWING COCKTAIL. HOT CLUB SWING STARS : MORNING FEELING• SWINGIN’ AT THE SUGAR BOWL • EVERY TUB. QUINTETTE DUPONT-DURAND : LA MAISON BLEUE (LIMEHOUSE BLUES) • TRISTESSE BLEUE (MOOD INDIGO)
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Revisite les fonts baptismaux du jazz » par Le Quotidien du Médecin
« Fils des peintres Sonia et Robert Delaunay, Charles Delaunay, qui fut avec Hugues Panassié, en 1935, un des fondateurs du mensuel « Jazz Hot », crée en 1937 Swing, la première maison de disques spécialisée dans la musique de jazz en France. C’est à cette marque que l’on doit, entre autres, les enregistrements du Quintette du Hot Club de France du tandem Reinhardt-Grappelli. C’est aussi Swing qui accueillera les jazzmen américains de passage à Paris, puisque le premier à enregistrer pour le label sera le saxophoniste ténor Coleman Hawkins (28 avril 1937). « Le label Swing - Premières années 1937-1939 » (Frémeaux & Associés) est un coffret (3 CD) qui revisite les fonts baptismaux du jazz enregistré dans l’Hexagone avant-guerre. À travers des musiciens moins emblématiques ou souvent méconnus car moins réédités, comme Dicky Wells (trompette), Teddy Weatherford, Garland Wilson et Herman Chittison (piano solo) et des Français comme Alix Combelle et Eddie Brunner (saxe), Pierre Allier (trompette) ou encore Gus Viseur (accordéon). »
Par Didier PENNEQUIN – LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- « Un document pour connaisseurs » par Jazzmag-Jazzman
Lorsqu’il nous quitta il y a un an, le regretté Pierre Lafargue concoctait une compilation consacré au label Swing créé par Charles Delaunay en 1937 comme filiale de la jeune multinationale anglaise EMI (avant de passer sous le contrôle de Vogue en 1948). Comme on y trouve non seulement la plus grande partie du jazz français enregistré avant la naissance de Barclay et même du jazz américain enregistré avant-guerre dans la capitale, Lafargue avait pris soin d’éviter les doublons avec ce que lui et d’autres ont déjà restitué sur CD et s’était concentré sur les raretés, ce qui fait de ce triple Cd un document pour connaisseurs. Ca tombe bien, si vous lisez  « Jazzmag » vous devez l’être au moins un peu. N’attendez pas trop du livret pour vous éclairer, Pierre qui avait la plume aussi ardente qu’inspirée, aimait entraîner son lecteur par le méandres de son érudition et de son esprit qu’il avait malicieux. Par bonheur, Daniel Nevers, qui a tous ces 78-tours sur ses étagères, a pris soin d’établir la notice discographique que la mort empêcha Lafargue de rédiger. Ainsi peut-on nommer le stride du pianiste globe-trotter Teddy Weatherford, le ténor Alix Combelle à la tête de son orchestre ou au sein de celui de Pierre Allier, Bill Colemen avec Stéphane Grappelli, Herman Chittison, Gus Viseur, etc. Ne manquez pas le violoniste Michel Warlop en duo avec Garland Wilson, la trompette poignante de Philippe Brun en trio avec Joseph Reinhardt et une contrebasse à l’archet non créditée ou avec le Hot Four de Combelle, le quintette du délicieux Eddie South, Baro Ferret donnant la réplique à Gus Viseur et la curiosité du quintette Dupont-Durand (imitation chantée de trompette plus deux harmonicas).
Par Alfred SORDOILLET – JAZZMAG-JAZZMAN
- « Les orchestres des meilleurs jazzmen français » par Django Station
« Un triple CD consacré aux trois premières années (1937 à 1939) du label Swing, créé par Charles Delaunay et Hugues Panassié, la première marque en Europe à enregistrer exclusivement des musiciens de jazz ; 1937 est l’année de la grande exposition universelle ; les deux patrons profitent de la présence à Paris de quelques jazzmen américains de premier plan pour les enregistrer ; on retrouve ici Dicky Wells (6 titres), Bill Coleman (7) ou Fletcher Allen (2) dont les orchestres mêlent musiciens américains et français ( Grappelli et Joseph Reinhardt sont présents sur 5 titres de B Coleman, Roger Chaput dans l’orchestre de D.Wells), et les pianistes Teddy Weatherford(7), Herman Chittison (6) et Garland Wilson (6) ; les orchestres des meilleurs jazzmen français sont bien entendus présents : Alix Combelle (7 titres dont deux avec son Hot four au sein duquel évolue Joseph Reinhardt), Eddie Brunner (là c’est un certain Oscar Aleman à la guitare), Pierre Allier (3 titres dont l’énergique Jamman avec un chorus de guitare de Marcel Bianchi), le trio de Philippe Brun, Gus Viseur, le Hot club swing star ou le Dupont Durand quintet ; tout ce petit monde interprétant en général les grands standards et quelques compos personnelles. Pour ne pas faire doublon avec de nombreux coffrets du catalogue Frémeaux, Pierre Lafargue a privilégié les titres absents d’autres anthologies et minimisé la place de certains musiciens, particulièrement Django Reinhardt (un seul titre du quintet ici) déjà bien représentés dans le catalogue ; On y trouve aussi quelques raretés comme Fonds secret, poème de Pierre Reverdy récité par son auteur en compagnie de P Brun et J Reinhardt, ou quelques swing tests : Garland Wilson-Michel Warlop en duo pour un limehouseblues au swing ravageur, Philippe Brun-Joseph Reinhardt pour un blues en duo… Outre la sélection, ce qui compte, c’est bien sûr le texte de Pierre ; on y retrouve son érudition (ah ses citations !), son humour très particulier et ses exquis mots. Son anthologie se termine par tristesse bleue (mood indigo), une tristesse qui nous envahit à la pensée que Pierre n’est plus. Merci Mr Lafargue ! »
Par Francis COUVREUX - DJANGOSTATION
- « Inestimable ! » par Tout Prevoir
« On peut faire confiance à Frémeaux & associés pour soigner aussi bien les archives du jazz que celles de la musique du monde ou de la chanson française. (…) Autre trésor, en trois CD, les premières années du label Swing (1937 à 39) créé avant-guerre par Charles Delaunay, secrétaire du Hot Club de France. Revoici, magnifiquement transférés des 78 tours originaux : Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Bill Coleman, Garland Wilson et tant d’autres. Inestimable ! »
Par Olivier BRUNEL – TOUT PREVOIR
- « Le label Swing – Premières années 1937-1939 » par le Hot Club de France
Ce coffret reprend quelques-unes des premières parutions de la marque Swing fondée en 1937 qui a permis à Hugues Panassié et Charles Delaunay d’enregistrer les musiciens de leur choix. Cette sélection exclut certains titres, tels ceux de Django Reinhardt, trouvables sur d’autres rééditions Frémeaux. Le CD 1 qui réunit des enregistrements de 1937 s’ouvre avec Teddy Weatherford. Cet excellent pianiste (1903-1945), avantageusement estimé à Chicago, choisit très tôt de vivre en Asie. Au cours d’une visite à Paris, il enregistra cinq titres le 23 juin plus deux autres le 20 juillet et cela constitue la quasi-totalité de sa discographie. Ce musicien, bien oublié aujourd’hui, se révèle excellent : dans un style alerte et robuste il swingue de façon réjouissante dans « I ain’t got nobody, Tea for two, Maple Leaf rag » et joue le blues avec un feeling très prenant dans « Weather beaten blues ». Les deux plages réservées à Pierre Allier se contentent d’une musique douce ou sautillante selon le tempo. Dicky Wells, venu à Paris comme membre de l’orchestre de Teddy Hill, dirige le 12 juillet une intéressante séance faisant appel à quelques-uns de ses partenaires habituels. La série débute par deux standards, « I’ve found a new baby »avec brillantes interventions d’Howard Johnson à l’alto et de Dicky Wells au trombone, qui récidivent dans « Dinah », prestement enlevé. Viennent ensuite deux blues semi-lents. « Nobody’s blues but my own » s’ouvre sur deux chorus d’Howard Johnson d’une superbe envolée, puis deux chorus chargés d’émotion du pianiste Sam Allen, un chorus du trompette Shad Collins et un de Dicky Wells. Sur un thème simple mais bienvenu, « Hot club blues » offre une suite de bons chorus, piano trombone, alto, trompette (par Bill Dillard) et ensemble. Dicky Wells se réserve les deux derniers morceaux : dans « Lady be good » il accorde un petit espace au piano et dans « Dicky Welles blues » il montre sans interruption une flamme impressionnante. Alix Combelle enregistre cinq faces à la séance du 4 octobre avec bill Coleman en invité, excepté dans les deux derniers titres. Une rythmique lourdaude engourdit les deux souffleurs et rien d’attractif ne ressort de ces prestations. Ensuite « I’m coming Virginia » met en vedette l’excellent trompette Philippe Brun ; il possède une belle sonorité et un accent Louis Armstrong séduisant, mais une certaine retenue entraîne un déficit de swing d’autant qu’un pianiste pataud ne lui facilite pas la tâche. Hugues Panassié tenait en haute estime le poète Pierre Reverdy, trouvant dans ses textes une correspondance avec le jazz. Il le persuada de lire un de ses poèmes accompagné par la trrompette de Philippe Brun et la guitare de Joseph Reinhardt, d’où ce « Fonds secrets », resté longtemps confidentiel, sur lequel se termine le CD 1.
CD 2 : un Django éblouissant ouvre « Swingin’with Django », puis Stéphane Grappelli intervient, superbe, d’une élégance aérienne ; un second violoniste, Michel Warlop, exceptionnellement invité, se manifeste ensuite dans un style bien différent, au développement véhément et imprévisible. Sur les cinq plages suivantes figure la production de la séance du 12 novembre 1937 de Bill Coleman entouré de Stéphane Grappelli et d’une rythmique efficace. Bill Coleman, constamment au premier plan dans « Indiana », expose le thème à la trompette puis le chante et conclut en jouant deux chorus d’une belle envolée ; dans ce morceau Grappelli tient le piano, mais il revient au violon pour la suite de la séance. Sur « Rose room » il épaule magnifiquement la trompette de Bill Coleman dans le premier et le dernier chorus, entre-temps la trompette et le violon prennent chacun un chorus plein de flamme. Sur « Bill Street blues » se déroule un autre moment fort captivant : après que la trompette ait pris deux chorus puis le violon également, les deux instruments dialoguent en 2/2 de manière excitante au cours des deux derniers chorus. « After you’vegone » sonne de manière quelque peu fébrile et dans « The merry-go-round broke down » se remarque surtout l’aisance réjouissante de la trompette. Philippe Brun, accompagné par la seule guitare de Joseph Reinhardt, se montre plutôt grandiloquent dans « Broken-hearted blues », en revanche il joue remarquablement avec éclat et mobilité dans « When you’re smiling » et « If I had you » en compagnie d’Alix Combelle très plaisant au ténor. Ensuite « Honeysuckle rose » débute et se termine illuminé par le violon d’Eddie South, incomparablement souple, aérien et mélodieux. Les huit plages suivantes proviennent d’une séance du 9 mars 1938 réservée à Garland Wilson, brillant pianiste très inspiré mais au timing assez fluctuant. Il joue le blues de façon fort captivante sur « The blues got me » et « The blues I love to play ». Moins intéressants, « You showed me the way » et « Sweet Lorraine » manquent le premier de cohérence, le second de tonus. « Bei mir bist du schön » abonde en passages agréablement swingués et « Blue morning » est éxécuté au célesta. Michel Warlop rejoint Garland wilson pour les deux dernières interprétations dans lesquelles les duettistes se montrent bien peu détendus. Le ‘drumming’ de Kaiser Marshall propulse fermement la formation de Bobby Martinet constitue l’attraction principale de « Crazy rhythm ». Le CD 2 s’achève sur trois faces enregistrées le 15 mars 1938 ; l’orchestre fournit une musique quelque peu sautillante  où l’on retient, dans « What’ll I do », un brillant solo d’alto au style expressif et personnel dû à Fletcher Allen, qui ne participe pas à la dernière plage.
Les trois premières plages du CD 3 proviennent d’une séance du 15 mars 1938. Un petit orchestre dirigé par Pierre Allier se manifeste dans « Peter’s stomp » où se remarque surtout le solo d’Alix Combelle au ténor. Celui-ci ne conserve que le bon pianiste, Ray Stokes, et le batteur pour les deux morceaux suivants, ce qui permet d’apprécier longuement la richesse de sa sonorité et la pertinence de son discours que le tempo soit modéré dans « Al’s idea » ou vif dans « Don’t get forget ». Les quatre plages suivantes reviennent à un groupe réuni par Eddie Brunner le 13 juin 1938. Soutenus par Toto Grasset (b) et l’efficace ‘drummer’ Tommy Benford, les participants apparaissent en solo dans « Montmartre blues », tour à tour Eddie Brunner (cl), Oscar aleman (g), Noël Chiboust (ts), Herman Chittison (p), Bill Coleman (tp) et Alix Combelle (ts). Bill Coleman s’impose comme la vedette du groupe ; en grande forme, il joue avec une fougue et une envolée enthousiasmantes, déjà dans « Margie », mais plus encore dans « In a little Spanish town » et « I double dare you » où il swingue avec une flamme irrésistible. Alix Combelle prend un solide chorus de ténor dans « Margie » et « In a little Spanish town ». Le brillant pianiste Herman Chittison enregistra les cinq excellentes plages suivantes le 17 juin 1938. Notamment il développe « My last affait/No more tears » avec une vivacité et une volubilité admirables, ou « I’m putting all my eggs » avec des variations pleines d’imprévu, ou « My melancholy baby » avec une rigueur et un rayonnement captivants. Ensuite Bill Coleman reparaît dans deux prestations mornes manquant vraiment de conviction, puis viennent trois interprétations d’un « Hot Club Swing Stars » dans lequel se distinguent surtout Philippe Brun et Alix Combelle. « Morning feeling » s’ouvre sur un chorus de piano suivi par un bel ensemble de saxes et se termine sur deux excellents chorus d’Alix Combelle. Celui-ci prend le chorus final de « Swinging at the Sugar Bowl » et sur « Every tub » alors que Noël Chiboust assurait le premier solo. Le CD 3 s’achève sur deux inoffensives distractions d’amateurs : « La Maison bleue » alias « Limehouse blues », et « Tristesse bleue » alias « Mood indigo ». Le long texte de présentation – dont l’auteur est décédé avant la parution du présent recueil – ne porte que sur des considérations, surchargées de multiples citations, sans rapport avec la musique et ne donne aucune indication sur les enregistrements ici présentés. Heureusement, le livret se termine par les habituels renseignements discographiques complets et clairement présentés.
Par A.V.- HOT CLUB DE FRANCE
- « Toujours le bon tempo, Charles » par Jazz News
Secrétaire du Hot Club de France avant la scission avec Hugues Panassié, manager de l’ensemble de Reinhardt et Grappelli, journaliste, Charles Delaunay fonde en 1937 Swing, label sur lequel il fait cohabiter au gré de sessions pour la plupart parisiennes vedettes hexagonales (Alix Combelle, Gus Viseur) et stars d’outre-Atlantique (Bill Coleman, Eddie South). Ce coffret en trois chapitres, aux documents sonores remarquablement restaurés, ne témoigne pas uniquement de la mélancolie de ces pièces, même les plus dansantes, et d’une époque exsangue. Garland Wilson, seul au piano, ne pouvait se dissiper dans la Grande Amnésie. Quelques mois après, Delaunay se consacra à d’autres activités, en rejoignant la Résistance : toujours le bon tempo, Charles.
Par Christian LARREDE – JAZZ NEWS
- « Un copieux livret fort bien documenté » par Le Salon littéraire
« (…) Sacerdoce, aussi, celui auquel se consacrent chez nous, depuis des lustres, Frémeaux & Associés (2). J’ai eu l’occasion de parler ici même de cette maison qui s’attache à explorer le patrimoine du jazz pour en extraire des pépites. En témoigne la remarquable collection « Quintessence » qui, son nom l’indique, permet de suivre, à travers ses enregistrements les plus caractéristiques, la carrière d’un musicien. Dans une démarche similaire à celle de leur confrère italien, Frémeaux & Associés rééditent aujourd’hui, en un coffret de trois CD, les premiers enregistrements du label Swing, créé en 1937 par Charles Delaunay, l’un des pionniers du jazz en France, avec Hugues Panassié. Consacré aux années 1937-1939, ce coffret fait une large place aux Américains, les pianistes Teddy Weatherford et Herman Chittison, le trompettiste Bill Coleman, le violoniste Eddie South, mais aussi au Quintette du Hot Club de France avec Michel Warlop et aux vedettes françaises de l’époque, le saxophoniste Alix Combelle, le trompettiste Philippe Brun, parmi d’autres. On y entend même le poète Pierre Reverdy, accompagné par Philippe Brun et Joseph Reinhardt, en octobre 1937. Preuve que les poètes de la Beat Generation n’avaient rien inventé lorsqu’ils se produisaient, dans les années 50, avec les jazzmen de la West Coast… Tous ces enregistrements, accompagnés d’un copieux livret fort bien documenté signé par le regretté Pierre Lafargue, ont fait l’objet du même travail de « nettoyage » que la collection italienne, et avec un résultat aussi probant. Ils méritent qu’on leur prête une oreille attentive. Pour beaucoup, surtout  pour les jeunes, une révélation, tant ils ont conservé leur fraîcheur initiale. Ce je ne sais quoi d’allègre, de primesautier, de naturel, qui fait trop souvent défaut aux créateurs d’aujourd’hui. »
Par Jacques ABOUCAYA – LE SALON LITTERAIRE
- “These three CDs present a fine mixture of styles” par Blues & Rhythm
Look through old copies of British jazz magazines of the ‘50s, and it quickly becomes apparent that we used to cast envious eyes across the English Channel particularly at Paris, where there always seemed to be a sizeable coterie of ex-pat American jazz and blues musicians. This was not a new phenomenon. Charles Delaunay took advantage of the 1937 International Exhibition in Paris, which brought many American jazz musicians, dance band musicians, singers and dancers to France, to found his Swing label: ‘the first in Europe to record jazz musicians exclusively’ as the detailed notes reveal. Although the politics that riddled the jazz scene for many years quickly became apparent, with Swing’s founders Delaunay and Hugues Panassié at loggerheads over the ‘old versus new’ jazz debate, the tracks on these three CDs present a fine mixture of styles. As much of the label’s material has been reissued before, this set concentrates on the less easily available material; for this reason Django Reinhardt’s contribution to the label is represented by just one title, as Frémeaux has already issued twenty double CDs by the gypsy-jazz guitarist; his brother Joseph does crop up on some other numbers though. Several other pretty impressive French outfits can also be found here (pedant notes – yes, I am aware that Django was born in Belgium. For most readers though, the main focus of interest will be the American performers. The set opens with five excellent solo titles by the much-travelled pianist Teddy Weatherford, and goes on to include numbers by Count Basie band trombonist Dicky Wells, former Luis Russell and Lucky Millinder trumpeter Bill Coleman, violinist Eddie South, the very accomplished Garland Wilson, trumpeter Bobby Martin fronting his American ‘All-Stars’, saxophonist and clarinettist Fletcher Allen and excellent pianist Herman Chittison. Other Americans also turn up in the backing bands – I was pleased to note the presence of drummer Tommy Benford, the former member of Jelly Roll Morton’s Red Hot Peppers, whom I saw at a free show in Hanover, Germany in 1977. As a snapshot of the best jazz Europe had to offer in the years immediately prior to World War II, ‘le Label Swing’ does the job very nicely.
Par Norman DARWEN – BLUES & RHYTHM
- « Un jazz sans scories » par Le Temps
L’imagerie d’Epinal fait du jazz d’avant-guerre une sorte d’eldorado où il suffisait de tendre les micros vers des créateurs proliférants pour graver dans la cire, à peu près sans discontinuer, du chef-d’œuvre impérissable. La réalité est beaucoup plus confuse. L’ivraie dominait dans le champ populaire d’une production où le jazz constituait, sous sa forme la plus abâtardie, un vernis commercial apprécié mais édulcoré. D’où l’idée du critique Charles Delaunay de fonder, en France où pullulaient les amateurs de ce qu’on appelait alors le « vrai jazz », un label où l’argument commercial serait subordonné à l’intérêt artistique. Ce furent les disques Swing, dont cette anthologie en trois CD sous-titrée « Les premières années 1937-1939 » laisse espérer qu’elle sera suivie d’autre volumes tout aussi palpitants. Parce qu’à la passion dont étaient animés non seulement Delaunay mais toute l’équipe d’allumés du Hot Club de France, Hugues Panassié en tête pas encore discrédité par ses positions anti-évolutionnistes, répond celle des auditeurs du futur – nous, donc qui se plongent avec délectation dans la magie d’une époque où écouter du jazz relevait de l’insubordination, sinon de la rébellion policièrement réprimée. Une époque où, on l’a largement oublié aujourd’hui, des thèmes comme « Lady Be Good », « Honeysuckle Rose » ou « Tea For Two » étaient encore de délicieuses nouveautés, et où les « Maple Leaf Rag » et autres « Sister Kate » des origines faisaient déjà l’objet de relectures tendrement nostalgiques. Le côté aléatoire de certaines de ces séances (assemblage de musiciens français de plus ou moins haut vol et de vedettes ou de seconds couteaux américains de passage en France ou fixés en Europe) non seulement ajoute à leur charme mais véhicule le message clair de l’« indomptabilité » du jazz, de sa nature volatile impossible à assujettir à des règles esthétiques strictes, bref  « inenrégimentable ». De cette souveraine liberté, l’occupant allemand n’allait pas tarder à prendre la mesure dans d’invraisemblables chassés-croisés avec la censure, supposée traquer sans les interdire les manifestations délétères d’une musique judéo-négroïde supposée dégénérée. Impossible et d’ailleurs inintéressant de dresser ici l’inventaire de ces enregistrements patrimoniaux. Les surprises qu’ils continuent de réserver près de 80 ans après leur éclosion sont un hommage à la superbe candeur de leur naissance, à une fraîcheur qu’on s’en voudrait d’affadir par d’insipides P-V. On préfère s’en tenir à l’arbitraire de trois coups de cœur qui ont l’avantage de fuir l’insupportable présomption des classements critiques sans appel, et pourtant presque toujours dérisoires. Ce sont Bill Coleman et Stéphane Grappelli unissant leurs élégances respectives pour proposer une sorte de définition musicale du dandysme, particulièrement imparable dans ce délicieux bibelot de swing diaphane qu’est « Bill (sic) Street Blues ». C’est ce « Limehouse blues » où Michel Warlop et Garland Wilson élaborent un concentré d’audaces harmoniques au fumet avant-gardiste. Et c’est aussi, du même Wilson, toutes les pièces ici réunies, qui donnent la mesure constamment délectable d’un immense créateur oublié.
Par Michel BARBEY – LE TEMPS
Liste des crédits sur ce CD :
Teddy Weatherford , Williams , V. Youmans , S. Joplin , Pierre Allier Et Son Orchestre , W. Hudson , S. Brooks , Dicky Wells And His Orchestra , Palmer , H. Akst , David Wells , G. & I. Gershwin , W. Donaldson , T. Waller , Alix Combelle Et Son Orchestre , J. Mchugh , I. Berlin , Jolson Rose , Philippe Brun Trio , W.m. Cook , Pierre Reverdy , Pierre Reverdy, Philippe Brun, Django Reinhardt , Le Quintette Du Hot Club De France , Bill Coleman And His Orchestra , J.f. Hanley , A. Hickman , H. Creamer , Friend , Philippe Brun Et Joseph Reinhardt , Alix Combelle's Hot Four , F. Fisher , Ted Shapiro , A. Razaf , Eddie South And His Quintet , Garland Wilson , G. Wilson , Ella Fitzgerald , C. Webb , Burwell , Cahn , Michel Warlop Et Garland Wilson , D. Furber , Bobby Martin And His Orchestra , Kahn , Fletcher Allen And His Orchestra , Alix Combelle Trio , Eddie Brunner Et Son Orchestre , M. Wayne , T. Shand , E. Brummer , J.r. Robinson , Herman Chittison , H. Johnson , Norton Burnet , A.j. Piron , Gus Viseur And His Music , I. Jones , Hot Club Swing Stars , R. Crosby , W. Basie , Quintette Dupont-durand
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11I ain't got nobodyTeddy Weatherford 00:03:081937
12Tea for twoTeddy Weatherford 00:02:451937
13Weather bluesTeddy Weatherford 00:03:181937
14Weather beaten bluesTeddy Weatherford 00:03:191937
15Maple leaf ragTeddy Weatherford 00:03:131937
16MoonglowPierre Allier Et Son Orchestre 00:03:101937
17Darktown strutters ballPierre Allier Et Son Orchestre 00:02:111937
18I've found a new babyDicky Wells And His Orchestra 00:02:491937
19DinahDicky Wells And His Orchestra 00:02:481937
110Nobody's blues but my ownDicky Wells And His Orchestra 00:03:021937
111Hot club bluesDicky Wells And His Orchestra 00:03:051937
112Lady be goodDicky Wells And His Orchestra 00:02:571937
113Dicky wells bluesDicky Wells And His Orchestra 00:03:201937
114My blue heavenTeddy Weatherford 00:03:021937
115Ain't misbehavin'Teddy Weatherford 00:02:181937
116Exactly like youAlix Combelle Et Son Orchestre 00:03:121937
117Alexander's ragtime bandAlix Combelle Et Son Orchestre 00:02:561937
118Hang over bluesAlix Combelle Et Son Orchestre 00:03:241937
119AvalonAlix Combelle Et Son Orchestre 00:01:571937
120I can't give you anything but loveAlix Combelle Et Son Orchestre 00:02:181937
121I'm coming virginiaPhilippe Brun Trio 00:03:261937
122Fonds secretsPierre Reverdy, Philippe Brun, Django Reinhardt Pierre Reverdy 00:03:151937
21Swingin' with djangoLe Quintette Du Hot Club De France 00:02:511937
22IndianaBill Coleman And His Orchestra 00:02:551937
23Rose roomBill Coleman And His Orchestra 00:02:531937
24Bill street bluesBill Coleman And His Orchestra 00:02:521937
25After you've goneBill Coleman And His Orchestra 00:03:031937
26The merry go round broke downBill Coleman And His Orchestra 00:02:501937
27Broken hearted bluesPhilippe Brun Et Joseph Reinhardt 00:02:461938
28When you're smilingAlix Combelle's Hot Four 00:03:001938
29If i had youAlix Combelle's Hot Four 00:02:551938
210Honeysuckle roseEddie South And His Quintet A. Razaf 00:03:051938
211The blues got meGarland Wilson 00:03:081938
212You showed me the wayGarland Wilson Ella Fitzgerald 00:03:081938
213The blues i love to playGarland Wilson 00:03:111938
214Sweet lorraineGarland Wilson 00:03:031938
215Bei mir bist du schonGarland Wilson 00:03:041938
216Blue morningGarland Wilson 00:03:091938
217You showed me the wayMichel Warlop Et Garland Wilson Ella Fitzgerald 00:03:011938
218Limehouse bluesMichel Warlop Et Garland Wilson 00:03:121938
219Crazy rhythmBobby Martin And His Orchestra 00:03:001938
220What'll i doFletcher Allen And His Orchestra 00:03:021938
221Fletcher's stompFletcher Allen And His Orchestra 00:03:061938
222Jam manPierre Allier Et Son Orchestre 00:02:381938
31Peter's stompPierre Allier Et Son Orchestre 00:02:571938
32Al's ideaAlix Combelle Trio 00:02:381938
33Don't get tiredAlix Combelle Trio 00:02:451938
34In a little spanish townEddie Brunner Et Son Orchestre 00:02:481938
35I double dare youEddie Brunner Et Son Orchestre 00:02:591938
36Montmartre bluesEddie Brunner Et Son Orchestre 00:03:081938
37MargieEddie Brunner Et Son Orchestre 00:02:421938
38My last affair no more tearsHerman Chittison 00:03:121938
39I putting all my eggs in one baskettHerman Chittison 00:02:401938
310My own bluesHerman Chittison 00:02:571938
311My melancholy babyHerman Chittison 00:02:341938
312They can't take that away from meHerman Chittison 00:03:141938
313Way down yonder in new orleansBill Coleman And His Orchestra 00:03:141938
314Sister kateBill Coleman And His Orchestra 00:02:531938
315Morning foxGus Viseur And His Music 00:03:111938
316It had to be youGus Viseur And His Music 00:02:431938
317Swing cocktailGus Viseur And His Music 00:02:541938
318Morning feelingHot Club Swing Stars 00:02:391938
319Swinging at the sugar bowlHot Club Swing Stars 00:02:061938
320Every tubHot Club Swing Stars 00:03:111938
321La maison bleue limehouse bluesQuintette Dupont-durand 00:02:131939
322Tristesse bleueQuintette Dupont-durand 00:02:381939

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 2
   
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 2
Cette boîte regroupe les coffrets de 8 à 14.
Egalement disponible :
-Intégrale...
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 2
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 1
   
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 1
Cette boîte regroupe les coffrets de 1 à 7.
Egalement disponible :
-Intégrale...
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 1
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 3
   
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 3
Cette boîte regroupe les coffrets de 15 à 20.
Egalement disponible :
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 3


Dernière mise à jour :: 23-09-2017 04:02
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

THE SAVOY BALLROOM
THE SAVOY BALLROOM
" Jacques Morgantini dresse un panorama raisonné de ce que fut le plus grand club de jazz de...

SWING SURPRISE-PARTIE 1945-1957
SWING SURPRISE-PARTIE 1945-1957
Quand le jazz moderne est arrivé après la guerre, les orchestres swing ont permis à la...

SWING OF FRANCE - LA CONTRE ATTAQUE DU JAZZ MUSETTE VOL. 1
SWING OF FRANCE - LA CONTRE ATTAQUE DU JAZZ MUSETTE VOL. 1
Délaissé depuis quelques années, le jazz musette contre attaque ! Les Swing of France...

SWING LOW
SWING LOW
Ce qui n’aurait pu rester qu’une rencontre sans lendemain, une idée de producteur, est devenu au fil des...

SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
SWING FOR NININE - INTEGRALE ROMANE VOL. 1
Si le “swing manouche” hérité de Django Reinhardt réunit aujourd’hui...

SWING - LE LABEL DE JAZZ FRANÇAIS CRÉÉ PAR CHARLES DELAUNAY
SWING - LE LABEL DE JAZZ FRANÇAIS CRÉÉ PAR CHARLES DELAUNAY
Enregistré en avril 1937, le quatuor de saxophones dirigé par Coleman Hawkins devait être...

SAVOIR ECOUTER LE JAZZ - LE DISQUE PEDAGOGIQUE
SAVOIR ECOUTER LE JAZZ - LE DISQUE PEDAGOGIQUE
« Vous croyez que vous savez écouter le jazz, car vous savez ce qu’est un chorus, une ballade, un riff, le...

QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
QUINTET - INTÉGRALE ROMANE VOL. 2
Le deuxième disque sous son nom est la confirmation du talent incomparable de Romane et de son aptitude à...

QUINCY JONES - LIVE IN PARIS
QUINCY JONES - LIVE IN PARIS
Quincy Jones, formidable conducteur d’orchestre, arrangeur et trompettiste, décide à...

NOVELTY FOX - FORGOTTEN DREAMS
NOVELTY FOX - FORGOTTEN DREAMS
L’ensemble Novelty Fox, un “All stars Combo” réuni autour de Jean-Michel Davis,...

MISTER DJANGO ET MADAME SWING
MISTER DJANGO ET MADAME SWING
Initiation à la musique du génial Django Reinhardt et à sa culture manouche, Mister...

MILES DAVIS
MILES DAVIS
Vénéré par le tout-Paris artistique, des caves de jazz de Saint-Germain aux films de la...

MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
MANU DIBANGO - CHOC'N SOUL
Choc ‘n soul : le titre composé par Manu Dibango en 1978 est un véritable manifeste de la...

LES SIX ET DEMI - TOI MA VIE
LES SIX ET DEMI - TOI MA VIE
Produits par Yves Chamberland, accompagnés par les meilleurs musiciens de la scène hexagonale...

LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
Frémeaux & Associés propose la rétrospective des bandes originales de Claude Bolling pour les films du...

LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
"Latcho Drom représente à n’en pas douter un important jalon dans l’histoire...

JAZZ, LINDY HOP, BOOGIE: ANNÉES 40-50
JAZZ, LINDY HOP, BOOGIE: ANNÉES 40-50
Lindy Hop, Boogie… L’éclat inimitable des dernières grandes danses du Jazz dans le...

JAZZ LADIES 1924-1962 PIANISTS, TRUMPETS, TROMBONES, SAXES, ORGANS… ALL GIRLS BANDS
JAZZ LADIES 1924-1962 PIANISTS, TRUMPETS, TROMBONES, SAXES, ORGANS… ALL GIRLS BANDS
En se limitant en grande partie aux chanteuses, les historiens du jazz ont trop souvent...

INTÉGRALE VOL. 13 “I REMEMBER YOU” 1953-1954
INTÉGRALE VOL. 13 “I REMEMBER YOU” 1953-1954
« Bird jette son génie par les fenêtres. Et puis un jour son instrument. Et...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 7
...C'était un disque parvenu la veille d'Amérique. C'était Louis Armstrong dans un break...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 1
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 1
“Le jazz est la seule musique que j’aime. Et la découverte de King Oliver a été capitale pour moi...

IMPROMPTU - ANGELO DEBARRE
IMPROMPTU - ANGELO DEBARRE
L’arrivée d’un nouveau disque d’Angelo Debarre suscite toujours une...

HERMETOTICO
HERMETOTICO
"Depuis le renouveau de l’accordéon initié par les trois disques Paris Musette,...

GREAT JAZZ ON SMALL U.S. LABELS 1938-1947
GREAT JAZZ ON SMALL U.S. LABELS 1938-1947
Le peu d’intérêt des major companies pour les solistes et les petits orchestres, puis le...

DJANGOVISION - INTÉGRALE ROMANE VOL. 8
DJANGOVISION - INTÉGRALE ROMANE VOL. 8
Rendre hommage à Django Reinhardt est une chose relativement aisée et attendue lorsque...

DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
Plébiscitée par la presse comme par le public, la formation Django à la Créole,...

DANY DORIZ BIG BAND
DANY DORIZ BIG BAND
Depuis plus de 40 ans, Dany Doriz dirige le Caveau de la Huchette, le temple du jazz de la Rive Gauche...

DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
Double Cream est une gourmandise signée Daniel John Martin.
Après « Urban Gypsy...

CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
Après l’éclatant succès outre-atlantique des œuvres Cross-over de Claude Bolling (restées...

A MONK'S DREAM
A MONK'S DREAM
La rencontre entre le BBL et Johnny Griffin s’est faite en 1989 lors d’une tournée...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif