Fremeaux.com
 
BARNEY WILEN
Réf. : FA5487

BARNEY WILEN

PREMIER CHAPITRE 1954-1961 (UN TEMOIN DANS LA VILLE)

BARNEY WILEN
Direction artistique : ALAIN TERCINET
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 3
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER / * * * * CLASSICA / RECOMMANDÉ PAR LE JAZZ SUR FRANCE BLEU / RECOMMANDÉ PAR FRANCE MUSIQUE (CINEMA SONG / THIERRY JOUSSE) / PLAYLIST JAZZ MAGAZINE / MEILLEUR DISQUE DE L'ANNÉE POUR LE JOURNAL LE MONDE
« Il choisit de tenir un redoutable challenge : être musicien de jazz, uniquement. » Yves BUIN, « Barney Wilen – Blue Melody »

« Au soprano capté par Voice of America à Newport en 1959 avec Toshiko Akiyoshi, Tommy Bryant et Roy Haynes ? Blindfold en plein bouclage ; la rédaction est restée muette. » A.S. PLAYLIST JAZZ MAGAZINE 

« Entre 1954 et 1961, Barney Wilen – formidables éditions Frémeaux & Associés ! – a dans ce premier chapitre de 17 à 25 ans. A ses côtés, de Roy Haynes à Bud Powell, en passant par John Lewis, toutes les stars de l’époque. Textes des meilleurs historiens maison, Alain Tercinet (en l’occurrence), Philippe Baudoin, Alain Gerber… » Francis MARMANDE  - LE MONDE (MEILLEUR DISQUE DE JAZZ 2015)

“He chose to face up to an awesome challenge: to be a jazz musician. Only a jazz musician.”
Yves BUIN, “Barney Wilen – Blue Melody”

DIRECTION ARTISTIQUE : ALAIN TERCINET
DROITS : DP / FREMEAUX & ASSOCIES

CD 1 - ROY HAYNES BAND (1954) : SUBSCRIPTION • JAY CAMERON’S INTERNATIONAL SAX BAND (1955) : GIVE ME THE SIMPLE LIFE • JOHN LEWIS & SACHA DISTEL (1956) : BAG’S GROOVE, AFTERNOON IN PARIS • BARNEY WILEN QUARTET (1957) : NATURE BOY, THE WAY YOU LOOK TONIGHT, BLUE MONK, MISTERIOSO • BARNEY WILEN QUINTET (1957) : DINK, BRAINSTORM, UP IN ALSACE • MILES DAVIS QUINTET (1957) : SUR L’AUTOROUTE, AU BAR DU PETIT BAC, BUT NOT FOR ME, WELL YOU NEEDN’T.

CD 2 - JAZZ SUR SEINE (1958) : J’AI TA MAIN, VAMP, QUE RESTE-T-IL DE NOS AMOURS ?, NUAGES • TENOR SESSION (1958) : INDIANA/DONNA LEE • BARNEY WILEN QUINTET (1959) : BESAME MUCHO, JORDU • BARNEY WILEN “Un témoin dans la ville” - Soundtrack (1959) : MELODIE POUR LES RADIO-TAXIS, BLUES DE L’ANTENNE • BARNEY WILEN QUARTET (1959) : ‘ROUND MIDNIGHT • THE JAZZ MESSENGERS “Les liaisons dangereuses 1960” - Soundtrack (1959) : PRELUDE IN BLUE (À L’ESQUINADE), VALMONTANA n° 2 • BUD POWELL QUARTET (1959) : AUTUMN IN NEW YORK • BUD POWELL AND FRIENDS (1960) : HOW HIGH THE MOON.

CD 3 - BUD POWELL QUINTET (1959) : NO PROBLEM, MIGUEL’S PARTY • PARIS JAM SESSION (1959) : BOUNCING WITH BUD • FRANCO CERRI INTERNATIONAL JAZZ MEETING (1961) : MARY AND STEVE, A SERENADE FOR PATRICK, OW ! • GILBERTO CUPPINI QUINTET (1961) : WHAT’S NEW ?, I LOVE YOU, JOHN’S BALLAD • GEORGE GRUNTZ “Mental Cruelty” - Soundtrack (1961) : MUSIC FOR NIGHT CHILDREN, BLUES AND THEME, SPANISH CASTLES.

Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Il n’y a ici que du bon ! » par Jazz Magazine
Peu de temps après « Four brothers » (album salué dans notre numéro d’avril) où Barney Wilen était aux côtés de Lucky Thompson lors d’un concert à la radio de Hambourg en 1960, le label de Patrick Frémeaux propose une rétrospective des enregistrements du saxophoniste, sélection réalisée avec la pertinence que l’on connaît par Alain Tercinet. Dans ce « Premier chapitre », on retrouve bien sûr des extraits très connus de se participations à « Afternoon In Paris » (John Lewis), « Ascenceur pour l’échafaud » (Miles Davis) ou « Les liaisons dangereuses » (The Jazz Messengers) et des morceaux issus de ses deux premiers disques en leader, alors qu’il avait à peine vingt ans. Mais le grand intérêt de ce coffret réside d’une part dans des extraits live peu ou pas édités (« Tenor Session » au Festival de Cannes 1958 avec Don Byas, Guy Lafitte, Coleman Hawkins et Stan Getz, « Newport 59 » avec Toshiko Akiyoshi, émissions télé ou radio avec Bud Powell, Dizzy Gillespie ou Clark Terry) et d’autre part dans la sélection  de pièces issues de deux disques enregistrés à Milan en 1961 (par l’International Jazz Meeting de Franco Cerri et le quintette de Gilberto Cuppini) et d’une musique de film composée par Georges Gruntz. Amateurs de ce seigneur du ténor, à vos marques : il n’y a ici que du bon ! Philippe VINCENT – JAZZ MAGAZINE
- « Une somme passionnante » par Classica
Barney Wilen fut un de nos plus brillants saxophonistes, prodigieusement doué et presque étranger à son propre génie. Ce précieux coffret de 3 CD rend compte avec pertinence du poète nonchalant qu’il ne cessa d’être, du glorieux be-bop à « Ascenseur pour l’échafaud », des Jazz Messengers d’Art Blakey à  l’affirmation d’un style unique avec Gilberto Cuppini ou Franco Cerri. Une somme passionnante.
Par CLASSICA
- « Un grand monsieur du saxe » par Le quotidien du médecin
Saxophoniste-ténor, Barney Wilen(né Bernard-Jean à Nice en 1937 dans une famille franco-américaine, décédé en 1996 à Paris) s’est principalement fait connaître lorsque Miles Davis l’a appelé au sein de son groupe pour tourner en Europe en 1957 et surtout graver la musique d’« Ascenseur pour l’échafaud », le film devenu légendaire de Louis Malle, le seul survivant de la séance étant le pianiste René Urtreger, 80 ans. Afin de (re)faire connaissance avec ce musicien qui a eu l’occasion de côtoyer les plus grands jazzmen de cette époque, il faut se plonger dans « Barney Wilen - Premier chapitre 1954-1961 » (Frémeaux & Associés). Dans ce triple CD, on redécouvre des extraits de ses participations à des enregistrements très connus, comme, outre « Ascenseur », les musiques des films « les Liaisons dangereuses » (avec les Jazz Messengers d’Art Blakey) ou « Un témoin dans la ville ». Et on appréciera avec un grand intérêt des moments moins connus, voire inconnus, comme ses prestations au Festival de jazz de Cannes en 1958 (avec des géants du ténor comme Stan Getz, Coleman Hawkins, Don Byas), à Newport en 1959 et surtout des séances réalisées à Milan en 1961. Un grand monsieur du saxe.
Didier PENNEQUIN - LE QUOTIDIEN DU MEDECIN
- « Barney Wilen, jazzman béni des fifties, né à Nice » par Jazz Blogs Liberation
«Les grands jazzmen se reconnaissent à ceci : ils inventent sans relâche. L’incarnation absolue? Charlie Parker! Cherchez sa phrase qui ressemblerait à une autre : vous ne trouverez jamais. Aucun des univers modelés par un simple solo de Parker n’a d’équivalent ». La classification du pianiste René Urtreger, une figure historique, n’autorise aucune nuance. A son avis, d’un simple standard, le génie du jazz échafaude un récit original, un point de vue personnel, une dramaturgie inédite dont l’artiste brosse la clé. Dans la catégorie des calibres, le Français ajoute :
-Lester Young, «on ne devine jamais d’où la poésie va surgir». Urtreger joue sur le tout dernier enregistrement du saxophoniste, en 1959 («Le Dernier Message»).
-Chet Baker : Urtreger accueillit le trompettiste à son arrivée en France, en 1955. Puis l’accompagna lors de virées mémorables, cela jusque dans les années 80. «Chet jouait sale. Ignorait l’approche orthodoxe», analyse le roi René. «Pourtant chaque chorus transfigurait le thème»
-Art Tatum («le pianiste créé TOUT LE TEMPS. Lui arrivait-il de se planter? Tant mieux! Tatum invente alors une nouvelle histoire, encore meilleure»). Certains de ses pairs, comme Fats Waller, le surnommaient «Dieu». Un créateur pour lequel le sacro-saint canon du jeu inamovible à l’occidentale issu de la composition classique n’existe pas. Au diable la partition!
Enfin... un Français, Barney Wilen! Le saxo ténor dont s’était entiché Miles Davis. Au point de former un quintet avec Wilen et Urtreger. L’Europe les acclame (concert canon d’Amsterdam). Un coffret-anthologie de Barney Wilen, le Niçois qui en mettait plein la vue (et les oreilles), aux Américains, arrive enfin. On doit le trésor à l’éditeur Frémeaux et Associés. L’occasion d’évoquer le géant méconnu. Dans le livret, Urtreger, interrogé par le musicologue Alain Tercinet, complète l’analyse. Il considère deux catégories de jazzmen : «ceux qui ont suivi la filière classique et beaucoup étudié avant de venir au jazz par passion, mais en conservant les habitudes académiques de perfection de toucher et d’articulation. Et les autres, qui respirent le jazz, naturellement, se foutent pas mal de commettre des fautes et parfois de se montrer imparfaits. Comme moi, Barney appartenait à cette famille.»
Un séjour aux USA persuade Bernard Jean Wilen, né à Nice le 4 mars 1937 dans une famille franco-américaine qui fuira la guerre, que le jazz n’appartient pas exclusivement à ses créateurs. En 1955, à 18 ans, Henri Renaud l’accueille dans les studios. La même année, l’adolescent ahurit le saxophoniste américain Allen Eager, de passage dans sa région. A l’époque, le critique londonien Leonard Geoffrey Feather, une éminence, le qualifie de prodige. Confirmation en tournée (1957) : Barney tiendra la dragée haute à Miles.
Son jeu? Un phrasé de velours. Une caresse de son. Un calin. La source? Un article de Jazz Hot énumère ses musiciens favoris : «Lester, Lester, Lester et... Al Cohn». Dans Le Nouveau Dictionnaire du Jazz, Jean-Robert Masson entrevoit finement dans le jeu «furtif» de Barney, «l’étrangeté lestérienne». Catégorie grandes figures. Au festival de Cannes, en 1958, sur un Indiana de 8 minutes, on entend Barney dans la même division que Stan Getz, Coleman Hawkins, Don Byas, et Guy Lafitte! Que l’on ne se risque cependant pas à le cataloguer «jazz classique»! Bien avant Coltrane ou Rollins, Barney fut l’un des premiers interprètes d’un compositeur de génie, le pianiste Thelonius Monk (Misterioso, Think of One, We See, Blue Monk, Let’s Call This). En 1960/61, le surdoué rejoint régulièrement le pianiste Bud Powell, installé à Paris. Barney a 23 ans!
Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz en 1957, Bernard Barney traversera des périodes free (avec Joachim Kühn); world (séjours en Afrique); rock expérimental. Il reviendra sous les projecteurs, notamment à La Grande Parade de Nice, à côté de Dizzy Gillespie, Lee Konitz, Stan Getz et René Urtreger. Dans les tournées à l’étranger (Japon, Canada), le soliste transmute un répertoire de chansons françaises (Trénet, Trénet, et... Trénet).
Quartier Châtelet, 1983. Je me souviens d’un set dans le caveau du Petit Opportun. Chorus de rêve. Applaudissements nourris. Après deux rappels, Barney retourne vers les coulisses. Le public insiste, réclame un autre dernier morceau : «Bra-vo Bar-ney, Bra-vo Bar-ney, Bra-vo »! L’artiste, épuisé, se tourne vers la salle : «pourquoi je jouerais encore»? Un fan ose : «pour le plaisir»? Derrière les lunettes noires, Barney dévisage les gens dans chaque recoin du sous-sol : «pour le plaisir? (Silence, puis) Alors OK»... Il fignola un bijou. Le seigneur nous quitta le 25 mai 1996, à 59 ans (crise cardiaque). Le quotidien Libération composa la Une du lendemain avec la mauvaise nouvelle. Le titre («Barney Wilen ne fera plus jazzer»), annonce un article homérique de Serge Loupien.
Ecoutez Barney Wilen. Pour le plaisir.
Bruno Pfeiffer - JAZZ BLOGS LIBERTATION
- « Trois CD à la valeur incontestable de témoignage » par Le Salon littéraire
« Où va le jazz ? Dans toutes les directions. D’aucuns y voient un signe de vitalité. Certains sont plus réservés. Cette dispersion les inquiète. A chacun de trancher selon les critères qu’il place au premier plan, la liberté d’une musique qui ne connaîtrait pas de frontières, ou le respect d’un minimum de codes, garant de sa spécificité. Les premiers arguent que le jazz a toujours connu, depuis ses origines, la tentation de la fusion. Ce qui n’est pas faux, si ’on songe qu’il a surgi du melting pot de La Nouvelle-Orléans avant d’essaimer de par le monde. Les seconds soutiennent à l’inverse que, s’il est vrai qu’il a assimilé, au cours des ans,  bien des influences, le risque de dilution dans une world music uniforme et sans saveur n’a jamais comme aujourd’hui hypothéqué son identité. On se gardera de trancher. Constatons seulement que la palette est large entre la perpétuation d’un classicisme qu’on aurait mauvaise grâce à confondre avec un psittacisme revivaliste, et une musique qui s’exonère de toute règle formelle, lorgnant de plus en plus vers les folklores les plus divers ou les improvisations libres des compositeurs actuels. Entre ces conceptions éloignées, sinon extrêmes, coexistent maintes formes auxquelles, faute de mieux, on persistera à attribuer l’appellation de jazz.  Quelques productions de ces derniers mois témoignent de cette diversité. On se bornera aujourd’hui à de fructueuses plongées dans le passé. Tout d’abord, il n’est que justice de signaler des rééditions tout à fait dignes d’intérêt. Celles, entre autres, que le label Frémeaux & Associés dispense avec persévérance.  Elles font le bonheur de ceux qui persistent à voir dans le disque un vecteur privilégié de transmission, en dépit de l’essor des sites proliférant sur le Net.
(…) C’est au même Tercinet que l’on doit l’édition d’un coffret intitulé « Premier chapitre, 1954-1961 » et consacré à l’œuvre du saxophoniste français Barney Wilen. Disciple de Lester Young, remarquable par la fluidité et la légèreté de son jeu, ce dernier est, évidemment, loin d’avoir l’envergure d’un Parker – encore qu’il connût, à la fin des années 50, son heure de notoriété. Y contribua largement sa participation, avec Miles Davis, à la musique du film de Louis Malle Ascenseur pour l’échafaud, ou encore sa contribution à Un témoin dans la ville, d’Edouard Molinaro,  et aux Liaisons dangereuses 1960, de Roger Vadim, avec les Jazz Messengers. Autre titre de gloire, sa collaboration avec Bud Powell et sa fréquentation, fût-elle épisodique, aux enregistrements de musiciens américains,  en particulier John Lewis et le Modern Jazz Quartet. De quoi nourrir trois CD à la valeur incontestable de témoignage. Eclairés, ici encore, par un copieux livret relatant les circonstances de chaque enregistrement, nourri d’anecdotes, d’analyses et de témoignages. »
Par Jacques ABOUCAYA – LE SALON LITTERAIRE
Liste des crédits sur ce CD :
Barney Wilen & Roy Haynes Band, Henri Renaud , H. Ruby , Barney Wilen & Jay Cameron's International Sax Band, R. Bloom , Barney Wilen, John Lewis & Sacha Distel, M. Jackson , J. Lewis , Barney Wilen Quartet, Eden Ahbez , J. Kern , T. Monk , Barney Wilen Quintet, Miles Davis Quintet, Georges Gerschwin , G. Gershwin , Thelonius Monk , Charles Trenet , Django Reinhardt , Ballard Mac Donald , C. Velasquez , N. Mapp , Barney Wilen & The Jazz Messengers, D. Jordan , Barney Wilen & Bud Powell Quartet, V. Duke , Barney Wilen & Bud Powell And Friends, Mel Lewis , Barney Wilen & Bud Powell Quintet, Franco Cerri , G. Gruntz , Dizzy Gillepsie , Barney Wilen & Gilberto Cuppini Quintet, B. Haggart , Cole Porter
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Subscription Barney Wilen & Roy Haynes Band 00:03:031954
12Give me the simple life Barney Wilen & Jay Cameron's International Sax BandH. Ruby 00:04:311955
13Bag's groove Barney Wilen, John Lewis & Sacha Distel 00:06:201956
14Afternoon in paris Barney Wilen, John Lewis & Sacha Distel 00:09:351956
15Nature boy Barney Wilen Quartet 00:04:261957
16The way you look tonight Barney Wilen Quartet 00:06:551957
17Blue monk Barney Wilen Quartet 00:04:241957
18Misterioso Barney Wilen Quartet 00:04:131957
19Dink Barney Wilen Quintet 00:04:251957
110Brainstorm Barney Wilen Quintet 00:04:541957
111Up in alsace Barney Wilen Quintet 00:04:351957
112Sur l'autoroute Miles Davis Quintet 00:02:211957
113Au bar du petit lac Miles Davis Quintet 00:02:561957
114But not for me Miles Davis QuintetGeorges Gerschwin 00:06:421957
115Well you needn't Miles Davis Quintet 00:05:251957
21J'ai ta main Barney WilenCharles Trenet 00:02:221958
22Vamp Barney Wilen 00:04:201958
23Que reste t'il de nos amours ? Barney WilenCharles Trenet 00:02:461958
24Nuages Barney Wilen 00:05:521958
25Indiana donna lee Barney Wilen 00:08:111958
26Besame mucho Barney Wilen Quintet 00:12:381959
27Jordu Barney Wilen Quintet 00:08:531959
28Mélodie pour les radio taxis Barney Wilen 00:03:511959
29Blues de l'antenne Barney Wilen 00:04:151959
210Round midnight Barney Wilen Quartet 00:07:401959
211Prelude in blue à l'esquinade Barney Wilen & The Jazz Messengers 00:04:441959
212Valmontana n°2 Barney Wilen & The Jazz Messengers 00:04:331959
213Autumn in new york Barney Wilen & Bud Powell Quartet 00:04:141959
214How high is the moon Barney Wilen & Bud Powell And Friends 00:03:411960
31No problem Barney Wilen & Bud Powell Quintet 00:09:561959
32Miguel's party Barney Wilen & Bud Powell Quintet 00:08:211959
33Bouncing with bud Barney Wilen 00:11:321959
34Mary and steve Barney Wilen 00:03:041961
35A serenade for patrick Barney Wilen 00:02:491961
36Ow Barney Wilen 00:04:221961
37What's new Barney Wilen & Gilberto Cuppini Quintet 00:07:001961
38I love you Barney Wilen & Gilberto Cuppini Quintet 00:06:091961
39John's ballad Barney Wilen & Gilberto Cuppini Quintet 00:09:271961
310Music for night children Barney Wilen 00:05:231961
311Blue and theme Barney Wilen 00:02:481961
312Spanish castles Barney Wilen 00:02:431961

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

MILES DAVIS
   
MILES DAVIS
Vénéré par le tout-Paris artistique, des caves de jazz de Saint-Germain aux films de la...
MILES DAVIS
LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
   
LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
« User du jazz comme musique d’accompagnement est très difficile parce qu’une...
LE JAZZ À L’ÉCRAN (1929-1962)
CLAUDE BOLLING - BOLLING STORY
   
CLAUDE BOLLING - BOLLING STORY
Grande figure du jazz européen, éternel ambassadeur du swing en big band et inventeur du...
CLAUDE BOLLING - BOLLING STORY


Dernière mise à jour :: 27-05-2017 23:17
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WARM UP THE BAND !
WARM UP THE BAND !
Le Big Band de Claude Bolling au grand complet, et la voix chaude et mûre de Guylenn, délivre son meilleur swing et...

SANDRINE MALLICK - LUDOVIC BEIER "LUCIOLES"
SANDRINE MALLICK - LUDOVIC BEIER
PARTENARIAT JAZZ RADIO

Une nouvelle venue dans la famille de la chanson swing ?
Si Sandrine Mallick...

ROMANE, PIERRE & RICHARD MANETTI
ROMANE, PIERRE & RICHARD MANETTI
Romane est l’un des plus grands guitaristes français et le compositeur de jazz manouche le plus...

ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
Tantôt maitre de cérémonie déluré façon Cab Calloway, parfois...

RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
Dans l’esprit d’une grande partie du public, l’accordéon et le violoncelle appartiennent à...

RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
Grâce aux émissions de radio, de précieux témoignages enregistrés sont...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

MAE - RENCONTRE D'UN JAZZ METISSE
MAE - RENCONTRE D'UN JAZZ METISSE
DENIS FOURNIER MAÉ DENIS FOURNIER Batterie, percussions • NABIL KHALIDI Oud, bendir, carcaba • FRÉDÉRIC TARI Violon...

LES PARISIENNES
LES PARISIENNES
« Vous ne trouverez point dans ce disque de chanson qui évoque...

JAZZ VOCAL GROUPS
JAZZ VOCAL GROUPS
Le panorama des formations vocales de la période swing. Daniel Nevers présente l' anthologie en 2 CD...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 13
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 13
On peut sans crainte affirmer que parmi les plus incontestables artistes qu’ait produit le vingtième siècle,...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL. 10
La radio ? Sûr qu’il connaissait, Louis Armstrong. Dès 24-25, quand il jouait chez...

HERMETOTICO
HERMETOTICO
"Depuis le renouveau de l’accordéon initié par les trois disques Paris Musette,...

GUARANA
GUARANA
La rencontre historique de Lee Konitz avec Cesarius Alvim organisée par Jean Louis Wiart pour son label Axolotl....

GOAT RHYTHM - RP QUARTET
GOAT RHYTHM - RP QUARTET
Sur les traces du Hot Club de France, voici un jazz AOC, estampillé « Made in France », qui exprime toute la...

ELLA FITZGERALD - LIVE IN PARIS 1957-1962
ELLA FITZGERALD - LIVE IN PARIS 1957-1962
Ce coffret triple propose une série de concerts enregistrés de 1957 à 1962 à...

EARLY JAZZ
EARLY JAZZ
ODJB (1917) : Livery Stable Blues : 
PREMIER MORCEAU DE L'HISTOIRE DU JAZZ !!      ...

DORADO SCHMITT JAZZBAND
DORADO SCHMITT JAZZBAND
Dorado Schmitt n’est plus à présenter, depuis la fin des années 1970, il est le...

DON BYAS
DON BYAS
Don Byas privilégiait à toute chose le “son” : il soufflait une seule note, il la tenait, il la gonflait...

DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 2
DJANGO REINHARDT - L'EDITION DU CENTENAIRE - SAISON 2
Cette boîte regroupe les coffrets de 8 à 14.
Egalement disponible :
-Intégrale...

DJANGO FESTIVAL ALLSTARS (DORADO SCHMITT, SAMSON SCHMITT, LUDOVIC BEIER, PIERRE BLANCHARD,...)
DJANGO FESTIVAL ALLSTARS (DORADO SCHMITT, SAMSON SCHMITT, LUDOVIC BEIER, PIERRE BLANCHARD,...)
Django Reinhardt a offert au monde un répertoire dont l’empreinte résonne sur tous les...

DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
DANIEL JOHN MARTIN - DOUBLE CREAM
Double Cream est une gourmandise signée Daniel John Martin.
Après « Urban Gypsy...

CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
CLAUDE BOLLING - JEAN-PIERRE RAMPAL - ALEXANDRE LAGOYA
Après l’éclatant succès outre-atlantique des œuvres Cross-over de Claude Bolling (restées...

CINEMA HITS
CINEMA HITS
Le répertoire du cinéma jazzifié par le Claude Bolling Big Band. De Borsalino composé par Claude...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
CHARLIE PARKER - INTEGRALE Vol 4
Lorsque Charlie Parker atteignit à la renommée avec ses thèmes bop, chacun modifia son...

CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 1
CHARLIE PARKER - INTEGRALE VOL 1
Hootie, tu serais content si j’arrivais sur scène habillé comme un docteur et que je joue comme un...

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
Le boogie woogie a été créé sur le piano qui lui a donné son caractère et ses...

BARNEY WILEN
BARNEY WILEN
« Il choisit de tenir un redoutable challenge : être musicien de jazz, uniquement. » Yves...

ALEXANDRE LAGOYA - CLAUDE BOLLING
ALEXANDRE LAGOYA - CLAUDE BOLLING
Claude Bolling, compositeur, pianiste, leader de big band, imposera en Europe le respect et la connaissance de la grande musique...

AFRICA IN AMERICA
AFRICA IN AMERICA
SELECTION JAZZ DE FIP
"An imaginative and quirky compilation illustrates how...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Expo Corot1.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Monk.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif