Fremeaux.com
 
QUINCY JONES - LIVE IN PARIS
Réf. : FA5460

QUINCY JONES - LIVE IN PARIS

5-7-9 MARS / 19 AVRIL 1960

QUINCY JONES
Direction artistique : GILLES PETARD ET MICHEL BRILLIÉ
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER / f f f f  TELERAMA / INDISPENSABLE JAZZ HOT / "LE PIED" SOUL BAG / * * * * JAZZMAG-JAZZMAN / INDISPENSABLE !!! JAZZ NEWS / CHOC CLASSICA / RECOMMANDÉ PAR FIP / SÉLÉCTION JAZZ NEWS
Quincy Jones, formidable conducteur d’orchestre, arrangeur et trompettiste, décide à même pas 26 ans de venir s’installer à Paris, qui voue alors un véritable culte pour le jazz.
Élève de Nadia Boulanger, il fréquente le tout Saint- Germain-des-Près, travaille pour Eddie Barclay et dirige des enregistrements d’Henri Salvador et des Double Six, qui consacrent un album entier à ses compositions.
Avec l’aide de Frank Ténot et Daniel Filipacchi, il monte en 1960 son propre Big Band avec 17 musiciens américains, l’aventure sera courte malgré la grande qualité artistique de l’ensemble.
Un live qui témoi gne de toute la vitalité et du génie du jeune orchestrateur, qui deviendra en quelques années une figure incontournable de la musique populaire du XXe siècle et le plus grand producteur de la pop music, avec son légendaire interprète, Michael Jackson.
Patrick FRÉMEAUX

La collection Live in Paris, dirigée par Michel Brillié, permet de retrouver des enregistrements inédits  (concerts, sessions privées ou radiophoniques), des grandes vedettes du jazz, du rock & roll et de la chanson du XXe siècle.
Ces prises de son live, et la relation avec le public, apportent un supplément d’âme et une sensibilité en contrepoint  de la rigueur appliquée lors des enregistrements studios. Une importance singulière a été apportée à la restauration sonore des bandes, pour convenir aux standards CD tout en conservant la couleur d’époque.
Patrick FRÉMEAUX & Gilles PÉTARD

Quincy Jones, the great bandleader, arranger and trumpeter, was merely 25 years old when he decided to settle in a city with a taste for jazz that was close to cult-worship: Paris.
Quincy studied under Nadia Boulanger and became a regular figure in Saint Germain-des-Près; he worked for Eddie Barclay, and also led sessions for Henri Salvador and The Double Six, who devoted a whole album to Quincy’s compositions.
With the aid of Frank Ténot and Daniel Filipacchi, in 1960 he set up his own Big Band with 17 American musicians in a venture that was short-lived despite the immense artistic quality of the formation.
The live album they recorded shows all the vitality and genius of the young arranger who, in only a few years, went on to become an essential figure in 20th century music, and its greatest pop producer thanks to his association with the legendary Michael Jackson.
Patrick FRÉMEAUX

The Live in Paris collection by Michel Brillié allows listeners to hear previously-unreleased recordings (made at concerts and private- or radio-sessions) by the great 20th stars in jazz, rock & roll and song.
These “live” takes, and the artists’ rapport with their audiences, gives these performances an additional soul and sensibility in counterpoint to the rigorous demands of studio recordings. Particular care was taken when restoring the sound of these tapes in order to meet CD standards while preserving the original colours of the period.
Patrick FRÉMEAUX & Gilles PÉTARD

DIRECTION ARTISTIQUE : GILLES PÉTARD ET MICHEL BRILLIÉ
PRODUCTION : BODY & SOUL
DROITS : FREMEAUX & ASSOCIES SOUS LICENCE BODY & SOUL

CD1 : CHINESE CHECKERS • SUNDAY KIND OF LOVE • AIR MAIL SPECIAL • PARISIAN THOROUGHFARE • THE PHANTOM’S BLUES • LESTER LEAPS IN • I REMEMBER CLIFFORD • MOANIN’ • DOODLIN’ • THE GYPSY • BIG RED • BIRTH OF A BAND • WALKIN’ • AIR MAIL SPECIAL [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK] • I REMEMBER CLIFFORD [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK].

CD2 :
THE PREACHER • BIRTH OF A BAND • MY REVERIE • GHANA • CHEROKEE • PLEASINGLY PLUMP • STOCKHOLM SWEETENING • TICKLE TOE • BLUES IN THE NIGHT • OUR LOVE IS HERE TO STAY • DOODLIN’ FEAT. CLARK TERRY • GHANA [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK] • WHISPER NOT [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK] • BIRTH OF A BAND [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK] • LESTER LEAPS IN [ALTERNATE BONUS CONCERT TRACK].

Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Des moments épiques… » par Le Monde
Bien avant d’être le producteur réputé de Michael Jackson, le trompettiste, chef d’orchestre et arrangeur américain Quincy Jones a été un homme du jazz, à partir du début des années 1950. Avec Lionel Hampton ou Dizzy Gillespie, arrangeur pour Sarah Vaughan, Dinah Washington ou Count Basie. En 1960, il est à Paris, avec un big band impressionnant. Au sein des pupitres on trouve notamment Clark Terry et Benny Bailey aux trompettes, Phil Woods et Sahib Shihab aux saxophones, Jimmy Cleveland et Quentin Jackson aux trombones, Buddy Catlett, ami d’enfance de Quincy Jones à la contrebasse. Le présent double CD compile des concerts de l’orchestre. Une partie au Barclay Hoche Studio, transformé en club de jazz ouvert au public et une autre à l’Olympia. L’orchestre est en grande forme et, si le répertoire ne manque pas de moments épiques dans lesquels les solistes sont aux avant-postes, on s’attachera surtout ici aux arrangements soyeux de Jones, marqués par son intérêt pour la musique impressionniste – Il reprend d’ailleurs un thème de Debussy.
Par Sylvain SICLIER – LE MONDE
- « Particulièrement efficaces » par Classica
Quelle bonne idée que celle d’éditer les enregistrements que fit Quincy Jones à Paris avec son grand orchestre en mars et avril 1960 dans les studios parisiens devant un public choisi et à l’Olympia. Ce véritable all-stars où figurent entre autres Phil Woods, Budd Johnson, Jérôme Richardson et Clark Terry explose littéralement, phalange de premier ordre, soudée, volcanique, aux arrangements soignés, particulièrement efficaces (Doodlin’, Bith Of A Band) qui rappelle ce que fut ce temps des grandes formations et l’impact émotionnel qu’immanquablement, comme celle-ci, elles causaient (CHOC). CLASSICA
- « La légende de Q peut commencer » par Jazz News
Quincy Jones n’avait pas encore fêté son 27e anniversaire qu’il avait été, cette année-là, engagé par l’auteur, compositeur et interprète Johnny Mercer afin de roder en Europe le score de « Free and Easy », comédie musicale supposée conquérir Broadway. Le périple à travers l’Europe s’apparenta à un désastre pécuniaire, mais il fut sanctionné, sous l’égide de Franck Ténot et Daniel Filipacchi, par un une série de concerts (confidentiels dans l’enceinte du studio Barclay ; bien plus courus à l’Olympia) propres à réconforter Jones. D’autant qu’il avait été en capacité d’aligner une remarquable cohorte de dix-huit jeunes loups. Benny Bailey et le solaire Clark Terry mènent la section des trompettes, Jimmy Cleveland tient le trombone et, venu de sa Suède d’adoption, Joe Harris s’est invité derrière les fûts. Les Spann fait entendre un son de flûte à la raucité étonnamment contemporaine. On éprouvera surtout la plus extrême affection pour la prestation d’un jeune trentenaire que tout le monde s’arrache, de Dizzy Gillespie à Thelonious Monk, le saxophoniste alto Phil Woods. Le répertoire (« Moanin’ » de Bobby Timmons, « Doodlin’ » emprunté à Horace Silver, ou « Blues in the Night » chipé à Johnny Mercer) permet aux solistes de briller. L’ancien élève de Nadia Boulanger, orchestrateur d’Henri Salvador, traverse la France des « événements » d’Algérie en élaborant sa vie d’homme noir, et d’artiste : la légende de Q peut commencer à dérouler ses fastes.
Par Christian LARREDE – JAZZ NEWS
- « De très grands moments musicaux » par Le Quotidien du médecin
« Après New York, Paris est la deuxième capitale du jazz. Mais pas seulement… Miles Davis, Quincy Jones, Georges Brassens enregistrés en concert dans les années 1950 et 1960. (…) La même année, le trompettiste Quincy Jones, âgé de 27 ans, qui est déjà chef d’orchestre et arrangeur mais pas encore l’immense producteur d’aujourd’hui, se retrouve à Paris à la tête d’un big band… sans travail à la suite de la rupture d’un engagement dans un musical. Une fois de plus, le duo Ténot-Filipacchi est sollicité et permet à ces musiciens – notamment la tromboniste Melba Liston, le saxophoniste-alto  Phil Woods et le trompettiste Clark Terry, parmi les plus connus – d’entrer en studio pendant trois jours et de donner un concert en direct à l’Olympia. De très grands moments musicaux dans la longue carrière de celui qui allait devenir M. Q. et qui se retrouvent dans « Quincy Jones - 5-7-9 mars/19 avril » (double CD, Frémeaux & Associés).
Par Didier PENNEQUIN – LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- « Quatre séances d’anthologie » par Jazz mag Jazz man
L’histoire rocambolesque de ces faces mériterait une nouvelle. En 1959, Quincy est de retour à Paris afin de roder la comédie musicale d’Harold Arlen et Johnny Mercer Free and Easy, avant de la présenter à Broadway. Il saute sur l’occasion pour réunir « un orchestre de rêve, les Nations Unies du jazz, l’association des meilleurs musiciens et magnifiques êtres humains que j’ai jamais connus ». Parmi eux, le tromboniste Quentin Jackson et son ami et premier professeur de trompette Clark Terry quittèrent Duke pour se joindre à l’aventure. Il s’arrêta au bout de six semaines, faute de public. Paris, en pleine guerre d’Algérie, vivait plus au rythme des attentats et de ratonades qu’à celui du swing. Daniel Filipacchi et Franck Tenot volèrent au secours de l’orchestre en finançant quatre séances d’anthologie. Fidèle aux bases de Basie, Quincy y déroule un tapis roulant, souple comme du cuir, laineux comme une moquette, qui avance imperturbablement sous les blocs coupants des cuivres et la vague cotonneuse des saxophones, le tout propulsé par une rythmique de haute précision. Du grand art ! Assistant aux répétitions, Count prévient « Q » : « Ne t’avise pas de ramener ce big band aux Etats-Unis, à moins que tu cherches à me scier la branche… » La suite est une errance épique et picaresque dans toute l’Europe à la recherche du moindre gig susceptible de nourrir cet orchestre damné. « J’ai finalement jeté l’éponge. A vingt-six ans, j’avais l’impression d’en avoir cinquante. » Ses sessions parisiennes, en revanche, n’ont aujourd’hui pas pris une ride.
Par Pascal ANQUETIL – JAZZ MAG  JAZZ MAN
- “For those who enjoy a blend of youth and experience” par Blues & Rhythm
Quincy Jones – ex Lionel Hampton and Dizzy Orchestras and a close friend of Ray Charles, lived in Paris in the late ‘50s, and at the time of ‘Live In Paris’ he was desperate to keep his eighteen-piece big band together. Consequently the bulk of the material here was recorded live at Barclay Hoche Studio (a large hall), with the first four tracks of the second CD from a performance at the Olympia Theatre, Sidemen included the likes of trumpeters Clark Terry and Benny Bailey, Phil Woods and Budd Johnson on saxes, trombonists Quentin Jackson and Melba Liston, and many others, with the repertoire reflecting this blend of youth and experience. Standards like ‘Air Mail Special’ and ‘Lester Leaps In’ sit nicely alongside (then) more modern items like ‘Moanin’, ‘Doodlin’, Horace Silver’s ‘The Preacher’ and some of Quincy’s own compositions. Hard bop, big band swing, show tunes and soul-jazz all vie with each other, and there are six ‘alternate bonus concert tracks’. Very much of its time, but those who enjoy Ray Charles’ jazz recordings will find much here that sounds familiar.
Par Norman DARWEN – BLUES & RHYTHM
- « Le big band allie la fantaisie, la bonne humeur à l'efficacité » par Médiapart
« A la vitesse d'un cheval au galop dans les rues de Paris: Quincy Jones. Le double-album qui paraît ces jours-ci donne l'aperçu de ce que les américains pouvaient offrir en 1960. Un brin désargenté, le compositeur et trompettiste cherchait le moyen de relancer sa carrière. En ce temps-là, dominait parmi les mélomanes de France l'idée que le jazz est un genre majeur et les jazzmen noirs des artistes aussi respectables que Beethoven et Ravel. Quincy Jones et son orchestre ont gravé trente pièces de musique. Frank Ténot et Daniel Fillipachi, jeunes gens entreprenants, ont produit l'enregistrement pour le label d'Eddy Barclay.  Dans le grand studio de l'avenue Hoche, dont il suffisait de prononcer le nom pour qu'aussitôt le prestige et le confort tiennent la première place dans une phrase, le big band allie la fantaisie, la bonne humeur à l'efficacité. Un style ici s'affirme: Jones a le sens public. Un samedi, quoi de plus dynamique? »
Par Frédérick CASADESUS – MEDIAPART
- « Un véritable all-stars » par L’Express
Quelle bonne idée que celle d’éditer les enregistrements que fit Quincy Jones à Paris avec son grand orchestre en mars et avril 1960 dans les studios parisiens devant un public choisi et à l’Olympia. Ce véritable « all-stars » où figurent entre autres Phil Woods, Budd Johnson, Jerome Richardson et Clark Terry explose littéralement, phalange de premier ordre, soudée, volcanique, aux arrangements soignés, particulièrement efficaces (« Doodlin’ », « Birth of a Band ») qui rappelle ce que fut ce temps des grandes formations et l’impact émotionnel qu’immanquablement, comme celle-ci, elles causaient.
Par L’EXPRESS
- "Mission splendidement accomplie" par Télérama
Terminons l’année par un grand plongeon en arrière : Quincy Jones et son big band en concert au printemps 1960. Nous y étions. Assuré d’être témoin d’un moment de l’histoire du jazz. Sur Europe n°1, grâce à Frank Ténot et Daniel Filipacchi, on pouvait assister pour rien au studio Barclay, avenue Hoche, à des concerts-répétitions d’un nouveau grand orchestre où brillaient des stars comme Clark Terry à la trompette et Phil Woods au saxophone alto. On avait entendu cet orchestre dans la comédie musicale Free and aesy, de Harold Arlen et Johnny Mercer, qui avait fait un flop retentissant à l’Alhambra pour cause de guerre d’Algérie et d’insécurité dans les rues. Les gentlemen de cet orchestre en profitaient pour taper le bœuf en petite formation au Chat-qui-pêche, petite boîte géniale en plein Quartier latin. Aujourd’hui que Quincy Jones est devenu l’un des piliers extravagants de la pop music, on en sait un peu davantage. Il était venu à Paris, tout juste âgé de 26 ans, pour étudier avec Nadia Boulanger. Elle lui avait conseillé d’orchestrer le jazz. Barclay l’avait engagé comme directeur musical ; il avait arrangé des morceaux pour Henri Salvador. A présent, il s’agissait de montrer son savoir-faire en artiste à la tête d’un big-band dans le grande tradition illustrée par Count Basie. Mission splendidement accomplie, comme en témoignent ces enregistrements live au studio Hoche et à l’Alhambra. Ces beaux messieurs (et deux dames : Pattie Brown au piano, Melba Liston au trombone) swinguent comme des bienheureux. Si vous ne craquez pas en écoutant Clark Terry jouer I’ll remember Clifford, sachez-le, vous êtes perdu pour le jazz. Michel CONTAT-TELERAMA
- « C’est un must !!! » par Soul Bag
En 1959, Quincy Jones, trompettiste, chef d’orchestre et arrangeur, vient à Paris diriger le big band d’une nouvelle comédie musicale, « Free ans Easy ». La première a lieu le 15 janvier 1960 au théâtre de l’Alhambra. Les représentations sont programmées pour deux mois, malheureusement le public n’étant pas au rendez-vous, le spectacle s’arrête au bout de six semaines. Afin de continuer à faire vivre le big band, Franck Ténot et Daniel Filipacchi lui louent le grand studio Barclay, pendant une semaine, pour le transformer tous les soirs en club ouvert. Désormais disponibles ici, les extraits de ces prestations enregistrées les 5, 7 et 9 mars 1960 sont d’une bonne qualité sonore. Dans une ambiance détendue, Quincy, d’une main de maître, nous offre une sublime relecture très étirée des trois albums qu’il a récemment enregistrées pour le label Mercury. Il est assisté par un casting de dix-huit musiciens exceptionnels qui s’expriment tous avec virtuosité. Si, entre autres, les saxophonistes Budd Johnson et Phil Woods sont au somment d’un swing à l’état pur, c’est le trompettiste Clark Terry qui, dans une version vocale irrésistible de « Dooddlin » décroche la palme. Après un mois de tournée européenne chaotique, l’orchestre passe à l’Olympia à Paris le 19 avril et cette fois ci le public est là. Quatre titres enregistrés ce soir-là témoignent de cette musique qui ne cesse de se bonifier de concert en concert. L’intégralité de ce double CD prouve que rigueur dans les arrangements et improvisations débridées peuvent faire bon ménage. C’est un must.
Par Danny « Louis » GARCON – SOUL BAG

Liste des crédits sur ce CD :
The Quincy Jones Big Band, David Car Glover , Barbara Belle , Anita Leonard, Charlie Christian , Bud Powell , Ernie Wilkins , L. Young , Benny Golson , H. Silver , Billy Reid , Richard Carpenter , Horace Silver , L. Clinton , C. Debussy , R. Noble , Neal Hefti , Hefti Neal , Jon Hendricks , Johnny Mercer , H. Harlen , George And Ira Gerschwin
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Chinese checkers The Quincy Jones Big Band 00:02:501960
12Sunday kind of love The Quincy Jones Big BandBarbara Belle 00:03:151960
13Air mail special The Quincy Jones Big Band 00:02:551960
14Parisian thorouhfare The Quincy Jones Big BandBud Powell 00:04:361960
15The phantom's blues The Quincy Jones Big BandErnie Wilkins 00:08:481960
16Lester leaps in The Quincy Jones Big Band 00:07:171960
17I remember clifford The Quincy Jones Big Band 00:03:111960
18Moanin' The Quincy Jones Big Band 00:03:211960
19Doodlin' The Quincy Jones Big Band 00:10:071960
110The gypsy The Quincy Jones Big BandBilly Reid 00:04:151960
111Big red The Quincy Jones Big BandErnie Wilkins 00:04:411960
112Birth of a band The Quincy Jones Big BandQuincy Jones 00:04:211960
113Walkin' The Quincy Jones Big BandRichard Carpenter 00:10:531960
114Air mail special alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:02:591960
115I remember clifford alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:03:541960
21The preacher The Quincy Jones Big Band 00:03:251960
22Birth of a band The Quincy Jones Big BandQuincy Jones 00:04:591960
23My rêverie The Quincy Jones Big BandL. Clinton 00:04:121960
24Ghana The Quincy Jones Big Band 00:04:561960
25Cherokee The Quincy Jones Big BandR. Noble 00:03:311960
26Pleasingly plump The Quincy Jones Big BandNeal Hefti 00:03:131960
27Stockholm sweetening The Quincy Jones Big Band 00:06:191960
28Tickle toe The Quincy Jones Big BandJon Hendricks 00:02:511960
29Blues in the night The Quincy Jones Big BandJohnny Mercer 00:05:161960
210Our love is here to stay The Quincy Jones Big BandGeorge And Ira Gerschwin 00:03:241960
211Doodlin feat clark terry The Quincy Jones Big Band 00:14:481960
212Ghana alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:04:501960
213Whisper not alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:04:011960
214Birth of a band alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:04:251960
215Lester leaps in alternate bonus concert track The Quincy Jones Big Band 00:07:131960

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

GREAT BLACK MUSIC (1927-1962) ROOTS
   
GREAT BLACK MUSIC (1927-1962) ROOTS
COFFRET OFFICIEL DE L’EXPOSITION « GREAT BLACK MUSIC » À LA CITÉ DE LA MUSIQUE DU 11 MARS AU 24...
GREAT BLACK MUSIC (1927-1962) ROOTS
MILES DAVIS
   
MILES DAVIS
Vénéré par le tout-Paris artistique, des caves de jazz de Saint-Germain aux films de la...
MILES DAVIS
GEORGES BRASSENS
   
GEORGES BRASSENS
Figure éternelle et débonnaire de la Chanson française, Georges Brassens fait partie du...
GEORGES BRASSENS
ELLA FITZGERALD - LIVE IN PARIS 1957-1962
   
ELLA FITZGERALD - LIVE IN PARIS 1957-1962
Ce coffret triple propose une série de concerts enregistrés de 1957 à 1962 à...
ELLA FITZGERALD - LIVE IN PARIS 1957-1962


Dernière mise à jour :: 23-09-2017 11:00
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
Après un premier disque acclamé par la presse (Album découverte FIP, playlist...

VINTAGE JAZZMEN
VINTAGE JAZZMEN
Les Vintage Jazzmen ne rejouent pas la musique de la Nouvelle Orléans, ils la vivent, parce qu'ils sont les témoins...

UNDER THE MAGNOLIAS
UNDER THE MAGNOLIAS
Deuxième album produit par Patrick Tandin, lors de la création du label La Lichère, ce disque de Richard Raux...

TRIBUTE TO THE PIANO GREATS
TRIBUTE TO THE PIANO GREATS
Dedicated to 12 jazz pianist.

Claude Bolling présente 12 thèmes de sa composition dédiés...

THE GREATEST BLACK BIG BANDS
THE GREATEST BLACK BIG BANDS
L’ère des grands orchestres, des big bands, correspond exactement à la grande...

SWING LOW
SWING LOW
Ce qui n’aurait pu rester qu’une rencontre sans lendemain, une idée de producteur, est devenu au fil des...

STRICTLY CLASSICAL
STRICTLY CLASSICAL
« Claude Bolling, immense musicien de jazz, est de ceux qui ont le droit et le devoir d’écrire la musique qui...

RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
Grâce aux émissions de radio, de précieux témoignages enregistrés sont...

PLAISIR D'ELLINGTON
PLAISIR D'ELLINGTON
Une telle musique n'est pas seulement une nouvelle forme d'art mais une nouvelle raison de vivre.' Blaise CENDRARS ...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

NOTE MANOUCHE
NOTE MANOUCHE
Il est des disques – sortis d’on ne sait où, éclos on ne sait comment –...

NEW QUINTETTE DU HOT CLUB DE FRANCE
NEW QUINTETTE DU HOT CLUB DE FRANCE
La réunion de Babik Reinhardt et de Romane, conjointe à l’éclosion de...

MADEMOISELLE SWING
MADEMOISELLE SWING
L’univers est proche de celui du trio de Stéphane Grappelli avec Marc Fosset et Jean-Philippe Viret. Si le jeu de...

LATCHO DROM - LIVE 2001
LATCHO DROM - LIVE 2001
Live 2001 révèle la quintessence de l’art de Latcho Drom.
Ce florilège des...

KAMLO BARRÉ
KAMLO BARRÉ
L’art de Kamlo participe de cette forme de créativité, sa guitare est le prolongement de...

JAZZ VOCAL GROUPS
JAZZ VOCAL GROUPS
Le panorama des formations vocales de la période swing. Daniel Nevers présente l' anthologie en 2 CD...

JAZZ NEW ORLEANS
JAZZ NEW ORLEANS
"Ici, même les enterrements ont un air de fête."
Un observateur anonyme (1819)

Philippe...

JAZZ AU CONSERVATOIRE
JAZZ AU CONSERVATOIRE
« Trois pianos ! Rencontre musicale inédite et spectaculaire. Incroyable virtuosité, grande connivence,...

JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
JAZZ - 36 CHEFS D'OEUVRE VOL 2
La quintessence du jazz distillée en 36 chefs-d'œuvre par Alain Gerber s'expliquant dans un livret de 40 pages....

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
La radio ? Sûr qu’il connaissait, Louis Armstrong. Dès 24-25, quand il jouait chez...

GLENN MILLER
GLENN MILLER
Glenn Miller se considérait d’abord et avant tout comme un artisan, et se contentait de faire la démonstration...

FRENCH GUITAR - INTÉGRALE ROMANE VOL. 10
FRENCH GUITAR - INTÉGRALE ROMANE VOL. 10
Romane rend hommage aux riches heures de la chanson française.
Le guitariste s’approprie...

DUKE ELLINGTON - LIVE IN PARIS - OCTOBRE-NOVEMBRE 1958
DUKE ELLINGTON - LIVE IN PARIS - OCTOBRE-NOVEMBRE 1958
Compositeur incandescent, modernisateur, charismatique dandy vaudou, Duke Ellington est un personnage hors...

CLAUDE BOLLING & MAURICE ANDRE
CLAUDE BOLLING & MAURICE ANDRE
La trompette de Maurice André, au sommet de son art, est invitée par Claude Bolling et son trio à...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 9
CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 9
« C’est vrai que je pense de Charlie Parker qu’il est indépassable. »

CESARIUS ALVIM - EDDIE GOMEZ - ERIC LE LANN
CESARIUS ALVIM - EDDIE GOMEZ - ERIC LE LANN
Vous voulez parler musique ? Sauf votre respect, je vous dis : silence.
Silence, réceptacle...

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
À la fin des années 30, l’Amérique se prend d’une véritable folie...

BLUE RONDO À LA TURK
BLUE RONDO À LA TURK
Jean Pierre Tandin, repreneur du Label La Lichère en 2000 décide de resortir le premier disque de la rencontre...

BLACK BROWN AND BEIGE - DUKE ELLINGTON
BLACK BROWN AND BEIGE - DUKE ELLINGTON
«Black, Brown and Beige est sans doute l’une des plus grandes œuvres de Duke Ellington...

BIGUINE REFLECTIONS
BIGUINE REFLECTIONS
Pour tous ceux qui aiment la biguine et le piano d’Alain Jean-Marie, voici enfin réédité le premier...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif