Fremeaux.com
 
CLAUDE BOLLING COLLECTOR
Réf. : FA5114

CLAUDE BOLLING COLLECTOR

CLAUDE BOLLING MAXIM SAURY REX STEWART ROY ELDRIDGE

CLAUDE BOLLING
Direction artistique : DANIEL NEVERS & PATRICK FREMEAUX
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 4
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
GRAND PRIX DU DISQUE FRANÇAIS / RECOMMANDÉ PAR JAZZ CLASSIQUE / CHOC JAZZMAN / LE DISQUE JAZZ NOTES / MEILLEURE RÉÉDITION DE L'ANNÉE (JAZZMAN) / PLAYLIST TSF / PRIX RÉÉDITION DU HOT-CLUB DE FRANCE, 2005
Ce coffret regroupe les premiers enregistrements de Claude Bolling en Big Band réalisés par Frank Ténot entre 1948 et 1956. En 3 CDs musicaux et 1 CD d’entretiens, il témoigne du début de l’histoire du Jazz en Europe, de la future carrière de Claude Bolling et de la création d’un répertoire qui allait devenir le “patrimoine bâti” du Jazz.
Patrick Frémeaux

Ces disques furent les premiers enregistrements stéréophoniques français jamais réalisés. Inclus "Les grands succès de Django Reinhardt par le Claude Bolling Grand Club". (Featuring Maxim' Saury, Benny Vasseur, Rex Stewart, Gérard Badini, Pierre Michelot, Roy Eldridge...).

Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS - Frémeaux & Associés - La Librairie Sonore en accord avec Claude Bolling et l'INA (Institut national de l'audiovisuel) / Entretien du 29.01.03 avec Claude Bolling par Daniel Nevers et Patrick Frémeaux.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- "Claude Bolling Collector" par Jazz Man
“Boris Vian raconta qu’à l’occasion d’un concours où fut diffusé sur les ondes Caravan arrangé et enregistré par Claude Bolling à la tête de son Grand Club Orchestra, les concurrents identifièrent à l’unanimité la formation... de Duke Ellington. Une anecdote qui situe à quel niveau se place la musique que ce coffret ramène à nos oreilles. Réalisés par Bolling à l’instigation de Frank Ténot pour le Club français du disque, les quatre albums Ellingtonia, New Orleans Promenade, Plays Django Reinhardt, Plays Claude Bolling Original’s comptent parmi ses plus indiscutables réussites et, de surcroît, n’ont guère d’équivalent : au-delà de la lettre, l’écriture des orchestrations a su comprendre et assimiler parfaitement l’esprit ellingtonien sans pour autant sombrer dans le pastiche. Cette édition irréprochable dont Daniel Nevers est le maître d’oeuvre, comprend également une poignée de faces rares en petite formation (certaines avec Rex Stewart) et deux savoureux duos Roy Eldridge-Claude Bolling (Wild Man Blues, Fireworks). La seule excuse pour la négliger serait de revendiquer une bonne dose de masochisme.” Alain TERCINET, JAZZ MAN
- "Claude Bolling Collector" par Jazz Notes
“Le dernier CD est un entretien avec Bolling par Daniel Nevers et Patrick Frémeaux, réalisé le 29 janvier 2003. Ce coffret me paraît indispensable pour tous ceux qui ne sont pas bornés et veulent découvrir une partie de notre patrimoine musical. Un livret copieux avec explications de Daniel Nevers” JAZZ NOTES
- "Claude Bolling Jubilée" par Jazzman
« A côté de ses succès planétaires avec ses Suites ou Concertos « crossover » ou de ses musiques de film, la carrière de Claude Bolling est celle d’un chef de band. 1956 – 2006 ! Monter et faire vivre un big band semble relever autant des qualités d’un chef d’entreprise que du talent musical du leader. Mais parvenir à le faire exister contre vents et marrées durant cinquante ans relève du miracle. » Alex DUTHIL – © JAZZMAN
- "Claude Luter parle de Claude Bolling"
« Bolling, je l’ai connu en culottes courtes et après en culottes de golf au Kangoo Club, le Kentucky Club mais avec Alex, au Trocadéro. Il commençait déjà à jouer, c’était déjà la bête à concours. Il avait treize ans et il jouait déjà drôlement bien, c’est un pianiste exceptionnel ! Quand je vois qu’il travaille une demi-heure avant de jouer… de toute façon il sait tout faire, c’est vrai ! Il est beaucoup critiqué parce qu’il est beaucoup envié et jalousé, mais en fin de compte, en Europe, je ne vois pas un pianiste autre que lui… et un arrangeur, car c’est tout de même un arrangeur ! Et puis, il dirige un orchestre, je n’en vois pas un autre qui lui arrive à la cheville. On a beau le critiquer, dire qu’il n’est peut-être pas aimable tout le temps ! Alors, comme moi non plus, ce n’est pas moi qui vais lui jeter la pierre !...je trouve que c’est le meilleur pianiste et arrangeur d’Europe… au point de vue jazz et puis même il déborde du jazz. Moi je me bats toujours quand on attaque Bolling ! De toute façon, il est inattaquable ! Il ne faut pas dire du mal des gens qui ont beaucoup de valeur, vaut mieux écouter et apprendre ! On lui dit qu’il est commercial ! Quelle …erie ! C’est-à-dire que pour être un bon jazzman, il ne faut pas gagner trois sous et avoir personne dans la salle. Dès qu’on plaît au public, on est commercial. Ce sont des imbécillités ! » Claude Luter © JAZZ CLASSIQUE
- « Des séances importantes dans l’histoire du jazz en France » par Jazz Classique
Ce coffret contient pas mal d’enregistrements très rares qui justifient pleinement l’intitulé « Collector » (même si, contrairement à ce que prétend le livret, les trois-quarts des enregistrements du Club Français du Disque avaient déjà été réédités). Parmi les faces les plus recherchées, celles de 1948 pour le label Pacific. Vous en trouverez une large sélection (19) aux débuts des disques 1 et 2 (disques organisés autour de thèmes : Duke Ellington, la Nouvelle-Orléans). Seules les faces avec Rex étaient disponibles sur un CD Classic (1164) chroniqué par Marc Richard dans notre numéro 15 (détail : Weary Weird, crédité à Bolling sur le Classics, est ici octroyé à Stewart). Les autres permettent d’entendre un « septet » de très jeunes musiciens plus ou moins expérimentés et n’ont pas, évidemment, la qualité musicale des enregistrements du big band de 1956. Toutefois, l’enthousiasme et quelques talents prometteurs (Maxime Saury, par exemple, qui avait plus de maturité que ses camarades) forcent la sympathie. Les collectionneurs repéreront Sweet Patootie, enregistré en public lors du premier concert de la série « Jazz Parade ». Dans le disque deux figurent les deux excellents duos avec Roy Eldridge, Wild Man Blues et Fireworks, plusieurs fois réédités dans les disques du trompettiste (voir l’enthousiasme de Dominique Burucoa dans notre numéro 27, p. 17). On trouve là le meilleur de Claude Bolling pianiste (avec quelques enregistrements de la  même époque, les trios avec Albert Nicholas, par exemple, ou certaines interventions dans les big bands de 56 – voir plus loin). Ces deux titres ne sont malheureusement pas très bien reproduits. Nous en arrivons à ce qui justifie pleinement un tel coffret : la réédition des quatres albums réalisés en 1956 et 1957 pour le Club Français du Disque : « Les succès de Duke Ellington », « Les succès de la Nouvelle-Orléans », « Les succès de Django Reinhardt » et « Rolling With Bolling ». Le dernier LP (qui contenait un long « medley » de thèmes ellingtoniens et quatre compositions de Claude Bolling) n’avait jamais été réédité. Il contient même quelques mesures inédites car le Ellington Medley avait été tronqué dans l’édition originale. Les renseignements discographiques accompagnant ces rééditions étant lacunaires (ou erronés) voici le contenu de ce « medley » (certains titres ne sont que très rapidement évoqués) : Black And Tan Fantasy / Things Ain’t What They Used To Be / Creole Love Call / I Got It Bad / Sophisticated Lady / Moring Glory / It Don’t Mean A Thing / Beautiful Indians (Hiawata) / Birmingham Breakdown / Conga Brava / Cotton Tail / The Lady Of The Lavender Mist / Prelude To A Kiss / Warm Valley / Ain’t Got Nothing’ But The Blues / Day Dream / I Let A Song Go Out My Heart / Do Nothing Till You Hear From Me / Don’t Get Around Much Anymore / Mood Indigo / Moon Mist / In A Sentimental Mood / East St Louis Toodle Oo / In A Mellowtone / Black Beauty / Tulip Or Turnip / The Mooche / Just Squeeze Me / Perdido / I’m Beginning To See The Light / Take The A Train / Rockin’ In Rhythm / Blue Serge.
Ces enregistrements avaient été, pour moi, jadis, des disques de chevet (en fait, ils furent parmi les premiers LP de la collection). Mais je ne les avais pas écoutés depuis longtemps et j’ai été surpris par leurs qualités. D’abord, les arrangements de Bolling sont magnifiques et pleins d’idées originales. J’ai un faible pour le « Django ». On n’a jamais aussi bien orchestré pour big band la musique du guitariste. Vous trouverez ici une seconde prise de Djangologie, prise sur un tempo plus lent (ce qui est moins heureux) que celle qui avait été originellement éditée. Les solos de Fernand Verstraete et de Pierre Gossez y sont passablement différents. Quant au solo de trombone d’André Paquinet, entièrement écrit par Claude Bolling (qui écrivait tous les solos de Paquinet, vous en avez un autre exemple dans Basin Street Blues) il a été remplacé par un solo de Benny Vasseur qui débute par la même phrase. Le « Ellington » et les compositions du chef me plaisent presque autant que le « Django ». Et, si je trouve un peu inégal le disque consacré à la Nouvelle-Orléans, Royal Garden Blues, Buddy Bolden Say, St Louis Blues, Basin Street Blues, King Porter Stomp, notamment, sont vraiment réussis. Ensuite, l’orchestre joue avec un punch et une précision (les deux vont de paire) admirables. La section rythmique (composée la plupart du temps par le contrebassiste Pierre Michelot et le batteur Arthur Motta) swingue comme peu de rythmiques françaises étaient capables de le faire à l’époque. Enfin, l’orchestre comprenait beaucoup de bons solistes. Pierre Gossez (ts) et Gérard Badini (cl) prennent avec flamme, inspiration et brio tous les solos de saxo ténor et de clarinette. Ces disques sont précieux pour le saxophoniste, très sous-enregistré, et pour Gérard Badini qui signait là, sans doute, ses chefs-d’œuvre à la clarinette avant de changer d’instrument. On se régale aussi avec Benny Vasseur et Claude Gousset (tb), Fred Gérard, Roger Guérin ou Fernand Verstraete (tp). Ce dernier avait été totalement sous-estimé par Hugues Panassié. A cause de cela pas mal d’amateurs sont « passés à côté » de ses nombreuses qualités : lyrisme, son, fantaisie… Ecoutez-le dans ses interventions de Drop Me Off In Harlem, C. Jam Blues, Morning Glory, East St Louis Toodle Oo, Blue Serge, Basin Street Blues, Djangologie, Tears, Piccadilly Romeao… Il est aussi “jazz” que ses confrères, et ce n’est pas parce qu’il ne phrase pas comme son auteur le fameux solo de Louis sur Cornet Shop Suey qu’il est dans l’erreur. Au contraire, il est tout à fait dans l’esprit de l’arrangement. Rappelons que « le pianiste de l’orchestre » est ici, particulièrement, à son avantage. Mais voici la liste des solistes que le livret (bien entendu) néglige de vous donner : Caravan : G. Badini (cl), B. Vasseur (tp), P. Gossez (ts), F. Verstraete (tp). Drop Me Off At Harlem : C. Bolling (p), C. Gousset (tb), G. Badini (cl), F. Verstraete (tp), F. Gérard (tp). C. Jam Blues : C. Gousset (tb), G. Badini (cl), F. Verstraete (tp), Jo Hrasko (as), F. Gérard (tp), A. Motta (dms), P. Gossez (ts), C. Gousset (tb), R. Guérin (tp). Solitude: G. Badini (cl), B. Vasseur (tb), P. Gossez (ts), F. Gérard (tp). Ellington Medley : B. Vasseur (Creole love Call), Claude Gousset (Sophisticated Lady, Moon Mist, Black Beauty), A. Paquinet (Conga Brava, Moon Indigo), F. Verstraete (Morning Glory, East St Louis Toodle Oo, In A Mellowtone, Blue Serge), C. Bolling (It Don’t Mean A Thing, The Lady Of The Lavender Mist, In A Sentimental Mood, Perdido), P. Gossez (Hiawata), Jo Hrasko (Warm Valley, Day Dream), Gérard Badini (Don’t Get Around Much Anymore), Fred Gérard (In A Mellowtone - suraigu). Royal Garden Blues : R. Guérin (tp), F. Verstraete (tp), G. Badini (cl), B. Vasseur (tb), F. Gérard, R. Guérin et F. Verstraete (tp). I Though I Heard Buddy Bolden Say : A. Migiani (bs), C. Bolling (p), P. Gossez (ts), F. Verstraete (tp). Muskrat Ramble : F. Verstraete (tp), C. Bolling (p), P. Gossez (ts), G. Badini (cl). High Society : A. Motta (dms), G. Badini (cl), C. Bolling (p), F. Gérard (tp). Cornet Shop Suey : F. Verstraete (tp), C. Bolling (p), F. Verstraete (tp). St Louis Blues : C. Bolling (p), R. Guérin (tp), P. Gossez (ts), Benny Vasseur (tb), G. Badini (cl), R. Guérin (tp), F. Gérard (tp). Basin Street Blues : A. Paquinet (tb), F. Verstraete (tp), A. Paquinet (tb), Pierre Michelot (b), G. Badini (cl), F. Gérard (tp). King Porter Stomp : B. Vasseur (tb), R. Guérin (tp), P. Gossez (ts), G. Badini (ts), F. Verstraete (tp). Djangologie : Fernand Verstraete (tp), André Paquinet (tb), Pierre Gossez (ts), Gérard Badini (cl). Nuages : C. Bolling (p), A. Paquinet (tb), C. Gousset (tb - wawa), Pierre Gossez (ts), Fernand Verstraete (tp), Fred Gérard (tp). Dinette/Artillerie lourd : C. Bolling (p), F. Gérard (tp), F. Verstraete (tp) / F. Verstraete (tp). Tears : F. Verstraete (tp), Pierre Gossez (ts). Minor Swing : P. Michelot (b), C. Bolling (p), P. Gossez (ts), Fernand Verstraete (tp). Nympheas : B. Vasseur (tb), A. Migiani (bs), C. Bolling (p), F. Verstraete (tp). Swing 42/Manoir de mes rêves/Swing 39 : Claude Gousset (tb), Gérard Badini (cl), Claude Bolling (p) / André Paquinet (tb), Gérard Badini (cl), Claude Bolling (p), Fernand Verstraete (tp) / Pierre Gossez (ts), Gérard Badini (cl), Fred Gérard (tp). Rythme future : A. Motta (dms), Gérard Badini (cl), F. Gérard (tp). Djangologie (version II) : Fernand Verstraete (tp), Benny Vasseur (tb), Pierre Gossez (ts), Gérard Badini (cl). Geneviève : A. Masselier (b), F. Verstraete (tp), C. Gousset (tb), Pierre Gossez (ts), G. Badini (cl). Rue de la Paix : C. Bolling (p), P. Gossez (ts), A. Migiani (bs), F. Gérard (tp), R. Guérin (tp), C. Bolling (p), Charles Verstraete (tb). Piccadilly Romeo : A. Migiani (bs), F. Verstraete (tp), B. Vasseur (tb), P. Gossez (tb). Rocky : C. Bolling (tp), F. Verstraete (tp), C. Gousset (tb), P. Gossez (ts).           
Par chance, ces arrangements du Club Français du Disque bénéficièrent d’un preneur de son compétent en la personne de Raymond Vecheres. Pour revenir sur l’ensemble de ce coffret, regrettons que l’emballage n’ait pas été plus soigné. Je veux parler de l’indigence des textes d’accompagnement (alors que F. Ténot avait fait un si bon travail pour les LP originaux) et des erreurs concernant la discographie. Without A Song a été enregistré avec Rex, mais pas Washington Wobble (titre qui n’a pas été enregistré avec le même personnel que les titres deux et trois mais avec celui qui accompagnait Rex dans Without A Song). On a reproduit le même personnel du big band sur chacun des deux coffrets de deux CD alors qu’il y eut de nombreux changements. P. Michelot a aussi participé à une partie des enregistrements « Reinhardt » (Nuages – Minor Swing – Swing 42 / Manoir de mes rêves / Swing 39), au disque sur les succès de la Nouvelle-Orléans et aux compositions de Bolling ! Les dates des sessions du CFD sont en partie fausses… Cela ne doit pas vous empêcher d’apprécier ces séances importantes dans l’histoire du jazz en France.
Guy CHAUVIER - JAZZ CLASSIQUE
- "Soixante ans de jazz festif !" par le Journal de l'Ile
En avril prochain, Claude Bolling fêtera ses 75 printemps. Pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre, il défend depuis soixante ans, avec panache, la grande tradition du jazz classique, convivial, festif et dansant.
Aujourd’hui encore, au-delà des modes et des courants, Claude Bolling, avec une ardeur toute juvénile , continue de faire rayonner le jazz français dans le monde, à la tête de son prestigieux big band détenteur de tous les records de longévité (prés d’un demi-siècle d’existence !) et de popularité. A la Réunion, les jazzophiles n’ont pas oublié les éblouissantes prestations des 20,22 et 23 juin 2001 !
Les premiers disques de M. « Bollington »
L’admiration que portait et que porte toujours Bolling à son maître Ellington et la fascination qu’exerçait son univers sonore sur sa musique depuis son plus jeune âge, d’où le surnom que lui avait donné Boris Vian, s’expriment dès ses premiers enregistrements. Des enregistrements que ressuscite aujourd’hui le label « Frémeaux & associés » - au total quarante-sept titres gravés entre 1948 et 1957 -, regroupés dans un coffret de trois CD intitulé « Claude Bolling collector », suivi d’un long entretien avec l’artiste portant sur les principales étapes de sa vie et de sa carrière, conduit par Daniel Nevers et Patrick Frémeaux, un entretien qui fait l’objet d’un quatrième CD.
CD 1 : voyage en « Ellingtonie »
C’est aux accents nostalgiques de The mooche  que s’ouvre le voyage de Claude bolling en « Ellingtonie » ; c’est aussi l’un des premiers morceaux qu’il grava en 1948 avec son nouveau sextette Nouvelle-Orléans. Claude Bolling recrée l’ambiance des petites formations du Duke, « les Ellington units », composées de quelques-uns des principaux solistes de son orchestre. Parmi eux, le trompettiste Rex Stewart. Ce dernier se fait entendre, d’ailleurs, au sein de la formation de Bolling, dans cinq compositions d’Ellington dont le fougueux Main stem ou le joyeux Stompy Jones que l’imposant  Rex enrichit de puissantes envolées ou ponctue de ses fameuses notes étranglées dont il avait le secret.
De six musiciens au départ, le groupe de Bolling passe à dix-huit. Ainsi naît son premier big band en 1956, baptisé « Le grand club orchestra ». En interprétant Caravan, C jam blues et Solitude, ces musiciens nous replongent dans les somptueuses orchestrations du Duke des années 40, riches d’alliages sonores délicats et de subtiles combinaisons de timbres. En point d’orgue à ce festival, le plus beau des medley offre, en moins de seize minutes, quelques courts extraits de trente et un thèmes parmi les plus célèbres composés par le Duke. Un voyage qui vaut le détour !
CD 2 : promenade à la Nouvelle-Orléans
Au lendemain de la Libération , dans une ambiance exaltante, les musiciens de jazz français adoptent les airs joyeux du style Nouvelle-Orléans en plein renouveau, Claude Bolling avec son « Hot seven », figure parmi les interprètes les plus enthousiastes de cette forme de jazz encore baptisée « vieux style ». Mais c’est à la tête des dix-huit musiciens de son big band que Claude Bolling déploie tout son talent d’arrangeur et de leader catalyseur : huit thèmes du répertoire traditionnel parmi lesquels Royal garden blues, Muskrat ramble et Saint Louis blues, s’enflamment à la manière des meilleures interprétations de Count Basie avec dialogue des cuivres et des anches, bouillantes salves de riffs, sans oublier la perfection de la section rythmique, véritable poumon permettant aux solistes de se lancer dans d’interminables courses relais. Ainsi, quelques coups de baguette suffisent au magicien Bolling pour transformer les standards « vieux style » en succès à la mode swing !
CD 3 : au pays de Django
Après son voyage en Ellingtonie et sa promenade à la Nouvelle-Orléans, Claude Bolling nous entraîne au pays de Django. « La logique sans guitare était une gageure, explique Claude Bolling, d’autant plus qu’il n’y avait pas de guitares à l’époque du Duke, ni dans la nôtre, d’où l’idée d’orchestrer quelques solos de Django pour les saxophones et cuivres, notamment les improvisations de « Minor swing » et « Rythme futur ».
Défi gagné : les mélodies de Django sont non seulement respectées, mais elles revêtent aussi un relief nouveau grâce à une orchestration originale riche de nuances et de contrastes harmoniques.
CD 4 : Claude se raconte
« A douze ans, j’étais fasciné par la musique de Duke Ellington » raconte Claude Bolling dans un entretien de plus d’une heure accordé à Daniel Nevers et Patrick Frémeaux. A dix-huit, à la tête de sa formation Nouvelle-Orléans, il accueille Duke Ellington à la Gare du Nord, à Paris. Trop timide, Claude Bolling reste muet devant son idole. Ce n’est que dix ans plus tard qu’il osera lui adresser la parole en lui offrant l’un de ses premiers disques. Entre-temps, il a remporté, à quinze ans, le premier prix de piano au tournoi de jazz amateur organisé par le « Hot club de France » et la revue « Jazz hot », en interprétant Alligator crawl de Fats Waller.
C’est le début d’une longue carrière que Claude Bolling évoque à larges traits, une carrière marquée notamment par une de rencontres avec plusieurs grands du jazz américain et avec quelques concertistes de renom, le flûtiste Jean-Pierre Rampal, le guitariste Alexandre Lagoya, le trompettiste Maurice André. « je n’aime pas le mélange des genres, affirme pourtant Claude Bolling, mais je me suis beaucoup amusé à faire dialoguer des musiciens classiques avec des jazzmen, ce que les Américains nomment « cross over ».
Mais ce qu’il faut retenir dans ce jeu des questions réponses, c’est la modestie de Claude Bolling. Un exemple : plein d’admiration pour Stéphane Grapelli, il n’osera jamais lui demander de l’accompagner. C’est finalement à son grand étonnement, le merveilleux violoniste qui fera le premier pas en lui demandant de jouer et d’enregistrer avec lui.
Plus généralement, lorsqu’on lui parle de sa carrière comme une réussite exemplaire couronnée de nombreux succès, Claude Bolling répond : « Je me suis toujours trouvé en dessous des buts que je m’étais fixés et cela quelle que soit l’expression musicale que j’avais choisie… » Docteur jazz dans le "Journal de l’île"
- « Souvenirs » par Rouge
Claude Bolling s’est lancé dans la carrière de pianiste et de chef d’orchestre de jazz dès l’âge de 15 ans, après la Seconde Guerre mondiale. Il a accompagné la plupart des Etatsuniens de passage, ceux du « vieux style », des « figues moisies » comme on disait à l’époque. Il raconte sa vie de jazzman en France à Daniel Nevers et à Patrick Frémeaux, dans le quatrième volume de ce coffret, les trois autres venant illustrer musicalement son propos. Ce n’est pas seulement de lui dont il s’agit, mais de toute une génération, de toute une tradition qui a aussi pénétré la chanson française. Claude a été l’arrangeur de Juliette Gréco, de Charles Trénet, pour ne citer que les plus connus. Ces enregistrements permettent de nourrir toute une réflexion sur les manières dont les jeunes générations entrent dans la modernité. Lui, ce fut par Duke Ellington et le jazz New Orléans, d’autres choisirent le bebop et Charlie Parker… Leur enthousiasme n’a pas vieilli.
Nicolas BENIES – ROUGE
- « Talent » par Le Nouvel Observateur
Le coffret de quatre CD qui vient de sortir chez Frémeaux & Associés, consacré aux premiers enregistrements de Claude Bolling en big band nous rappelle combien le talent de l’arrangeur est arrivé tôt.
Jean-Michel PROUST – LE NOUVEL OBSERVATEUR
- « Meilleure réédition de l’année » par Jazzman
Pour avoir reproché régulièrement ici à tel ou tel musicien sa difficulté à dépasser le stade de la reproduction affadie des maîtres du passé, il nous est arrivé d’écorner tel ou tel épisode de la longue carrière de Claude Bolling. Mais pour le travail d’arrangement réalisé sur le répertoire de Duke, de La Nouvelle-Orléans ou de Django, respect total !
JAZZMAN
Liste des crédits sur ce CD :
Bolling Claude, Hrasko Jo, Nicolas Mickey, Gossez Pierre, Hrasko Marcel, Miggiani Armand, Badini Gerard, Gerard Fred, Guerin Roger, Reinhardt Django, Stephane Grapelli, Mills Irving, Bayol Gerard, Durand Jean Louis, Saury Maxime, Escuras Robert, De Fatto Guy, Peguet Robert, Ellington Duke, Vasseur Benny, Miley J, Youmans Vincent, Esliscu P, Rose V, Stewart Rex, Evans Roland, Kennedy George, Conrad Armand, Rex Stewart, Tizol, E Delange, Ory Ed, Jordan J, Waller Fats, Andy Razaf, Oliver J, Louis Armstrong, Mezzrow M, E Sampson, Theard S, Dorsey Thomas A, Waller T, J Trent, Bogan A. , V Alexander, Eldridge Roy, Armstrong Louis, F Morton, Williams C, S Williams, Traditionnel , Steele , Atkins B, Handy William C, Williams Spencer, Morton F, Nevers Daniel, Fremeaux Patrick
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
00Manoir de mes revesBolling Claude 00:04:011956
00Swing 39Bolling Claude 00:03:551956
11The moocheBolling ClaudeMills Irving00:03:041948
12East st louis toodle ooBolling Claude 00:03:131948
13WanderlustBolling Claude 00:03:071948
14Without a songBolling ClaudeYoumans Vincent00:02:531948
15Morning gloryBolling Claude 00:02:561949
16Main stemBolling Claude 00:02:451949
17Weary weirdBolling Claude 00:02:401949
18Stompy jonesBolling Claude 00:02:501949
19Quand vous saurezBolling Claude 00:02:491949
110Washington wobbleBolling Claude 00:02:531949
111CaravanBolling Claude 00:06:231957
112Drop me off at harlemBolling Claude 00:07:421957
113C jam bluesBolling Claude 00:09:511957
114SolitudeBolling Claude 00:08:511957
115Ellington medleyBolling Claude 00:15:411956
21Ory s creole tromboneBolling Claude 00:02:361948
22Sweetie dearBolling Claude 00:02:471948
23Black and blueBolling Claude 00:02:431948
24Dippermouth bluesBolling Claude 00:02:291948
25Blues in disguiseBolling Claude 00:02:251948
26You rascal youBolling Claude 00:02:341948
27Riverside bluesBolling Claude 00:02:291948
28Georgia bo boBolling Claude 00:02:401948
29Sweet patootieBolling Claude 00:04:401948
210Wild man bluesBolling Claude 00:03:411951
211FireworksBolling Claude 00:03:021951
212Royal garden bluesBolling Claude 00:05:401957
213I thought i hear buddy bolden sayBolling Claude 00:04:371957
214Muskrat rambleBolling Claude 00:04:371957
215High societyBolling Claude 00:05:271957
216Cornet shop sueyBolling Claude 00:03:221957
217St louis bluesBolling Claude 00:06:001957
218Basin street bluesBolling Claude 00:06:561957
219King porter stompBolling Claude 00:05:501957
31Djangology 1Bolling Claude 00:04:031956
32NuagesBolling Claude 00:05:291956
33Dinette et artillerie lourdeBolling Claude 00:06:481956
34TearsBolling Claude 00:04:311956
35Minor swingBolling Claude 00:04:301956
36NympheasBolling Claude 00:03:551956
37Swing 42 - manoir de mes revesBolling Claude 00:12:271956
38Rythme futurBolling Claude 00:02:581956
39Djangologie 2Bolling Claude 00:04:421956
310GenevieveBolling Claude 00:07:451956
311Rue de la paixBolling Claude 00:06:371956
312Piccadilly romeoBolling Claude 00:03:171956
313RockyBolling Claude 00:07:261956
41Claude bolling une reussite exemplaireBolling ClaudeBolling Claude00:01:482003
42D ou vient ce nom bollingBolling ClaudeBolling Claude00:00:272003
43De l avantage d avoir un nom a consonnanceBolling ClaudeBolling Claude00:00:182003
44Debut de l apprentissage a niceBolling ClaudeBolling Claude00:01:372003
45L ecoute des disques decouverte deBolling ClaudeBolling Claude00:03:212003
46Les grands orchestres francais de jazz et de varieBolling ClaudeBolling Claude00:01:532003
47Apprentissage du pianoBolling ClaudeBolling Claude00:02:022003
48Debuts parisiens en 1944Bolling ClaudeBolling Claude00:02:192003
49Formation d un premier orchestre avecBolling ClaudeBolling Claude00:01:462003
410Les professionnels du jazz francaisBolling ClaudeBolling Claude00:01:172003
411L amour de la musique de la nouvelle orleansBolling ClaudeBolling Claude00:01:262003
412Coexistence pacifique avec les anciensBolling ClaudeBolling Claude00:00:592003
413Intervention de patrick fremeaux sur la presseBolling ClaudeBolling Claude00:01:392003
414Les ennuis avec les voisins des apprentisBolling ClaudeBolling Claude00:00:282003
415L aventure de saint germainBolling ClaudeBolling Claude00:02:022003
416Toujours les pianos rongesBolling ClaudeBolling Claude00:00:262003
417Le festival de paris 1948Bolling ClaudeBolling Claude00:02:322003
418Les musiciens de l orchestre et les premiersBolling ClaudeBolling Claude00:01:392003
419Rex stewart a parisBolling ClaudeBolling Claude00:01:062003
420Les americains en france rex sidneyBolling ClaudeBolling Claude00:01:222003
421Les americains suite lionelBolling ClaudeBolling Claude00:01:122003
422La question du be bopBolling ClaudeBolling Claude00:03:272003
423L elargissement dans les annees 50Bolling ClaudeBolling Claude00:01:552003
424L action decisive de boris vianBolling ClaudeBolling Claude00:04:022003
425Les emissions televisees d albert reisnerBolling ClaudeBolling Claude00:02:062003
426Initiales b bBolling ClaudeBolling Claude00:01:192003
427Debuts dans la musique de filmBolling ClaudeBolling Claude00:01:032003
428La musique de film suiteBolling ClaudeBolling Claude00:03:222003
429Experimentations dans le domaine classiqueBolling ClaudeBolling Claude00:03:322003
430Le melange des genresBolling ClaudeBolling Claude00:00:492003
431En amerique a carnegie hallBolling ClaudeBolling Claude00:01:062003
432En amerique syndicats et protectionnismeBolling ClaudeBolling Claude00:01:152003
433Patrick fremeaux de l importance grandissanteBolling ClaudeBolling Claude00:01:342003
434Raymond fol aaron bridges et claude bollingBolling ClaudeBolling Claude00:04:172003
435Formation progressive du big band de claudeBolling ClaudeBolling Claude00:04:042003
436Les disques enregistres pour le clubBolling ClaudeBolling Claude00:01:482003
437L orchestre tel qu il existe actuellementBolling ClaudeBolling Claude00:02:192003
438Les nouvaux venus dans l orchestreBolling ClaudeBolling Claude00:00:522003
439Patrick fremeaux insiste sur la longeviteBolling ClaudeBolling Claude00:00:352003
440Les occupations de claude bolling aujourd huiBolling ClaudeBolling Claude00:01:052003
441Patrick fremeaux signale les rencontres du big banBolling ClaudeBolling Claude00:03:052003
442Patrick fremeaux se rappelle sa premiere rencontreBolling ClaudeBolling Claude00:01:162003
443Desannonce par daniel neversBolling ClaudeBolling Claude00:00:432003

:

3-5d.gif




Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!


Dernière mise à jour :: 27-05-2017 13:54
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
¿ Y QUÉ PASÓ ! - ALVARO BELLO GRUPO
Après un premier disque acclamé par la presse (Album découverte FIP, playlist...

YOCHK’O SEFFER
YOCHK’O SEFFER
Coffret 2 CD avec livret 40 pages et 35 photos
accompagnée d'une lithographie originale.

La...

WEST SIDE STORY
WEST SIDE STORY
Une nouvelle version très swinguante de “West Side Story”, arrangée et...

THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
THE COLOR LINE, LES ARTISTES AFRICAINS-AMÉRICAINS ET LA SÉGRÉGATION - 1916-1962
COFFRET OFFICIEL DE L'EXPOSITION AU MUSEE DU QUAI BRANLY DU 4 OCTOBRE 2016 AU 15 JANVIER 2017

SWING DE PARIS
SWING DE PARIS
Un voyage à travers le jazz, à travers Paris, à travers le temps. Pierre Lafargue présente une...

SONGS OF WORLD WAR II
SONGS OF WORLD WAR II
“Le plus beau chant n’a jamais empêché la guerre, mais la plus horrible guerre a parfois fait fleurir de...

ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
ROBEURT FÉNECK ET LE 'MAD IN SWING' BIG BAND
Tantôt maitre de cérémonie déluré façon Cab Calloway, parfois...

RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
RICHARD GALLIANO - JEAN-CHARLES CAPON - BLUES SUR SEINE
Dans l’esprit d’une grande partie du public, l’accordéon et le violoncelle appartiennent à...

RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
RADIO JAZZ THE BEST BROADCASTS 1937-1953
Grâce aux émissions de radio, de précieux témoignages enregistrés sont...

PATRICK FAVRE - ORIGINES
PATRICK FAVRE - ORIGINES
C’est dans l’association que s’expriment les bienfaiteurs ! Associations d’artistes...

NOBODY KNOWS - FRANCIS LOCKWOOD
NOBODY KNOWS - FRANCIS LOCKWOOD
Francis Lockwood est un grand pianiste de jazz, un passeur d’émotion, un...

NEW ORLEANS REVIVAL 1940-1954
NEW ORLEANS REVIVAL 1940-1954
Si la musique syncopée est jouée dans tous les Etats-Unis depuis le début du XXe siècle, c’est...

MODERN JAZZ QUARTET
MODERN JAZZ QUARTET

En mélangeant swing, bop, cool, soul jazz, et inspirations classiques, le Modern Jazz Quartet est...


LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
Frémeaux & Associés propose la rétrospective des bandes originales de Claude Bolling pour les films du...

LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
LATCHO DROM - LA LEGENDE DU SWING MANOUCHE
"Latcho Drom représente à n’en pas douter un important jalon dans l’histoire...

JAZZ, LINDY HOP, BOOGIE: ANNÉES 40-50
JAZZ, LINDY HOP, BOOGIE: ANNÉES 40-50
Lindy Hop, Boogie… L’éclat inimitable des dernières grandes danses du Jazz dans le...

JAZZ ON BIGUINE VOL 2
JAZZ ON BIGUINE VOL 2
“Tu as tout compris ! Ta musique est riche des subtilités de notre biguine. Mais tu as...

JAMAICA JAZZ 1931-1962
JAMAICA JAZZ 1931-1962

Les meilleurs musiciens jamaïcains ont apporté au jazz une substantielle et magistrale...


INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 5
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 5
Cette voix qui chante dans notre désert
Cette voix qui nous offre l’inconnu
Cette voix...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 4
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 4
“Armstrong joue, en 1925, plus rapidement et plus haut que tous les autres trompettistes. A la...

HOTEL CALIFORNIA
HOTEL CALIFORNIA
La musique des Bee Gees, des Eagles ou de Supertramp entre dans le répertoire jazz avec Stan Laferrière. Un...

HARRY BELAFONTE
HARRY BELAFONTE
Le Calypso d’Harry Belafonte sera le premier album de l’histoire du disque à atteindre le...

GLENN MILLER
GLENN MILLER
Glenn Miller se considérait d’abord et avant tout comme un artisan, et se contentait de faire la démonstration...

FROM CAKE WALK TO RAG TIME
FROM CAKE WALK TO RAG TIME
Des concours de danse aux débits de boissons, c'est une lente évolution qui créera le jazz, musique...

FRANK SINATRA - LIVE IN PARIS 5/7 JUIN 1962
FRANK SINATRA - LIVE IN PARIS 5/7 JUIN 1962
Frank Sinatra est sans doute le plus célèbre crooner du XXe siècle. Enregistré au...

CLAUDE BOLLING BIG BAND - 60 ANS!
CLAUDE BOLLING BIG BAND - 60 ANS!
Formidable orchestrateur, excellent pianiste de ragtime, inventeur du crossover, immense compositeur de...

CHARLIE PARKER - INTÉGRALE VOL 12
CHARLIE PARKER - INTÉGRALE VOL 12

« Charlie Parker a arraché la musique au plancher des dancings pour l’envoyer dans la...


BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
BILLIE HOLIDAY - LESTER YOUNG
Un trésor d'amoureux (Billie et Pres) pour amoureux (vous et moi). Lady Day incarne lumineusement la nuit du jazz, le...

ACCORDINA JAZZ
ACCORDINA JAZZ
« En 1989, Patrick Tandin et Franck Bergerot lançaient le concept Paris-Musette, où se créaient les...

ABDULLAH IBRAHIM
ABDULLAH IBRAHIM
Quel meilleur exemple pourrait-on avoir de l'art d'Abdullah Ibrahim que cette 'Autobiography' que le pianiste considérait...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Expo Corot1.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Monk.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif