Fremeaux.com
 
LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 2 (Livres II et III)
Réf. : FA8044

LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 2 (Livres II et III)

Lu par MICHEL PICCOLI

Direction artistique : OLIVIER COHEN
Label : FREMEAUX & ASSOCIES
Nombre de CD : 2
Vous pouvez acheter ce produit :

- Chez votre libraire ou maison de la presse (Frémeaux & Associés distribution)
- Chez votre disquaire ou à la Fnac (distribution : Socadisc)
- Sur lalibrairiesonore.com
- Sur librairie-audio.com Pré écoute de certains produits!
- Par téléphone au 01.43.74.90.24
« Les livres II et III des Essais de Montaigne de la présente édition sonore sont une sélection d’écrits dont les thèmes trouvent écho aux questions contemporaines.
Texte fondateur de la pensée intellectuelle française, ces Essais ont fait l’objet d’un travail de réécriture pour l’oralité et devaient être interprétés par un grand comédien français. Michel Piccoli a accepté le défi de cette performance sonore. »
Claude Colombini-Frémeaux

De l’inconstance de nos actions • De la conscience • De l’exercice • Apologie de Raimond Sebond • Combien diversement jugeons-nous les choses ? • De la présomption • Je n’ai eu besoin que de la suffisance de me contenter • C’est un outil de merveilleux service que la mémoire • Du démentir • De trois commerces • De l’art de conférer • De la vanité • Ceux qui m’entendant dire mon insuffisance • De ménager sa volonté • De l’expérience • Le peuple se trompe • Je ne touche pas ici et ne mêle point à cette marmaille.

Direction artistique : Olivier Cohen
Droits : Groupe Frémeaux Colombini SAS - La Librairie Sonore (Philosophie à écouter 2 CD et livret 32 pages).
Liste des articles de presse consacrés à ce CD :
- « Un ‘contre-poison’ aux venins de notre temps » par Lire
Après le livre 1 (par lequel il n’est pas sûr qu’il faille commencer pour entrer dans les Essais de Montaigne), voici l’édition sonore des livres 2 et 3. Tous les chapitres n’y sont pas repris, et ceux qui y figurent ont subi des coupes sévères. Mais, par bonheur, elles ne nuisent en rien à la vigueur du propos et semblent même respecter la manière de son auteur qui se flattait de lire « sans ordre et sans dessein, à pièces décousues ». L’œuvre, depuis longtemps, fait partie de celles que l’on n’étudie guère dans nos lycées. A peine la rencontre-t-on en classe de philosophie. On la lit peu ; l’écoutera-t-on plus ? L’éditeur, lui, en fait le pari. Il est vrai qu’il s’est donné un bel atout en en confiant la lecture à Michel Piccoli : la voix de l’acteur insuffle à ces Essais une telle vitalité qu’ils s’en trouvent éclairés et – ce qui est souvent même chose – éclairants pour la vie de chacun. De quoi donner raison à Etiemble qui avait vu en cette œuvre un « contre-poison » aux venins de notre temps.    
Jérôme SERRI - LIRE
- « Une voix universelle » par Philosophie Magazine
[…] Car Montaigne n’a jamais cessé de récrire, d’approfondir ses « cogitations ». L’œuvre est vivante. A plus d’un titre… Ennemie de tous les fanatismes, la pensée du philosophe bordelais est anti-systématique, changeant, comme le « visage des choses ». Cette voix si moderne, étonnamment actuelle, chante la tolérance, crie la liberté, murmure la fragilité de « l’humaine condition ». Musique d’une langue que le comédien Michel Piccolo nous donne à entendre, prenant autant de plaisir à la mettre en bouche qu’on en éprouve à l’écouter. C’est qu’au fil des « Essais » se dessine et s’invente une identité, dans toute sa singularité et son indépendance d’esprit, dans toutes ses contradictions aussi, comme le montre Jean Lacouture dans l’ « Album Montaigne » de la Pléiade. Un « moi » si personnel qu’il touche à l’universel.
S.V. – PHILOSOPHIE MAGAZINE
- « Un texte fondateur de la pensée intellectuelle française » par L’Alsace
Pour Voltaire, Montaigne, « qui peint sous son nom mes faiblesses et mes folies, est un homme qui sera toujours aimé »…
Dans leur collection d’archives sonores, les éditions Frémeaux proposent les livres II et III des « Essais », texte fondateur de la pensée intellectuelle française. Pour l’occasion, le texte a fait l’objet d’un travail de réécriture pour l’oralité et c’est Michel Piccoli qui dit, sur un accompagnement musical pour flûte seule, ces mots consacrés à l’inconstance de nos actions, à l’expérience ou à la vanité qui trouvent une résonance aux questions contemporaines.
D.R. – L’ALSACE
- "Grand prix de l’Académie Charles Cros, cet enregistrement fera en effet date !" par lexnews.com
"Lus par de grands artistes, ces enregistrements nous font revivre d’une autre manière des textes découverts par le livre seul. Détaché des lignes à parcourir, l’ouie prend le relais pour une autre sensibilité, celle des sonorités des mots, de leurs articulations et de leurs silences.
« Les Essais » de Michel de Montaigne lu par Michel Piccoli ne tiennent pas du rêve mais de deux superbes coffrets de la même Librairie Sonore. Grand prix de l’Académie Charles Cros, cet enregistrement fera en effet date tant la rencontre du texte et de l’artiste tend à la symbiose parfaite ! Cette sélection d’écrits ont fait l’objet d’un travail remarquable de réécriture pour l’oralité. « Que philosopher c’est apprendre à mourir » ou « De l’inconstance de nos actions » sont les fruits d’une réflexion qui ne s’est pas donnée de plan a priori. « Les Essais » occuperont en effet Montaigne jusqu’à sa mort. C’est une nouvelle fois la connaissance de soi qui est au cœur de ces essais de la part d’un humaniste qui sut également prendre part à la vie politique de son temps. Le choix de Michel Piccoli est incontestablement une réussite, l’intelligence de la voix de l’acteur seyant parfaitement au texte." par LEXNEWS.COM
- "Montaigne s’adresse à nous. Incomparable !" par Joël Jégouzo
"Les Essais… D’aucuns ont voulu les réunir, les souder, les assembler plus que de raison pour n’en faire qu’un seul ouvrage, génialement conçu dès la première ligne par un auteur certes hors du commun, mais nécessairement français jusque dans la composition de son œuvre. Les Essais… Un ouvrage subtilement agencé, au génie purement français ? Vraiment ? Mais alors, pourquoi n’avoir pas entendu Montaigne quand il affirmait que l’ordre de la rédaction, strictement chronologique et non thématique, s’organisait dans l’improvisation du jour qui se levait ? La discussion fait toujours rage aujourd’hui. La Pléiade, Folio, d’autres encore, ont choisi de voir en lui l’auteur français par excellence, rationnel, rigoureux, travaillant selon un plan intellectuel préconçu. Alors que pour d’autres, tel Alain Legros, chercheur au CESR (Centre d’Etude Supérieure de la Renaissance), la composition de l’ouvrage aurait suivi l ordre parfaitement fortuit des prétextes (littéralement des pré-textes) qui ont donné naissance à ses fantaisies intellectuelles… Ainsi que Montaigne l’avoue volontiers. Quel enjeu y a-t-il derrière tout cela ?
Montaigne s’abandonnait volontiers au vagabondage intelligent, laissant courir la plume en un texte incroyablement fluide, encadré en revanche d’un paratexte rigide (les titres des chapitres sont arrêtés une fois pour toute). Dans les années 1570, accumulant les liasses, il entrevit de donner plusieurs corps à son texte, mais ne cessa d’appeler son Livre I "Mon livre", à l’exclusion des deux suivants, indiquant assez que les autres relevaient d’une autre manière, de pensée aussi bien. Mais on a voulu serrer les trois livres en un seul, en prétextant du fameux rajout manuscrit sur l’exemplaire de Bordeaux : "Mon livre est toujours UN". Et pour ce faire, on pagina ce qui ne l’était pas, on accola ce qui ne l’était pas, on redistribua, on reclassa ce que Montaigne avait laissé en liasse… Dans le maquis des éditions françaises, la première édition, bordelaise, ne fut pas tenue pour suffisante. Elle ne satisfaisait pas le goût français (dit-on) de la méthode… On réorganisa donc l’œuvre pour faire entrer Montaigne dans le canon d’un certain penser français. Pliant, assujettissant son texte à la claire raison cartésienne, là où Montaigne ne procédait que par inspiration saugrenue, par contiguïtés, approchant des chapitres allogènes, travaillant en discontinuités. On rabota. Au mépris des faits textuels, de ses propres dires, des faits typographiques eux-mêmes, qu’une analyse génétique sur le conditionnement des manuscrits originaux atteste pourtant bel et bien.
On fit de lui un philosophe, là où Montaigne se laissait envahir par des sentiments enfouis au cœur de sa pensée même. On terrassa son écriture, qu’il n’avait jamais envisagé que rétive, fragile, presque déficiente, issue tout à la fois possible et improbable à l’esprit harcelé.
C’est tout juste si on ne l’attabla pas une plume à la main, lui qui pensait tout haut, se laissait aller à cette aventure incomparable mais dont l’issue restait, nécessairement, incertaine. Lui qui se régalait de ces conversations par souvenirs qu il ne cessait de charrier à la traîne des jours, des arrêts sur adage qu’il pratiquait pour relancer sa faconde, d’un propos entendu, d’une peinture admirée, d’une image au gré de son humeur, construisant à la longue non pas un livre bien fait mais un livre oisif, qui enregistrait "les productions naïves de (son) esprit" pour en vérifier inlassablement la variabilité et la validité.
Montaigne rêvait, divaguait, s'agitant seulement de lester ici et là son esprit sans jamais le dompter, et dictait le tout à un valet, "comme au premier que je rencontre", valet qui, lui, "parlait au papier". Montaigne vagabondait, pistant dans ce vagabondage un art qui relevait du grotesque et non de l’art poétique. Par contiguïtés, répétons-le encore, insolites ou rebattues, fécondes ou stériles, il rassemblait, selon ses propres termes, un "fagotage" conçu en rhapsodie et non rationnellement, qui finit par former un livre dont la vocation était radicalement anti-littéraire, anti-philosophique. Une couture de pièces en patchwork, marqueterie mal jointe au gré de son oisiveté, dans cette écriture singulière qu’il ne concevait pas autrement que comme une distraction hasardée dans les terres "sauvages" qui formaient  le domaine de Montaigne, et où le français n’était qu’une langue étrangère.
volume2 : Intermittent de l’écriture, le seigneur de Montaigne n’était pas un écrivain, n’était pas un penseur, n’était pas un philosophe. Ce qu’il rassemblait ne ressemblait à rien de connu dans son époque. Son écriture n’obéissait à aucun ordre préconçu, et toute d’expérimentation, elle fagotait des Essais qu’aucune clôture ne viendrait clore, certainement pas leur lecture, tant la figure du lecteur auquel Montaigne s’adresse est elle aussi, à son tour, unique, et engagée à sa suite à reprendre l’aventure pour la pousser aussi loin qu’il lui plairait, le livre jamais refermé, conçu comme lieu de rencontre et non œuvre figée.
Dans ce choix de lecture arrêté par les éditions Frémeaux, j’ai tiqué tout d’abord : on ramenait Montaigne à un viatique, cosmétique à l’usage de jours insanes, cautérisation de journées cotonneuses inscrites au fardeau de l’humanité. Mais il y avait cette lecture de Piccoli, qui prenait soudain le ton de la conversation, une lecture gourmande, heurtée parfois, Piccoli comme cherchant une suite, hésitant, trouvant le mot, repartant, s’adressant sans cesse à quelque interlocuteur invisible. Le verbe porté par une voix, un poumon l’autre, le souffle confié à quelque distance de soi à cet autre, toujours, qui fonde l usage de la pensée, Piccoli tout près du micro donnant à entendre le grain de sa voix, la bouche, les lèvres, les claquements de la langue son souffle porté d’un poumon l’autre et là, dans la dispersion nouvelle engendrée par un choix de chapitres somme toute arbitraire, d’un coup m’est revenue en pleine figure la liberté depuis laquelle, toujours, Montaigne s’adresse à nous. Incomparable !
par Joël JEGOUZO - BLOG MINISTRE DE LA CULTURE
Liste des crédits sur ce CD :
Montaigne , Piccoli Michel
CDPisteTitreArtiste principalAuteurDuréeEnregistré en
11Chapitre 1 : de l' inconstance de nos actionsPiccoli MichelMontaigne 00:05:382003
12Chapitre 5 : de la consciencePiccoli MichelMontaigne 00:03:312003
13Chapitre 6 : de l'exercicePiccoli MichelMontaigne 00:06:262003
14Chapitre 12 : apologie de raymond sebondPiccoli MichelMontaigne 00:08:382003
15Chapitre 12 : combien diversement jugeons nous les chosesPiccoli MichelMontaigne 00:12:272003
16Chapitre 17 : de la présomptionPiccoli MichelMontaigne 00:10:222003
17Chapitre 17 : je n'ai eu besoin que de la suffisancePiccoli MichelMontaigne 00:11:132003
18Chapitre 17 : c'est un outil de merveilleux servicePiccoli MichelMontaigne 00:12:282003
21Chapitre 18 : du démentirPiccoli MichelMontaigne 00:08:072003
22Chapitre 3 : de trois commercesPiccoli MichelMontaigne 00:06:362003
23Chapitre 8 : de l'art de conférerPiccoli MichelMontaigne 00:06:382003
24Chapitre 9 : de la vanitéPiccoli MichelMontaigne 00:06:192003
25Chapitre 9 : ceux qui m'entendant dire mon insuffisancePiccoli MichelMontaigne 00:06:192003
26Chapitre 10 : de ménager sa volontéPiccoli MichelMontaigne 00:08:092003
27Chapitre 13 : de l'expériencePiccoli MichelMontaigne 00:06:122003
28Chapitre 13 : le peuple se trompePiccoli MichelMontaigne 00:06:432003
29Chapitre 13 : je ne touche pas ici et ne mêle pointPiccoli MichelMontaigne 00:06:332003

:

3-5d.gif






Vous pouvez acheter ce produit :
- Chez votre disquaire (distribution Socadisc), chez votre libraire (distribution Frémeaux & Associés) ou par téléphone au 0143749024
- Sur lalibrairiesonore.com Acheter ce produit
- Sur librairie-audio.comAcheter ce produit Pré écoute possible de certains produits!

Egalement disponible aux éditions Frémeaux & Associés :

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 4 - MICHEL ONFRAY
   
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 4 - MICHEL ONFRAY
13 cours enregistrés par Michel Onfray.
D'Erasme à Montaigne.
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 4 - MICHEL ONFRAY
LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 1 ( Livre I)
   
LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 1 ( Livre I)
“C’est ici un livre de bonne foi, lecteur. Il t’avertit dès l’entrée...
LES ESSAIS - MONTAIGNE - Vol 1 ( Livre I)
LES PENSEES DE PASCAL
   
LES PENSEES DE PASCAL
Les Pensées, apologie d’une religion chrétienne repensée au XVIIe siècle...
LES PENSEES DE PASCAL
LE CONTRAT SOCIAL - JEAN-JACQUES ROUSSEAU
   
LE CONTRAT SOCIAL - JEAN-JACQUES ROUSSEAU
Le Contrat social de Rousseau, publié en avril 1762, étonne par l’évidence des...
LE CONTRAT SOCIAL - JEAN-JACQUES ROUSSEAU


Dernière mise à jour :: 01-05-2017 02:19
Fremeaux


Je suis :

Un particulier Un libraire

Un disquaire Une bibliothèque
 meublenatureok.gif

Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux
Je souhaite recevoir
le catalogue
Catalogue Frémeaux
Catalogue Frémeaux

Les livres sonores à l'écoute
templatefrmeaux_correc16.jpg
Fremeaux
Grand prix In Honorem
de l'Académie Charles Cros
pour son oeuvre d'éditeur

Fremeaux

YIN YANG - L’EMBLÈME DE LA PENSÉE CHINOISE
YIN YANG - L’EMBLÈME DE LA PENSÉE CHINOISE
Qu’est-ce que Yin Yang, l’emblème de la pensée chinoise ? Le...

VICES OU VERTUS ?
VICES OU VERTUS ?
Longtemps la distinction entre le bien et le mal, les vertus et les vices, s'est présentée...

L’ESPRIT FRANÇAIS - MICHEL ONFRAY (ET PATRICK FRÉMEAUX)
L’ESPRIT FRANÇAIS - MICHEL ONFRAY (ET PATRICK FRÉMEAUX)
En tant que société et en tant qu’individu, nous nous questionnons sur notre...

LE PRINCE - MACHIAVEL
LE PRINCE - MACHIAVEL
Entendre Machiavel, c’est écouter l’un des esprits les plus étranges et les plus frappants du XVIe...

LE MYTHE DE SISYPHE - ALBERT CAMUS
LE MYTHE DE SISYPHE - ALBERT CAMUS
Texte intégral en 3 CD.
Les bouleversements de la première moitié du...

LE DEVOIR DE BONHEUR - PASCAL BRUCKNER
LE DEVOIR DE BONHEUR - PASCAL BRUCKNER
Philosophe et romancier, Pascal Bruckner a la volonté de transmettre le sens de ses écrits...

LE CONTRAT SOCIAL - JEAN-JACQUES ROUSSEAU
LE CONTRAT SOCIAL - JEAN-JACQUES ROUSSEAU
Le Contrat social de Rousseau, publié en avril 1762, étonne par l’évidence des...

LE CHRISTIANISME : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
LE CHRISTIANISME : UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
« Voici, je crois, le plus grand paradoxe de notre rapport, laïque, au christianisme : la naissance...

LE CATASTROPHISME CONTEMPORAIN - PASCAL BRUCKNER
LE CATASTROPHISME CONTEMPORAIN - PASCAL BRUCKNER
Quels sont les fondements du catastrophisme dans lequel nous vivons ? Pascal Bruckner, philosophe et...

LA MEMOIRE, L'OUBLI, SOLITUDE D'ISRAEL - L'enregistrement du débat public à Jérusalem en 2001.
LA MEMOIRE, L'OUBLI, SOLITUDE D'ISRAEL - L'enregistrement du débat public à Jérusalem en 2001.
“On ne prend pas conscience comme on veut ! L’autre voie s’offre – l’unique...

L'ART D'AVOIR TOUJOURS RAISON - SCHOPENHAUER
L'ART D'AVOIR TOUJOURS RAISON - SCHOPENHAUER
Texte intégral lu par Didier Bourdon, suivi lecture Olivier Cohen, Livret François...

L'AMOUR - ANDRE COMTE-SPONVILLE
L'AMOUR - ANDRE COMTE-SPONVILLE
L’amour se dit en plusieurs sens, qu’on se plaît parfois à confondre et que nous...

JEAN-TOUSSAINT DESANTI
JEAN-TOUSSAINT DESANTI
Ce coffret présente pour la première fois des entretiens de Jean-Toussaint Desanti (1914-2002),...

HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL.1 - LA VOIE DES IDÉES
HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL.1 - LA VOIE DES IDÉES
Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent un cours particulier...

FAUT-IL BRÛLER L’ART CONTEMPORAIN? - MICHEL ONFRAY
FAUT-IL BRÛLER L’ART CONTEMPORAIN? - MICHEL ONFRAY
Cet univers est un continent qui dispose de son langage. Mais qui dirait d’une langue qu’il n’a pas apprise...

EDGAR MORIN - LE REGARD PHILOSOPHIQUE : PAROLES DE A À Z
EDGAR MORIN - LE REGARD PHILOSOPHIQUE : PAROLES DE A À Z
Ce film de près de 4 heures est le grand témoignage incarné d’Edgar...

DIFFICILE LIBERTÉ AMOUREUSE - PASCAL BRUCKNER
DIFFICILE LIBERTÉ AMOUREUSE - PASCAL BRUCKNER
« Comment l’amour, qui attache, peut-il s’accommoder de la liberté, qui...

DESCARTES - SPINOZA - LEIBNIZ - UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
DESCARTES - SPINOZA - LEIBNIZ - UN COURS PARTICULIER DE LUC FERRY
La philosophie de René Descartes ouvre l’ère de la modernité. Pour la...

DE LA BRIEVETE DE LA VIE - SENEQUE
DE LA BRIEVETE DE LA VIE - SENEQUE
“Que philosopher c’est apprendre à mourir”.
Emprunté à...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 7 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 7 - MICHEL ONFRAY
13 cours enregistrés par Michel Onfray.

Les ultras des lumières - De Meslier à Maupertuis en...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 5 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 5 - MICHEL ONFRAY
Les libertins baroques : De Pierre Charron à Cyrano de Bergerac Une histoire parallèle de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 3 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 3 - MICHEL ONFRAY
12 cours enregistrés par Michel Onfray.
De l’invention de Jésus au...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 22 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 22 - MICHEL ONFRAY
Critique radicale d’un monde capitaliste dont tous les composants mènent à l’aliénation, La...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 19 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 19 - MICHEL ONFRAY
ALBERT CAMUS, GEORGES POLITZER, PAUL NIZAN

Avec les conférences de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 17 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 17 - MICHEL ONFRAY
De Otto Gross à Wilhelm Reich

L’écriture de l’histoire de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 15 - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 15 - MICHEL ONFRAY
La Contre-Histoire de la philosophie, qui présente toute l’histoire de la pensée...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 11 - - MICHEL ONFRAY
CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL. 11 - - MICHEL ONFRAY
De Feuerbach et Darwin à Thoreau et Schopenhauer

Le grand tournant de...

BRUMMELL - DÉCONSTRUCTION D’UN MYTHE - MICHEL ONFRAY
BRUMMELL - DÉCONSTRUCTION D’UN MYTHE - MICHEL ONFRAY
L’art du bon goût et du bon mot ? L’élégance et l’insolence ? Qu’est-ce qu’un...

ALAIN (EMILE CHARTIER)
ALAIN  (EMILE CHARTIER)
Alain, de son vrai nom Émile Chartier : philosophe, professeur, écrivain, militant infatigable de la...

CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL.25 - MICHEL ONFRAY
 CONTRE-HISTOIRE DE LA PHILOSOPHIE VOL.25 - MICHEL ONFRAY
Dans cet avant-dernier opus de la grande aventure de la Contre-Histoire de la Philosophie, Michel Onfray...

Logo Radio France  Logo INA
 
Logo RFI
Logo PUF 
 
logo-facebook.gif

Rechercher dans le catalogue Frémeaux
Toutes les catégories :
Advertisement
Titre_Nouveau_Catalogue.gif
Catalogue 2016-2017
Titre_DVD.gif
Pub Net Edgar morin.jpg
Titre_actualites.gif
Pub Net IntDjango.jpg
Titre_Galerie.gif
Pub Net Expo Corot1.jpg
Titre Essentiel.gif
Pub Net Proust 6V.jpg
Titre_nouveaute_PUF.gif
Pub Net La Bible.jpg
Titre_lucferry.gif
Philo-Mytho Ferry
Luc Ferry
Collection Luc Ferry
Inédits
Pub Net Live in Paris 6V Monk.jpg
Feuille Nouveautés

Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Dictionnaire des Artistes
Présentation

• Pourquoi fremeaux.com ?
• Autorisations Cinéma, TV, musées...
• Une culture d'entreprise
• Charte qualité

Mémoires et études
Edité par Fremeaux et Associés
visuinternetdompublic.gif
Le patrimoine
sonore en
danger!
Interview de
Patrick
Frémeaux

Mémoires et études


Collection Histoire de France
Collection Histoire de France
Titre_Publicite.gif
Pub Net Cat. LibSonore 200pixels.png
Philosophie | Sciences Humaines | Histoire | Livres sonores | Contes | Enfants de 2 A 5 ans | Enfants de 6 A 11 ans | Son de la nature | Collection the quintessence | Jazz
Intégrale Django Reinhardt | Blues | Country & Rockn Roll | Gospel | Chanson française | Les cinglés du music hall | World Music | Classique | Frémeaux & Ass. Télévisions
Mentions légales - Recommander ce site - Ajouter aux favoris - Nous contacter - © 2006 Frémeaux et Associés
20, rue Robert Giraudineau - 94300 VINCENNES - FRANCE - Tél : +33 1 43 74 90 24 - Fax : +33 1 43 65 24 22
templatefrmeaux_correc69.gif