Fremeaux.com
 
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2
Réf. : FA5164

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 2

THE BOOGIE WOOGIE CRAZE 1938-1954

ALBERT AMMONS - BIG JOE TURNER - CHAPION JACK DUPREE - SAMMY PRICE
Direction artistique : JEAN BUZELIN
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
Distinctions :
RECOMMANDÉ PAR FRANCE INTER (JULIEN DELLI FIORI) / * * * * BLUES MAGAZINE / INDISPENSABLE JAZZ HOT / * * * * SOUL BAG
À la fin des années 30, l’Amérique se prend d’une véritable folie pour le boogie : c’est la “boogie-woogie craze”, une décennie extraordinaire qui voit jazz, swing, blues et R&B vibrer au rythme irrésistible des plus grands pianistes du genre. Les 42 titres de cette anthologie (dotée d'un livret de 48 pages illustré de 33 photos), choisis par Jean Buzelin, en sont une illustration parfaite.
Patrick Frémeaux

PETE JOHNSON & BIG JOE TURNER : It’s All Right Baby • PETE JOHNSON : Kaycee Feeling • ALBERT AMMONS : Albert’s Special Boogie • MEADE LUX LEWIS : Medium Boogie • JIMMY YANCEY : Shave ‘em Dry • JIMMY YANCEY : White Sox Stomp • SAMMY PRICE & BEA BOOZE : Mr. Freddie’s Blues • MONTANA TAYLOR : Indiana Avenue Stomp • EARL HINES : Boogie Woogie On Saint-Louis Blues • NAT KING COLE : Boogie A La King • ART TATUM : Tatum Pole Boogie • GENE RODGERS : G.R. Boogie • DOROTHY DONEGAN : Piano Boogie • HAZEL SCOTT : Hazel’s Boogie Woogie • ERROLL GARNER : Boogie Woogie Boogie • MARTHA DAVIS : Player Piano Boogie • OSCAR PETERSON : Oscar’s Boogie • ERSKINE BUTTERFIELD : Boogie Woogie Barcarolle • ALBERT AMMONS : Oh! Lady Be Good • SUGAR CHILE ROBINSON : Numbers Boogie • MEADE LUX LEWIS : Bush Street Boogie • AMOS MILBURN : My Baby’s Boogying • AMOS MILBURN : Amos Boogie • HADDA BROOKS : Swingin’ The Boogie • CHARLES BROWN : Blazer’s Boogie • CECIL GANT : New Cecil Boogie • CECIL GANT : Syncopated Boogie • JAY McSHANN : Hootie Boogie • PETE JOHNSON : Sunset Romp • SAMMY PRICE : Sammy’s Boogie • LITTLE BROTHER MONTGOMERY : Shreveport Farewell • CHAMPION JACK DUPREE : Cabbage Greens N°1 • BIG MACEO : Chicago Breakdown • ROOSEVELT SYKES : Blues n’ Boogie • CAMILLE HOWARD : Million Dollar Boogie • NELLY LUTCHER : Lake Charles Boogie • LITTLE WILLIE LITTLEFIELD : Little Willie’s Boogie • WILLARD McDANIEL : 3 A.M. Boogie • PAUL GAYTEN : Cow Cow Blues • LLOYD GLENN : Yancey Special • LLOYD GLENN : Honky Tonk Train • FATS DOMINO : Swanee River Hop.

Droits audio : Frémeaux & Associés - La conservation patrimoniale de nos émotions..

Les ouvrages sonores de Frémeaux & Associés sont produits par les meilleurs spécialistes, bénéficient d’une restauration analogique et numérique reconnue dans le monde entier, font l’objet d’un livret explicatif en langue française et d’un certificat de garantie. La marque Frémeaux & Associés a obtenu plus de 800 distinctions pour son travail muséographique de sauvegarde et de diffusion du patrimoine sonore.
This album, issued by the world-famous publishers, Frémeaux & Associés, has been restored using the latest technological methods. An explanatory booklet of liner notes in English and a guarantee are included.
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Boogie Woogie Piano » par Bulletin du Hot Club de France
       Voilà plus de dix ans, Frémeaux avait publié un double CD consacré au piano boogie de la période 1924-1945 (FA 036), la chronique parut dans le Bulletin 439. Le présent volume 2 agrandit la panorama avec 42 enregistrements de la décennie suivante, en commençant toutefois par une interprétation antérieure, It’s all right baby, chantée par Big Joe Turner accompagné par Pete Johnson. Elle provient du concert « From Spirituals to Swing » de décembre 1938, un événement qui contribua au renouveau du boogie-woogie.
       Le jeu précis et vigoureux de Pete Johnson se retrouve ensuite en solo dans Kaycee feeling. Lui succède l’autre grand maître ès boogie, Albert Ammons, dans un style aussi dynamique et swinguant mais plus fleuri sur Albert’s special boogie et, plus loin, sur Lady be good. Meade Lux Lewis, associé habituellement aux deux précédents, ne possède pas la fluidité de ses confrères (Medium boogie et Bush Street boogie, en fin de CD). En revanche Jimmy Yancey séduit par son style tendre et émouvant (Shave ‘em dry, White Sox stomp). La puissance et le swing de Sammy Price s’apprécie dans Mr. Freddie blues, chanté par Bea Booze.    
       Quelques pianistes de jazz s’approprient occasionnellement le boogie en y apportant leur empreinte personnelle, tels Earl Hines éblouissant dans l’inévitable Boogie woogie on Saint Louis blues, ou Art Tatum époustouflant dans Tatum pole boogie, ou King Cole qui partage avec son guitariste Oscar Moore dans Boogie a la King, ou Erroll Garner jubilant et intrigant dans Boogie woogie boogie. Si Dorothy Donegan se déchaîne furieusement (Piano boogie) Gene Rodgers, quelque peu raide demeure guère convaincant. D’autres sont plus ou moins banals (Hazel Scott, Martha Davis) ou plus ou moins pittoresques comme Montana Taylor, rustique, ou Erskine Butterfield qui administre avec monotonie le boogie à Offenbach, ou encore Sugar Chile Robinson, gamin de neuf ans ne manquant pas de culot.
       Sur le CD2 ne reviennent que deux participants du CD1, les toujours superbes Pete Johnson (Sunset romp) et Sammy Price (Sammy’s boogie). Les nouveaux venus sont des pianistes, jeunes ou moins jeunes, qui profitaient de la vogue du boogie en particulier et d’une musique privilégiant le côté rythmique en général. Amos Milburn n’avait pas vingt ans lors de l’enregistrement de My Baby’s boogie et Amos boogie dans lesquels on admire la précision de son jeu foisonnant. Un autre quasi-adolescent, Little Willie Littlefield, se manifeste avec véhémence dans Little Willie’s boogie.
       Hadda Brooks, au toucher brutal, n’éveille guère l’intérêt, deux autres dames interviennent, Nelly Lutcher, dont le talent modeste s’efface derrière l’accompagnement de batterie de Sid Catlett, et Camille Howard qui, elle, swingue avec autorité (Million dollar boogie). Charles Brown, qui évolue habituellement dans le mièvre, sait se montrer viril (Blazer’s boogie) et Cecil Gant, au jeu précis et ferme, brille dans New Cecil boogie. Le grand Jay McShann fait admirer son style dans la lignée Pete Johnson mais empreint de délicatesse et de sérénité (Hootie boogie).
       Les pianistes louisianais s’expriment avec tendresse et verdeur : Champion Jack Dupree (Cabbage greebs), Little Brother Montgomery (Shreveport farewell) et son neveu Paul Gayten (Cow Cow blues) et aussi le populaire Fats Domino (Swanee River hop). Le célèbre Chicago breakdown demeure un des boogies des plus fameux dû à un Big Maceo magnifique de feeling et de virtuosité. Autre personnage important, Roosevelt Sykes s’impose, obsédant et dynamique dans Blues n’boogie. Willard McDaniel, par ailleurs accompagnateur prolifique, excelle dans 3 A.L. boogie et le splendide Lloyd Glenn, injustement négligé, déroule Yancey special et Honky tonk train avec exceptionnelles maîtrise, élégance et précision.
A.V. – BULLETIN DU HOT CLUB DE FRANCE
- "Surprenante diversité!" par Jazz Magazine
Quelque temps après avoir publié une première anthologie présentant les pionniers de cette musique (1929-1945), Fremeaux propose un deuxième volume consacré à l’âge d’or du boogie woogie, avec des enregistrements réalisés entre 1938 et 1954. Ce qui frappe à l’écoute des quarante-deux morceaux que rassemblent ces deux disques, c’est la surprenante diversité que pouvait présenter un style de musique que l’on qualifierait volontiers de stéréotypé. Le choix des interprètes (souvent auteurs des thèmes, ou co-auteurs, comme Erskine Butterfield qui cosigna Boogie Woogie Barcarolle avec… Jacques Offenbach) n’est sans doute pas pour rien dans cette diversité et cette qualité, les musiciens retenus étant tous, à des niveaux divers, des créateurs. On trouve bien sûr tous les grands noms (dont certains précurseurs encore en pleine activité) : Joe Turner, Pete Johnson, Albert Ammons, Meade Lux Lewis, Jimmy Yancey, Sammy Price, Jay McShann… Mais apparaissent à leurs côtés d’autres musiciens, appelés à connaître la gloire (Fats Domino…) ou à rester des « petits maîtres » parfois totalement oubliés du grand public. On trouve également dans ce recueil nombre de femmes, comme Bea Booze, Hazel Scott, Martha Davis, Hadda Brooks, Camille Howard, Nelly Lutcher ou Dorothy Donegan, qui allait enregistrer une quarantaine d’années plus tard, en France, quelques mélodies de Brassens ! On n’omettra  pas de citer Sugar Chile Robinson qui enregistra (piano et chant) un Numbers Boogie à succès à l’âge de… neuf ans. On remarquera enfin l’incursion dans le boogie woogie de quelques jeunes musiciens qui n’allaient pas persévérer dans ce style, mais dont les noms diront peut-être quelque chose aux plus érudits de nos lecteurs : Earl Hines, Nat King Cole, Art Tatum, Oscar Peterson, Erroll Garner… Comme toujours avec ce label, un livret copieusement illustré et détaillé complète cet excellent travail éditorial.
Patrick POMMIER - JAZZ MAGAZINE
- « Chefs-d’œuvre fulgurants » par Jazz Classique
Sous la pression de Guy Chauvier et pour que la chronique paraisse à temps, j’écouterai ce coffret dans l’avion. Tout droit être écrit avant notre arrivée à Bangkok même si le ventre nu des hôtesses sri lankaises me perturbe quelque peu. Le livret de quarante-huit pages, assorti de trente-trois photos, me remet vite les idées en place et force le respect : il ne s’agit pas d’un travail d’amateur ! Son auteur, Jean Buzelin, récidive avec ce vol. 2 peut-être encore plus achevé que le vol. 1 de 1995 (où la totalité des textes n’avait pas été traduit en anglais) et qui traitait des origines. Ici, nous abordons la « Boogie Woogie Craze » - la Folie du Boogie Woogie – époque où un orchestre qui ne jouait pas le boogie prenait le risque insensé d’être profondément ridicule. D’entrée, les spécialistes du style nous assènent quelques chefs-d’œuvre fulgurants : Pete Johnson avec Kaycee Feeling, Albert Ammons avec Albert’s Special Boogie, Meade Lux Lewis avec Medium Boogie. Mais le mérite de Jean Buzelin est de nous présenter cette époque historique dans son ensemble, ce qui sous-entend bien sûr quelques moments difficiles vite oubliés : Gene Rodgers (G.R. Boogie) ou Erskine Butterfield (Boogie Woogie Barcarolle) nous montrent que le boogie woogie leur est aussi impénétrable que la physique nucléaire pour votre boulangère. Rien de grave, Jimmy Yancey, Sammy Price, Jay McShann, Roosevelt Sykes, Lloyd Glenn sont éblouissants et puis les grands pianistes de jazz Nat King Cole, Art Tatum ou Erroll Garner qui n’ont pas voulu rater le coche donnent au boogie une coloration différente, le plus original étant Earl Hines avec son étonnant Boogie Woogie On St Louis Blues. Bien sûr, l’amateur achètera ce coffret historique et ses quarante-deux titres. Si par mégarde vous aviez oublié de vous procurer le vol. 1, sachez qu’il est toujours en vente et tout aussi excellent. Enfin, un scoop : le vol. 3, toujours concocté par Jean Buzelin, est déjà prêt et son livret sera aussi copieux que les deux précédents. Nous guetterons fébrilement sa sortie. Un grand bravo à Jean pour son travail exemplaire. Merci à Frémeaux de s’intéresser à cette musique honteusement oubliée.
Jean-Paul AMOUROUX – JAZZ CLASSIQUE
- « Une nouvelle réussite à l’actif de Patrick Frémeaux et son équipe » par Le Cri du Coyotte
Nos voisins Allemands peuvent se vanter d’avoir une marque comme Bear Family, mais notre Frémeaux nationale n’a pas à rougir de la comparaison et le prouve encore avec ce double CD (très majoritairement instrumental, entrecoupé de quelques vocaux) consacré à l’âge d’or du boogie woogie pianistique à New York, Chicago, Los Angeles et la Nouvelle Orléans, lors des folles années 30 et leurs prolongations jouées dans les 40s. Bien sûr, les grands noms comme Pete Johnson, Albert Ammons, Meade Lux Lewis, Jimmy Yancey sont là et bien là. Mais cette compilation, judicieusement réalisée, donne l’occasion de pourvoir apprécier des talents méconnus comme Montana Taylor, Dorothy Donegan, Martha Davis ou Willard Mc Daniel. Le livret de Jean Buzelin est bien documenté et très didactique. Je vous recommande de le garder ouvert pour consultation à l’écoute pour en profiter au maximum. Une nouvelle réussite à l’actif de Patrick Frémeaux et son équipe.  
Bernard BOYAT - LE CRI DU COYOTTE
- "L'excellent et le magnifique" par Soul Bag
On a dû attendre une douzaine d’années avant de voir arriver ce deuxième volume de boogies. Si  le premier partait des racines de ce style de blues et se ramifiait jusqu’en 1945, de Chicago à New York, celui-ci montre un renouveau à partir du célèbre concert au Carnegie Hall de 1938, qui fut à l’origine du « boogie woogie » crase. Il mit à la mode un style qui se portait déjà bien, mais qui déferla sur tous les genres populaires, à l’échelle nationale. De là ces deux métropoles qui s’ajoutent en sous-titre à ce double CD : Los Angeles et New  Orleans. Le petit traité que constitue l’épais livret informatif fait bien la distinction entre le bon et le commercial. Beaucoup d’orchestres, surtout blancs  mirent  le boogie en contre-plaqué sur leurs arrangements. Mais l’impulsion  définitive donnée à l’essor du boogie woogie, ce fut quand même le succès commercial de « boogie woogie »  arrangé pour le big band de Tommy Dorsey. Le compilateur a eu le bon goût de n’inclure aucun exemple de ces imitations et arrangements artificiels - faisant une exception pour le succès facile de Sugar Chile. Au contraire, il a su faire un choix fort judicieux parmi ces innombrables artistes, ne retenant que l’excellent et le magnifique. Il y a les fondateurs encore vivants à cette époque-là comme Montana Taylor; les spécialistes avérés, comme Ammons, Yancey et Pete Johnson; les solides dont la main droite semble inséparable de la gauche, soudés dans le drive inouï de leur jeu (Amos Milburn !); et d’autres où la gauche semble pouvoir fort bien se passer de l’autre (le Meade Lux Lewis des années 50). Puis il y a la majorité, ceux qui ne jettent que sporadiquement dans ce style, tout en y excellant cette armée de pianistes qui n’eurent qu’une gloire passagère (Martha Davis, Hadda Brooks, Willard Mc Daniel …). Et, enfin, les jazzmen qui peuvent y étaler leur virtuosité : le très orné Tatum, le charmant King Cole, l’imaginatif Errol Garner et le toujours surprenant Earl Hines (dont la note répétée de son Boogie on the St Louis Blues, encore supportable ici, sera exagéré outre mesure dans les conserts ultérieurs, frisant la prouesse  physique au circular breathing des saxophonistes modernes). Le caractère dansant du style risque de disparaître sous la virtuosité mais aussi à cause des tempos de plus en plus rapides (Petreson, Donegan, Hasel Scott) Certains caractériels comme Cecil Gant ou Roosevelt Sykes ont tendance à accélérer, emportés par leur tempérament. Le boogie jusqu’alors, étroitement lié au blues, s’adapte bientôt à tous les genres, devient un mode d’accompagnement à des standards de jazz (Ammons), voire à des morceaux de musique classique (Butterfield). Mais il continua longtemps encore d’inspirer des artistes comme Lloyd Glenn (la perfection), Sam Price, Willy Littlefield, Fats Domino. André FONTEYNE - SOULBAG
- "Enfin il est arrivé!" par Blues Country Rock'N'Roll
Enfin il est arrivé! Je veux bien entendu parler du second volume consacré au boogie woogie piano, et plus précisément au "Boogie woogie craze" période où ce dernier connût son âge d'or et sa plus fantastique épopée, en pleine période swing. Ce somptueux coffret de 2 CD's et 42 titres édité par le groupe Frémeaux et Associés qui comme à l'accoutumée respecte scrupuleusement la musique et l'auditeur, s'étend de 1938 à 1954, décennie dans laquelle un vent de folie allait s'abattre sur le jazz, le blues et le rhythm and blues, par l'intermédiaire de pianistes de boogie aussi survoltés que talentueux. Toutes les grandes métropoles d'outre-atlantique, allant de New-York à Chicago en passant par Los Angeles et New-York à Chicago en passant par Los Angeles et New-Orléans n'allaient pas échapper au style endiablé et festif. Dans cette anthologie, on retrouve des pointures légendaires du genre commme le fameux duo Pete Johnson et Big Joe Turner en authentiques précurseurs de rock and roll, les pionniers Albert Ammons et Meade Lux Lewis déjà presents sur le 1er volume, Nat King Cole, Oscar Peterson, Sugar Chile Robinson, Charles Brown? Sammy Price, Champion Jack Dupree ou encore Fats Domino... Sans oublier les femmes qui dégagent la même énergie communicative que les hommes susnommés et dont les doigts parcourent les claviers avec la même aisance et la même dextérité, comme par exemple Martha Davis, Hazel Scott ou Camille Howard... Indubitablement il y a du boogie chez les pianistes de blues car comme l'écrit si bien Jean Buzelin dans le copieux livret qui agrémente cette anthologie, pour chauffer les joints ou les petits clubs, il fallait parfois appuyer un peu sur les touches pour se faire entendre ou faire danser une assistance un peu bruyante. Le piano boogie au rythme puissant et incontournable aura marqué de son empreinte indélébile l'histoire de la musique populaire afro-américaine et ce coffret superbement bien réalisé et documenté ressuscite en quelque sorte ce style irrésistible, hélas un peu oublié de nos jours...Serge SCIBOZ - BLUES COUNTRY ROCK'N'ROLL
- "D'authentiques musiciens de Boogie" par Jazz Hot
Voici le volume 2 de cette anthologie (2CDs) de Boogie Woogie Piano consacré à la période d'engouement (1939 à 1955) que connut le monde pour cette forme musicale particulière qu'est le boogie, Boogie Woogie Craze. Ces deux CDs présentent un panorama du boogie interprété par d'authentiques musiciens de boogie mais également par des pianistes connus pour s'être révélés dans une forme différente, blues ou jazz essentiellement. Il y a les grands de ce style : Pete Johnson, Albert Ammons, Meade Lux Lewis et le dernier mousquetaire, en fait le grand frère, Jimmy Yancey. Leur talent est connu et reconnu. Cependant, tous les grands pianistes connaissent et pratiquent ce style musical spectaculaire entre tous : Hines, bien sûr qui dans ses concerts donnait des "Boogie Woogie on St Louis Blues" de quinze minutes très prisés pour sa virtuosité. Ceux présentés ici ont fière allure : un extraordionaire "Tatum Pole Boogie"; un superbe "Boogie à la King" par Nat Cole; Dorothy Donegan ne s'en laisse pas compter... Hazel Scott, Errol Garner magique, Jay McShann formidable, Oscar Peterson brillantissime... Il y a également les frères et soeurs du de blues, qui a l'occasion pousse la chansonette sur mister boogie: Joe Turner, "Amos Boogie" (Milburn), Martha Davis, Big Maceo, Roosevelt Sykes impérial, Lloyd Glenn, Fats Domino et tous les autres... Il est à remarquer que les pianistes de jazz, par leur maîtrise instrumentale plus grande et leur registre plus large, apportent  dans leur exploitation de la forme une plus grande  variété, tant dans l'organisation que dans la couleur, qui ôte à la forme une sensation parfois mécaniste. C'est le talent des grands (Albert Ammons, Meade Lux Lewis... par exemple) de faire oublier et de depasser cette contrainte. Le livret dans une intéressante présentation avec une discographie élémentaire permet d'approcher cette expression particulière de la musique populaire afro-américaine venu tout droit du blues. Félix W. SPORTIS-JAZZ HOT
- « Si vous restez assis, c’est que vus êtes sourds » par Prestige Audio Vidéo
Le boogie-woogie, ancêtre présumé du rock, est cette pièce fortement syncopée de piano qui rappelle la trépidation des roues de chemin de fer et que jouaient les musiciens américains, pour la plupart noirs, avec une virtuosité, pour certains, qui défie l’entendement. Il a rythmé et imprégné le jazz, le blues, et les variétés noires (ce qu’on appelait les race records, et qui sont devenues le rhythm n’blues) de son rythme endiablé. Avec cette caractéristique d’une sorte d’ostinato à la main gauche, qui donnait un rythme obsessionnel très africain, les joueurs de boogie enflammèrent le monde. Voici le second volume de cette saga, (1938-1954) avec des noms connus, d’Albert Ammons à Fats Domino, de Meade Lux Lewis à Jay McShann ou Hazel Scott, mais aussi de parfaits inconnus. Si vous restez assis, c’est que vus êtes sourds.
Michel BEDIN - PRESTIGE AUDIO VIDEO
- « Une excitante anthologie » par Paris Capitale
Sorte de blues dont le rythme évoque les trains à vapeur roulant sur leurs rails, cette forme de jeu trépidante a connu un énorme succès dans les années 1930 et a inspiré de très nombreux jazzman comme Art Tatum, Oscar Peterson, Amos Milburn, Errol Garner… et tant d’autres, que l’on retrouve dans le deuxième volet d’une excitante anthologie, coffret de deux CD, œuvre des connaisseurs avisées de la compagnie Frémeaux. Paru en 1995, le premier volume est toujours disponible.
PARIS CAPITALE
- « Une nouvelle et superbe réussite » par Blues Magazine
Nos cousins germains sont fiers de la marque Bear Family, mais nous n’avons pas à rougir de notre Frémeaux nationale. Patrick et son équipe le prouvent, de nouveau, avec ce double CD, très majoritairement instrumental, entrecoupé de quelques vocaux, consacré à l’âge d’or du piano Boogie Woogie, à New York, Chicago, Los Angeles et la Nouvelle-Orléans, durant les années 30, et leurs prolongations jouées dans les 40’s. Les maîtres du genre, Pete Johnson, Albert Ammons, Meade Lux Lewis, Jimmy Yancey sont tous là. Mais, cette compilation, bien sélectionnée, donne l’occasion d’apprécier les talents méconnus de Montana Taylor, Dorothy Donegan, Martha Davis ou Willard Mc Daniel. Le livret de Jean Buzelin, bien documenté et très didactique, est à garder ouvert pour consultations à l’écoute, afin d’en profiter au maximum. Une nouvelle et superbe réussite.
Bernard BOYAT - BLUES MAGAZINE
- "Sous la direction artistique, texte et discographie, de Jean Buzelin, une référence." Culturejazz
"Cette réédition/compilation consacrée exclusivement au boogie-woogie - (appellation d’origine probablement ferroviaire), genre musical pianistique (qui deviendra la dernière danse à la mode), apparu avant la fin du XIXe siècle, de forme simple, volontairement répétitive sur un rythme obsessionnel et immuable – constitue une sorte de prolongement au précédent Boogie Woogie Piano, Chicago – New York 1924 – 1945 paru chez ce même label, (FA 036), les deux coffrets étant réalisés sous la direction artistique, texte et discographie, de Jean Buzelin, une référence.
Ce retour sur ce style qui influencera fortement le rhythm and blues et le rock and roll permet de nous re/mettre en oreilles nombre de musiciens célèbres (notamment Pete Johnson, Big Joe Turner, Albert Ammons, Sammy Price ou encore Fats Domino… dont on salue à 79 ans la récente réapparition après le cyclone Katrina), découvrir d’autres moins connus (Sugar Chile Robinson, la pure spécialiste Camille Howard, Willard McDaniel ou le « fou fou » Little Willie Littlefield) et d’entendre de futures grandes vedettes du jazz comme le grand virtuose Art Tatum (Tatum Pole Boogie et son déluge de notes contrôlées), Erroll Garner au jeu identifiable (Boogie Woogie Boogie), le débutant Oscar Peterson (Oscar’s Boogie), ou le subtile Nat King Cole (avec un renversant solo de son guitariste Oscar Moore dans Boogie A La King).
Si cette musique fichtrement endiablée ne vous donne pas envie de bouger, de vous trémousser ou bringuebaler, de gigoter, giguer, frétiller, gambiller, danser, sauter au plafond, voire plus si affinités… c’est à n’y rien comprendre !"
JACQUES CHESNEL - CULTUREJAZZ
- "Una caja de colección." Por USA Tango Reporter
“Pocos anos antes de la Segunda Guerra Mundial y en pleno auge del swing y las grandes bandas, se desato en los EE.UU una fiebre por el boggie woogie encabezada por notables pianistas, época que queda muy bien ilustrada en este álbum doble a través de 42 versiones registradas de 1938 a 1954 en las ciudades de New York, Chicago, Los Angeles, y New Orleáns. El inicio de esta etapa bien se puede determinar por la presentación del dúo de pianistas Pete Jonson y Joe Turner en el Carnegie Hall en diciembre de 1938. Esencialmente una forma, musical pianística, el boggie woogie fue continuado por músicos de la talla de Albert  Ammons, Mead Lux Lewis, Jimmy Yancey, Earl Hines, Hazle Scout, Oscar Peterson, Art Tatum, Cecil Grant, Hadda Brooks y muchos otros, todos ellos representados en estos dos CDs. Son de destacar las excelentes versiones de It’s All Right Baby, Albert’s Special Boggie, Boggie a la King, Piano Boggie, Bus Street Boggie, Million Dollar Boggie, y entre otros Honky Tonk Train. Una caja de colección.”
Por USA TANGO REPORTER
Liste des crédits sur ce CD :
Turner Joe, Johnson P, Holden K, Ammons , Young. , Lewis M L, Yancey J, Booze , Shayne J H, Taylor A, Hines , Handy W C, Cole Nat King, Tatum Art, Rodgers , Donegan , Scott , Scott. , Garner Erroll, Davis , Royal , Peterson O, Butterfield , Offenbach Jacques, Gershwin Georges, Robinson , White , Milburn , Brooks H, Moore , Brown, Gant C, Smith C, Mc Shann J, Price S, Montgomery E, Dupree , Maceo , Merriweather M, Sykes R, Howard , Lutcher , Littlefield L W, Mc Daniel W, Gayten , Davenport C, Glenn , Domino Fats, Foster
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11It s all right babyTurner JoeTurner Joe00:02:411938
12Kaycee feelingJohnson P 00:02:551944
13Albert s special boogieAmmons 00:03:061944
14Medium boogieLewis M L 00:03:091946
15Shave em dryYancey J 00:03:151943
16White sox stompYancey J 00:04:141943
17Mr freddie bluesBooze 00:03:011944
18Indiana avenue stompTaylor A 00:02:481946
19Boogie woogie on saintlouis bluesHines 00:03:021949
110Boogie a la kingCole Nat King 00:02:021944
111Tatum pole boogieTatum Art 00:02:241949
112G r boogieRodgers 00:02:391945
113Piano boogieDonegan 00:03:101942
114Hazel s boogie woogieScott 00:02:201942
115Boogie woogie boogieGarner Erroll 00:03:151944
116Player piano boogieDavis 00:02:381951
117Oscar s boogiePeterson O 00:02:431947
118Boggie woogie barcarolleButterfield 00:02:431944
119Oh lady be goodAmmons 00:02:421946
120Numbers boogieRobinson 00:02:241949
121Bush stree boogieLewis M L 00:05:291954
21My babe s boogyingMilburn 00:02:321946
22Amos boogieMilburn 00:02:241946
23Swingin the boogieBrooks H 00:03:161945
24Blazer s boogieMoore 00:02:371945
25Cecil boogie n 2Gant C 00:02:461944
26Syncopated boogieGant C 00:02:501944
27Hootie boogieMc Shann J 00:02:541945
28Sunset rompJohnson P 00:03:001947
29Sammy s boogiePrice S 00:02:511948
210Shreveport farewellMontgomery E 00:02:421951
211Cabbage greens n 1Dupree 00:03:011940
212Chicago breakdownMaceo 00:03:001945
213Blues n boogieSykes R 00:02:341950
214Million dollar boogieHoward 00:02:251951
215Lake charles boogieLutcher 00:02:381947
216Little willie s boogieLittlefield L W 00:02:561948
2173 am boogieMc Daniel W 00:02:161951
218Cow cow bluesGayten 00:02:001953
219Yancey specialGlenn 00:02:521951
220Honky tonk trainGlenn 00:02:521951
221Swanee river hopDomino Fats 00:02:561953

:

3-5d.gif






Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
   
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1
Le boogie woogie a été créé sur le piano qui lui a donné son caractère et ses...
BOOGIE WOOGIE PIANO VOL 1


Dernière mise à jour :: 24-10-2017 04:23
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
WEST COAST VOCALISTS, UNE RÉVOLUTION EN DOUCEUR 1953-1961
« Les vocalistes “cool” choisissent de suggérer plutôt que...

VIOLON JAZZ
VIOLON JAZZ
Le violon a toujours su prêter son âme au jazz. Une anthologie pour retrouver l’inspiration et le swing de ces...

SWING OF FRANCE - LA CONTRE ATTAQUE DU JAZZ MUSETTE VOL. 1
SWING OF FRANCE - LA CONTRE ATTAQUE DU JAZZ MUSETTE VOL. 1
Délaissé depuis quelques années, le jazz musette contre attaque ! Les Swing of France...

SWING MANOUCHE
SWING MANOUCHE
Swing Manouche est un panorama en 2 CD avec livret de 36 pages de l’ensemble des enregistrements de jazz gitans produits ou...

SWING CARAIBE
SWING CARAIBE
Un nouvel éclairage sur l'un des aspects les plus occultés de l'histoire du jazz : la contribution des musiciens...

STAN LAFERRIERE TENTET
STAN LAFERRIERE TENTET
Stan laferrière, fils du grand jazzmen français qui fit les beaux jours du Slow Club, est pianiste, batteur,...

SCOTT HAMILTON PLAYS WITH THE DANY DORIZ CAVEAU DE LA HUCHETTE ORCHESTRA
SCOTT HAMILTON PLAYS WITH THE DANY DORIZ CAVEAU DE LA HUCHETTE ORCHESTRA
Dany Doriz, patron du Caveau de la Huchette depuis 1970, vibraphoniste hors pairs adoubé par Lionel Hampton, invite Scott...

PINK TURTLE - POP IN SWING
PINK TURTLE - POP IN SWING
Une oreille aguerrie retrouve, dans les plus grands standards de la pop et du rock de ces dernières...

PINCHAS ZUKERMAN - CLAUDE BOLLING
PINCHAS ZUKERMAN - CLAUDE BOLLING
Pinchas Zukerman, révélé dès sa première saison (1968/69) avec Léonard Bernstein et le...

PATRICK FAVRE - ORIGINES
PATRICK FAVRE - ORIGINES
C’est dans l’association que s’expriment les bienfaiteurs ! Associations d’artistes...

PARIS MA MUSE
PARIS MA MUSE
Cet enregistrement réunit autour de Jean-Charles Capon et six de ses compositions, deux musiciens d’exception sur des...

OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
OSCAR ALEMÁN - BUENOS AIRES 1965-1975
Oscar Alemán demeure l’un des plus grands guitaristes du XXe siècle. Si l’on connaît...

ON EVIDENCE
ON EVIDENCE
« En priant les Dieux de la Musique que ce disque, suivi d’autres, permette à l’un des altistes les plus...

LES PARISIENNES
LES PARISIENNES
« Vous ne trouverez point dans ce disque de chanson qui évoque...

LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
LES MUSIQUES DE BOLLING POUR LES FILMS DE DELON MIS EN SCÈNE PAR DERAY
Frémeaux & Associés propose la rétrospective des bandes originales de Claude Bolling pour les films du...

LA SECTION RYTHMIQUE
LA SECTION RYTHMIQUE
De la Frenchmen Street aux caves parisiennes, ils sont demandés par les plus grands et parcourent la...

KANSAS CITY JAZZ
KANSAS CITY JAZZ
“A cette époque, je trouvais que Kansas City était un vrai paradis, l’endroit rêvé pour...

KAMLO BARRÉ
KAMLO BARRÉ
L’art de Kamlo participe de cette forme de créativité, sa guitare est le prolongement de...

INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 2
INTEGRALE LOUIS ARMSTRONG VOL 2
“Si Louis Armstrong, inventeur du swing et organisateur de l’improvisation en solo, n’avait...

GUS VS TONY
GUS VS TONY
Ce disque rend hommage aux deux monuments de l’accordéon : Gus Viseur et Tony...

GUARANA
GUARANA
La rencontre historique de Lee Konitz avec Cesarius Alvim organisée par Jean Louis Wiart pour son label Axolotl....

GADJO COMBO - À BRÛLE POURPOINT
GADJO COMBO - À BRÛLE POURPOINT
Deuxième album du groupe Gadjo Combo, « À brûle pourpoint » continue d’explorer la formule...

FRANÇOIS CHASSAGNITE QUARTET - SAMYA CYNTHIA
FRANÇOIS CHASSAGNITE QUARTET - SAMYA CYNTHIA
Pensez donc : en novembre 1983, dans Jazz Hot, on demandait à Chet Baker : – Tu entends...

ELLINGTON MOODS
ELLINGTON MOODS
Pour cette ellingtonisation qui ne laisse personne intact mais force chacun à se décanter, Claude Tissendier...

EARLY JAZZ
EARLY JAZZ
ODJB (1917) : Livery Stable Blues : 
PREMIER MORCEAU DE L'HISTOIRE DU JAZZ !!      ...

DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
DJANGO À LA CRÉOLE - LIVE ! - EVAN CHRISTOPHER
Plébiscitée par la presse comme par le public, la formation Django à la Créole,...

COOL JAZZ
COOL JAZZ
Ce style que l'on joue relax au lieu de se cogner le nez sur tout ce que l'on rencontre.'
Lester Young

CLAUDE BOLLING - AMERICAN MOVIES
CLAUDE BOLLING - AMERICAN MOVIES
En 1970, déjà, la partition de Claude Bolling sur le Borsalino de Jacques Deray connaît...

CLAUDE BOLLING & JEAN-PIERRE RAMPAL VOL 2
CLAUDE BOLLING & JEAN-PIERRE RAMPAL VOL 2
La Suite pour flûte et piano jazz trio de 1974 a fait date dans l’histoire de la musique. Avec cette collaboration...

ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL. 2
ANTHOLOGIE DES MUSIQUES DE DANSE DU MONDE VOL. 2
De tous temps, la danse a été rythmée par la musique, et les danseurs ont toujours...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre__BO_evenement.gif
Pub Net Djam.jpg
Titre_philo&psy.gif
Pub Net Cynthia Fleury.jpg
Titre_Evenement.gif
Pub Net Caveau Huchette.jpg
Titre_Galerie.gif
200_Pub Net - Expo Les gens par Chica.jpg
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Ellington.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif